Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2016-17

État des forces NFL 2016 : semaine 15

Les équipes de la division Sud de l’AFC sont soudainement en feu. Lors des trois dernières semaines, les Texans, les Titans et les Colts ont une fiche combinée de sept victoires et deux défaites, rendant la course pour le sommet de cette division intrigante. À l’image d’un vieux western, chacun se regarde avec l’intention de survivre, et un seul d’entre eux remportera le trésor : se faire éliminer en première ronde des séries. Regardons leur situation selon un classique du genre : le bon, la brute et le truand

Le bon : Titans
Désolé pour les partisans des autres équipes, mais Blondie est sans équivoque les Titans. Avec un jeune quart de deuxième année, quelques victoires de qualité et une défensive sous-évaluée, les Titans formeraient l’équipe la plus exaltante pour un match de première ronde. De plus, ils viennent de vaincre les Chiefs, soit l’équipe qui a de grandes chances d’affronter le gagnant de cette division. Ils devront toutefois attendre la fin du film pour connaître leur sort, alors qu’ils doivent absolument gagner leurs deux derniers matchs pour entrer en séries.

La brute : Colts
Soyons clairs, la vraie brute est le directeur général Ryan Grigson. Ayant pratiquement omis de bâtir quoi que ce soit autour d’Andrew Luck, Grigson a rendu son équipe aussi inconstante que monotone à regarder. Ils ont le parcours le plus compliqué des trois équipes, et pourraient être éliminés dès la semaine prochaine avec une victoire des Texans.

Le truand : Texans
La traduction francophone du film parle du truand, mais je préfère le terme de la version anglaise : the ugly. Vous aurez compris que la personnification de Tuco allait à Brock Osweiler, à l’exception qu’Osweiler a obtenu son trésor avant le début de la saison. Je souhaite fortement que Tom Savage soit la solution, car en ce moment, leur offensive est sans aucun doute « laide ». Par contre, ils ont leur destinée en main, alors qu’ils gagneraient le bris d’égalité, peu importe la situation.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente.

1 (1). Patriots (12-2)
Ce n’était pas une victoire très jolie, mais les Patriots vont la prendre. Ils ont compris que les Broncos avaient une faiblesse contre le jeu au sol, et l’ont exploitée en courant 39 fois le ballon contre 32 passes tentées.

2 (3). Cowboys (12-2)
Si David Irving joue comme cela pour le reste de l’année de football, les problèmes des Cowboys pour mettre de la pression sur les quarts adverses pourraient être réglés. Il a terrorisé le côté droit de la ligne à l’attaque des Bucs au quatrième quart, ne laissant aucune chance à Jameis Winston de revenir dans le match.

3 (4). Raiders (11-3)
C’est officiel : les Raiders seront des séries pour la première fois depuis 2002! C’est une belle réussite pour cette équipe pour laquelle on ne voyait pas d’issue il y a quelques années.

4 (5). Steelers (9-5)
Détenir un bon botteur peut faire toute la différence dans un match. Parlez-en aux Steelers. Dans une bataille de tranchée contre les Bengals, Chris Boswell a réussi six placements en six tentatives pour ramener tranquillement les Steelers vers la victoire.

5 (6). Seahawks (9-4-1)
Contre les Rams, ce n’est pas tant l’esthétique de la victoire qui compte, mais la victoire en soi. Ils ont du même coup assuré la première position de la division et se dirigent vers un laissez-passer pour la première ronde des séries.

6 (2). Chiefs (10-4)
Les Chiefs ont perdu à cause de leur incapacité à produire dans la zone payante. À deux reprises, ils se sont retrouvés à moins de huit verges de la zone des buts, et sont ressortis sans un seul point.

7 (9). Giants (10-4)
Steve Spagnuolo est seulement bon avec les Giants. C’est inexplicable, mais le coordonnateur défensif de l’équipe mène une unité qui est dominante en ce moment, et avait le même poste avec les champions du Super Bowl en 2008. Entre ses deux séjours à New York, il a obtenu une fiche de 10-38 comme entraîneur-chef des Rams, a dirigé l’une des pires unités défensives de l’histoire en 2012 avec les Saints et a connu un bref séjour sans succès avec les Ravens.

8 (8). Falcons (9-5)
Le calendrier des Falcons était le remède parfait pour leur défaite crève-cœur contre les Chiefs. Sans Julio Jones, ils n’ont fait qu’une bouchée des Rams et des 49ers, retrouvant du même coup l’exclusivité du sommet de la division.

9 (7). Lions (9-5)
Calvin Johnson n’est peut-être plus là, mais l’élément qui manque le plus chez les Lions est une attaque au sol. Celui qui a obtenu le plus de verges au sol en un match cette année est Theo Riddick avec 70.

10 (11). Packers (8-6)
J’ai de la misère à cibler l’élément à retenir de leur victoire : les 226 verges au sol ou le fait d’avoir alloué aux Bears une remontée de 17 points au quatrième quart? Oh, et est-ce qu’un seul autre quart que Rodgers est capable de cela :

11 (13). Dolphins (9-5)
L’avantage d’avoir un bon quart remplaçant est qu’au moins ton équipe est assurée de l’emporter contre une faible opposition. Matt Moore a lancé quatre passes de touché contre les pauvres Jets et les Dolphins font un pas de plus vers une participation aux séries.

12 (10). Buccaneers (8-6)
La série de victoires des Bucs s’arrête à cinq, mais il n’y a rien de gênant cette année à perdre à Dallas. Si seulement ils avaient joué tout le match comme ils l’ont fait durant le troisième quart, il serait en meilleure posture en ce moment.

13 (12). Broncos (8-6)
C’est la chicane dans le vestiaire des Broncos. On tente de calmer la situation dans les médias, mais il est clair que l’unité défensive de l’équipe est frustrée. Dans un sens, je la comprends. Après tout, l’offensive n’a marqué que deux touchés lors des trois derniers matchs.

14 (14). Ravens (8-6)
Les Ravens peuvent se compter chanceux. Menant par 10 points avec moins de 7 minutes à faire au match, le ballon placé dans la zone payante, ils ont réussi à laisser les Eagles revenir de l’arrière. Ils iront à Pittsburgh pour Noël et une victoire leur donnerait comme cadeau le sommet de la division.

15 (17). Titans (8-6)
Grâce à l’incompétence de l’attaque des Chiefs, on parlera très peu de l’horrible décision d’y aller pour deux points au lieu d’égaliser avec trois minutes à faire au match. Les Titans ont repris le ballon et gagné, mais je peine encore à expliquer cette décision.

Également, bravo à Mehdi Abdesmad pour son premier match dans la NFL. Il devient le troisième québécois à jouer dans la ligue cette année.

16 (18). Texans (8-6)
Aucun quart arrière n’est trop dispendieux pour être cloué au banc. C’est DeAndre Hopkins qui doit être content, lui qui n’a connu qu’un seul match de plus de 80 verges avec Osweiler, contre 11 l’an dernier avec des quarts supposément inférieur à l’ancien des Broncos.

17 (15). Redskins (7-6-1)
Les Redskins avaient tellement peu l’air inspiré lundi soir. En pleine bataille pour les séries, et avec un quart-arrière qui cherche à décocher un gros contrat, l’équipe de Jay Gruden a choisi un bien mauvais moment pour ne pas se présenter.

18 (19). Bills (7-7)
C’est une sixième saison de plus de 1000 verges au sol en carrière pour LeSean McCoy. Le demi offensif des Bills connaît une superbe campagne, amassant sa plus haute moyenne de verges par course de sa carrière (5,5).

19 (20). Colts (7-7)
Lors de leur dominante victoire contre les Vikings, les Colts n’ont pas accordé un seul sac. C’est plutôt étonnant considérant les nombreux problèmes à ce niveau durant les dernières années. D’ailleurs, Andrew Luck avait devant lui une 35e combinaison différente en 68 départs, ce qui veut dire que sa ligne à l’attaque a changé presque à tous les deux matchs!

20 (16). Vikings (7-7)
Le retour d’Adrian Peterson n’aura finalement rien changé. L’attaque au sol fut aussi mauvaise que d’habitude et la ligne à l’attaque fut incapable de bloquer le front défensif normalement peu dangereux de Colts.

21 (21). Bengals (5-8-1)
Les Bengals sont incapables d’obtenir une victoire importante cette année. Déjà éliminés, ils auraient pu faire mal à leur rival de division, mais ont laissé filer une avance au quatrième quart, ne marquant aucun point après la demie.

22 (24). Saints (6-8)
Techniquement parlant, les Saints ne sont pas éliminés des séries. Tout ce qu’ils doivent faire, c’est gagner leurs deux derniers matchs, espérer que les Packers, les Buccaneers et les Redskins perdent leurs deux derniers, et que les Vikings perdent contre les Bears lors de la dernière semaine. Juste ça.

23 (25). Panthers (6-8)
La NFL est tellement plus agréable à regarder quand Cam Newton est de bonne humeur. Il a montré lundi soir que les Panthers n’allaient pas être une proie facile en cette fin de saison et que les Falcons et les Buccaneers sont mieux d’être bien préparés.

24 (22). Cardinals (5-8-1)
David Johnson connaît tout une saison. Il est entré dans le livre des records dimanche dernier, en amassant un 14e match consécutif avec au moins 100 verges d’offensive. Si j’avais un vote pour le joueur offensif de l’année dans la NFL, il irait à Johnson.

25 (23). Eagles (5-9)
C’est reparti pour Zach Ertz. Cela fait maintenant trois ans qu’il déçoit, puis attend le mois de décembre pour nous montrer son potentiel. Ses quatre matchs de 100 verges en carrière ont eu lieu après le 1er décembre. Les propriétaires fantasy devraient en prendre note!

26 (26). Chargers (5-9)
Ça va mal à San Diego…

27 (28). Bears (3-11)
Jordan Howard a un beau futur devant lui, mais devra travailler sur son jeu aérien. Il a sept échappés cette saison, et un pourcentage de ballons échappés (14,9%) similaire à celui de Jeremy Langford l’an dernier (16,7%), ce qui est loin d’être un compliment.

28 (27). Jets (4-10)

Voilà qui résume assez bien la saison des Jets.

29 (29). Rams (4-10)
La présence des Rams aux heures de grande écoute nous rappelle à quel point Aaron Donald est dominant. Le plaqueur défensif se doit d’être considéré pour le joueur défensif de l’année même si son équipe ne va nulle part.

30 (30). Jaguars (2-12)
Gus Bradley est parti, Doug Marrone le remplacera pour l’instant. Marrone avait accumulé une fiche de 15-17 en deux saisons comme entraîneur-chef des Bills. S’il parvient à surprendre les Titans ou les Colts, il sera sans doute considéré pour le rôle à temps plein.

31 (31). 49ers (1-13)
On ne sait si Chip Kelly sera de retour l’an prochain, mais bien franchement, qui voudrait le poste le moins attrayant disponible? La bonne nouvelle pour un nouvel entraîneur, c’est qu’on risque de faire le ménage dans l’organisation et plus précisément de l’architecte de cet alignement putride, Trent Baalke.

32 (32). Browns (0-14)
Leur match à domicile contre les Chargers samedi semble vraiment être leur dernière chance de gagner cette saison, alors qu’ils sont pratiquement assurés de perdre à Pittsburgh lors de la dernière semaine.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 335 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Actualité 2020-21

Mine de rien, le mois d’octobre approche à sa fin et on a déjà une belle idée des forces dans la NCAA cette saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

En l’absence de Wallette, je discute de la vedette de 15 ans et neveu de Payton et Eli Manning ainsi que les matchs à...

Actualité 2020-21

Une autre semaine de NCAA, une autre panoplie de matchs plus enlevants les uns que les autres! Cette saison, adaptée, ne cesse de nous...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 6 dans la NFL pour les parties jouées les 18 et 19 octobre 2020.

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Actualité 2020-21

Je condense mes deux articles de conseils fantasy en un seul cette semaine. Voici donc les waivers, les streamers ainsi que les starts and...

Actualité 2020-21

Tout le monde connait l’année 1984, rendu célèbre par George Orwell. Cependant, 1984, ce n’est pas juste le livre de dystopie le plus connu...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x