Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2020-21

État des forces semaine 16 – Un peu de magie à Miami

Entre les 6 touchés à Alvin Kamara, la confirmation du premier choix des Jaguars et la résurrection des Steelers, ce n’est pas les choix d’introduction qui me manquaient cette semaine. Cependant, peu de choses me font autant plaisir que de voir Ryan Fitzpatrick activer le mode FitzMagic. Le quart partant/substitut/remplaçant des Dolphins a réalisé un petit miracle ce samedi, en lançant une bombe tout se faisant arracher la tête pour aller chercher la victoire dans une fin de match complètement folle.

Vous savez ce qui est encore plus fou que cette fin de match? Ryan Fitzpatrick n’a jamais participé aux séries. Il en est à sa 16e année dans la NFL, a obtenu 146 départs avec 8 équipes différentes, il n’a jamais, comme partant ou remplaçant, été membre d’une équipe de séries. En fait, l’homme à la barbe légendaire a fait partie d’une équipe avec une fiche gagnante pour seulement 2 de ses 15 années précédentes.

Ce n’est guère mieux pour l’État des forces. Après une petite recherche, depuis 2015, année de mes premiers classements, ses équipes se sont positionnées au mieux 9e lors de sa belle séquence avec les Jets en 2015 et 12e après être entré en mode YOLO pour les 2 premiers matchs des Bucs en 2018. En gros, c’est toujours plaisant de le voir réapparaître avec une équipe différente, la vérité est qu’il est un substitut de luxe et un partant médiocre. Il a toujours eu le flair de se retrouver avec une équipe sous la moyenne qui avait besoin de ses services, soit parce que leur quart était blessé (Jake Locker), suspendu (Jameis Winston) ou simplement mauvais (Trent Edwards). C’est probablement pourquoi on le revoit chaque année, et, surtout, pourquoi on ne l’a jamais vu en séries.

Voilà pourquoi j’espérais tant voir Fitzpatrick mener les Dolphins à la victoire samedi, même si sa présence était inattendue. Je ne demande qu’une seule occasion de le voir pour un match de séries, ne serait-ce que pour voir Twitter exploser pendant le match. Est-ce que cette victoire lui permettra de briser la guigne des séries? Je le souhaite. D’ici là, voici une série de mes tweets favoris sur le plus récent chapitre de sa légende :

 

 

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang de la semaine précédente

1 (1). Chiefs (14-1)
Ce n’est pas exactement la façon dont les Chiefs voulaient confirmer le titre de conférence. On l’a répété souvent ces dernières semaines, ils ont encore gagné par une possession, mais cette fois-ci, leur attaque ne marque que 17 points, leur plus bas total de l’année. Ils sont chanceux que le botteur adverse rate un putt de 2 pieds en fin de match.

2 (2). Bills (12-3)
Ils balaient les Pats pour la première fois dans les années 2000 et le font dans un match à sens unique où ils étaient de loin la meilleure équipe. Ils sont sur une séquence de 5 victoires par au moins 10 points, dont les 2 derniers par 29, et ont absolument été considérés pour le premier rang cette semaine.

3 (3). Packers (12-3)
Voici une équipe qui espère jouer tous ses matchs de séries sous la neige, dominant complètement les Titans dans un paysage typique de Green Bay en décembre. Il faut dire que la défensive adverse n’a fourni aucune opposition, permettant à Aaron Rodgers de se bâtir tout un CV pour le titre de joueur par excellence.

4 (4). Saints (11-4)
Alvin Kamara. Ai-je besoin d’en dire plus? En marquant 6 touchés au sol, il égale un record de 1929, une époque où les Triangles de Dayton, les Steam Roller de Providence et les Yellow Jackets de Frankford étaient des équipes de la NFL. Mention spéciale à la ligne à l’attaque des Saints, une des meilleures, qui a complètement dominé la ligne de mêlée.

5 (8). Seahawks (11-4)
Un bond de 3 rangs un peu par défaut, alors que la différence entre les rangs 5 et 14 est minuscule. Une série d’offensives adverses sous la moyenne relance leur défensive, qui a accordé en moyenne 12,2 points par match à leurs 5 derniers. Ce gain contre les Rams leur offre le titre de division et devrait leur donner un boost au moral après 2 mois sous les standards.

6 (9). Ravens (10-5)
Ils sont sur une bonne séquence, mais à l’exception des Browns, ils n’ont battu personne de renom. N’empêche, leurs 249 verges au sol contre un front défensif féroce méritent d’être soulignées, les Giants n’avaient pas accordé plus de 159 verges au sol dans un match cette saison.

7 (7). Colts (10-5)
Ont-ils été trop complaisants après avoir dominé la première demie? Ils échappent une avance de 17 points en deuxième demie contre une équipe au neutre. Étrange, leur jeu au sol marchait si bien, mais ils n’ont fait que 3 courses à partir du moment où ils ont pris une avance de 24-7.

8 (5). Browns (10-5)
Ce qui semblait assuré, la place en séries des Browns, est de nouveau en doute. Ils apprennent l’absence de tous leurs receveurs 2 jours avant le match contre les Jets et ont été incapables de s’adapter, alors que leur jeu au sol était peu utilisé et peu efficace. Ils doivent maintenant vaincre les Steelers lors de la dernière semaine pour confirmer leur place en éliminatoires.

9 (6). Titans (10-5)
Les voir tenter de couvrir Davante Adams était hilarant. Leur défensive est tellement mauvaise, que s’ils sont incapables de contrôler le temps de jeu avec Derrick Henry, ils peuvent perdre contre n’importe qui. Bien sûr, les Packers ne sont pas n’importe qui, et contre une offensive d’élite, les Titans n’ont presque pas le choix de marquer sur chacune de leur série à l’attaque.

10 (14). Steelers (12-3)
Oh qu’ils avaient besoin de cette victoire. L’attaque est enfin sortie d’un long coma en 2e demie contre les Colts alors que l’espoir était perdu. Mais comme Aragorn a dit à Haleth, fils de Hama : il y a toujours de l’espoir. Ce revirement de situation garantit aux Steelers au moins un match à domicile en séries.

11 (11). Buccaneers (10-5)
Ils massacrent les Lions, mais malgré tout, on n’aura rien n’appris d’eux dans cette victoire tellement l’adversaire était incompétent. Pouvoir reposer leur quart-arrière pour une demie au complet en pleine course aux séries, c’est inusité.

12 (10). Rams (9-6)
Cette équipe a tellement un fort potentiel, mais une autre prestation décevante de Jared Goff, qui en plus s’est fracturé le pouce, met en péril leurs espoirs de séries. Si jamais les Bears devaient battre les Packers dimanche prochain, c’est John Wolford, vu pour la dernière fois avec les Hotshots de l’Arizona dans la AAF, qui aurait la mission de mener les Rams en éliminatoires.

13 (13). Dolphins (10-5)
J’ai déjà parlé du brio de Fitzmagic dans l’intro, c’était tout de même inquiétant de voir que Tua n’arrivait pas à résoudre la très mauvaise défensive des Raiders. Les Dolphins ont ultimement été chanceux de soutirer la victoire et ils auront besoin que leur défensive maintienne le rythme la semaine prochaine contre les Bills.

14 (12). Cardinals (8-7)
Dans un match crucial contre le 3e quart des 49ers, ils sont la plus mauvaise des 2 équipes. C’est une énorme déception, surtout qu’une grande majorité d’amateurs de football préfèreraient les voir en séries plutôt que les Bears.

15 (17). Bears (8-7)
Les Bears, une équipe de séries? Pour le moment oui et une victoire à la semaine 17 confirmerait le tout. La relance de Mitch Trubisky est une belle histoire, mais on ne peut ignorer que ça s’est passé contre 3 horribles défensives (Lions, Texans, Jaguars) et une autre qui a abandonné (Vikings).

16 (15). Raiders (7-8)
Je présume que c’est le retour du balancier pour la victoire qu’ils n’auraient jamais dû avoir contre les Jets. N’empêche, c’est cruel, et connaissant le résultat, c’est facile de mettre le blâme sur Jon Gruden pour s’être contenté du placement. En fin de compte, c’est sa défensive qui l’a laissé tomber. Une fois de plus.

17 (16). Washington FT (6-9)
Dwayne Haskins avait la chance de passer de zéro à héros après avoir visité un club de danseuses dimanche dernier… euh, pardon, pour avoir été dans un party privé avec sa « blonde ». Alors comment s’en est-il tiré? Il est passé de zéro à zéro équipe, se faisant clouer au banc, puis placer au ballotage.

18 (20). Chargers (6-9)
Pour un troisième match de suite, Justin Herbert mène une série à l’attaque pour gagner le match au 4e quart, et en plus, bat le record de passes de touché pour une recrue. Maintenant, imaginez s’ils n’avaient pas gaspillé autant de matchs plus tôt dans la saison. Cette équipe avait le potentiel d’être bien plus pertinente.

19 (28). Cowboys (6-9)
Les Cowboys retrouvent le top-20 après avoir erré dans les bas fonds lors des 10 dernières semaines. Andy Dalton trouve son rythme avec sa nouvelle équipe juste au bon moment et humilie la pauvre tertiaire des Eagles en route vers une 3e victoire consécutive.

20 (18). Patriots (6-9)
Vous vous souvenez lorsque j’avais mentionné que l’attaque de Cam Newton, c’était l’attaque de Tom Brady sur les stéroïdes? Je n’avais pas tort. Je mentionnais bien sûr des stéroïdes vendus sur un coin de rue louche à 3 heures du matin, et qui, en fait, étaient des pilules abortives. L’insipide attaque des Pats a besoin d’un sérieux remaniement.

21 (19). Vikings (6-9)
Mike Zimmer est reconnu pour être un entraîneur défensif. La prestation des siens a dû lui faire mal au cœur. Derrière ce qu’il appelle la pire défensive qu’il a dirigée, il a vu son équipe permettre 52 points aux Saints, qui devaient se croire dans un match de flag football.

22 (21). Giants (5-10)
À leurs 5 matchs depuis leur retour de congé, ils ont marqué 19, 17, 7, 6 et 13 points. Tout ça pour une moyenne de 1 touché offensif par match. C’est absurde de penser qu’ils ont tout de même une chance de faire les séries, mais c’est pourtant vrai.

23 (22). Broncos (5-10)
Une défaite qui est synonyme de manque d’opportunisme. Ils ont eu 2 séquences totalisant 12 minutes qui n’ont donné aucun point, en plus de se contenter de 3 placements contre un touché alors que l’attaque trouvait son rythme.

24 (25). Panthers (5-10)
Les Panthers profitent d’un duel contre le JaMarcus Russell de 2020 pour soutirer une victoire sans même avoir marqué un point en 2e demie. Ce n’était d’ailleurs pas très beau en attaque, mais ça reste un gain significatif alors que l’adversaire se bat pour une place en séries.

25 (26). Falcons (4-11)
On ne pouvait demander mieux de la défensive des Falcons, qui accorde le plus bas total de points aux Chiefs cette année. Dommage que leur propre offensive soit incapable de marquer plus de 14 points, car ils étaient si près d’une des grandes surprises de la saison.

26 (29). 49ers (6-9)
Les 49ers sont le poison de leurs rivaux de division. Après avoir fait le coup aux Rams il y a 3 semaines, ils infligent cette fois-ci une défaite aux Cardinals et les placent dans une position précaire pour les séries. Ils ont une fiche de 3-2 dans leur division et 3-7 contre le reste de la ligue.

27 (23). Eagles (4-10-1)
Tout avait si bien commencé, mais une fois Fletcher Cox hors du match sur blessure, les Eagles ont perdu au pointage 34 à 3. La tertiaire des Eagles s’est fait dévorer par le trio de receveurs des Cowboys et l’attaque menée par Jalen Hurts n’a marqué aucun point en 2e demie.

28 (30). Bengals (4-10-1)
J’ai dû me pincer pour confirmer que je n’étais pas en train de rêver, alors que tout fonctionnait à merveille pour l’attaque des Bengals contre les Texans. Elle fut dominante autant dans les airs que sur le jeu au sol et obtient son plus grand total de verges de la saison avec l’aide de la défensive de l’équipe ci-dessous.

29 (24). Texans (4-11)
JJ Watt avait raison d’être furieux contre sa défensive, elle vient de faire passer Brandon Allen, un des plus mauvais quarts de la NFL, pour un membre du temple de la renommée. Il n’y a pas une équipe plus misérable que les Texans en ce moment, qui ne pourront consoler leur horrible saison avec un bon choix au repêchage.

30 (27). Lions (5-10)
À cause de la Covid, l’entraîneur qui remplace l’entraîneur congédié était absent ainsi qu’une bonne partie de son staff en défensive. C’est donc des remplaçants de remplaçants qui étaient en place contre les Bucs, et avec la perte tôt dans le match de Matthew Stafford, sans aucun doute, ça a donné la prestation la plus pathétique de l’année.

31 (31). Jets (2-13)
Ils prennent goût à la victoire. Une victoire pas très belle contre un adversaire amputé de tous ses receveurs, mais une victoire tout de même. Le match suivant le congédiement de Gregg Williams fut difficile, mais depuis, c’est 2 belles prestations défensives contre des équipes de séries.

32 (32). Jaguars (1-14)
C’est officiel, ils sécurisent le premier choix au repêchage avec leur 14e défaite de suite. Maintenant, prochaine mission : éviter d’imiter les Panthers de 2001, qui ont gagné leur match initial avant de perdre les 15 autres.

 

 

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 votes
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 804 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2021-22

Après une semaine relativement tranquille, nous avons quand même eu le droit à deux surprises dans le Top 10. Le sommet du classement reste...

Actualité 2021-22

Cette semaine, on a eu droit à deux gros upsets dans le Top 10, mais le début d’année est tellement et ridiculement bon, qu’on...

Actualité 2021-22

Cette semaine, pour des raisons personnelles, je suis dans l’incapacité de vous faire un horaire détaillé. On se reprendre dans une semaine, avec une...

Actualité 2021-22

Beaucoup d’équipes du Top 10 étaient en congé cette semaine. Le classement aura donc aucun changement majeur. Ceci dit, avec les défaites qu’on a...

Actualité 2021-22

La mi-saison est maintenant derrière nous dans le football collégial américain et on entame le dernier droit. Pas autant d’action que dans les dernières...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2021-22

Après une semaine relativement tranquille, nous avons quand même eu le droit à deux surprises dans le Top 10. Le sommet du classement reste...

Actualité 2021-22

Lors de notre émission Le Kickoff du Lundi Soir, nous avons une chronique Réalité ou Fiction avec nos invités et notre groupe de discussions...

Actualité 2021-22

Les Bengals montrent qu’ils doivent être pris au sérieux, la débandade des Chiefs se poursuit, Goff et Stafford croisent le fer et les Seahawks...

Actualité 2021-22

Cette semaine, on a eu droit à deux gros upsets dans le Top 10, mais le début d’année est tellement et ridiculement bon, qu’on...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x