Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2016-17

NCAA: Les surprises de la semaine 1

Les Longhorns ont surpris Notre Dame dimanche dernier

On attendait ce moment depuis le mois de janvier, le football de la NCAA est de retour. Traditionnellement, la première semaine d’activité présente d’excellents matchs hors conférence entre de grosses universités. Avec de tels matchs, le classement de la présaison est souvent remis à l’ordre avec des équipes qui ont été surclassées ou sous-estimées ce qui donne droit à plusieurs #UPSETS!  C’est avec plaisir que je poursuivrai pour une deuxième année consécutive les surprises de la semaine de la NCAA.

1. Texas prend sa revanche sur Notre Dame dans un duel épique

#10 Notre Dame (0-1) 47 – 50 Texas (1-0) 2OT

Est-ce que la 3e saison à Texas sera la bonne pour Charlie Strong? Après 2 saisons avec des fiches perdantes et plusieurs raclées dignes de mention, les Longhorns ont joué de caractère en surprenant leur bête noire après 2 périodes de prolongation. Avant ce duel, Notre Dame menait la rivalité 9-1. La dernière victoire de Texas datait de 1970 (46 ans). Les Jeux de 1976 n’avaient pas encore eu lieu!

Afin d’éviter d’écrire un roman, on démarre l’action au 3e quart alors que Notre Dame tire de l’arrière 31-14. La troupe de Brian Kelly reprend les commandes du match 35-31. Toutefois, Texas réplique avec une course au sol bon pour un touché avec moins de 4 minutes à faire pour remmener 37-35. Est-ce que Notre Dame allait se laisser abattre pour autant? Non. Le Fighting Irish  bloque la conversion d’un point et Shaun Crawford traverse le terrain au complet pour égaliser la marque 37-37 grâce à un convertit défensif. De tels scénarios ne se produisent que dans la NCAA… Ça nous avait tous manqué! Ce miracle force la prolongation. Après que chaque offensive atteigne tour à tour la zone des buts. L’unité offensive de Notre Dame est limitée à un botté de précision. Avec un touché, Texas peut remporter le match. Vous devinez la suite. C’est une course de 6 verges du quart-arrière Tyrone Swoopes qui concrétise la victoire à son équipe et met fin au duel de fou.

Shane Buechele, le quart-arrière freshman de Texas a bien tenu face à la pression. Affronter la talentueuse formation de Notre Dame devant plus de 102 000 de ses partisans n’est pas une tâche facile. Il s’agit du premier true freshman à amorcer une saison avec les Longhorns depuis 1944 à la maison. Bien joué le jeune!

Texas devrait peut-être se classer parmi le top 25. L’équipe ne s’y est pas figurée depuis 2013.

2. On ne niaise pas avec Houston

#3 Oklahoma (0-1) 23 – 33 #15 Houston (1-0)

Encore une fois, les Cougars de Houston viennent de passer un message à tout le monde. Ce n’est pas parce que l’on évolue dans l’AAC (American Athletics Conference) que l’on doit être sous-estimé. En 2015, lors du Chick-Fil-A Peach Bowl, ils avaient humilié les Seminoles de #9 Florida State.

Samedi dernier, ils avaient la chance de prouver leur véritable valeur contre les Sooners d’Oklahoma (3e au pays). Il s’agissait du 3e affrontement de l’histoire entre ces clubs. Oklahoma avait toujours écrabouillé Houston par des pointages de 40-14 et 63-13.

Au cours de la première demie, les deux équipes ont joué du coude-à-coude sans toutefois prendre sérieusement une avance confortable. Grâce aux 4 bottés de précision de Ty Cummings, Houston a pu conclure la première moitié de la rencontre avec les commandes. Le pointage était de 19-17.

C’est au 3e quart que les Cougars ont sorti leurs griffes. Oklahoma a été trop gourmand avec une tentative de field goal de 53 verges. Le ballon s’est envolé au plus profond de la zone des buts et s’est retrouvé entre les mains de Brandon Wilson. Wilson a couru les 109 verges suffisantes (si l’on inclut ceux de la zone de TD) pour inscrire le touché de sa vie. Le compte est de 26-17 pour Houston. À la possession suivante, Oklahoma commettra un magnifique revirement qui permettra aux Cougars d’augmenter leur avance à 33-17. Houston ne regardera plus jamais par en arrière.

3. LSU s’écroule contre l’imposante pression du Lambeau Field

#5 LSU (0-1) 14 – 16 Wisconsin (1-0)

Wisconsin a le don de se compliquer la vie pour amorcer ses saisons. Depuis 2014, les Badgers ont affronté sur des  »territoires neutres » (le Texas) LSU (NRG Stadium) et Alabama (AT&T Stadium). Une belle façon de connaître le calibre de ses joueurs ainsi que de commencer sur une bonne note avec une défaite. Toutefois, les choses étaient différentes cette année. Non classé parmi les 25 meilleures formations, Wisconsin était chez eux à l’intimidant Lambeau Field sans avoir trop de pression de vaincre la bande de Les Miles et son porteur étoile Leonard Fournette.

Tout le long du match, on s’attendait à ne pas souvent voir le ballon voler dans les airs, car c’est le jeu au sol qui domine la philosophie des deux clubs. Malgré ce style robuste, les défensives ont bien tenu le coup lors de la première demie. Les deux bottés de précision de Rafael Gaglianone ont été les seuls points inscrits. Wisconsin mène alors 6-0 et l’offensive de LSU est limitée à 60 verges. Au 3e quart, Wisconsin augmente son avance avec un touché de Corey Clement qui est l’un des meilleurs porteurs de la ligue. C’est 13-0. À partir de ce moment, Wisconsin cafouille avec une interception et une échappée. Aussitôt, la ligne offensive de LSU font d’excellents bloques et Leonard Fournette cumule les verges. LSU parvient à profiter de chacun de ces revirements en marquant des touchés. Les Tigers s’emparent du tableau indicateur au compte de 14-13. Avec moins de 4 minutes de jeu, les Badgers reprennent les devants 16-13 avec un long botté de précision de 47 verges. LSU ne se laisse pas abattre. Les Tigers remontent le terrain et se rendent en bonne position de placement avec 60 secondes à écouler. Le quart-arrière Brandon Harris est réputé pour son discutable rendement avec LSU. Il a su alimenter les discussions avec l’une des plus belles interceptions de sa carrière. La balle s’est retrouvée dans les mains du demi de coin de Wisconsin qui était seul au monde. Bravo.

4. Mississippi State illustre tout leur talent et perd contre South Alabama

South Alabama (1-0) 21 – 20 Mississippi State (0-1)

À la maison, les Bulldogs avaient une avance de 17-0 à la mi-temps. Les probabilités de South Alabama (évoluant en division 2) de remporter ce match étaient minces. Pourtant, non. Moins de 57 secondes au match, les Jaguars remarquent un touché. Le compte est de 21-20. Mississippi State a l’occasion de reprendre ce qu’il leur est dû. Il remonte facilement le terrain jusqu’à la ligne de 11. Après avoir raté un field goal de 46 verges dans le même quart, Westin Graves peut se racheter avec un petit coup de pied de 28 verges. Le botteur craque sur la pression et échoue. Pauvre lui, la nuit à dû être plate.

5. Southern Mississippi gâche la fête à Kentucky

Southern Mississippi (1-0) 44 – 35 Kentucky (0-1)

Les Wildcats rentrent au vestiaire pour la demie avec une confortable avance de 35-10. Malheureusement, la réalité rattrape l’Université du Kentucky. Ils concèdent 27 points pour perdre devant leurs fidèles (?) partisans. L’offensive du Kentucky a seulement récolté 22 verges durant la 2e moitié de rencontre. Tout un exploit. Les Wildcats viennent de gaspiller une belle opportunité d’accumuler une victoire afin d’atteindre l’éligibilité des Bowls. Il faut au minimum six victoires.

Bonus

Félicitation à UCF et Kansas pour leur victoire! Deux programmes qui évoluent dans d’excellentes conférences qui n’ont pas remporté de match durant toute la saison 2015.

Coureur. Étudiant en intervention sportive à ULaval. Assistant-entraîneur de cross-country au Cégep de La Pocatière. Écrit à #LeBlitzNFL Officiel niv.1 à la FQA

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 335 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici votre guide pour tout ce qu’il faut savoir pour la semaine 7 dans la NFL. N’hésitez pas à revenir sur leblitznfl.com à partir...

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x