Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2021-22

Résumé du Divisional Round Weekend

Les équipes #1 sont chavirées, Brady n’atteindra pas les finales de conférence et les Bills et les Chiefs nous offrent le meilleur match de l’année. Voici le résumé des matchs du Divisional Round Weekend.

Cincinnati Bengals (4) 19-16 Tennessee Titans (1), 4:30 p.m.

Après une semaine de repos, voilà que les Titans retrouvent tous leurs joueurs étoiles offensifs pour la première fois depuis la mi-saison. Le retour de Derrick Henry est prometteur et face à une jeune équipe des Bengals rien ne peut aller de travers n’est-ce pas ? Faux ! Dès le premier jeu du match, Tannehill se fait intercepter. Heureusement pour Tennessee, la défense est présente et la faiblesse de la ligne offensive de Cincinnati est exposée. Les Bengals trouvent tout de même un certain succès offensif, mais Joe Burrow est plaqué au sol à de nombreuses reprises. Malgré les gros gains de Chase, les Bengals doivent se contenter de Field Goals, chose qui est facilement rattrapée par le Touchdown de Derrick Henry. Au retour de la demie, les Bengals réussissent leur premier TD et prennent une avance de 10 points. À un moment plus qu’important, Tannehill se fait intercepter une deuxième fois, mais heureusement la défense force le Punt. Les Titans se relèvent, réussissent un Field Goal, leur défense fait rebondir une passe qu’elle réussit à intercepter. Deux essais plus tard, voilà que les deux équipes se retrouvent à égalité 16-16.

Avec une bonne gestion du temps, les Titans se rapprochent dangereusement de la zone de Field Goal, mais la dernière passe de Tannehill est interceptée et les Bengals avancent de 19 verges en 20 secondes. Les voilà donc en position de gagner ; toute la pression est sur les épaules du Kicker recrue Evan McPherson. Celui-ci dira à son équipe : « On dirait bien qu’on s’en va au AFC Championship ! » juste avant de faire le botté gagnant de 52 verges. Les Bengals ne sont donc plus qu’à un match du Super Bowl. Qui aurait cru ? Pour la 4e fois en 5 ans, les Titans sont incapables de se rendre jusqu’à la finale de la conférence. En fait, en 22 présences dans les Playoffs, ils s’y sont rendus qu’une seule fois ; ils l’ont remporté et ont perdu un des Super Bowl les plus crève-cœur de l’histoire (le XXXIVe).

San Francisco 49ers (6) 13-16 Green Bay Packers (1), 8:15 p.m.

Les 49ers ont eu une saison en dent de scie, mais ont toujours bien performé face aux équipes les plus fortes. Connaissant l’historique de San Francisco et Aaron Rodgers (le fait qu’ils choisissent Alex Smith plutôt que lui dans le draft de 2005, le fait que Rodgers a perdu face à eux chaque fois qu’ils se sont croisés dans les Playoffs), on peut s’imaginer qu’il s’agit probablement de la pire équipe que les Packers pouvaient affronter. Avec la température sous zéro, la neige qui tombe de plus en plus fort tout au long du match, la météo allait rendre plus difficile l’attaque aérienne et favoriser le jeu au sol, ce dont San Francisco avait utilisé à bon escient il y a deux ans (Garoppolo n’avait lancé que 8 passes de tout le match). Cette fois-ci, les Packers commencent d’une première possession qui se termine en Touchdown et un Fumble sur la deuxième. Malgré tout, les 49ers sont obligés de faire un Punt après trois essais à toute leur possession de la première demie sauf la dernière ; celle-ci se terminera plutôt par une interception coûteuse à la ligne de 4 des Packers. Avec moins d’une minute à faire, Green Bay transforme un 3rd & 3 à leur ligne de 11 en un gain massif de 75 verges jusqu’à celle de 14 des 9ers. Le temps leur manquant, ils décident de se tourner vers un Field Goal, mais leur défense des Special Teams est atroce et le botté est bloqué.

Au retour, San Francisco retourne dans la Red Zone, mais doit se contenter d’un Field Goal et Green Bay réplique de même deux possessions plus tard. La défense des Packers réussit un arrêt sur 4th Down crucial à leur ligne de 19, mais l’offense doit faire un Punt 3 jeux plus tard. Le problème ; la défense des Special Teams n’a encore aucun impact et le Punt est bloqué pour un TD des 49ers. Ainsi, les deux équipes sont à égalité et les Packers ont une dernière chance de l’emporter. Après des essais infructueux, Green Bay dégage et San Francisco se retrouve avec une occasion en or de s’emparer du match. Les 49ers avanceront par d’innombrables jeux au sol et quelques gros gains par la passe. Avec 4 secondes à faire, on envoie Robbie Gould qui n’a jamais raté un botté dans les séries éliminatoires. Sans surprise, il demeure parfait éliminant les Packers sur le coup. Ainsi, Green Bay risque fortement de voir partir Rodgers et Adams dans la saison morte et leur futur avec Jordan Love n’est pas très brillant… Les 49ers sont sur une belle lancée et pourraient très bien se glisser jusqu’au Super Bowl, mais l’offense devra être un peu plus explosive et la défense devra continuer à attaquer le QB pour pallier sa faiblesse contre la passe.

Los Angeles Rams (4) 30-27 Tampa Bay Buccaneers (2), 3:00 p.m.

Après un excellent match face aux Cards, les Rams se rendent à Tampa pour faire face aux Bucs qui sont prêts à prendre leur revanche à la suite de leur défaite de la semaine 3. Après une semaine facile face aux Eagles, les Bucs font face à une défense plus puissante au point où Brady ne réussit sa première passe qu’à sa troisième possession. Toutefois, les Bucs tirent déjà de l’arrière 10-0 à ce moment. Après des gains importants, Tampa Bay est arrêté et doit se contenter d’un Field Goal. Avec un écart de 7 points, les Rams avaient un peu plus de pression, mais la transformation d’un 3rd & 20 en un TD de 70 verges par Cooper Kupp. S’en suivent alors un botté raté des Bucs, un Field Goal des Rams et une Interception de Brady. À 24 secondes de la fin du deuxième quart, les Rams sont à la ligne de 6 des Bucs et tout semble parfait pour qu’ils obtiennent une avance de 24 points. Toutefois, Cam Akers laisse le ballon sur le sol ne se rendant pas compte qu’il l’a échappé et les Bucs récupèrent le Fumble. Au retour de la demie, les Rams continuent leur lancée et atteignent une avance de 27-3 rappelant le déficit du Super Bowl LI (28-3) que Brady avait réussi à récupérer. En un instant, le vent tourne ; les Bucs récupèrent 10 points, aidés d’un Fumble des Rams.

Le 4e quart débute par un échange de Fumble en deux jeux, 2 échecs sur 4th Down pour les Bucs, un botté raté et un Punt pour les Rams. Avec 4 minutes à faire, Brady retrouve son éternel pouvoir de remontée de fin de match et connecte avec Mike Evans pour un TD 55 verges. Les Rams peuvent espérer écouler les 3 minutes restantes, mais ils donnent le ballon à Cam Akers ; celui-ci Fumble à nouveau et donne le ballon aux Bucs à sa propre ligne de 30. Sur un 4e et quelques pouces, les Bucs donnent le ballon à Leonard Fournette qui ira au sol vers l’extérieur et fera le TD qui égalisera le match. Encore une fois, Brady aura trouvé un moyen de revenir d’un déficit de plus de 24 points. Toutefois, il devra goûter à sa propre médecine ; avec 42 secondes à jouer, les Rams n’allaient pas s’agenouiller pour faire l’Overtime. Ainsi, Stafford connecte avec Cooper Kupp sur deux passes consécutives de 20 et 44 verges se retrouvant à la ligne de 12 des Bucs. Les Rams battent donc Brady par un Field Goal sur une possession de dernière minute ; un peu comme il l’avait fait lors du Super Bowl XXXVI. Les Rams devront donc affronter les 49ers pour une troisième fois. L’équipe qui se tirera le moins dans le pied risque de l’emporter !

Buffalo Bills (3) 36-42 OT Kansas City Chiefs (2), 6:30 p.m.

Les deux équipes ayant croisé le fer un an plus tôt lors de l’AFC Championship, puis lors de la semaine 5, voilà qu’on a droit à un autre volet de la rivalité Mahomes Vs Allen ; deux des QB les plus dynamiques de la ligue. Les Bills débutent avec leur traditionnelle première possession qui se termine en TD. On comprendra bien vite qu’ils jouent pour gagner lorsqu’ils tenteront les conversions chaque fois que le 4 th Down se présentait. Les Chiefs répondent du tac au tac avec des courses dominantes de Mahomes sur les 3e essais, dont une pour le TD. Les Chiefs perdent Tyrann Mathieu en début de match après un coup de pied à la tête laissant Daniel Sorensen le remplacer (son temps comme Safety ayant été très critiqué par tous). Les Chiefs écoulent le temps comme ils le veulent et réussissent un 2e TD. Les Bills ne perdent pas de temps et égalisent en 78 secondes, aidé par des courses d’Allen. Avec 37 secondes avant la fin de la première demie, les Chiefs se rendent sur le territoire des Bills et tentent un Field Goal, mais le vent souffle et le ballon penche un peu trop à gauche ; c’est 14-14 à la demie.

Au retour, les Chiefs prennent une avance de 9 points (Butker ayant raté l’Extra point). Les Bills ne se laisseront pas intimider et répondront d’une passe de 75 verges pour le touché au premier jeu de leur possession, réduisant l’écart 21-23. Le quatrième quart débute avec un retour de Punt de Tyreek Hill de 13 verges, mais ayant des pénalités des deux côtés, celui-ci est répété. Cette fois, Hill le porte jusqu’à la ligne de 16 des Bills. Buffalo tient bon et les Chiefs se contentent d’un Field Goal (21-26). Les Bills écoulent le temps pendant 7 minutes et réussissent un TD et même une conversion de 2 Points pour créer un écart de 3 points (29-26). Avec 2 minutes et 3 Time Outs, les Chiefs avancent tranquillement, puis Mahomes lance une passe à Hill qui zigzague sur 64 verges jusqu’au TD (29-33). Les Bills ont une minute et trois Time Outs, Allen utilise son bras et complète des passes de 28, 12, 16 et une dernière de 19 verges pour le 4e TD de la soirée de Gabriel Davis (36-33).

Les Chiefs voient donc leur chance de jouer l’AFC Championship pour une 4e année consécutive s’effacer devant leurs yeux ; il ne reste que 13 secondes. Pour Mahomes, deux passes suffiront : une de 19 verges à Hill et une de 25 à Kelce. Laissant à Harrison Butker la chance de se remettre des 4 points qu’il a manqués. Le botté de 49 verges est bon et les équipes s’en vont en Overtime après avoir changé de meneur 5 fois en 11 minutes.

Les Chiefs gagnent le Coin Toss et demandent la balle. Mahomes ne manque aucune passe, réussit un gain de 26 verges grâce à Hardman et lance le TD gagnant à Kelce pour 8 verges. Les Bills sont éliminés, les Chiefs vont accueillir les Bengals et on s’imagine que le Super Bowl lui-même ne pourra être aussi bon que le match auquel on vient d’assister. Les Bills et leurs fans vont se plaindre des règles d’Overtime ; une chose que ceux des Chiefs ont aussi fait lorsqu’ils ont perdu de la même manière 3 ans plus tôt contre les Patriots à l’AFC Championship.

Les meilleures performances de la semaine

Quarterback : Patrick Mahomes (KC) 33/44 378 verges, 3 TD (+ 1 au sol).
Running Back : Leonard Fournette (TB) 13 courses, 51 verges, 2 TD.
Receveur : Gabriel Davis (BUF) 8 réceptions, 201 verges, 4 TD.
Defense : Titans 8 Tackles for loss, 9 Sacks, 13 QB Hits, 1 Int.

J’en profite pour souligner l’efficacité des joueurs défensifs du premier tour du Draft de 2019

  • Jefferey Simmons (TEN) : 7 Tackles (3 for loss), 3 Sacks, 3 QB Hits.
  • Rashan Gary (GB) : 4 Tackles (3 for loss), 2 Sacks, 3 QB Hits.
  • Nick Bosa (SF) : 3 Tackles, 2 Sacks, 2 QB Hits.
  • Ed Oliver (BUF) : 2 Tackles (1 for loss), 1 Sacks, 2 QB Hits.
  • Devin White (TB) : 4 Tackles (1 for loss), 1 QB Hits.

Meilleur match : Chiefs Vs Bills ET Rams Vs Bucs
L’Upset de la semaine : Bengals Vs Titans

Horaire des Playoffs

  • 49ers Vs Rams – Dimanche 15h00
  • Bengals Vs Chiefs – Dimanche 18h30

Tout ce que vous devez savoir sur les éliminatoires NFL 2022

Écrit Par

Cliquez pour commenter
0 0 votes
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 5 027 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2022-23

Je suis de retour avec notre traditionnelle série d’articles de Road Trip de football. Et cette année, nous n’avons pas d’incertitude qui entoure les...

Actualité 2022-23

Au moment d’écrire ses lignes, nous sommes à environ 48 heures du repêchage. L’encan 2022 manque clairement de hype, principalement dû au manque de...

Actualité 2022-23

Vous avez pu prendre connaissance lundi du “top 100” de l’ami Walette, et hier de mon billet qui traite du “board” consensus de 15...

Actualité 2022-23

Le repêchage est à nos portes. On a tous hâte (sauf les fans des Rams, Raiders et des Dolphins, qui sont pratiquement en congé)....

Actualité 2022-23

C’est l’heure d’un de mes articles favoris de l’année, mon Top 100 en vue du repêchage qui aura lieu plus tard cette semaine. Il...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2022-23

Je suis de retour avec notre traditionnelle série d’articles de Road Trip de football. Et cette année, nous n’avons pas d’incertitude qui entoure les...

Actualité 2022-23

Cette semaine @MaraudeurNFL et Tony ont commenté sur le dévoilement du calendrier NFL pour la saison 2022. On a présenté les faits saillants du...

Actualité 2022-23

Je n’ai à peu près jamais joué au « fantasy football » dans des ligues qui recommencent à chaque année (re-draft) car j’ai commencé dès le...

Actualité 2022-23

Après avoir publié progressivement et avec un certain suspense les matchs tout au long de la semaine, la NFL a finalement dévoilé jeudi la...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x