Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2015-16

Résumé 2015 : Saints de la Nouvelle-Orléans

Nous continuons et profitons de la saison morte pour vous présenter le résumé de la saison 2015 de chacune des équipes de la NFL. Nous poursuivons avec les Saints et vos commentaires sont les bienvenus…

Saints de la Nouvelle Orléans

Fiche : 7-9

Statut : Éliminé des séries

Résumé de la saison

saintsbannerbsi-1À 37 ans, la fenêtre d’opportunité pour remporter un autre Super Bowl se referme tranquillement pour Drew Brees malgré ses belles statistiques. Et si 2015 est représentative des années à venir, il peut aussi bien oublier un deuxième titre. La défensive des Saints fut encore une fois l’une des pires dans la NFL, et l’équipe a enfin réalisé que Rob Ryan n’était pas l’homme de la situation. Mais même en offensive, on avait l’impression que c’était une équipe qui était parfois incapable de réaliser des jeux clés. Et pour mettre la cerise sur le gâteau, ils ne sont plus la force qu’ils étaient autrefois à domicile, n’ayant pas pu obtenir une fiche gagnante au Superdome pour une deuxième année de suite.

La saison partait déjà mal pour les Saints, alors qu’ils perdirent leurs 3 premiers matchs, dont une décevante prestation à domicile contre les Buccaneers, dans un match où il était clair que Drew Brees jouait blessé. Ils se relevèrent assez bien de ce mauvais début de saison, en remportant 4 des 5 matchs suivants, dont cette fameuse victoire de 52 à 49 contre les Giants. Jouant pour une fiche de .500 à 4 victoires et 4 défaites, ils démontrèrent lors de la neuvième semaine que n’importe quelle équipe pouvait abuser de leur défensive, en se faisant remonter à domicile contre les Titans! Cette défaite fut démoralisante, et sera la première d’une série de 4. Ils montrèrent beaucoup de caractère lors de la semaine 13, restant nez à nez avec les Panthers (encore invaincus à ce moment) pendant tout le match, avant de voir une fois de plus leur défensive être incapable de tenir le coup aux moments opportuns. Ils gagnèrent 3 de leurs 4 dernières parties, mais ils étaient déjà pratiquement éliminés.

Il serait difficile de blâmer Drew Brees pour les insuccès de son équipe. Il fut une marque de constance dans la NFL depuis maintenant plusieurs années, et n’a pas chômé en 2015 non plus, terminant premier de la ligue pour les verges par la passe, malgré le fait qu’il ait manqué une rencontre. Sa précision sur les longues passes fait de l’attaque des Saints une menace à tout moment et sa prise de décision rapide et décisive vient souvent réduire la pression de la défensive adverse. Il va soutirer le mieux des joueurs qu’il a sous la main, même s’ils ne sont que des talents marginaux (Willie Snead et Ben Watson par exemple). Le plus gros problème pour son attaque était souvent qu’elle n’arrivait pas à maintenir le rythme alors que leur défensive accordait constamment des points. De plus, Brees ne semblait pas dans son assiette lors de certains matchs à l’étranger, et l’on se demande s’il est encore capable de gagner un match important à l’extérieur (ses 3 victoires à l’extérieur en 2015 : Colts, dans un dôme, Buccaneers, une des pires équipes à domicile, Falcons, un dôme). Et comme son équipe a accordé 31,6 points par match à domicile, il est pratiquement impossible d’être parfait au Superdome.

Une chose qui aura beaucoup aidé Brees cette année est la consolidation du jeu au sol, mené par Mark Ingram. Après ses 3 premières saisons où il avait été plutôt ordinaire, Ingram avait impressionné en 2014, montrant des signes de son énorme talent. On espérait en voir autant en 2015, et on a été satisfait, du moins lorsqu’il fut sur le terrain. Lors des 12 matchs qu’il fut en uniforme, Ingram récolta une excellente moyenne de 4,6 verges par course. Ses 769 verges au sol semblent peu, mais le système de jeu des Saints fait en sorte qu’il n’effectue pas autant de course que s’il jouait pour une autre équipe. Il fut également efficace sur le jeu aérien, récoltant 405 verges sur 50 attrapés, démontrant sa polyvalence. Son problème est qu’il est un peu fragile, et dut mettre un terme à sa saison après la 13e semaine. Celui qui le remplaça, Tim Hightower, revenait de loin. Il n’avait pas joué au football depuis 2011, et a montré de belles choses en fin de saison. Enfin, C.J. Spiller, que l’on voyait comme un gadget pour Drew Brees, n’a eu aucun impact sur l’offensive des Saints, si ce n’est que cette réception pour 80 verges en prolongation contre les Cowboys lors de la quatrième semaine.

Après 4 semaines de jeu, on avait bien peur que Brandin Cooks ne connaisse pas la progression souhaitée pour sa deuxième année. Il n’avait pas connu un match de 100 verges ni marqué de touché, et venait de connaître une performance de 25 verges. Tout ça changea lors de la semaine suivante, alors qu’il connaîtra de nombreux succès jusqu’à la fin de saison, marquant 9 touchés et franchissant la marque des 1000 verges de réception. Le petit receveur était un cauchemar pour ceux qui le couvraient et est clairement devenu la principale menace des Saints sur le jeu aérien. Il fut bien secondé par Willie Snead, sorti de nulle part pour finir à 16 verges du plateau des 1000. Libéré par 3 équipes différentes en 2014, Snead s’est fait une niche en Nouvelle-Orléans. Lui et Cooks ont été appuyés par l’ailier rapproché Benjamin Watson, qui a connu l’année de sa carrière à sa 12e saison. Ses 825 verges et 6 touchés ont été une belle surprise, alors qu’on croyait que c’était Josh Hill qui allait éclore après le départ de Jimmy Graham. 2015 aura également été la dernière année de Marques Colston avec l’équipe, lui qui n’était plus vraiment un facteur après plusieurs bonnes années.

Maintenant, quoi penser de cette défensive? Les qualificatifs sont nombreux, allant de mauvaise à horrible. Après une décevante saison 2014 où on le voyait parfois avoir des discussions assez intenses avec l’entraîneur-chef Sean Payton, on s’attendait à voir le coordonnateur défensif Rob Ryan se faire congédier, mais il fut retenu par les Saints pour au moins une autre saison. Malheureusement pour lui, sa saison 2015 fut aussi mauvaise que celle d’avant, et cette fois-ci, il fut congédié. Les Saints sont l’équipe qui a accordé le plus de points à leurs adversaires en 2015, et ont fini avant-dernier pour ce qui est du nombre de verges allouées. Ils ont également terminé derniers pour les catégories suivantes : le nombre de premiers essais par match alloué, le nombre de verges, points et touchés par possession ainsi que pour les touchés alloués par possession dans la zone payante. Pendant les 5 matchs entre la semaine 8 et la semaine 13, les Saints ont alloué 39 points par partie, tout en concédant un ratio touché/interception de 21 contre 2!

On retrouvait 2 anciens joueurs de la CFL chez la tertiaire des Saints, soit Delvin Breaux, qui avait déjà joué avec les Tiger Cats, et Brandon Browner, qui avait porté les couleurs des Stampeders. C’est peut-être pour ça qu’on avait parfois l’impression de voir une défensive de calibre de la ligue canadienne! Si Breaux n’a pas mal fait, Browner fut assurément la tête de Turc de cette défensive en 2015. Le seul joueur de la ligue à avoir remporté les 2 derniers Super Bowl (avec les Seahawks en 2013 et les Patriots en 2014), Browner s’est fait battre à de nombreuses reprises, mais surtout, il commettait pénalité après pénalité. En tout, il a été pénalisé 21 fois pour des pertes de 207 verges, ce qui est 7 de plus que le deuxième pire! Mais bon, Browner et la tertiaire ne furent pas les seuls problèmes, alors qu’autant la ligne défensive que les secondeurs ont connu des difficultés.

Joueur par excellence : Drew Brees

drew_brees_unitas_record_2012J’ai longtemps pensé mettre l’ailier défensif Cameron Jordan comme joueur par excellence de l’équipe, mais j’avais des réticences à mettre un joueur défensif alors que leur défensive était sûrement la pire de la ligue. Ça ne change en rien au fait que Jordan fut excellent, autant contre le passe que contre la course, et est de loin le meilleur joueur de ce groupe. Cependant, Brees est la principale raison si les Saints ont obtenu 7 victoires. On peut sérieusement se demander quelle aurait été leur fiche s’il n’avait pas été présent, et même à son âge il est encore assez efficace. Enfin, il est quand même impressionnant que sous Brees, les Saints n’aient jamais gagné moins que 7 parties et en 10 ans avec l’équipe, il n’a raté que 2 petites rencontres.

Regard sur 2016

J’aimerais bien être optimiste pour la prochaine saison des Saints, mais force est d’admettre qu’ils ont sensiblement la même équipe qu’ils avaient en 2015. Une autre année de Brees-Ingram-Cooks devrait faire des feux d’artifice à l’attaque, mais Brees n’est plus jeune, et aura certainement besoin d’un meilleur appui de sa défensive. Rob Ryan et Brandon Browner sont partis, mais on ne s’est pas vraiment amélioré aux positions clés. On espère qu’on saura revigorer la carrière de James Laurinaitis, lui qui arrive de St-Louis, mais le secondeur n’a pas connu de très bonnes saisons récemment. Bref, il faudra surtout espérer de voir une forte progression chez les joueurs qui sont déjà là, ainsi qu’une contribution importante des joueurs recrues, sinon l’année pourrait être longue.

Pour tous les résumés 2015 des équipes, cliquez l’image ci-dessous…

Bye-Bye-2015

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

NCAA Football

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Nous voici déjà à notre 200ième podcast depuis les tout début de Sports Lucides! Merci à vous d’être présent chaque semaine !

Actualité 2020-21

Troisième semaine d’activité dans la NCAA qui s’annonce intéressante avec notre premier match de la saison contre deux équipes du Top 25. C’est aussi...

Actualité 2020-21

La saison de football de la conférence Big Ten est de retour pour le moment. La ligue a annoncé mercredi matin qu’avec la mise...

Actualité 2020-21

La première vraie semaine d’activité est maintenant derrière nous dans la NCAA. Après une semaine “0” sans trop d’émotions et duels chaudement disputés, mon...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici votre guide pour tout ce qu’il faut savoir pour la semaine 2 dans la NFL. N’hésitez pas à revenir sur leblitznfl.com à partir...

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 1 dans la NFL

Actualité 2020-21

La semaine 1 est souvent appelée la semaine des réactions trop fortes. C’est encore pire cette année puisque nous n’avons pas eu de présaison...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x