Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2020-21

État des forces semaine 9 – Cards et Dolphins s’illlustrent

Vous vous souvenez la dernière fois qu’on aurait été excité à l’approche d’un duel entre les Dolphins et les Cardinals? Moi non plus, mais cette fin de semaine, c’était LE match qui était entouré sur mon calendrier. Laissez faire le duel octogénaire entre Brees et Brady, qui est tombé à plat d’ailleurs, et donnez-moi le futur de la NFL. Le match Cards contre Dolphins avait des allures de changement de garde.

Il faut dire qu’il y a longtemps que ces deux équipes ont été importantes. La dernière fois que les Dolphins ont obtenu une saison positive était en 2016. C’était la première année d’Adam Gase à la barre de l’équipe, Matt Moore avait été partant pour le match de séries, Jay Ajayi avait obtenu 3 matchs de 200 verges au sol et Cameron Wake menait l’équipe pour les sacs. Ça semble si lointain. Tout comme la perspective pour les Cards de gagner le Super Bowl en 2015 après une superbe saison de 13 victoires. Ils ont frappé un mur en Caroline en championnat de conférence et n’ont plus retrouvé les séries par la suite.

Ce qui nous amène à aujourd’hui. Les deux bases de partisans, qui ont connu leur lot de déceptions durant les dernières années, ont maintenant toutes les raisons d’être optimistes. Les Cards ont possiblement le quart le plus dangereux à l’extérieur de Kansas City. Considérant la saison qu’a connu Lamar Jackson en 2019, on n’aurait jamais pensé qu’un autre quart pourrait être plus dangereux que lui par la course, mais lorsque Kyler Murray improvise une course, on sent qu’il est le quart le plus rapide de la NFL. Leur défensive a encore des croutes à manger, mais a montré des signes de compétences cette saison et est peut-être à 1 ou 2 joueurs de monter de tiers.

Pour les Dolphins, il y a une saison exactement, il était la risée de la NFL. Même que certains qualifiaient de honteuse leur campagne de « tanking ». Depuis, on ne les entend plus. Ils ont soutiré 5 victoires à leurs 9 derniers matchs de 2019 et quand même repêché le quart qu’ils voulaient. Cette saison, ils ont monté d’échelon, jouant un très bon football complémentaire alors qu’ils préparent tranquillement l’ascension de leur futur étoile en Tua Tagovailoa. C’est ainsi que les 2 équipes frappent aux portes du top-10 de l’État des forces avec la ferme intention de s’y installer de façon permanente pour les prochaines années.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang de la semaine précédente

1 (1). Chiefs (8-1)
Pendant un moment, j’ai eu peur qu’ils tombent sous la guigne de l’État des forces, après avoir fait de leur forme mon intro la semaine dernière. Signes d’inquiétude : la défensive est incapable de sortir du terrain et le normalement fiable Harrison Butker rate un 6e converti d’après-touché en 2020.

2 (2). Steelers (8-0)
Rares sont les équipes qui gagnent leurs 8 premiers matchs sans une baisse de régime dans le lot. L’important est d’avoir remporté la victoire. Une défaite contre les Cowboys, bien que sans conséquence directe, aurait été toute une humiliation!

3 (9). Saints (6-2)
Les Saints ont joué leurs 2 meilleurs matchs cette saison contre les Bucs, et soudainement, malgré plusieurs prestations en demi-teinte, ils ont gagné leurs 5 derniers duels. S’ils peuvent garder Alvin Kamara, Michael Thomas et Emmanuel Sanders en santé, ils seront aussi dangereux que par les dernières années.

4 (5). Ravens (6-2)
Pas exactement la victoire convaincante qu’on voulait après la défaite contre les Steelers. Du moins, pour l’attaque, parce qu’en défensive, ils sont encore solides. Lamar Jackson et son groupe devront embrayer en deuxième vitesse, mais leur deuxième demie a donné une bonne base sur laquelle bâtir.

5 (7). Packers (6-2)
Les Packers ont tellement été dominés à leurs 2 matchs à San Francisco en 2019, que leur annihilation des 49ers à San Francisco jeudi soir avait une douce saveur, même si c’était contre l’équipe b des Niners. Un match idéal sur toutes les facettes après la déception contre les Vikings.

6 (8). Bills (7-2)
L’été des Indiens a eu tout un effet sur Josh Allen, qui retrouve sa forme de septembre, même en ayant subi 7 sacs. Mention spéciale à la défensive des Bills, qui a réussi à déranger Russel Wilson plus que quiconque cette saison et qui choisit le bon moment pour sortir de sa torpeur.

7 (4). Seahawks (6-2)
Les Seahawks retrouvaient Jamal Adams et accueillaient Carlos Dunlap, et leur défensive a été encore plus mauvaise qu’à l’habitude, quoique peu aidée par les 4 revirements de Russell Wilson. Ils ont marqué et accordé au moins 20 points dans chacun de leur match. C’est l’histoire de leur saison.

8 (6). Titans (6-2)
Une victoire contre les Bears qui ne sera pas affichée au Louvre. En même temps, la plupart des matchs contre les Bears sont laids. Les Titans seront simplement heureux de gagner après 2 défaites de suite, d’autant plus qu’ils ont été dominés au niveau des verges et du temps de possession.

9 (3). Buccaneers (6-3)
Pas besoin de grande analyse, ils ont été pourris contre les Saints. Je voulais les descendre hors du top-10, mais la réaction aurait été trop forte considérant leur domination des Packers et Raiders il y a à peine 2 matchs. On a toutefois besoin d’en voir plus de leur part, et rapidement.

10 (10). Cardinals (5-3)
Toujours devant les Dolphins malgré la défaite à domicile. Ils ont été coulés par deux possessions infructueuses en fin de 4e quart, mais je pense encore qu’ils ont la meilleure équipe des deux.

11 (16). Dolphins (5-3)
Tua n’avait eu aucune influence sur sa première victoire en carrière. On ne pourra en dire de même de sa deuxième. Il a été particulièrement marquant sur une séquence de 93 verges au 4e quart et mène les Dolphins vers une 4e victoire de suite. À ce stade-ci, ils sont sans aucun doute la surprise de l’année.

12 (12). Rams (5-3)
Les Rams sortent gagnants de leur semaine de congé, alors que les Seahawks et Cardinals ont perdu cette semaine. De quoi motiver les troupes après 2 semaines à cogiter sur l’embarrassante performance à Miami.

13 (11). Colts (5-3)
Les Colts ont une bonne équipe de football, mais ça crevait les yeux qu’il manquait de talent brut contre les Ravens. Lorsque l’enjeu se corse, il semble manquer un mâle alpha sur qui on peut se fier. Leur taux de réussite en 3e essai était révélateur de leur forme (2 en 12).

14 (13). Raiders (5-3)
Un gain par la peau des fesses les plus minces que vous connaissez. Considérant qu’ils étaient sans leurs 2 bloqueurs partants et que l’issue du match a dépendu d’un demi de coin ayant joué 30 jeux défensifs durant toute la saison, c’est loin d’être un résultat banal.

15 (15). Bears (5-4)
Leur défensive est excellente, mais elle doit être épuisée à force d’être la seule unité à se présenter match après match. Ils doivent trouver une stratégie pour donner une quelconque étincelle à leur attaque pour ne pas gaspiller une saison de cette défensive. D’autant plus qu’ils sont encore en bonne position pour accéder aux séries.

16 (17). Browns (5-3)
Une semaine de congé pour panser les plaies. Les Browns sont dans une position inconnue avec une fiche positive à la mi-saison et on a tous hâte de voir s’ils peuvent maintenir le rythme. Cela fait 13 ans qu’ils n’ont pas terminé une saison avec une fiche positive.

17 (24). Vikings (3-5)
Dalvin Cook est en train de ramener les Vikings dans le portrait des séries. Ses 478 verges et 6 touchés en 2 matchs sont gargantuesques. En regardant leur calendrier, une fiche de 9-7 est encore réaliste, particulièrement avec l’incroyable forme de leur porteur de ballon.

18 (18). Panthers (3-6)
Ils ont donné tout ce qu’ils avaient contre les Chiefs et ont bien failli surprendre les champions. N’empêche, faillir, c’est échouer, et malgré une excellente forme de leur attaque, elle ne peut soutirer la victoire lors sa dernière possession.

19 (23). Falcons (3-6)
Ils gagnent pour une 3e fois en 4 matchs depuis le congédiement de Dan Quinn, et cela aurait pu être une fiche immaculée si Todd Gurley n’avait pas marqué son touché contre les Lions. Malgré le court écart, ils ont dominé les Broncos et iront en semaine de congé avec un plein de confiance.

20 (14). 49ers (4-5)
Ils zigzaguent plus que n’importe quelle équipe dans ce classement. Leur forme contre les Packers était digne d’une équipe de la ville de New York, mais on comprend un peu avec tous les absents. On peine à trouver une avenue vers une place en séries avec leur malchance.

21 (19). Broncos (3-5)
L’écart entre leur offensive du quatrième quart et celle du reste du match est énorme. Cela suggère peut-être qu’il devrait y avoir un peu plus d’urgence dans leur offensive en générale, qui stagne quand leur vie n’est pas en jeu, ou simplement que Drew Lock n’est pas un très bon quart en temps normal.

22 (20). Chargers (2-6)
Même quand ils gagnent, les Chargers trouvent des façons de perdre. Leur touché annulé à la dernière seconde est le nouveau chapitre d’une cruelle saison pour une équipe qui mérite certainement mieux. Les résultats sont décevants. Justin Herbert, lui, est tout le contraire.

23 (21). Lions (3-5)
Deuxième match de suite où ils ne sont plus dans le coup bien avant le dernier sifflet. Le siège de Matt Patricia est sur le point d’être éjecté, pas juste pour avoir été incapable de défendre Dalvin Cook cette semaine, personne n’en est capable, mais aussi quand on voit comment les Colts ont peiné offensivement cette semaine après avoir planté 41 points contre les Lions la semaine dernière.

24 (22). Patriots (3-5)
Ils évitent l’humiliation et profitent d’une équipe qui manquait de gaz vers la fin, mais ils ne sont vraiment pas convaincants. Les problèmes de cette équipe dépassent Cam Newton, il manque du talent partout dans l’alignement.

25 (25). Eagles (3-4-1)
Congé pour les Eagles et on dit qu’ils devraient retrouver quelques morceaux au retour de leur pause. On leur souhaite surtout de retrouver un Carson Wentz plus en contrôle, alors qu’il a érodé la confiance de ses partisans par de nombreuses décisions incompréhensibles cette saison.

26 (26). Bengals (2-5-1)
Une autre équipe en congé cette semaine, le buzz autour des Bengals étant bien plus positif que celui de l’autre équipe avec un match nul. C’est qu’on semble avoir trouvé un quart d’avenir à Cincinnati en Joe Burrow et que leur fiche devrait leur permettre d’aller chercher un autre talent de haut niveau au prochain repêchage.

27 (27). Texans (2-6)
Les Texans ont 2 victoires cette saison, chaque fois contre les Jaguars, et chaque fois avec difficulté. C’est la réalité de cette équipe, qui à l’exception d’une attaque aérienne assez dangereuse, n’a que trop peu à donner pour ses partisans.

28 (29). Giants (2-7)
Ils battent l’Équipe sans nom pour la deuxième fois cette année en provoquant 5 revirements, contre aucun pour leur attaque. Un petit miracle connaissant l’amour de Daniel Jones pour les revirements. Ça aurait dû être plus facile, mais les Giants aiment les matchs serrés, 7 de leurs 9 matchs se sont terminés avec un écart d’une possession.

29 (28). Washington FT (2-6)
Ils perdent leur quart partant et un deuxième match contre les Giants cette saison. L’histoire d’Alex Smith est belle, mais ses deux interceptions en fin de rencontre empêchent les WFT de s’approcher à un demi-match des Eagles.

30 (30). Cowboys (2-7)
Six ans après avoir été repêché, Garrett Gilbert obtient son premier départ dans la NFL. Il était de loin meilleur que Ben DiNucci (la barre était basse) et pousse même les Steelers à la limite dans la défaite, un exploit remarquable considérant qu’il jouait dans l’Alliance of American Football l’an dernier.

31 (31). Jaguars (1-7)
Pour un premier match en carrière, Jake Luton a plutôt bien fait, même qu’il est passé à un converti de 2 points raté de forcer une prolongation contre les Texans. Mauvaise (ou bonne?) nouvelle pour les Jaguars, ils n’ont aucun match facile pour la deuxième portion du calendrier.

32 (32). Jets (0-9)
La première fois cette saison que les Jets auraient mérité un meilleur sort que la défaite. Ils donnent des sueurs froides aux partisans des Pats tout en restant favoris pour le derby Trevor Lawrence. On ne demandait pas mieux.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 394 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

Actualité 2020-21

On sort enfin un Top 10 qu’on pourra comparer à celui du comité qui se rencontre actuellement pour leur premier essaie de la saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Une semaine un peu plus tranquille du coté des « surprises », mais quand même quelques points intéressants. On parle de Jim, des Heisman...

Actualité 2020-21

Après une semaine relativement tranquille, la NCAA semble être de retour avec la majorité des équipes du Top 25 qui sont en action. Voici...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

Actualité 2020-21

J’hésite toujours à parler de saison parfaite avant d’avoir franchi le seuil des 10 matchs. Le seuil a été franchi cette semaine et les Steelers...

Actualité 2020-21

On sort enfin un Top 10 qu’on pourra comparer à celui du comité qui se rencontre actuellement pour leur premier essaie de la saison....

Actualité 2020-21

La onzième semaine de la NFL a vu une blessure dévastatrice pour l’une des meilleures recrues de la ligue, un passeur de réserve qui...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x