Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2020-21

État des Forces 2020 – #32 à #17

J’en suis à ma 11e saison à classer les équipes de cette manière (en 5 groupes) en début de saison. L’impact des camps « secrets » cette saison fera probablement en sorte qu’il y aura encore plus de surprises qu’à l’habitude. Je risque de mal paraître en janvier 😉

Le concept

Lisez cet article comme si chaque équipe jouait 31 matchs par année, un contre chacune des autres, dans un site neutre. Si je place l’équipe A devant la B, c’est que je gagerais sur elle si elles jouaient l’une contre l’autre sur un site neutre demain matin. Si les deux équipes sont au sein d’un même groupe, l’équipe la mieux classée serait favorite, mais par très peu, et je pourrais très bien refaire l’exercice le lendemain et déplacer une équipe de 3-4 rangs dans le même groupe. Je préfère évaluer les équipes sur une base individuelle avant de faire mes prédictions, qui elles, tiendront compte du calendrier et des facteurs hors du terrain, et seront publiées jeudi.

5e groupe – les Jambons

On parle ici des équipes qui ne vont nulle part. Il y en a plus que d’habitude, un drôle de mix d’équipes qui sont honnêtes avec elles-mêmes et qui sont ouvertement en reconstruction (Jaguars, Panthers, Dolphins, Bengals) et d’équipes qui piétinent depuis quelques années et qui ne sont pas au bout de leurs peines.

#32 Jaguars

Que dire de plus. Comment avoir une équipe à une décision discutable du Super Bowl et la détruire en si peu de temps? Une collection d’erreurs de personnel et de mauvais choix, mais surtout d’avoir antagonisé leurs meilleurs joueurs les amène à une reconstruction complète. Tout ça avec un coach et un DG qui savent probablement qu’ils ne seront pas là pour bénéficier de tous ces choix et de cet espace sous le plafond, car ce sera difficile d’attirer des joueurs sans démontrer ouvertement qu’il y a un changement total vs le régime précédent (un peu comme ce que l’arrivée de Ron Rivera tente de donner comme image à Washington). Je regarderai la progression de quelques jeunes joueurs comme Jawaan Taylor, D.J. Chark, Josh Allen et C.J. Henderson, sans oublier le mystique de Gardner Minshew the second. Il va rendre la saison intéressante ce noyau de joueurs, mais il est très jeune.

#31 Jets

Adam Gase est passé maître dans l’art de gagner 7 matchs avec le talent pour en gagner 3 ou 4. Il l’a encore fait en 2019. Le problème, c’est qu’il est aussi passé maître dans l’art de se mettre à dos ses meilleurs joueurs, de sorte qu’il a toujours sous la main des clubs de 3 ou 4 victoires en terme de talent. La liste de joueurs talentueux qu’il a envoyé ailleurs pour faire jouer un joueur marginal à sa place est longue, et maintenant Jamal Adams a la chance de monter en haut de la liste, devant Jarvis Landry, et Robbie Anderson n’étant pas loin derrière… à ce rythme là, je ne serais pas surpris que le refus de CJ Mosley soit relié au groupe d’entraîneurs aussi.

Je regarde l’alignement des Jets et je vois une OL qui ajoute un paquet de minounes qui ont déjà prouvé ailleurs qu’ils sont à peine adéquats pour la NFL. Mekhi Becton a un fort potentiel, mais devrait avoir des « growing pains » cette saison. Si j’avais espoir de voir Perriman et Mims former un duo de receveurs extérieurs surprenant, les deux ont à peine pratiqué cet été. Bref, je suis déçu de voir qu’on entoure si mal Sam Darnold. En défense, l’absence de Mosley et l’échange de Adams font en sorte qu’il n’y a personne qui excite, sauf si Quinnen Williams progresse, lui qui a beaucoup déçu l’an dernier.

Bref, d’un bord et d’autre du bal, c’est une collection de joueurs ordinaires qui jouent pour un coach qui est sur la corde raide. Ça devrait mal finir.

#30 Giants

Une saison difficile à prévoir dans la grosse pomme. Il y a du potentiel en attaque avec un groupe de receveurs fragile, mais complet, et un dynamique Saquon dans le champ-arrière. Reste qu’on aura une recrue comme LT et des questions au poste de RT. C’est en défense que je comprends rien. Personne pour mettre de la pression. On a dépensé beaucoup d’argent pour Blake Martinez, qui se fait battre pour un gros jeu beaucoup plus souvent qu’à son tour. On a dépensé beaucoup d’argent pour James Bradberry, qui n’a pas vraiment progressé après une saison recrue prometteuse. On a ajouté Logan Ryan pour boucher un trou, mais sans pression, il va mal paraître. C’est une défense bâtie pour compétitionner en 1987, sans personne pour mettre de la pression ni de joueurs de premier plan en couverture. Joe Judge va trouver qu’il est difficile de gérer un match avec les principes de ses mentors Belichick et Saban quand on perd 14-3 au premier quart.

#29 Panthers

Tout a changé chez les Panthers. Le proprio, le coach, les systèmes, le quart-arrière, l’attitude… et l’ensemble des joueurs défensifs. En fait, ils sont l’équipe avec le plus de changements, et, en cette saison inhabituelle sans matchs pré-saison et avec moins de pratiques contact, c’est un désavantage marqué. D’ailleurs la plupart des équipes de « jambons » figurent sur ma liste d’équipes avec peu de continuité affectées par la formule de camp covid.

Matt Rhule : une embauche provenant de la NCAA bien différente des autres

L’attaque devrait tenir son bout. On s’énerve avec Teddy et sa fiche l’an dernier, mais il a gagné ces matchs à grands coups de « check downs » et, comme la défensive va les laisser souvent avec un retard à rattraper, il va falloir qu’il prenne des risques un peu. J’aime beaucoup son personnel de receveurs mené pas l’excellent D.J. Moore (qui est prêt à prendre sa place parmi l’élite de la NFL) et qui inclut beaucoup de vitesse, sans oublier Christian McCaffrey. La OL a de solides OT, mais des questions à l’intérieur.

Mais en défense, c’est une collection de jeunes joueurs explosifs avec peu d’expérience, mené par un DC qui n’a jamais coaché dans la NFL. Il se fera beaucoup d’erreurs, mais on espère voir des « flash » de développement pour tous ces jeunes talentueux qui en prendront pour leur rhume en cette saison qui a pour thème le développement pour le futur chez les Panthers. Matt Rhule a pris en charge deux programmes moribonds en NCAA qu’il a démantelé pour rebâtir. Armé d’un contrat à long terme, il va faire la même chose ici, sacrifiant des victoires en 2020 au profit du développement de joueurs qui seront encore là en 2022.

Les 7 équipes les plus affectées par le camp inhabituel

#28 Dolphins

Un club de 5-11 qui ajoute pour 220M$ d’agents libres et 5 choix dans les premières rondes ne reussit même pas à sortir du groupe des jambons? Dans un premier temps, leur 5-11 est un peu surévalué et ils ont gagné plusieurs de ces matchs avec des paris sans lendemain de Fitzmagic qui se sont avérés payants. L’état-major a eu la sagesse de reconnaître qu’ils ne sont pas sortis du bois encore. On a ajouté des agents libres, un mix que j’aime entre des leaders plus âgés qui ont gagné ailleurs (Van Noy, Ogbah) et des joueurs plus jeunes qui arrivent dans leurs meilleures années comme Shaq Lawson et Byron Jones. Le repêchage est une succession de projets et de coups de dés, des espoirs avec énorme plafond, mais leur part de risque, que ce soit par leur santé (Tua) ou parce que leur production en NCAA n’était pas à la hauteur de leurs aptitudes physiques (Austin Jackson, Raekwon Davis). La OL au complet est à rebâtir et on y a ajouté beaucoup de talent, mais peu de valeurs sûres, ça va prendre du temps à développer. Je m’attend à très peu de contribution de leur cuvée 2020 cette saison.

#27 Bengals

Joe Burrow ne va pas tout changer. Je l’adore, mais la commande est grosse. N’oublions pas qu’ils ont aussi un nouveau OL que plupart considéraient comme le meilleur de sa cuvée en 2019 en Jonah Williams, ce qui devrait aider. Le reste de la OL est encore inquiétant c’est certain. Je suis aussi tombé en bas de ma chaise de voir Mike Brown fouiller dans son divan pour sortir les millions pour signer D.J. Reader, Trae Waynes, Von Bell et Michael Thomas (même s’il ne s’est probablement pas rendu compte que ce n’était pas le #13 des Saints!). Blague à part, Burrow compte sur le solide Tyler Boyd, le rapide John Ross, un A.J. Green que l’on espère en santé, le talentueux et jeune Tee Higgins, et bien sûr Joe Mixon derrière lui. Côté armes offensives, c’est très solide.

La défense inspire moins confiance, mais Reader aux côtés de Geno Atkins, Mike Daniels et Carlos  Dunlap, pourront faire du grabuge, tout comme le duo Bell et Jessie Bates comme S, avec l’excellent William Jackson comme CB. Dommage que Waynes soit blessé.

#26 Washington

De tout ce groupe, ils sont ceux qui ont la meilleure chance de sortir un lapin de leur chapeau. L’arrivée d’un nouvel entraîneur, compétent, va aider. Mais avec tout ce qui se passe dans cette organisation, j’ai bien peur que ça ne finisse par nuire à leur performance sur le terrain.

Les « football team » ont une défensive qui fait réfléchir à les mettre si bas. Le front 7 était déjà bon, et on y ajoute Chase Young, qui a tous les atouts pour être une superstar dès cette saison. Par contre, ils ont encore des enjeux dans la tertiaire, les postes de CB en particulier avec des Ronald Darby, Fabian Moreau et Jimmy Moreland qui n’ont rien montré à ce jour. En attaque, ils ont rajeuni le champ-arrière et ont de sérieuses questions sur la OL, mais le besoin criant, c’est qu’une 2e menace pour le jeu aérien se manifeste, que ce soit un WR ou un TE.

Jeunes joueurs à surveiller – NFC Est et Nord

2e groupe: les Mauvais

Ces clubs aspirent à 8-8, et avec le développement soudain d’un joueur inconnu et quelques bonds chanceux, peuvent se retrouver en séries.

#25 Chargers

J’ai failli les descendre dans le dernier groupe suite à la blessure de Derwin James. Mais je suis incapable, à cause de la tertiaire, qui est encore excellente, et combinée à non pas un, mais deux ailiers défensifs de premier plan. C’est étrange, mais on dirait qu’il y a peu d’équipes comme eux pour qui la D est meilleure que l’attaque. Car en attaque, j’ai de grosses réserves. En commençant, comme à chaque année depuis l’invention du football, par la ligne offensive des Chargers. L’ajout de Bryan Bulaga et de Trai Turner est intéressante, mais LG et LT sont de gros points d’interrogation et Pouncey au centre est un joueur sur-évalué depuis qu’il est entré dans la ligue. Et on a vu les Packers prendre de bonnes décisions quand ils ont laissé filer des joueurs de ligne âgés dans les dernières années (Sitton, Lang, Daniels) qui semblaient être encore dans leur « prime », mais n’ont rien fait avec leur nouvelle équipe, ce qui m’inquiète sur Bulaga, qui a ete blessé (il jouait quand même) pratiquement toutes les semaines depuis 3 ans. Leur début de saison est très facile avec les Bengals, Panthers, Jets, Dolphins et Jaguars dans les 8 premières semaines, ce qui pourrait retarder le moment où ils auront la fiche négative pour justifier faire jouer Justin Herbert et, contrairement au dernier QB qui a remplacé Tyrod Taylor, il ne sera pas prêt.

#24 Falcons

Une équipe qui vieillit mal. Ils ont vraiment atteint leur apogée au milieu du 4e quart du Super Bowl qu’ils veulent oublier. Leur QB vieillit aussi et je me demande s’il aura encore le bras pour la NFL dans 2-3 ans. Julio aussi n’a plus 20 ans. Ils ont investi énormément de ressources pour rajeunir leur OL dans les 2 derniers repêchages, donc un minimum de progression est prévu, ce qui rendra leur attaque intéressante, peu importe le genou de Todd Gurley. Mais c’est en défense que je crois qu’ils sont dépassés, surtout dans la tertiaire. Ils demeurent pour moi l’équipe qui a paniqué au repêchage et sauté sur A.J. Terrell parce qu’ils avaient absolument besoin d’un CB, alors que plusieurs équipes étaient certainement prêtes à sauter prendre CeeDee Lamb… le genre de geste que tu fais quand le coach est sur la corde raide et le DG aussi.

#23 Bears

MVP Mitch ou Big Nick Nick? Est-ce que ça change vraiment quelque chose?

Je suis un peu inquiet de la régression de leur OL parce que le reste de l’offensive, exception de Allen Robinson, manque de punch, donc ils n’ont pas les armes pour compenser pour un sack ou pour une pénalité de retenue. L’arrivée de Robert Quinn est intrigante, mais à ce stade-ci il est un joueur de soutien, pas LE gars qui va faire hésiter l’adversaire à doubler Khalil Mack. La saison dernière a été une démonstration de la différence qu’un bon coordonnateur fait. Des gars comme Eddie Jackson et Kyle Fuller, qui avaient l’air de superstars avec Vic Fangio, sont revenus sur terre sous Chuck Pagano.

#22 Broncos

Ils ont donné à Drew Lock toutes les armes pour le faire bien paraître. Deux jeunes WR d’élite, un TE extrêmement athlétique, un RB qui a fait ses preuves pour épauler un Philip Lindsay productif, en plus des Kj Hamler, Daeshon Hamilton, Albert O de ce monde, et d’investir encore cet hiver des $ et un choix de 3e ronde sur la OL. Est-ce que Lock saura capitaliser sur l’opportunité? Il n’a aucune raison s’il se plandre. Qu’est-ce que Sam Darnold, par exemple, donnerait pour être à sa place!

En défense, ils ont perdu des plumes encore (Chris Harris Jr surtout), mais l’ajout de Jurrell Casey pour si peu, c’est presque trop beau pour être vrai et donnera à Von Miller le meilleur support intérieur qu’il lui manque depuis le Super Bowl 50.

#21 Raiders

Dahhh Raiiiiiideurrrrs comme dirait Chris Berman. L’année trois du régime Mayock/Gruden (même s’ils ont passé le plus clair de l’année un à détruire plutôt que bâtir). Il y a de belles opportunités dans cette équipe, une OL qui se développe (je n’étais pas un gros fan de Trent Brown et de Kolton Miller, mais ils dépassent mes attentes) et on a enfin investi dans des LBs capables de couvrir du terrain, après des années à se faire exploiter par les RBs et TEs adverses. On ajoute aussi du talent explosif en attaque et on espère une contribution de la généreuse cuvée du repêchage de 2019 en défense, qui se fait attendre.

C’est une évidence, mais si Derek Carr demeure aussi conservateur, ils continueront de faire du sur-place. J’en reparlerai dans mes prédictions mais il y a une « quirk » dans leur calendrier qui pourrait nous faire voir Marcus Mariota plus tôt qu’on pense.

#20 Lions

Une rare percée dans le top 20 et dans mon coeur des Lions cette saison. Normalement, c’est une équipe qui me laisse plutôt indifférent et qui végète entre 23 et 27, et j’avoue que s’ils avaient un autre coach (autant Matt Patricia que son OC Darrell Bevell ne sont pas ma tasse de thé disons) je serais encore plus optimiste. C’est étonnant à quel point il n’y a pas un tant de trous dans l’alignement pour une équipe de 3-12-1 l’an dernier. Ils ont ont été très compétitifs dans tous les matchs joués par un QB de niveau NFL (David Blough et Jeff Driskel ne sont pas des backups dignes de ce titre), avec des défaites crève-coeur contre les Chiefs et Packers. Matthew Stafford semblait à son meilleur, Kenny Golladay est en train de devenir une star pendant que Marvin Jones est encore capable de dominer de temps à autre. On ajoute D’Andre Swift et une progression naturelle pour T.J. Hockenson derrière une OL physique, il y a de quoi faire réfléchir en attaque. Si Stafford, et ses problèmes de dos bien documentés, reste en santé, bien entendu.

En défense on a tenté de jouer du homme-à-homme à l’extrême, copiant les Pats, et on a très mal fait paraître la tertiaire (Darrius Slay), entre autres parce que la DL ne mettait aucune pression. On tente de régler le problème avec deux autres ex-Patriots en Collins et Shelton, mais l’enjeu de pression demeure. Ça demeure un drôle de mix quand on a une attaque meilleure que sa défense, mais qui essaie de jouer au sol / grosse OL physique / conservateur pour gagner des matches 24-21.

#19 Browns

Possiblement l’ultime sélection « post hype », après qu’on se soit tous énervés un peu l’an dernier. Il y a encore chez les bruns beaucoup de changements. Je n’ai pas été très impressionné par leur recherche d’entraîneur et surtout le processus qui y a mené.

Kevin Stefanski aux Browns – Beaucoup de contexte pour comprendre

Mais bon, Kevin Stefanski hérite quand même d’un noyau de joueurs plutôt talentueux, avec des choix élevés comme Myles Garrett, OBJ, Denzel Ward, Baker Mayfield et Jedrick Wills aux positions les plus valorisées par la NFL en 2020. Le truc, ce sera de les faire jouer ensemble. Il semble parti pour émuler le style des Vikings de l’an passé, beaucoup de formations à 2 TE (ils en ont deux bons, même si Austin Hooper n’est pas aussi bon que ses stats ou son contrat l’indique), beaucoup de bootlegs, du jeu conservateur.

La DL compte plusieurs joueurs explosifs, mais je suis très inquiet par leur groupe de LB, et de façon générale c’est une équipe qui a très peu de profondeur.

Jeunes joueurs à surveiller – AFC Nord et Est

#18 Rams

On parle de la D des Cardinals qui compte sur quelques athlètes de pointe et pas grand chose d’autre, les Rams sont devenus comme ça aussi, à force de dilapider leur argent sur des contrats à long terme qui leur ont explosé au visage comme ceux de Todd Gurley et de Brandin Cooks. Ça fait que leur défense  consiste en Aaron Donald, Jalen Ramsey, et… vite de même, nommez-moi un autre joueur défensif au minimum moyen chez les Rams? John Johnson revient d’une blessure, Michael Brockers a échoué son examen médical, et je ne sais qui d’autre. Donald et Ramsey peuvent causer beaucoup de dommages, mais ils seront bien seuls et la production des Littleton, Fowler, Robey-Coleman et Weddle sera difficile à remplacer.

En attaque je sais que Sean McVay va réussir à extraire de la production. Il a besoin d’une amélioration de ses jeunes OLs, et je m’attends à beaucoup plus de formations où le 3e receveur est un TE, utilisant Higbee et Everett au lieu de toujours 3 WR comme par le passé. Reste que Goff nous a prouvé qu’il ne peut pas prendre une équipe sur ses épaules comme l’a fait Carson Wentz en fin de saison. C’est un conducteur, pas une locomotive.

#17 Cardinals

En attaque, on saura bientôt qui gagne au jeu « adapt or die ». L’an dernier, Kingsbury a commencé l’année avec du personnel « 10 » (1 RB, 4 WR) pour se rendre compte que ça ne fonctionnait pas du tout. Il s’est adapté, a mis David Johnson sur le banc et fait l’acquisition d’un Kenyan Drake qui cadre beaucoup mieux dans son système, s’est mis à utiliser ses TE, et les résultats étaient meilleurs. La balle est maintenant dans le camp des coordonnateurs défensifs adverses et ceux-ci n’auront pas la tâche facile puisque le niveau de talent à la disposition de Kyler Murray a pris un grand pas par en avant avec l’acquisition de DeAndre Hopkins, qui demeure dans la conversation du meilleur WR de la ligue. Reste que pour faire le prochain pas dans sa progression, faudra que Murray ose lancer le ballon entre les traits hachurés (ouf), sinon il va demeurer un quart limité. Les comparaisons avec Mahomes et Lamar Jackson qui le voient faire ce genre de saut de jeune QB à MVP à sa 2e année sont fortement ambitieuses.

C’est en défense qu’on espère voir du progrès. Avec l’arrivée de Isaiah Simmons, on compte maintenant sur une pièce d’élite à chaque niveau avec Chandler Jones et Patrick Peterson (l’est-il encore?). On vient de donner beaucoup d’argent Budda Baker (je suis un peu sceptique) et on a ajouté quelques vétérans pour ploguer plusieurs trous dans le personnel, signe des mauvais repêchages successifs il y a 3-4 ans.

La suite suivra bientôt!

Écrit Par

Blogueur et analyste Québécois sur la NFL en francais, French Canadian NFL blogger and amateur analyst!

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 412 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

La deuxième édition du Top 25 du comité des éliminatoires du football universitaire (CFP) de cette saison a été dévoilée mardi, avec peu de...

Actualité 2020-21

Aucun upset majeur dans notre Top 10 maison cette semaine. Voici à quoi ressemble l’exercice de la semaine 13 (le chiffre entre parenthèse est...

Actualité 2020-21

C’est la fin Novembre dans la NCAA. En temps normal, on se préparerait pour la fin de semaine des championnats de conférence. Avec la...

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Réactions du 1er top 25 du comité CFP ainsi qu’un moment historique aura lieu samedi dans la NCAA.

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

En raison de la partie de mercredi après-midi des Steelers et des Ravens, les waivers sont reporté à ce jeudi (sur yahoo du moins).

Actualité 2020-21

La deuxième édition du Top 25 du comité des éliminatoires du football universitaire (CFP) de cette saison a été dévoilée mardi, avec peu de...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse la dernière semaine dans la NFL et la NCAA. À noter que cette capsule a...

Actualité 2020-21

Aucun upset majeur dans notre Top 10 maison cette semaine. Voici à quoi ressemble l’exercice de la semaine 13 (le chiffre entre parenthèse est...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x