Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2022-23

À retenir sur le début du marché des joueurs autonomes

Crédit photo: SportsNet

La frénésie du marché des agents libres de la NFL en 2022 est en marche. Maintenant que tous les nouveaux contrats peuvent être officialisés, jetons un coup d’œil à certains des premiers résultats de toutes ces tractations.

Ce n’est pas la première fois que je publie ses commentaires, mais j’aime bien ceux de Dom Cosentino de TheScore.com. Voici ses 8 points à retenir sur le début du marché des joueurs autonomes…

L’effet Deshaun Watson

Une grande partie du monde de la NFL est fixée sur le sort du quart-arrière des Texans Deshaun Watson et sur l’endroit où il pourrait être échangé. Tous les signes indiquent que les Saints et les Falcons sont des destinations possibles.

Il faut souligner que même si Watson ne sera pas inculpé au pénal, il fait toujours l’objet de plaintes civiles de la part de près de deux douzaines de femmes qui l’ont accusé d’inconduite sexuelle. Il y a de vraies personnes impliquées dans cette affaire, d’une manière qui va bien au-delà du football. Ce fait suivra Watson partout où il ira, et le commissaire Roger Goodell pourrait lui infliger une longue suspension à tout moment.

L’application de la justice par Goodell peut être assez arbitraire, mais il y a un précédent ici : Ezekiel Elliott et Ben Roethlisberger ont été suspendus pour six matchs après avoir fait face à des allégations respectives d’abus et d’inconduite sexuelle à l’égard de femmes, bien que la sanction de Roethlisberger ait finalement été réduite à quatre matchs après un appel.

Quoi qu’il en soit, quel que soit l’endroit où Watson se retrouve, il devrait donner le coup d’envoi des prochaines étapes pour des quarts-arrières comme Jimmy Garoppolo, Jameis Winston, Marcus Mariota et Matt Ryan. Oh, et en parlant de Ryan …

Que font les Falcons ?

Atlanta a toujours Ryan sous contrat pour deux années supplémentaires, et il aurait restructuré son contrat pour réduire de 12 millions de dollars le plafond potentiel de Ryan pour 2022. Mais attendez !

Mike Florio de Pro Football Talk a rapporté jeudi que la restructuration du contrat de Ryan n’a pas eu lieu, ce qui signifie que Ryan est toujours sur les livres pour 2022 avec une charge de plafond record de 48,66 millions de dollars. Dans le même temps, les Falcons courtisent également Watson et ont même reçu le natif de Gainesville, en Géorgie, pour une visite mercredi. Le tight end Kyle Pitts a ensuite tweeté (et supprimé) : « C’est sur le point de devenir effrayant à Atlanta. » En reliant les points ici, il semble qu’Atlanta prépare les choses pour échanger Ryan (et un paquet de choix de repêchage) à Houston pour Watson.

Mais voici le problème : Ryan doit recevoir un bonus de 7,5 millions de dollars vendredi. Si les Falcons parviennent à l’échanger avant vendredi, ils seront coincés avec un cap hit de 40,025 millions de dollars. S’ils l’échangent après vendredi, cette charge passe à 48,025 millions de dollars. Le salaire de Watson, soit dit en passant, est de 35 millions de dollars, mais les Falcons le restructureraient probablement d’une manière ou d’une autre pour éviter que Ryan et Watson ne représentent entre 75 et 83 millions de dollars sur le plafond de cette année, qui est de 208,2 millions de dollars.

Au moment où tout cela se produit, la liste des receveurs des Falcons comprend actuellement Olamide Zaccheaus, Frank Darby et… c’est tout. Il est sûr de dire qu’Atlanta a besoin de régler cette comptabilité rapidement.

Les Chargers renforcent leur défense

Los Angeles possède l’un des jeunes quart-arrière les plus talentueux de la ligue en Justin Herbert. Pourtant, elle a raté les éliminatoires en 2021 à cause d’une défense qui s’est classée 26e, dont 19e contre la passe et 30e contre la course. Et maintenant, il doit faire face à Patrick Mahomes, Derek Carr et Russell Wilson dans l’AFC Ouest.

Les Chargers se sont attaqués à ce problème en acquérant le edge rusher Khalil Mack et en faisant signer le cornerback J.C. Jackson et le defensive tackle Sebastian Joseph-Day. Mack a 31 ans, et même s’il n’a joué que sept matchs la saison dernière en raison d’une blessure au pied, il a tout de même réussi six sacks. Son contrat n’est pas onéreux (23 millions de dollars en 2022 et 2023, sans aucune garantie) et il constituera un bon complément à Joey Bosa pour la défense contre la passe.

Selon PFF, Jackson a eu le deuxième plus faible taux de passes allouées parmi tous les cornerbacks (47,8), dans la saison qui a suivi le départ de Stephon Gilmore des Patriots. Joseph-Day n’a réalisé que trois sacks en seulement sept matchs avec les Rams l’année dernière en raison d’une blessure au thorax, mais en 2020, il s’est classé 14e parmi les défenseurs intérieurs dans les catégories de défense contre la course – un rôle qu’il devra remplir pour les Chargers.

Quelle est la prochaine étape pour Baker Mayfield ?

Les Browns ne sont plus dans la course pour Watson, selon Mike Garafolo de NFL Network, mais leur poursuite de lui a créé un problème avec le QB titulaire Baker Mayfield.

Jake Trotter d’ESPN a rapporté que Cleveland n’a jamais informé Mayfield de son projet de flirter avec Watson, bien que Garafolo ait indiqué que l’équipe avait dit aux agents de Mayfield lors du Combine qu’elle « n’explorerait que les QB de premier plan comme Watson ». Peu importe : Mayfield a tweeté une lettre ouverte mardi qui ressemblait beaucoup à un au revoir. Un jour plus tard, Chris Mortensen d’ESPN a rapporté que les Browns voulaient un « adulte » au poste de QB et qu’ils pourraient envisager Garoppolo. Depuis, Mortensen a réaffirmé cette information dans une entrevue radiophonique, tout en affirmant que d’autres membres de l’équipe des Browns ne voient pas Mayfield de cette façon.

Mayfield a un an restant sur son contrat de recrue, à l’option de cinquième année au prix de 18,9 millions de dollars (cash et cap). Maintenant que son agent a fait une demande formelle d’échange, les Browns vont-ils céder et l’échanger contre, par exemple, les Colts ?

Les Jags dépensent beaucoup … encore

Les Jaguars ont à nouveau ouvert leur porte-monnaie, d’abord en plaçant le franchise tag sur le plaqueur gauche Cam Robinson, puis en ajoutant le garde droit Brandon Scherff, le receveur Christian Kirk (au salaire annuel moyen de 18 millions de dollars), le tight end Evan Engram, le receveur Zay Jones, le cornerback Darious Williams, le linebacker Foyesade Oluokun et le defensive tackle Folorunso Fatukasi.

D’une part, il est impératif pour Jacksonville d’entourer le quart Trevor Lawrence d’un système de protection alors qu’il entame la deuxième année de son contrat de recrue. D’autre part, les Jags affichent un bilan de 15-50 en quatre saisons depuis qu’ils ont atteint le championnat de l’AFC, et c’est la quatrième fois au cours des cinq dernières saisons qu’ils se classent dans le top 10 des garanties contractuelles accordées aux agents libres. Rien que l’année dernière, le directeur général Trent Baalke a accordé plus de 86 millions de dollars de garanties aux agents libres, selon Spotrac, soit le deuxième montant après les 155 millions de dollars des Patriots. La différence ? La Nouvelle-Angleterre a remporté 10 matchs avec son QB recrue, tandis que les Jags en ont remporté deux avec le premier choix du repêchage.

Le passé n’est pas un prologue, et le nouvel entraîneur Doug Pederson n’a rien à voir avec l’histoire de la franchise. Mais si Jacksonville veut sauver Lawrence – et, par conséquent, son avenir organisationnel pour les prochaines années – il va falloir que ces gros investissements commencent à porter fruits en 2022.

Les Bengals font ce qui était nécessaire

La mission principale de Cincinnati au début de l’intersaison était de trouver un moyen de protéger le quart-arrière Joe Burrow, que l’on a vu pour la dernière fois guider la franchise à un botté de placement de la victoire au Super Bowl, alors qu’il se retrouvait sur le dos sur presque tous les autres jeux.

Les Bengals ont fait d’énormes progrès à cet égard dès l’ouverture de la fenêtre de négociation lundi. Ils ont convaincu les gardes Alex Cappa des Bucs et Ted Karras des Patriots, sans avoir à se ruiner financièrement. Cappa s’est engagé à verser seulement 11 millions de dollars entièrement garantis et Karras à verser seulement 5 millions de dollars en garanties virtuelles.

Ajoutez à cela le fait que les Bengals ont utilisé le franchise tag sur le safety Jessie Bates III en plus de conserver le lineman défensif B.J. Hill – qu’ils ont acquis l’année dernière contre un choix de septième tour – et il commence sérieusement à sembler que c’est une équipe qui est construite pour maintenir son succès.

Le fait d’avoir un QB comme Burrow aide certainement, mais il faut aussi donner la priorité à la possibilité de construire autour de lui avec l’espace de plafond offert par son contrat de recrue à coût contrôlé.

Les Steelers et Trubisky

Pittsburgh est entré dans l’intersaison dans la position peu familière d’avoir à trouver un quart-arrière tout en ayant également un espace de cap à dépenser. Sa décision d’ajouter Mitchell Trubisky, le backup des Bills la saison dernière et le choix n°2 en 2017, ne doit pas être considérée comme une réponse à long terme.

Les limites de Trubisky – notamment en matière de précision – sont bien connues. Mais les Steelers n’ont pas investi beaucoup en lui – un contrat annoncé de deux ans et 14 millions de dollars avec des incitations qui peuvent porter ce chiffre jusqu’à 27 millions de dollars – et il est important de considérer ce qui n’est pas connu des détails du contrat.

A part pour Roethlisberger et T.J. Watt, Pittsburgh ne garantit généralement pas d’argent dans les contrats au-delà de la première année. Sachant cela, il est probable que Trubisky aura toutes les chances de se battre pour le poste de titulaire, avec un contrat structuré de telle sorte que s’il échoue, l’équipe peut passer à autre chose l’année suivante sans conséquences sur le plafond.

Cela fait plusieurs jours que Trubisky et les Steelers ont conclu un accord, mais les détails exacts de la structure du contrat n’ont pas encore été rendus publics. C’est probablement une indication que les garanties et l’argent de la première année ne sont pas aussi importants qu’on pourrait le penser. Sinon, son agent aurait sûrement divulgué cette information dès que possible.

Les primes sont souvent liées au temps de jeu et au succès en post-saison, donc si Trubisky finit par gagner 27 millions de dollars, les fans des Steelers seront très contents de lui. C’est un très gros « si », bien sûr.

À la lumière de tout cela, rien n’empêche Pittsburgh de sélectionner un autre quart-arrière ce printemps, en supposant que la franchise veuille vraiment prendre quelqu’un de disponible.

Plus de choses à attendre à Green Bay

Mais cela n’a rien à voir avec Aaron Rodgers cette fois-ci ! Rodgers est sous contrat pour au moins deux années supplémentaires – avec des chiffres de plafond modestes par rapport aux normes des quarts, soit 28,3 millions de dollars en 2022 et 31,6 millions de dollars en 2023 – suivies d’une date limite pour une option et une garantie salariale qui devrait servir de date limite pour savoir s’il reviendra en 2024.

Comme prévu, les fans des Packers n’ont pas forcément envie de voir à quoi ressemblera le plafond de Rodgers en 2025 et 2026, lorsqu’il ne fera peut-être plus partie de l’effectif. Mais la préoccupation plus immédiate est le receveur Davante Adams, qui a clairement fait savoir qu’il ne jouerait pas sur le franchise tag qui vient avec un paiement de 20,1 millions de dollars pour 2022. En conséquence, les Packers ont expédié Adams à Las Vegas jeudi soir, ce qui leur a évité d’avoir à libérer de la place sous le plafond pour le signer.

Adams a été une sorte de filet de sécurité pour Rodgers : il a représenté près de 30% de toutes les passes ciblées de Green Bay en 2021. Les prochaines étapes des Packers pour combler ce trou – peut-être en utilisant une partie du capital de repêchage qu’ils obtiennent des Raiders – seront fascinantes.

Source: TheScore.com

Écrit Par

Fondateur de leblitznfl.com - qui a été créé en 2011. Fanalyste Sportif qui suit l'actualité sportive / Sports Fanalyst following worldwide sports

Cliquez pour commenter
0 0 votes
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 5 027 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2022-23

Je suis de retour avec notre traditionnelle série d’articles de Road Trip de football. Et cette année, nous n’avons pas d’incertitude qui entoure les...

Actualité 2022-23

Au moment d’écrire ses lignes, nous sommes à environ 48 heures du repêchage. L’encan 2022 manque clairement de hype, principalement dû au manque de...

Actualité 2022-23

Vous avez pu prendre connaissance lundi du “top 100” de l’ami Walette, et hier de mon billet qui traite du “board” consensus de 15...

Actualité 2022-23

Le repêchage est à nos portes. On a tous hâte (sauf les fans des Rams, Raiders et des Dolphins, qui sont pratiquement en congé)....

Actualité 2022-23

C’est l’heure d’un de mes articles favoris de l’année, mon Top 100 en vue du repêchage qui aura lieu plus tard cette semaine. Il...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2022-23

Je suis de retour avec notre traditionnelle série d’articles de Road Trip de football. Et cette année, nous n’avons pas d’incertitude qui entoure les...

Actualité 2022-23

Cette semaine @MaraudeurNFL et Tony ont commenté sur le dévoilement du calendrier NFL pour la saison 2022. On a présenté les faits saillants du...

Actualité 2022-23

Je n’ai à peu près jamais joué au « fantasy football » dans des ligues qui recommencent à chaque année (re-draft) car j’ai commencé dès le...

Actualité 2022-23

Après avoir publié progressivement et avec un certain suspense les matchs tout au long de la semaine, la NFL a finalement dévoilé jeudi la...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x