Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2020-21

État des forces semaine 15 – On sort le mousseux à Buffalo

L’année 2020 nous a offert son lot de surprises, même lorsqu’on parle de football seulement. La saison se terminera et les Browns seront des séries, tandis que les Patriots sont déjà éliminés avec 2 matchs à faire. Toutefois, ce que je ne considère pas comme une anomalie, c’est le titre de division des Bills.

Oui, oui, je sais, ça faisait 25 ans qu’ils n’avaient pas remporté la division et ça fait encore un peu étrange de les avoir au 2e rang de l’État des forces. Un changement de leader nord-coréen, les Patriots qui repêchent un bon receveur, un sourire de l’arbitre John Hussey. Ce sont tous des événements moins rares qu’un titre de division pour les Bills. Et pourtant, de la façon dont ils ont bâti leur équipe dans les dernières années, c’est la suite logique des choses.

Sean McDermott a instauré une culture de gagnant dans cette équipe et mènera les Bills à une 3e participation en séries en 4 ans. C’est un fait considérable alors que la franchise les avait ratés les 18 années précédant son embauche. Je mentionnais la semaine dernière dans le paragraphe des Chargers qu’une qualité importante d’un entraîneur-chef est de bien savoir s’entourer. McDermott a le même coordonnateur défensif (Leslie Frazier) depuis son arrivée à Buffalo et le même coordonnateur offensif (Brian Daboll) lors des 3 dernières années. Le genre de stabilité importante pour que les joueurs assimilent le système, surtout en attaque alors que Daboll devait composer avec une recrue au poste de quart à son arrivée.

Josh Allen avait de nombreux détracteurs avant le repêchage, dont le repentant auteur de ces lignes, mais il a toujours donné l’impression qu’il avait sa place dans cette ligue et a progressé de superbe façon chaque année. Son tandem des 3 dernières années avec Daboll rapporte ses dividendes cette année et Allen est un candidat légitime au joueur par excellence, bien qu’il soit en retrait par rapport à Patrick Mahomes et Aaron Rodgers.

Bref, cela fait quelques années que les Bills se placent comme une menace légitime aux Patriots dans la division et ils sont enfin récompensés. L’alignement dégarni des Pats ne devrait pas servir de raison pour ce titre, les Bills l’ont pleinement mérité. Maintenant, la prochaine étape : remporter un match de séries!

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang de la semaine précédente

1 (1). Chiefs (13-1)
Les Chiefs ont souvent joué ce genre de match récemment. On les regarde et l’on se dit qu’ils sont clairement meilleurs que l’adversaire, mais en fin de compte, ils ne gagnent que par une possession. Leur attaque est toujours aussi dangereuse, mais on sent que les blessures sur la ligne à l’attaque commencent à les affecter.

2 (2). Bills (11-3)
Les Bills confortent leur 2e place en détruisant les Broncos à Denver pour obtenir leur premier titre de division en un quart de siècle. Pour mettre le tout en contexte, la dernière conquête de division est arrivée la même année que le référendum de 1995. Je vote oui à la question : sont-ils des prétendants légitimes au Super Bowl?

3 (3). Packers (11-3)
Les Packers ont marqué 3 touchés à leurs 3 premières séquences à l’attaque contre les Panthers. Puis, ils ont marqué 3 points dans le reste du match. Ils gagnent néanmoins, mais on a eu droit au festival de faces de dégoût d’Aaron Rodgers.

4 (5). Saints (10-4)
Drew Brees n’avait pas besoin de nous dire qu’il n’était pas à 100% pour ce match, on l’avait deviné en le regardant avoir toutes les difficultés du monde à compléter une passe. On se dit que ça ne peut qu’aller mieux pour la suite des choses, mais je reste inquiet.

5 (7). Browns (10-4)
Les Giants sont capables de donner de solides maux de tête à leurs adversaires, du moins en défensive. C’était donc rassurant de voir Baker Mayfield jouer un match aussi efficace une semaine après un duel très émotif contre les Ravens. Leur 10e victoire égale un record de concession d’après-expansion.

6 (8). Titans (10-4)
Une chance que leur défensive crée beaucoup de revirements, parce que pour le reste, c’est pénible, et ce, depuis le début de la saison. Les Titans sont 5e dans la NFL pour les revirements provoqués, mais 27e pour le nombre de verges allouées par match. C’est ce qui est arrivé contre les Lions, ils étaient incapables de les arrêter, mais les 3 revirements ont été suffisants.

7 (9). Colts (10-4)
Après une première moitié de saison difficile, Philip Rivers s’est replacé et protège mieux le ballon. À ses 8 premiers matchs, son ratio passes de touché/interception était de 10/7. Depuis, c’est 12 passes de touché contre 2 interceptions, dont un ratio de 4/0 contre les Texans, qu’il a battu à nouveau ce dimanche.

8 (10). Seahawks (10-4)
Après un petit regain contre les Jets, les Seahawks sont incapables de maintenir la cadence et peinent contre la défensive de l’Équipe de football. Russell Wilson obtient son plus bas total de verges par la passe en 2 ans, mais comme l’attaque de l’adversaire était encore plus mauvaise, les Seahawks s’en sauvent.

9 (11). Ravens (9-5)
Ils marquent 40 points ou plus dans un 2e match de suite, mais celui-ci fut beaucoup moins palpitant. Comme on se l’attendait, ils détruisent les Jaguars. En fait, c’était tellement aisé que sur chacune de leurs possessions actives, ils ont pénétré le territoire Jaguars.

10 (4). Rams (9-5)
Impossible de ne pas les pénaliser après une défaite contre les Jets. Surtout qu’ils avaient 10 jours pour se préparer. On le sait, cette équipe est capable du meilleur comme du pire, mais on n’aurait jamais imaginé que le pire serait mauvais à ce point. À leurs 6 derniers matchs, ils ont gagné contre les 4 meilleures équipes et perdu contre les 2 mauvaises.

11 (12). Buccaneers (9-5)
Tom Brady continue sa série de succès contre les Falcons, contre qui il n’a jamais perdu dans sa carrière. Il ne devait ainsi pas trop être stressé après que son équipe n’ait marqué aucun point en 1re demie. Les Bucs en marqueront 31 en 2e demie, mais on reste sur notre appétit.

12 (13). Cardinals (8-6)
Kyler Murray atteint un sommet en carrière avec 406 verges par la passe dans la victoire contre les Eagles. Les Cards se relancent au bon moment avec une petite séquence de 2 victoires.

13 (14). Dolphins (9-5)
Considérant à quel point leur attaque était amputée et la défensive de l’autre côté, on ne pouvait demander mieux des Dolphins et Tua. Contre un adversaire qui ne marque pas beaucoup de points, la recette était simple : leur enfoncer le jeu au sol dans la gorge. 250 verges plus tard, ils tiennent encore le coup dans la course aux séries.

14 (6). Steelers (11-3)
Bon, j’admets que la réaction est peut-être un peu forte. Je peux accepter qu’une équipe connaisse une baisse de concentration contre un adversaire inférieur. Sauf que les Steelers ont perdu un 3e match de suite, les blessures commencent à affecter la défensive et leur attaque a les 4 roues dans un marécage.

15 (15). Raiders (7-7)
Même Marcus Mariota ne peut sauver les Raiders. Arrivé en renfort après une blessure à Derek Carr, il a joué un fort match et méritait un meilleur sort. Reste que pour une équipe qui se bat en séries, pas une seule fois dans le match on les a sentis meilleurs que les Chargers.

16 (16). Washington FT (6-8)
Un autre bon match de la défensive, qui a donné des sueurs à Russell Wilson et aux Seahawks. De l’autre côté du ballon, c’était le retour de Dwayne Haskins comme partant, et bien qu’il s’est dégourdi en 2e demie, il a été incapable de mettre plus de 15 points au tableau.

17 (21). Bears (7-7)
Mine de rien, Mitch Trubisky a une fiche de 5 victoires et 2 défaites comme partant cette saison. Peut-être que les Bears auraient seulement dû donner le poste de partant à Nick Foles le temps d’affronter Tom Brady. Peu importe, cette petite séquence de 2 victoires, aidée par l’énorme effort du porteur David Montgomery, replace les Bears dans la course aux séries.

18 (17). Patriots (6-8)
Les Patriots sont éliminés des séries pour la première fois en 12 ans après une autre sortie difficile de Cam Newton et de la défensive contre le jeu au sol. C’était déjà bon d’avoir accumulé 6 victoires avec tous les absents/départs, mais il y a une limite que même les Pats n’ont pas réussi à franchir. Aussi, ça semble clair que le futur au poste de quart-arrière est à l’extérieur de l’organisation.

19 (18). Vikings (6-8)
Cinq semaines après avoir dominé l’attaque des Bears, les Vikings ont été incapables de récidiver. Chaque fois qu’ils se ramenaient dans le match, les Bears répliquaient au pointage. Dommage parce qu’ils avaient une avenue vers les séries, mais ont échappé 3 matchs prenables dans les 5 dernières semaines.

20 (28). Chargers (5-9)
La saison historique de Justin Herbert se poursuit, il égale la marque pour les passes de touché par une recrue dans la victoire des Chargers. Ce fut encore chaotique sur les unités spéciales (2 placements ratés dans les 4 dernières minutes au 4e quart), mais les Raiders leur ont permis de toucher le ballon en prolongation et Herbert s’est occupé du reste.

21 (19). Giants (5-9)
Ils n’ont marqué que 3 points sur une possibilité de 21 sur leurs 3 premières possessions du match, toutes en zone payante. Avec une attaque aussi limitée, c’était impardonnable. C’est sans surprise qu’il termine le match avec seulement 6 points au tableau.

22 (20). Broncos (5-9)
Ils jouaient du bon football dans le dernier mois avant de frapper un mur contre les Bills. Il n’y avait pourtant qu’une possession d’écart à la demie, mais 5 minutes plus tard, ils perdaient 35-13 et leur sort était scellé. Leur défensive n’était pas de calibre contre Josh Allen et les Bills.

23 (25). Eagles (4-9-1)
L’écart entre la qualité de l’attaque des Eagles sous Jalen Hurts et celle sous Carson Wentz est gigantesque. Ils sont tellement plus efficaces avec Hurts, qui a dû faire gagner plusieurs demi-finales de pool cette semaine. Ce n’est tout de même pas suffisant pour soutirer la victoire, mais les partisans de l’équipe doivent être ravis.

24 (22). Texans (4-10)
Comme c’est cruel pour les Texans, qui perdent exactement de la même façon qu’il y a 2 matchs, contre le même adversaire, avec un échappé à l’intérieur de la ligne de 10 dans les 2 dernières minutes. C’est malgré tout une autre bonne partie pour Deshaun Watson, qui doit avoir hâte d’être mieux appuyé.

25 (23). Panthers (4-10)
Malgré la défaite, bravo à leur défensive, qui n’a pas abandonné après avoir donné rapidement 21 points. Elle a réussi à rendre Aaron Rodgers de bien mauvaise humeur dans un match qui aurait dû être terminé à la demie. Les fondations de cette défensive, avec Brian Burns, Jeremy Chinn et Derrick Brown, semblent prendre forme.

26 (26). Falcons (4-10)
Avec les déboires d’Anthony Lynn, on a oublié que les Falcons étaient le penchant de la NFC des Chargers. Ils perdent une avance de 17 points contre les Bucs en permettant 4 touchés et 1 placement sur les 5 premières séquences de l’adversaire en 2e demie. L’absence complète de jeu au sol leur a fait très mal dans ce duel.

27 (27). Lions (5-9)
On aurait pu confondre ce match avec un de la Big 12 tellement les défensives étaient passagères. Ultimement, les 3 revirements des Lions ont tout changé, alors que leur attaque donnait coup pour coup avec celle des Titans. Mention spéciale à Frank Ragnow, absent pour ce match, mais qui a joué tous les jeux de son équipe la semaine dernière malgré une fracture à la gorge!

28 (29). Cowboys (5-9)
Leur 2e victoire en autant de matchs les place soudainement dans la course pour la division. Ils marquent 41 points sans Ezekiel Elliott, alors que son remplaçant Tony Pollard s’avère plus efficace. Le parcours vers les séries est simple, ils doivent gagner leurs 2 derniers matchs et l’Équipe de football doit perdre les siens.

29 (24). 49ers (5-9)
Ils ont dominé la majorité des catégories en attaque contre les Cowboys, mais ont accordé 24 points à la suite de revirements. C’est là que le match s’est joué. C’est d’ailleurs un thème récurrent chez les 49ers, ils ont commis 2 revirements ou plus lors d’un 8e match de suite.

30 (31). Bengals (3-10-1)
Ils sont sortis gonflés à bloc contre les Steelers, le genre d’effort que l’on n’avait pas vu d’eux depuis la blessure à Joe Burrow. C’était en quelque sorte leur « Super Bowl » et la bonne nouvelle est que ça n’affecte aucunement leur classement en vue du repêchage.

31 (32). Jets (1-13)
Les partisans des Jets seront sûrement déçus de cette première victoire, mais je salue l’effort de leurs joueurs. Je vous garantis qu’il n’y avait aucun des hommes sur le terrain qui souhaitait faire partie d’une équipe sans victoire.

32 (30). Jaguars (1-13)
Les gagnants du jour parmi les perdants, les Jaguars ont maintenant la pôle position pour le prochain repêchage. Cependant, cela a de lourdes conséquences, alors qu’ils deviennent la première équipe autre que les Jets à détenir le dernier rang de l’État des forces en 2020.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 539 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

DeVonta Smith était impossible à couvrir, Najee Harris inarrêtable et Mac Jones impeccable. Avec une performance à la fois chirurgicale et explosive, le numéro...

Actualité 2020-21

College Football Playoff National Championship Game (Presented by AT&T) (3)Ohio State (7-0, SEC) Vs (1)Alabama (12-0, SEC) Lundi 11 Janvier, 20h00, TSN Présenté au...

Actualité 2020-21

DeVonta Smith est devenu mardi le premier receveur à remporter le trophée Heisman depuis 1991. La vedette de l’Alabama a remporté le prix devant...

Actualité 2020-21

On discute des Bowls ainsi que les éliminatoires à surveiller dans la NCAA.

Actualité 2020-21

Super gros podcast où l’on décortique les matchs de demi-finales, on parle des autres bowls principaux et on donne nos « Sports Lucides Awards...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Les matchs de championnat de la conférence sont fixés, les vétérans QB vont s’affronter à Green Bay et les jeunes vedettes montantes à Kansas...

Actualité 2020-21

Cette semaine, je vous présente des pilons de poulet BBQ et une banane à split comme dessert… Bon appétit et bon dimanche NFL!

Actualité 2020-21

Ci-dessous, vous trouverez tous les tweets de la communauté de la NFL, pas besoin d’avoir Twitter pour suivre les résultats, faits saillants et dernières...

Actualité 2020-21

  Voici la liste des joueurs inactifs pour la Ronde de Division de ce week-end, revenez sur cette page qui sera mise à jour...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x