Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2016-17

Camps d’entraînement 2016: 5 groupes de position à surveiller

Les camps battent leur plein et on a enfin du football à se mettre sous la dent. Que ce soit en surveillant les échos qui sortent des pratiques ou durant les matches pré-saison, voici cinq positions qui vont retenir mon attention cet été :

1) OL des Seahawks

seahawks-OLLes Hawks peuvent compter sur Tom Cable, un des meilleurs coaches de OL de la NFL, sur la mobilité de Russell Wilson (qui peut faire moins mal paraître une mauvaise OL), mais n’ont plus la mobilité latérale exceptionnelle de Marshawn Lynch pour les sauver d’un DL qui arrive rapidement dans le champ-arrière.

La signature de Jahri Evans, qui n’avait suscité aucun intérêt à travers la ligue depuis que les Saints l’ont laissé tomber, est un signe que le camp ne se déroulait pas à leur goût. À juste titre. Il ne reste personne des 5 OL qui ont joué au Superbowl gagné par les Seahawks il y a 3 ans. AUCUN des 5 partants prévus avant cette signature n’a obtenu la note de passage de Pro Football Focus l’an dernier. On tente de se convaincre que Garry Gilliam, qui était mauvais comme RT, sera meilleur à gauche. Pour le reste, on verra une série de combinaisons jusqu’à temps qu’une semble fonctionner. Les candidats sont nombreux, et de source diversifiée : des vétérans que d’autres équipes ont laissé partir, et qui dans certains cas ont aussi déjà démontré dans l’uniforme des Seahawks qu’ils ne sont pas la solution (Justin Britt, Patrick Lewis, J’Marcus Webb et Bradley Sowell), des jeunes qu’on développe comme Mark Glowinski et Terry Poole, et des recrues comme Germain Ifedi et Rees Odhiambo. Ifedi est le classique choix de « aptitudes » vs « résultats ». Il a tous les atouts pour réussir, mais était franchement plus que moyen dans la NCAA. Les Seahawks préfèrent travailler avec ce genre de joueur, se fiant sur Cable pour maximiser le talent brut.

2) WR des Packers

Aaron Rodgers et Jordy Nelson des Packers

Aaron Rodgers et Jordy Nelson des Packers

La saison des Packers a pris un drôle de virage quand Jordy Nelson s’est blessé au genou l’an passé, et quand Randall Cobb est tombé sur l’épaule le match suivant, lui qui n’a pas été le même ensuite. On attendait de Davante Adams qu’il prenne la relève après quelques belles performances statistiques en fin 2014. Il a plutôt été exposé comme un athlète moyen qui n’a pas de mains sûres ni la précision requise dans ses tracés. Bien souvent il apparaissait être ouvert sur le « slant » (un fondement de l’attaque des Packers), mais Aaron Rodgers ne semblait pas à l’aise d’appuyer sur la gachette, faute de confiance. En séries, on a vu Jeff Janis attraper deux « hail Mary », mais surtout, j’ai remarqué que quand ça comptait sur 3e et long, Rodgers était à l’aise avec Jared Abbrederis. Ty Montgomery, qui avait devancé Janis et Abbrederis au camp l’an dernier, devait être de retour après une blessure à la cheville, mais n’a pas encore pratiqué. Et Ted Thompson n’a pas pu se retenir de repêcher un autre WR, le rapide Trevor Davis (5e ronde).On a pas cru bon de retenir James Jones, qui a passé pas mal de temps sur le terrain l’an passé mais qui a offert bien peu de résultats pour les 99 passes lancées en sa direction. Mais on le laissait sur le terrain, puisque le fait d’avoir la confiance de Rodgers (Jones) semble plus important pour les Packers que les habiletés athlétiques brutes (Janis).

Nelson n’a pas encore pratiqué cet été. On raconte que tout va bien, mais il a 31 ans. Même si lui et Cobb sont à 100%, les Packers utilisent tellement de formations ouvertes qu’il y aura des ballons pour les autres. Je suis intrigué par Abbrederis. Natif du Wisconsin, il se présente comme walk-on à l’université du Wisconsin et deviendra le receveur le plus productif de l’histoire du programme (qui, j’en conviens, n’est pas une pépinière de receveurs…). C’est un receveur plus agile que rapide, mais agressif sur le ballon, qui court d’excellents tracés et qui peut agir autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, et qui est intuitif avec le ballon dans les mains (était un excellent retourneur de bottés de dégagements à Wisconsin). Il a peu eu l’occasion de pratiquer lors des camps d’entraînement de ses 2 premières saisons, alors je pense que cet été il sera à surveiller.

On surveille aussi Janis, un athlète exceptionnel (il a obtenu le meilleur score SPARQ de tous les receveurs de la cuvée 2014 source : Rotoviz ) qui est déjà un solide joueur d’unités spéciales (comme « gunner » sur les bottés de dégagements et comme retourneur de bottés d’envoi). Mais on continue d’entendre que les nuances du rôle de WR lui échappent.

3) QB des 49ers

Kaepernick vs Gabbert

Kaepernick vs Gabbert

Les premiers mocks drafts de 2013 mettaient souvent Blaine Gabbert devant Cam Newton. Il a finalement été repêché 10e, derrière Jake Locker et devant Christian Ponder. Il était perçu comme un bien meilleur prospect que Colin Kaepernick et Andy Dalton, choisis au début de la 2e ronde. Mais on savait qu’il aurait besoin de développement, et qu’il ne serait pas le QB le plus intellectuel.

On se retrouve aujourd’hui dans une bataille pour le poste entre lui et Kaepernick. On a peut-être abandonné trop rapidement sans le cas de Gabbert, et je serai intéressé de le voir opérer dans un système simple, comparable à ce qu’il opérait à Missouri, et qui, on dira ce qu’on voudra de Chip Kelly, aura bien fait paraître Nick Foles, un quart physiquement beaucoup moins doué que lui.

De l’autre côté, on se souvient tous du Kaepernick des beaux jours, qui était complètement disparu l’an dernier, lui qui semblait mentalement et émotivement incapable d’exécuter les passes les plus simples. Une résurrection est possible.

L’argent aura aussi un impact dans cette bataille. Le riche contrat de Kaepernick est garanti pour blessures. Selon ce qui a été présenté publiquement, à chaque hiver les 49ers ont une fenêtre de temps pour le congédier à leur guise, s’il est en santé (i.e. qu’il « passe » un examen médical). Quand s’est présenté cette fenêtre cette saison morte, Kaepernick se remettait de multiples opérations et n’aurait pas passé un examen médical. Donc ils étaient pris avec. Si Gabbert produit mieux que lui cet été, on sera sans doute tenté de lui offrir le « traitement RGIII », c’est à dire de le garder sur le banc toute l’année, pour éviter qu’il ne se blesse, et le laisser partir sans incidence financière l’an prochain.

Je m’attends à une saison difficile pour les Niners, et donc possiblement qu’ils voudront aussi donner du terrain à Jeff Driskel, leur choix de 6e ronde (voir classement des QB au repêchage 2016 par Hugues Foucher), un quart à qui était promis un bel avenir lorsqu’il s’est joint aux Gators, mais qui a disons un peu manque le bateau.

4) DL des Texans

nfl-wildcard-recap-2013-JJ-Watt-TexansOutre les QB, je crois que dans toute la ligue, aucun joueur n’est aussi important pour son équipe que J.J. Watt pour les Texans. Or, il se remet d’une autre opération et pourrait manquer le début de la saison. J’ai été très surpris de voir que les Texans n’ont pas investi sur leur DL cette saison morte (il faut dire qu’ils ont mis tous leurs œufs dans le panier de Osweiler et pour lui offrir des armes comme Lamar et Braxton Miller, Will Fuller et Tyler Ervin). Car comme DE de 3-4, outre Watt, on compte sur le merveilleux groupe de … les jeunes Christian Covington (6e ronde 2015) et Jeoffrey Pagan (6e ronde 2014), de même que des gars qui oscillent entre l’équipe et l’équipe de pratique depuis le début de leur carrière, Brandon Dunn et Devon Still. On connaît Still a cause de l’histoire de sa fille atteinte du cancer qui a été fortement médiatisée, mais comme joueur il n’a pas encore démontré qu’il a sa place dans la NFL. Tout comme les autres d’ailleurs. Surtout que Covington est ennuyé par une blessure également.

Est-ce qu’il reste des vétérans sur le marché qui pourraient aider les Texans à ce poste? Pas vraiment. Il y a donc fort à parier que les dépisteurs des Texans seront occupés à surveiller les lignes défensives avec le plus de profondeur, pour ajouter du muscle lorsque les dernières coupures seront faites.

5) WR des Patriots

julian-edelman

Julian Edelman

Entres autres parce que si Brady peut faire bien paraître n’importe qui, ce n’est pas nécessairement le cas de Garropolo. Aussi parce qu’on sait qu’il est très difficile de s’improviser WR pour les Pats dans leur complexe système offensif, où plusieurs ont échoué, recrues comme vétérans. Enfin, parce que je sais que plusieurs d’entre vous êtes des amateurs de fantasy…et qu’il y aura plusieurs centaines de passes tentées vers les receveurs de 2e ordre des Pats cette année…quelqu’un devra bien les attraper !

Julian Edelman est sans contredit la cible #1 parmi les WR. Son état de santé inquiète toujours, parce qu’il se fait tellement frapper, et par des gars (souvent des LB’s) qui font 50 lbs de plus que lui. Il se remet de multiples opérations au pied.

Danny Amendola est le même genre de joueur, mais moins explosif, et lui aussi se remet de multiples blessures. Cela donne des occasions aux autres receveurs de se faire valoir au camp : Aaron Dobson est à sa 4e saison et trouve toujours le moyen de décevoir. On est allé chercher Chris Hogan sur one offre d’agent libre restreint (ce qui arrive très rarement) donc on doit bien l’aimer. C’est un autre gars qui est souvent ralenti par les blessures par contre. On a repêché Malcolm Mitchell au 4e tour parce qu’il a la réputation d’être un receveur intelligent. Mike Mayock ne l’avait pas dans son top 100, mais profootballfocus.com (qui pondère les performances sur le terrain plus que les résultats en shorts) le classait 67e. Il pourrait avoir un rôle. On a eu toutes les occasions de se départir de Keyshwan Martin mais d’une façon ou d’une autre il semble toujours lui rester une place, il doit faire quelquechose que les entraîneurs aiment. Et enfin, le rôle du vétéran-qu’on-croyait-fini-qui-est-là-pour-montrer-la-voie-aux-jeunes est rempli par Nate Washington.

Il est probable que deux de ces joueurs ne fassent pas l’équipe, et je ne serais pas surpris de voir les Pats ajouter quelqu’un en cours de route non plus.

Écrit Par

Blogueur et analyste Québécois sur la NFL en francais, French Canadian NFL blogger and amateur analyst!

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 348 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Finalement l’entrée en scène de la Big Ten. On va enfin avoir un consensus auprès de notre groupe. Pour cette raison, attendez-vous à un...

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 7 dans la NFL pour les parties jouées les 22, 25-26 octobre 2020.

Actualité 2020-21

Voici les waivers et les streamers de la semaine 8. Bonne écoute! Les starts and sits seront disponibles ce jeudi.

Actualité 2020-21

Finalement l’entrée en scène de la Big Ten. On va enfin avoir un consensus auprès de notre groupe. Pour cette raison, attendez-vous à un...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse la dernière semaine dans la NFL et la NCAA. À noter que cette capsule a...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x