Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2013-14

L’Avant-Match Super Bowl XLVIII: L’attaque des Seahawks!

J’ai parlé dans mon dernier billet du duel de vedettes entre l’offensive des Broncos et la défensive des Seahawks, mais aucune de ces deux équipes ne serait rendue au Superbowl si son autre unité n’était au moins supérieure à la moyenne. La D des Hawks performe entre autres parce que leur attaque conserve le ballon. L’attaque des Broncos a eu autant de possessions parce que sa défense est solide au 3e essai, une force qui était tellement évidente en finale d’association contre les Patriots. Ce duel aura peut-être autant d’impact sur le résultat du match. Regardons-le de plus près :

Marshawn Lynch

Marshawn Lynch

D’abord, c’est ici aussi force contre force, puisque l’attaque au sol des Hawks est le centre de son offensive, et ce que les Broncos sont le plus adeptes à stopper. On assiste au réveil de Terrence « Potroast » Knighton, qui joue comme si on lui avait promis la poutine extra saucisses à volonté pour le reste de ses jours. On dirait que les Broncos, privés de Von Miller de Derek Wolfe (possiblement leurs deux meilleurs joueurs défensifs) se sont pris en main et jouent mieux en équipe. Mais l’attaque au sol des Seahawks peut vous faire mal de plusieurs façons, d’abord par la force brute, un Marshawn Lynch en plein « beast mode ». Mais quand on est trop agressif sur Lynch, ils vous surprennent avec le « read-option », ou par un Wilson qui s’échappe à contre-courrant, soit pour la longue passe, soit simplement pour la course. Et ils auront au Superbowl une autre arme, Percy Harvin, qui peut vous faire très mal sur le jeu renversé quand on ne reste pas disciplinés  à contenir. Perdre le coin contre Baldwin ou Tate, deux gars qui sont quand même dangereux avec le ballon dans leurs mains, ça peut coûter 12-15 verges. Contre Harvin, ça peut coûter 50 verges. Donc les Broncos doivent contenir le jeu à contre-courrant, ce qui agrandi les trous pour Lynch, qui n’a pas peur de revenir sur ses pas, surtout quand la ligne bloque en « zone », la spécialité de leur coach de OL Tom Cable.

Et quand Wilson s’échappe de la pochette sur un « play-action », il est à son meilleur. Sa précision sur les longues passes est sous-évaluée. Un gars comme Dominique Rodgers-Cromartie, qui a connu un solide saison sommes toutes, a la réputation de s’endormir de temps en temps et pourrait s’en faire passer une par-dessus la tête. Sur les jeux de passe traditionnels sans play-action, la clé pour les Broncos sera aussi de garder Wilson dans la pochette, et de mettre de la pression par l’intérieur, face à un duo de gardes qui est le maillon faible de toute cette équipe (malgré avoir lancé un des plus petits nombres de passes de la ligue, il a été un des quarts le plus souvent sous pression). En faveur des Broncos joue un autre facteur, c’est une des rares équipes qui a des LB’s assez rapides pour faire l’ombre de Russell Wilson.

Russell Wilson

Russell Wilson

Wilson va devoir faire les jeux par la passe d’une pochette traditionnelle pour gagner ce match. La tertiaire des Broncos perds de l’huile. Tel que mentionné, DRC a connu une solide saison mais comme #1 il demeure pas le plus fiable. Champ Bailey est sur ses derniers milles, mais avec la blessure à Chris Harris, c’est à lui qu’on demande de jouer les receveurs intérieurs, et si Harvin est vraiment en santé, c’est là que les Seahawks vont attaquer, avec Harvin, Tate et Baldwin qui sont tous à leur meilleur lorsque utilisés comem « slotback ». Wilson n’a pas livré de grosses performances dans les dernières semaines, mais une chose est sûre, ce gars-là n’a pas froid aux yeux et ne sera pas intimidé par l’ampleur du moment. Il a fait des erreurs la semaine dernière, mais toujours dans des situations où il pouvait se le permettre. Prendre un sack sur 3e essai au 40 de l’autre équipe, déjà trop loin pour un FG, c’est pas mal moins grave que de se faire sacker si le ballon est au 33.

Les Seahawks vont tenter de raccourcir le match et de contrôller l’horloge, mais s’ils veulent suivre le rythme, il faudra qu’ils réussissent ce qu’ils ont pas mal toujours réussi dans les deux dernières années, c’est-à-dire de mener à bien sur 2 ou 3 gros jeux par match en limitant les tentatives risquées.

Écrit Par

Blogueur et analyste Québécois sur la NFL en francais, French Canadian NFL blogger and amateur analyst!

1 commentaire
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 545 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

La NFL a informé lundi les 32 équipes qu’elle changeait le format du combine 2021.

Actualité 2020-21

DeVonta Smith était impossible à couvrir, Najee Harris inarrêtable et Mac Jones impeccable. Avec une performance à la fois chirurgicale et explosive, le numéro...

Actualité 2020-21

College Football Playoff National Championship Game (Presented by AT&T) (3)Ohio State (7-0, SEC) Vs (1)Alabama (12-0, SEC) Lundi 11 Janvier, 20h00, TSN Présenté au...

Actualité 2020-21

DeVonta Smith est devenu mardi le premier receveur à remporter le trophée Heisman depuis 1991. La vedette de l’Alabama a remporté le prix devant...

Actualité 2020-21

On discute des Bowls ainsi que les éliminatoires à surveiller dans la NCAA.

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

L’informateur Adam Schefter nous a informé vendredi qu’il y aura des spectateurs présents à Tampa Bay lors du Super Bowl LV.

Actualité 2020-21

Il ne reste que 4 équipes…

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse le dernier week-end dans la NFL. À noter que cette capsule a été enregistrée lundi.

Actualité 2020-21

La NFL a informé lundi les 32 équipes qu’elle changeait le format du combine 2021.

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

1
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x