Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2016-17

Temple de la renommée: Mes choix Cuvée 2017

Les Finalistes 2017

Profitons de cette semaine sans match (désolé, je ne compte pas le Pro Bowl. Et pour les canadiens parmi vous, j’aurais peut-être été intéressé par le concours d’habileté, mais il n’est pas diffusé au Canada par RDS ou TSN, ces derniers et leurs 5 canaux préfèrent présenter des reprises de « Cabbie presents ») pour parler un peu de la cuvée 2017 des membres du Temple de la renommée du football professionnel, puisque les lauréats seront connus la veille du Superbowl.

D’abord, la formule. Je reviendrai en fin d’article sur le candidat du comité des vétérans (un joueur dont la carrière est terminée depuis 25 ans) et les deux contributeurs. Pour ce qu’on appelle les candidats de l’ère moderne, il y en a 15, et un maximum de 5 seront élus.

Voici la liste, en fonction de leur année d’éligibilité, avec entre parenthèses leur nombre d’année comme finaliste :

1ère année: Brian Dawkins (1), Jason Taylor (1), LaDainian Tomlinson (1)

2e année: Alan Faneca (2), Terrell Owens (2)

3e année: Isaac Bruce (1), Ty Law (1), Kevin Mawae (1), Kurt Warner (3)

5e année: Morten Andersen (4), John Lynch (4)

11e année: Tony Boselli (1), Terrell Davis (3)

19e année: Joe Jacoby (2)

30e année: Don Corryel (4)

Je crois que Tomlinson est une valeur sûre. Que dire de plus sur son extraordinaire carrière, à part de taper sur le clou qu’il n’a pas gagné le Superbowl? Je crois également que Dawkins sera admis un jour, mais pas à sa première année, le Temple conserve le statut de « First ballot Inductee» (admis à sa première année d’éligibilité) aux plus grands des plus grands, pas aux candidats qui ne sont qu’excellents comme Dawkins et Taylor. D’ailleurs, Terrell Owens a goûté à cette médecine l’an passé et sera admis cette année, Faneca a aussi d’excellentes chances. Kurt Warner est passé bien près à chaque année, et sa popularité auprès des journalistes qui votent l’aide. Reste qu’il a gagné deux fois le MVP de la ligue, et a mené deux organisations (en décrépitude avant son arrivée) à trois Superbowls, et les deux qu’il a perdus ont été parmi les plus serrés de l’histoire.

Donc, Tomlinson, Owens, Warner, Faneca.

Ce qui laisse une seule place à mon avis. J’exclus Jacoby, que le comité a laissé de côté toutes ces années. Quand à Boselli, c’est un signe positif comme quoi le Temple admet considérer les candidatures de joueurs qui ont connu de courtes carrières mais qui ont été dominants, plutôt que les joueurs qui ont été très bons pendant longtemps sans jamais être les meilleurs, alors qu’on a admis plusieurs de ces joueurs au fil des ans (Curtis Martin, Tim Brown, Andre Reed, etc…). Reste qu’à sa position, la longévité est un atout important. La même médecine s’applique à Terrell Davis, qui a connu la plus dominante séquence de trois ans de l’histoire, mais dont la carrière, même avec les standards de RB de notre époque, est très, très courte pour mériter considération au Temple.

J’exclus également Anderson, vous connaissez mon aversion pour les botteurs (je ne suis certainement pas le seul). Je crois que 2017 pourrait donner à Isaac Bruce sa seule présence comme finaliste , lui a lus accumulé des statistiques qu’été un joueur dominant, de même que pour Kevin Mawae, un excellent joueur ais avec une production plus basse que la barre pour les autres centres au Temple.

À moins d’une surprise (Davis?), cela laisse dans le fonds une place pour Corryel, Law ou Lynch. Impossible de comparer Corryel aux deux autres, ça pourrait jouer en sa faveur. Je me demande si la récente polémique par rapport à la bague du Temple qui a été refusée à la famille de Kenny Stabler à titre posthume va jouer contre lui (Corryel est décédé en 2010). Ce serait dommage mais c’est possible.

À mon avis, les candidatures de Law et de Lynch sont toutes aussi valables l’une que l’autre. Deux joueurs différents, Lynch a le mérite d’avoir réussi dans deux systèmes différents, alors que Law pourrait être perçu comme un produit du système des Patriots. Mais il faudra un jour admettre qu’il y avait de bons joueurs dans ces Patriots qui ont gagné 3 Superbowls en 4 ans, et non, ce n’est pas Tom Brady qui faisait tout à ce moment de sa carrière.

L’an prochain s’ajouteront des Ray Lewis, Brian Urlacher, Steve Hutchinson et Randy Moss, quatre solides candidats à intronisation au premier tour. C’est donc probablement maintenant ou jamais pour plusieurs de ces candidats.

Enfin, pour les candidats qui seront jugés au mérite sans être comparés aux autres :

Il y a un candidat présenté par le comité des vétérans, le maraudeur Kenny Easley. Les candidats soumis par le comité des vétérans sont toujours élus à ma connaissance. Easley en est un autre qui a connu une courte carrière (7 saisons) mais qui faisait peur et prenait le contrôle des matches.

Ensuite, il y a deux contributeurs, qui cette année sont l’ancien commissaire Paul Tagliabue et Jerry Jones, le propriétaire des Cowboys. Je m’attends à ce qu’ils soient élus, mais j’avoue être plutôt froid à leurs candidatures. D’abord, Jones à mes yeux représente le changement de cap de la NFL, l’hyper-monétisation et le positionnement de la NFL comme une business plus que comme une passion. La NFL a longtemps été dominée par un club de familles de football qui étaient devenues riches par le football, comme les Halas/McCaskey (Bears), Davis (Raiders), Rooney (Steelers), Mara (Giants), Hunt (Chiefs), Wilson (Bills) et autres, et les riches et excentriques milliardaires devaient se conformer. Depuis Jones, c’est un peu l’inverse, ajoutant des proprios comme Kroenke (Rams), Snyder (Redskins) et Pegula (Bills) et ça mène à des situations d’équipes qui déménagent, à des stades à moitié vides sans ambiance tant que  les cotes d’écoute sont bonnes, à des villes prises en otage pour construire des stades neufs, à des maillots à 250$, à des lockouts, au Thursday Night Football en color rush entre les Titans à 2-8 et les Jaguars à 1-9, et à des décisions prises dans le but d’éviter de se faire poursuivre plutôt que pour le bénéfice des fans. On parle aussi d’un gars qui a eu le culot de congédier Jimmy Johnson et qui, dans les années suivantes (où il a joué au DG en se prenant pour un homme de football) a mis sur le terrain des équipes de faible calibre à ses fidèles fans qui payaient le gros prix.

Tagliabue a quand à moi servi de gardien d’une ligue qui roulait bien, mais a été instigateur de bien peu d’innovations qui ont amélioré l’expérience d’être fan.

J’ai bien hâte de voir qui les membres votants du Temple vont élire, dans ce qui sera probablement une des cuvées les moins solides de cette décennie. Reste quand même que plusieurs candidats méritoires seront laissés de côté.

Écrit Par

Blogueur et analyste Québécois sur la NFL en francais, French Canadian NFL blogger and amateur analyst!

2 Commentaires

1 commentaire

  1. Pingback: Les Lauréats Le Blitz NFL - Saison 2016 - Le Blitz NFL

  2. Pingback: Ray Lewis au Temple. Qui d'autre sera choisi samedi? - Le Blitz NFL

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 63 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2023-24

Tout se résume à ceci. Après plus de trois longs mois de matchs, la saison 2023 de football universitaire entre dans sa phase d’après-saison,...

Actualité 2023-24

Le programme complet des Bowls du football universitaire pour la saison 2023 comprend 43 matchs répartis sur trois semaines en décembre et janvier. L’action...

Actualité 2023-24

Le classement final du College Football Playoff pour les quatre équipes en demi-finale a été révélé dimanche. Michigan affrontera Alabama et Washington croisera le...

Actualité 2023-24

Notre ami @BW_Wallette du ⁠Podcast Triple Option⁠ nous présente son bilan de mi-saison dans la NCAA football ainsi que ses prédictions de fin de...

Actualité 2023-24

Wallette est venu nous présenter les joueurs et les équipes à surveiller pour la prochaine saison dans la NCAA football. On parle également du...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2024-25

Enfin, le calendrier NFL 2024 est dévoilé… On vous présente les faits saillants ainsi que le Top 10 des matchs à surveiller. – Bon...

Actualité 2024-25

À peine le calendrier dévoilé, via ce site, j’y vais avec mes premières prédictions. À noter que cet exercice se fait pas mal à...

Actualité 2024-25

La NFL a publié mercredi soir le calendrier complet de la saison régulière 2024.

Actualité 2024-25

On attend avec impatience le dévoilement du calendrier NFL 2024… On vous présente la force du calendrier ainsi que des statistiques reliées au calendrier...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.