Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2013-14

Sous un autre angle: Spécial Colts-Broncos

Andrew Luck et Peyton Manning

C’était probablement le match le plus attendu de l’année dans la nfl.  Un match encerclé en rouge sur mon calendrier depuis longtemps.  Et pas seulement parce que c’était le retour de Peyton Manning à Indianapolis.

Bien plus qu’un simple affrontement Peyton Manning-Andrew Luck, le match Broncos-Colts représentait un véritable “baromètre” pour les deux équipes.  Une bonne façon de voir où les deux équipes en était rendu, surtout les jeune Colts.

Un match disputé un dimanche soir, aux heures de grandes écoutent, un match qu’une équipe qui aspire au super bowl se doit de remporter.

Voici quelques clés du match, ou on a vu les Colts l’emporter 39-33.  Une bien belle victoire d’équipe pour les jeunes Colts.

PREMIÈRE CLÉ:  LES REVIREMENTS ET LES PÉNALITÉS

L’indiscipline des Broncos est ce qui leur à coûté le match.  Il n’y a pas de secrets.

On peut élaboré toutes les théories qu’on veut, parler du plan défensif des Colts (ce que je ferrai plus tard), parler de la performance d’Andrew Luck, il n’en demeure pas moins qu’on ne gagne pas un match de football avec 4 revirements et 12 pénalités pour 103 verges!!!

Les 4 revirements des Broncos (une interception et 3 échappés) ont permis aux Colts d‘inscrire 19 points,  soit:  7 points suite à l’échappé d’Holliday, 9 points suite à l’échappé de Manning et 3 points suite à l’interception de Manning.

Le 3e échappé des Broncos a été tout aussi coûteux.  Avec 2:50 à jouer, Ronnie Hillman a échappé le ballon à la porte des buts des Colts, anéantissant ainsi tout espoir de remontée des Broncos.

Peut importe sous quel angle on analyse le match, se sont les revirements et les pénalités qui ont tué les Broncos.  Ceci étant dit, il y a d’autres leçons à tirer du match.

DEUXIÈME CLÉ:  ANDREW LUCK

Toute la pression du monde était sur les épaules d’Andrew Luck dimanche soir. À Indianapolis, Peyton Manning, c‘est un peu Guy Lafleur, Maurice Richard et Jean Béliveau dans une seule et même personne.  Plus qu’une simple idole sportive, Manning est un véritable demi-dieu.

Pour cette raison, la foule d‘Indianapolis a toujours été plutôt “froide“ à l‘endroit d‘Andrew Luck.  Une situation compréhensible, mais très injuste pour le jeune quart-arrière, qui n’a jamais demandé à se retrouver dans cette situation!!!

Ce match, disputé un dimanche soir en plus, c’était beaucoup de pression pour un jeune quart arrière de deuxième année, aussi bon soit il.  Déjà que Luck se fait “casser les oreilles” depuis deux ans avec Peyton Manning, qu’est-ce que ça aurait été s’il avait fallu que les Colts se fassent “défoncer” par les Broncos!!!  Plus que jamais, de la pression, il y en avait sur Luck. Encore une fois, le jeune Luck a été à la hauteur du défi.

Au delà des statistiques, qui ont été bonnes sans être exceptionnelles, Luck a évite les erreurs et il a élevé son niveau de jeu quand ça comptait vraiment..  Encore une fois, il a fait preuve de beaucoup plus de maturité que ne le suggère son jeune âge.  Luck a contrôler la position sur le terrain et l’horloge, tout en profitant des revirements des Broncos.

Du beau travail pour le jeune Luck, qui ne s’est pas laissé “envahir” par la pression et l’enjeu du match. Rendons aussi justice à Peyton Manning qui termine le match avec une belle ligne statistique.

Colts-Broncos-2013TROISIÈME CLÉ:  LE PLAN DÉFENSIF DES COLTS

Les Broncos ont marqué 33 points dans ce match.  Néanmoins, la majorité de ces points ont été inscrits lors du 4e quart (les Colts menaient 33-17 après 3 quarts de jeu) alors que les Colts ont “reculé” en défensive de zone.

Pendant la majeure partie du match, le plan défensif des Colts a fonctionné.  A 10 reprises, la puissante offensive des Broncos a été stoppée sans pouvoir inscrire de points.  Du jamais vu cette année.  Selon moi, c’est la défensive des Colts qui a gagné ce match.  Voici un regard sur le plan défensif des Colts.

1.  Le “press coverage”

Contrairement à ce qu’on a vu jusqu’à maintenant cette année, les Colts ont majoritairement utilisé du “press coverage” contre les receveurs de passe des Broncos. Il était temps!!! Les défensives de zones, ça ne fonctionne pas contre Peyton Manning. La stratégie des Colts consistait à jouer une défensive homme à homme serré et à frapper les receveurs des Broncos dès la ligne de mêlée afin de les bousculer et de les sortir de leurs tracés de passe.  C’est ce qu’on appelle du “press coverage”.

Dimanche, durant tout le match, les demis défensifs des Colts s’en sont donné à coeur joie sur receveurs de passes des Broncos, prolongeant souvent le contact initial au delà des 5 verges permises.  Tant que les arbitres tolèrent…  Et les arbitres ont tolérés.

Dimanche, les receveurs des Broncos n’arrivaient pas à se libérer pendant de longs moments et Manning n’a jamais pu trouver son rythme (pas avant le 4e quart en tout cas).

2. limiter les verges après l’attrapé

Les receveurs de passe des Broncos sont des as dans l’art d’aller chercher des verges après l’attrapée. Pour cette raison, les Colts ont pris le risque de couvrir les receveurs extérieurs des Broncos avec du homme à homme.  Se faisant, les Colts disposaient du personnel nécessaire pour venir effectuer rapidement les plaqués dans les zones courtes et intermédiaires.

Cette stratégie, qui va à l’encontre de ce que toutes les équipes ont fait cette année,  comporte quand même un risque élevé car elle vous rend vulnérable face à l’attaque verticale (la longue passe).

Par contre, dimanche, Peyton Manning n’a pas été en mesure de lancer le ballon avec régularité et précision dans les zones profondes (c’était le pari des Colts) et les demis défensifs des Colts ont été excellents (surtout Vontae Davis contre Demarius Thomas et Darius Butler contre Wes Welker).

3.  Mettre de la pression sur Peyton Manning

Tout le monde le sait, pour battre les Broncos, il faut frapper Peyton Manning. Dimanche, les Colts ont frappé Peyton Manning 10 fois!!!  En plus, ils ont réussit 4 sacks du quarts.  La performance du front défensif des Colts est énorme.

Mais il faut aussi saluer la performance de la tertiaire des Colts.  Ce que le “press coverage” lorsqu’il est bien effectué, permet de faire, c’est de forcer le quart à garder le ballon dans ses mains plus longtemps.  Ça laisse le temps à la pression de se rendre au quart.  C’est ce qui est arrivé dimanche.

Il est fort possible que d’autres équipes copieront le plan des Colts.

4.  Une stratégie qui ne date pas d’hier

Déjà, au début des années 2000, les Patriots utilisaient le “press coverage” à profusion contre Manning et ses Colts. La stratégie fonctionnait à chaque coup.  À cette époque, les Pats étaient la bête noire de Manning qui a joué quelques uns de ses pire matchs en carrière contre eux.

Bill Belichick passait pour un génie, mais il n’y avait rien de compliqué dans le plan de match des Pats: bousculer les receveurs de passes à la ligne de mêlée et les dominer physiquement. C’est exactement ce que les Colts ont fait dimanche.

Manning peut bien changer le jeu 20 fois à la ligne de mêlée, appeler tous les “dummie calls” qu’il veut, si votre assignation est de frapper, puis couvrir le gars en face de vous, ça ne change pas grand chose!!!

Même si le “press coverage” comporte des risques, c’est la meilleur façon de jouer les Broncos…à condition de disposer du personnel pour le faire.

Peyton-Manning-Broncos-Colts-2013LE MOMENT CLÉ DU MATCH:  LA FIN DE LA PREMIÈRE DEMIE

C’est là que le match s’est joué selon moi. Rappelons les faits. Avec 2 minutes à faire à la 1ère demie, les Broncos sont en possession du ballon profondément dans leur territoire (à leur propre ligne de 20).  A ce moment, les Colts mènent 19-14 et ils ont le momentum (ils viennent de arquer 9 points consécutifs).   Cependant, les Broncos débutent la 2e demie avec le ballon, et il n’y a vraiment pas lieu de paniquer. Au lieu d’écouler le temps, Manning tente 3 passes consécutives, 3 passes incomplètes qui arrêtent l’horloge à chaque fois.

Les Colts récupèrent le ballon avec 1:35 à faire et leurs 3 temps d’arrêt. Ce qui devait arriver arriva et les Colts ont remonté le terrain pour marquer un touché.  Du coup, l’écart devient de 12 points au lieu du 5 points (un monde de différence).  Oui, les Broncos ont eu leurs occasions de revenir dans le match par la suite, mais ils se sont drôlement compliqué les choses en gérant affreusement la fin de la 1ère demie.

Ce n’est pas la 1ère fois qu‘on peut faire ce reproche à Peyton Manning. Pour une raison que j’ignore, Manning a toujours refusé de jouer le “pourcentage”.  Dimanche, la logique aurait voulut que les Broncos s’assurent avant tout de ne pas laisser de temps sur l’horloge pour ne permettre aux Colts de creuser l’écart.

C’est probablement cette confiance absolue en ses moyens qui a permit à Manning de devenir le quart qu’il est.  Mais c’est parfois aussi cette trop grande confiance qui lui a coûté des matchs importants.

CE QUE LES COLTS ONT APPRIS

Cette victoire est gigantesque pour les jeunes Colts. Les Colts sont 5-2 après le match de dimanche.  Mais de leurs 5 victoires, 3 ont été obtenues contres les équipes de 1er plan:  les 49ers (5-2), les Seahawks (6-1) et, bien sûr, les Broncos (6-1).

Depuis dimanche, les Colts n’ont plus à avoir de complexes face à qui que se soit.  Oui, on peut faire un point que les Broncos se sont en grande partie battus tout seul dimanche, ce qui est en partie vrai, mais il n’en demeure pas moins que les Colts ont été très compétitifs pendant tout le match.

Il est trop tôt pour connaître l’impact de la perte de Reggie Wayne (perdu pour la saison), mais il n’en demeure pas moins que l’avenir, c’est maintenant pour les Colts.  Objectivement, ils font maintenant parti du groupe d’équipe qui peut logiquement aspirer au super bowl.

CE QUE LES BRONCOS ONT APPRIS

Ils ont été affreux.  Ils ont donnés 4 revirements.  Ils ont été indisciplinés (12 pénalités pour 103 verges).  Ils ont mal géré l’horloge à la fin de la 1ère demie. Ils ont donné un touché de sûreté.  Ils sont donnés 19 points suite aux revirements. Malgré tout ça, ils sont demeurés dans le match et ils ont eu leurs opportunités.

En allant plus loin, on peut même dire que si Hillman n’avait pas échappé le ballon avec 2:50 à faire, les Broncos auraient peut-être complété leur remontée. Commettre autant d’erreurs, mais être dans le match quand même, il faut le faire.

Il faut leur donner ça, les Broncos n’abandonnent jamais.

LA SUITE DES CHOSES

Ce qu’on a vu dimanche n’est que le début d’une rivalité.  Ces deux équipes risquent de se revoir souvent dans le futur et peut-être même aussi vite qu’au mois de Janvier. Broncos-Colts en série?  Avouez que se serait du bonbon!!!  On a déjà hâte au premier duel Luck-Manning en série!!!

Comme d’habitude, vos commentaires sont les bienvenus sur cette page.

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

NCAA Football

Actualité 2020-21

Nous voici déjà à notre 200ième podcast depuis les tout début de Sports Lucides! Merci à vous d’être présent chaque semaine !

Actualité 2020-21

Troisième semaine d’activité dans la NCAA qui s’annonce intéressante avec notre premier match de la saison contre deux équipes du Top 25. C’est aussi...

Actualité 2020-21

La saison de football de la conférence Big Ten est de retour pour le moment. La ligue a annoncé mercredi matin qu’avec la mise...

Actualité 2020-21

La première vraie semaine d’activité est maintenant derrière nous dans la NCAA. Après une semaine “0” sans trop d’émotions et duels chaudement disputés, mon...

Actualité 2020-21

FOOTBALL IS HERE !!! – Oui, nous allons avoir, en septembre 2020, du football de la NCAA! Dans ce podcast survolté, venez découvrir nos prédictions,...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

La semaine 1 est souvent appelée la semaine des réactions trop fortes. C’est encore pire cette année puisque nous n’avons pas eu de présaison...

Actualité 2020-21

Nous voici déjà à notre 200ième podcast depuis les tout début de Sports Lucides! Merci à vous d’être présent chaque semaine !

Actualité 2020-21

Troisième semaine d’activité dans la NCAA qui s’annonce intéressante avec notre premier match de la saison contre deux équipes du Top 25. C’est aussi...

Actualité 2020-21

Voici mes options de streamer au poste de QB ainsi que mes starts and sits de la semaine #2.

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x