Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2015-16

Résumé 2015 : Browns de Cleveland

Nous profitons de la saison morte pour vous présenter le résumé de la saison 2015 de chacune des équipes de la NFL. Nous poursuivons avec les Browns et vos commentaires sont les bienvenus…

Browns de Cleveland

Fiche : 3-13

Statut : Éliminé des séries

Résumé de la saison

brownsbannerbsi-1Soyons honnêtes, personne ne s’attendait à ce que les Browns soient dans la course aux séries cette saison. L’administration de cette équipe change de direction tous les ans, et l’on n’a pas connu de quart-arrière compétent à Cleveland depuis Bernie Kosar. Et ça, c’est sans parler du clownesque Johnny Manziel, qui, à travers ses nombreuses frasques, nous démontre parfois de légers aperçus de ce qu’il pourrait être s’il mettait un peu de sérieux au football.

La saison n’était toutefois pas si mal partie pour les Browns. Ils avaient remporté 2 victoires sur leurs 6 premiers matchs, mais n’avaient pas mal paru, donnant entre autres la frousse aux champions du Super Bowl à la sixième semaine, amenant les Broncos jusqu’en prolongation pour éventuellement s’incliner. Les choses se compliquèrent par la suite, et ils perdirent 9 de leurs 10 dernières rencontres, nous rappelant dans le processus qu’il ne faut jamais faire confiance à une équipe de Cleveland. Typique de cette organisation, l’entraîneur et le directeur général furent renvoyés après la saison, et on recommencera à zéro une fois de plus l’an prochain.

Enfin, lorsque l’équipe a annoncé que Josh McCown serait son quart partant lors de la semaine inaugurale, les choses partaient bien mal. Il venait de connaître une horrible saison avec les Buccaneers, et l’on voyait déjà que la confiance en Johnny Manziel était faible quand il ne fût pas nommé partant. Un autre signe que la confiance envers Manziel était fragile? McCown s’est blessé lors de cette première semaine, donnant à Johnny Football le titre de partant pour la deuxième semaine, dans un match qu’il remporta contre les Titans du Tennessee. Eh bien malgré cette victoire, l’entraîneur-chef Mike Pettine a préféré revenir avec McCown la semaine suivante. En fait, les blessures furent récurrentes pour McCown, ce qui donna à plusieurs reprises l’occasion à Manziel de prendre les rênes de cette équipe. Ce n’est pas arrivé.

Depuis ses débuts professionnels, Manziel a tout fait, sauf agir en professionnel. Son éthique de travail douteuse et ses incalculables frasques en dehors du terrain sont en train de gâcher sa carrière. Admis en désintoxication l’été dernier, on s’est rapidement rendu compte qu’il s’agissait d’un coup de marketing de la part de l’équipe. Le pire dans tout ça, c’est qu’il n’a pas eu l’air fou une fois sur le terrain. On voit bien qu’il a un certain talent, mais clairement, ce ne sera pas à Cleveland qu’il pourra le développer. En fait, avec les plus récentes accusions, ne vous attendez pas à le revoir dans un stade de football avant longtemps.

Le reste de l’offensive fut sans histoire, à l’exception de l’ailier rapproché Gary Barnidge (voir la section « joueur par excellence »). Duke Johnson a montré quelques flashs de son potentiel, mais il a plus le physique d’un porteur de ballon de troisième essai. Isaiah Crowell (qui en est un, qui s’est bien repris après de nombreux problèmes hors-terrain au niveau collégial) ne fut pas bien plus impressionnant. Ajoutez à cela l’un des pires groupes de receveur de passes de la ligue, et l’on comprend bien comment cette équipe peut avoir de la difficulté à engranger les points. Ils ont d’ailleurs franchi les 30 points qu’une seule fois, et on terminé au 30e rang pour les points marqués par match. Mais encore, les statistiques dans la zone payante sont plus mauvaises. Ils furent au dernier rang de la ligue pour les points marqués en moyenne dans la zone payante et pour le nombre de touché pas présence dans la zone payante. Et comme si ce n’était pas assez, ils finirent également derniers pour le nombre d’échappées.

Au niveau défensif, ce fut aussi une année très difficile. Étant reconnue pour être l’unité la plus performante de l’équipe, elle aura été criblée de blessures, ce qui aura vraiment eu un impact majeur, alors qu’un seul joueur fut partant pour les 16 parties (Karlos Dansby). De plus, le meilleur joueur de cette unité, le demi de coin Joe Haden, n’a commencé que 5 matchs, et ne semblait pas le même joueur lorsqu’il était sur le terrain. Le maraudeur Tashaun Gipson, qui était une machine à revirement l’an dernier, a vu son niveau de jeu considérablement réduit, ralentit également par une blessure. On est également en train d’abandonner pour le demi de coin Justin Gilbert, premier choix de l’équipe en 2014, qui vraisemblablement, ne jouera jamais à la hauteur des attentes.

Si l’on rajoute une pression sur les quarts adverses presque inexistante (28e rang pour les sacs du quart), il n’est pas étonnant qu’ils aient été la sixième pire équipe pour les verges allouées, la quatrième pire équipe pour les points alloués, et la pire équipe pour la moyenne de verges par passes de l’adversaire. Bref, une année à oublier pour l’unité défensive.

Joueur par excellence : Gary Barnidge

Gary-Barnidge-BrownsJe ne connais pas une seule personne qui aurait pu prédire avant la saison que Gary Barnidge serait le meilleur joueur des Browns cette année. Ce qui est particulièrement surprenant dans son cas, c’est qu’il est dans la NFL depuis 7 années! Quelqu’un savait qu’il avait passé 4 ans dans l’organisation des Panthers? Ou que le plus de réceptions qu’il avait obtenues dans une saison avant 2015 était 13? En fait, ses 79 réceptions sont plus que le double de son total de ses 6 saisons précédentes.

Le plus impressionnant avec Barnidge, c’est qu’il aura su être constant pendant toute la saison, même quand les défensives adverses ont commencé à le prendre au sérieux. Il a franchi le cap des 1000 verges, et a marqué 9 touchés, une contribution inespérée pour une équipe qui en avait tant besoin. Je tiens également à donner une mention d’honneur au bloqueur Joe Thomas, qui, année après année, démontre qu’il est le meilleur à sa position, et le simple fait qu’il joue toujours à un haut niveau malgré ses quarts-arrière est admirable.

Regard sur 2016

À quoi s’attendre maintenant de la prochaine saison des Browns? Difficile de savoir parce que tout le personnel a changé. Mais ce n’est rien de nouveau à Cleveland. Depuis leur retour dans la NFL en 1999, ils ont eu 7 directeurs généraux (soit 1 à toutes les 2,4 années), 8 entraîneurs-chefs (1 à toutes les 2,1 années), 10 coordonnateurs défensifs (1 à toutes les 1,7 années) ainsi que 11 coordonnateurs offensifs (1 à toutes les 1,5 années). Et c’est sans compter le nombre de quarts-arrière différents (24!).

Néanmoins, une nouvelle saison amène toujours de nouveaux espoirs, et la forme de ce nouvel espoir s’appelle Hue Jackson, le nouvel entraîneur-chef de l’équipe, sur qui l’on dit beaucoup de bien. Il s’occupera également du choix de jeux, lui a connu beaucoup de succès comme coordonnateur offensif des Bengals lors des 2 dernières saisons.

C’est une question de jours avant que Johnny Manziel soit libéré, et avec le deuxième choix du prochain repêchage, les Browns auront le luxe de repêcher le quart-arrière qu’ils désirent (les Titans, qui possèdent le premier choix, n’ont aucune intention de repêcher un quart-arrière). Cependant, en partant un quart-arrière recrue ou Josh McCown, il ne faut (encore une fois) pas avoir de grandes attentes envers la prochaine saison!

Pour tous les résumés 2015 des équipes, cliquez l’image ci-dessous…

Bye-Bye-2015

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

2 Commentaires

1 commentaire

  1. Pierre Henrichon

    23 février 2016 à 11:15

    Les Browns, c’est un peu comme les Oilers au hockey. Ils draft toujours parmi les premiers et ne sont pas capable de progresser. C’est pathétique. Leurs partisans sont vraiment fantastiques d’encore les soutenir.

    • Michel Hersir

      23 février 2016 à 14:50

      Bien d’accord! Il faut être d’une patience incroyable pour être partisan de cette équipe.
      Je dirais même que les Browns sont pires que les Oilers, parce qu’ils n’ont jamais gagné de championnat dans l’ère Super Bowl.
      Merci de nous lire!

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 63 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2023-24

Tout se résume à ceci. Après plus de trois longs mois de matchs, la saison 2023 de football universitaire entre dans sa phase d’après-saison,...

Actualité 2023-24

Le programme complet des Bowls du football universitaire pour la saison 2023 comprend 43 matchs répartis sur trois semaines en décembre et janvier. L’action...

Actualité 2023-24

Le classement final du College Football Playoff pour les quatre équipes en demi-finale a été révélé dimanche. Michigan affrontera Alabama et Washington croisera le...

Actualité 2023-24

Notre ami @BW_Wallette du ⁠Podcast Triple Option⁠ nous présente son bilan de mi-saison dans la NCAA football ainsi que ses prédictions de fin de...

Actualité 2023-24

Wallette est venu nous présenter les joueurs et les équipes à surveiller pour la prochaine saison dans la NCAA football. On parle également du...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2023-24

Wallette du podcast Triple Option nous présente les espoirs QB et les autres espoirs à surveiller pour le repêchage NFL 2024 – Bon visionnement...

Actualité 2023-24

On prépare tranquillement pour le Repêchage NFL 2024 avec quelques nouvelles et les besoins de certaines équipes – Bon visionnement !

Actualité 2023-24

Pour la première fois, nous avons eu Vince Cauchon comme invité. Nous avons parlé de football amateur et professionnel, de la belle ville de...

Actualité 2023-24

BetMGM a dévoilé ses projections de victoires pour chacune des équipes de la NFL et dans cet épisode, nous vous présentons nos réactions face...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.