Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2020-21

État des forces semaine 10 – La défensive des Bears seule à Chicago

À regarder les Bears lundi soir, on avait un peu pitié pour leurs partisans. Après des générations entières de fidèles amateurs qui ont vécu sans avoir un vrai quart-arrière partant de premier plan, on se retrouve en 2020, année de toutes les surprises, où la qualité au poste de quart est plus grande que jamais, et les Bears sont encore dans la cave de la NFL à ce niveau.

On n’a pas pitié d’eux comme on a pitié des partisans des Jets cette saison ou ceux des Dolphins l’an dernier. Des équipes sans talent qui vise le premier rang au repêchage, il y en a pratiquement chaque saison. Non, on a pitié des Bears justement parce qu’ils ont du talent, mais d’un seul côté du ballon. C’est encore pire quand ce côté est la défensive parce qu’on a l’impression de travailler pour rien.

Prenez les Seahawks par exemple, l’exact opposé des Bears. Malgré une défensive qui n’arrête personne, au moins l’attaque de Russell Wilson peut aller sur le terrain avec la conviction de jouer un rôle important dans l’issue d’un match. Elle peut donner coup pour coup avec l’attaque adverse. Cette mentalité ne s’adapte pas aussi bien en défensive. Les Bears peuvent arrêter séquence après séquence, de retourner sur le terrain 2 minutes plus tard parce que ton attaque doit botter après 3 jeux est bien plus démoralisant pour cette unité qu’un touché de l’adversaire pour les Seahawks.

L’effet démoralisant est également amplifié par un effet de répétition. Les succès de la défensive des Bears impliquent qu’il redonne souvent le ballon à leur attaque. Ils menaient ainsi la NFL avant cette semaine pour le nombre de possessions offensives, tout en étant avant-derniers pour le nombre de points par possession offensive. Ils ont donc eu plus de chances que quiconque pour inscrire des points, tout en ne marquant jamais de points. Et ils n’ont même pas l’excuse que leur quart est blessé comme les Steelers l’an dernier. Leur attaque est sensiblement la même que celle qu’on prévoyait avant la saison. Imaginez avoir donné 2 choix de première ronde pour aller chercher un pur-sang comme Khalil Mack et ne pas lui donner de jockey. La défensive des Bears doit être l’unité la plus solitaire de la NFL.

Cela fait d’ailleurs 2 matchs consécutifs aux heures de grande écoute que les Bears ne marquent qu’un seul touché, et chaque fois, ce n’était pas un touché offensif. Personnellement, j’aime beaucoup le football défensif et je pense que c’est une facette moins appréciée par les partisans en général. Mais un football défensif, quand ton attaque est aussi piteuse que celle des Bears, ce n’est tout simplement pas suffisant.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang de la semaine précédente

1 (1). Chiefs (8-1)
Semaine de congé bien méritée pour les Chiefs, qui croiseront le fer avec la seule équipe qui les a battus lundi prochain. Le débat pour le joueur par excellence est allé dans tous les sens depuis quelques semaines. À mes yeux, Patrick Mahomes est le favori pour le moment.

2 (2). Steelers (9-0)
C’était soulageant de revoir les Steelers dominants après quelques semaines à peiner malgré les victoires. Big Ben n’a pas pratiqué de la semaine, mais ça ne l’a pas empêché de s’amuser contre la tertiaire amochée des Bengals avec 4 passes de touché contre aucune interception.

3 (3). Saints (7-2)
Encore une fois, c’est sur les épaules de l’anguille Alvin Kamara que repose l’attaque des Saints et ce fut suffisant pour battre les 49ers. C’est toutefois les fractures aux cotes et le poumon collabé de Drew Brees qui retiennent l’attention, un diagnostic inquiétant pour le quart de 41 ans.

4 (5). Packers (7-2)
Ce fut bien plus compliqué que prévu, d’autant plus que la défensive a tenu en échec l’anémique attaque des Jaguars. L’attaque était étrangement désordonnée avec 5 dégagements et 3 revirements contre une des plus mauvaises défensives de la NFL.

5 (6). Bills (7-3)
Les Bills méritaient mieux, après une très belle séquence pour marquer un touché à la fin. Ils ont simplement été battus par un jeu incroyable d’un joueur incroyable. Et ils vont en congé, donc ils auront 2 semaines complètes à digérer le tout.

6 (9). Buccaneers (7-3)
Qui a dit que les Bucs étaient en crise? Une grosse deuxième demie remet la machine sur les rails et ils marquent 43 points de plus que la semaine dernière. D’ailleurs, une semaine après avoir battu le record pour le plus petit nombre de courses dans un match, le porteur Ronald Jones obtient le 5e meilleur total de verges au sol dans l’histoire de la concession.

7 (10). Cardinals (6-3)
Un petit miracle sauve les Cardinals et montre toute la valeur de DeAndre Hopkins. N’empêche, cette victoire n’est pas un vol, les Cards ayant vendu chèrement leur peau contre une bonne équipe des Bills. Ils n’ont pas joué de mauvais match depuis le début du mois d’octobre.

8 (11). Dolphins (6-3)
Les Dolphins continuent de jouer du football complémentaire pour appuyer Tua, alors qu’ils marquent 17 points à la suite d’un botté bloqué, d’une interception et d’un arrêt sur 4e essai. La défensive a donné plus de problèmes à Justin Herbert que n’importe quelle autre cette saison.

9 (4). Ravens (6-3)
Pour tous ses exploits sur le terrain, Lamar Jackson semble manquer un peu de maturité lorsqu’il fait face à de l’adversité. On oublie parfois qu’il n’a que 23 ans, et sous la pluie battante, il a semblé plus irrité que son comparse en Nouvelle-Angleterre.

10 (7). Seahawks (6-3)
Les Seahawks traversent un premier passage à vide cette saison. Ils perdent un 3e match à leurs 4 derniers et marquent moins de 20 points pour une première fois en 2020. Les problèmes de ligne à l’attaque ont refait surface durant ce duel et poussent Russell Wilson à un atypique mauvais match.

11 (12). Rams (6-3)
Les bons Rams d’après congé font oublier les mauvais Rams d’avant congé, qui eut avait fait oublier les bons Rams contre les Bears, ces derniers faisant oublier les mauvais Rams contre les 49ers. Voilà pourquoi je les garde après les Seahawks malgré la victoire. Ils ont un haut potentiel, mais sont trop inconstants.

12 (13). Colts (6-3)
Ils n’ont peut-être pas le potentiel des Titans, mais ils les ont dominés sur toutes les phases jeudi soir et prennent la première place de la division. On parle souvent de lui quand ça va mal, mais contre une défensive suspecte, Philip Rivers a joué un très bon match.

13 (8). Titans (6-3)
Une prestation inquiétante pour les Titans jeudi soir. On sait que leur défensive est parmi les plus mauvaises, mais de ne voir aucun progrès sur leurs unités spéciales et de voir l’offensive aérienne stagner depuis quelques matchs montrent qu’ils ont encore beaucoup d’obstacles devant eux.

14 (14). Raiders (6-3)
Les Raiders ont dominé une équipe qu’ils devaient dominer, et ils l’ont fait derrière un jeu au sol électrique et une défensive qui a provoqué 5 revirements. Une victoire attendue, comme la semaine dernière, sans les problèmes de tension à leurs partisans cette fois-ci.

15 (16). Browns (6-3)
Nick Chubb est de retour et le jeu au sol des Browns revient à sa forme magistrale de début de saison. Dans les conditions météo à Cleveland, l’équipe avec le meilleur jeu au sol avait l’avantage, et celui des Browns avec Chubb et Kareem Hunt était de loin supérieur à celui des Texans.

16 (17). Vikings (4-5)
Premier gain en carrière pour Kirk Cousins un lundi soir, mais surtout, 3e victoire de suite pour son équipe. Les jambes de Dalvin Cook n’ont pas été le seul facteur cette fois-ci, alors qu’ils ont profité de l’attaque anémique des Bears pour allouer leur 3e plus bas total de verges des années 2000. Vous aurez deviné que leur plus bas total était également contre les Bears.

17 (15). Bears (5-5)
Il était temps que la semaine de congé arrive alors que les Bears perdent un 4e match de suite. De retrouver une quelconque forme de compétence sur le jeu au sol aiderait, parce que pour le moment, ils sont derniers dans la NFL pour le nombre de courses, de verges au sol et touchés au sol, avec le plus grand ratio de passe/course de la ligue et ça ne fonctionne pas.

18 (19). Falcons (3-6)
Congé pour les Falcons, qui devront probablement gagner tous leurs matchs d’ici la fin de l’année pour accéder aux séries. Considérant, qu’ils affronteront 2 fois les Bucs, 2 fois les Saints, ainsi que les Chiefs, Raiders et Chargers, aussi bien oublier ça immédiatement.

19 (24). Patriots (4-5)
Les Pats retrouvent un peu de leur fierté sous une pluie torrentielle. Rares sont les équipes qui ont l’ascendant sur les Ravens sur le jeu au sol, mais les Pats ont gagné la bataille des tranchées, et dans ces conditions, c’est tout qui était nécessaire.

20 (18). Panthers (3-7)
Les Panthers ont frappé tout un mur contre les Buccaneers. Ils avaient la malchance d’avoir une équipe ultra motivée devant eux, ce qui a mené à leur pire prestation de la saison. La seule bonne nouvelle, s’il y en a une, est que la blessure à Teddy Bridgewater ne semble pas sérieuse.

21 (23). Lions (4-5)
Perdre une avance de 21 points contre les WFT? WTF? Ils survivent tout de même grâce à un botté de 59 verges à la fin, mais ils sont tellement décevants. Par contre, ils semblent enfin s’éloigner de leur comité de porteurs pour donner un plus grand rôle à D’Andre Swift, et ça c’est encourageant.

22 (20). 49ers (4-6)
Les 49ers auraient pu profiter de l’absence de Drew Brees en 2e demie pour surprendre les Saints. À la place, ils ont marqué 3 points dans les 2 derniers quarts, en route vers une 3e défaite de suite. Ils devront y penser 2 fois avant de couper les points avec Jimmy Garoppolo au printemps. Depuis 2017, leur fiche avec Jimmy G est de 22-8, et celle sans Jimmy G est de 5-23.

23 (22). Chargers (2-7)
Ils nous ont tellement habitués de perdre de toute sorte de façon, qu’on est déstabilisé lorsqu’ils perdent de façon nette. La défensive des Dolphins a montré que Justin Herbert est humain, le poussant vers le genre de prestation que l’on attendait de la recrue avant la saison.

24 (28). Giants (3-7)
Jamais l’issue d’un match n’a autant balancé une équipe entre un premier choix au repêchage et un championnat de division. Les Giants parviennent enfin à battre les Eagles et font un pas de géant dans la division, qu’ils méritent plus que leurs rivaux de la Pennsylvanie.

25 (21). Broncos (3-6)
Drew Lock a cassé la tendance des derniers matchs, alors qu’il était mauvais pendant 3 quarts avant de sortir de sa coquille au 4e. Contre les Raiders, il a été mauvais lors des 4 quarts. Ce n’est pas comme si les Broncos étaient dans la course aux séries, donc ils peuvent le laisser faire ses erreurs d’ici la fin de l’année. On aimerait quand même en voir plus de sa part.

26 (26). Bengals (2-6-1)
Un match un peu plus compliqué pour Joe Burrow contre les Steelers, alors que son attaque n’a converti aucun 3e essai en 13 occasions. Le pauvre est tombé dans une division avec les Ravens et Steelers, et il a joué ses 2 pires matchs cette année contre les 2 rivaux de division.

27 (27). Texans (2-7)
Entre les rumeurs d’un retour de Romeo Crenell en 2021 et les vents violents à Cleveland, c’est une autre semaine difficile pour les Texans. Ils auraient bien eu besoin d’un revirement dans un match très serré, ce qu’ils ont une de fois de plus été incapable de faire. Ils sont bons derniers à ce niveau dans la NFL, avec 5 revirements provoqués dans toute la saison.

28 (25). Eagles (3-5-1)
C’était censé être la semaine de la relance des Eagles avec les nombreux retours de blessures. À la place, ils n’ont converti aucun 3e essai en plus de commettre 11 punitions et perdent contre les Giants pour la première fois depuis 2016.

29 (29). Washington FT (2-7)
Il s’agissait d’un premier départ pour Alex Smith depuis 2018, et bien qu’il a renoué avec son traditionnel « dink and dunk », il a quand même passé bien près de ramener le déficit de 21 points pour faire gagner son équipe. Dommage, parce que l’Équipe sans nom avait une belle occasion de s’approcher des Eagles.

30 (30). Cowboys (2-7)
En congé cette semaine, les Cowboys pourraient sauver leur saison à leur retour avec 6 matchs prenables sur 7 pour terminer l’année. Même si tout est croche en ce moment, ils ont le talent pour remporter la division, ce qui pourrait nécessiter seulement 5 victoires.

31 (31). Jaguars (1-8)
Ils passent bien près de causer la surprise de la semaine à Green Bay. C’est dans cette situation où avoir une recrue de 6e ronde au poste de quart a vraiment fait mal à l’équipe. Lors des 2 dernières possessions qui auraient pu donner l’avance à Jacksonville, Jake Luton a raté 5 de ses 6 dernières passes en plus d’encaisser 2 sacs du quart.

32 (32). Jets (0-9)
Les Jets sont en congé cette semaine et auront 7 matchs au retour pour éviter l’humiliation d’une saison sans victoire. Cependant, à voir le calendrier des Jaguars pour le reste de l’année, ils devront peut-être se résigner à une saison sans victoire pour sécuriser Trevor Lawrence.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 397 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

OH MY GOD ! Le top 25 du « vrai » comité est sortie et les réactions « fuses » de PARTOUT. Les internets sont en...

Actualité 2020-21

Il y a 22 matchs sur nos écrans cette semaine! 22!!! Beaucoup de matchs de rivalités, beaucoup de matchs importants. Je ne ferais pas...

Actualité 2020-21

La première édition du Top 25 des éliminatoires de football universitaire de cette saison a été dévoilée mardi soir – et son top quatre...

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

Actualité 2020-21

On sort enfin un Top 10 qu’on pourra comparer à celui du comité qui se rencontre actuellement pour leur premier essaie de la saison....

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

OH MY GOD ! Le top 25 du « vrai » comité est sortie et les réactions « fuses » de PARTOUT. Les internets sont en...

Actualité 2020-21

Il y a 22 matchs sur nos écrans cette semaine! 22!!! Beaucoup de matchs de rivalités, beaucoup de matchs importants. Je ne ferais pas...

Actualité 2020-21

À noter que le match Ravens-Steelers a été reporté à ce dimanche après-midi, bonne action de grâce américaine à nos voisins du sud.

Actualité 2020-21

Le programme de Thanksgiving de la NFL suivait le principe de sauver le meilleur jusqu’à la fin, mais ensuite 2020 s’est mis sur son...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x