Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2020-21

État des forces semaine 14 – Les Browns confirment leurs ambitions

Pour terminer cette 14e semaine de jeu, on n’aurait pu demander mieux que le duel Ravens-Browns de lundi soir. Un feu d’artifice où chaque fois que l’on croyait avoir vu le jeu déterminant du match, l’autre équipe récidivait. En fin de compte, c’est l’équipe qui a le ballon en dernier qui a l’avantage dans ce type de match et la renaissance de Lamar Jackson a donné la victoire aux Ravens.

Dans un calendrier de 16 parties, il n’existe pas de victoire morale. Les Browns ont perdu et ils n’en sortiront pas mieux que s’ils s’étaient fait lessiver. Ce qu’ils ont toutefois gagné, c’est le respect du grand public. On voulait les voir confirmer leur prestation contre les Titans, cette fois-ci contre une défensive digne de ce nom, et ils ont prévalu à ce niveau, sans aucun doute. C’est un sentiment étrange d’être au mois de décembre, de voir les Browns aux heures de grande écoute avec 9 victoires et de nous donner le match de l’année. Mais nous y voilà. L’époque où les Browns étaient la farce de la NFL est révolue. Enfin! Et l’époque où les Browns sont dans les top-10 des États des forces, espérons-le, vient seulement de commencer.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang de la semaine précédente

1 (1). Chiefs (12-1)
Ils n’avaient jamais commis plus d’un revirement dans un match cette saison. Contre les Dolphins, ils en ont commis 4, et ont quand même gagné sans trop de soucis. N’empêche, c’est le 5e match de suite qu’ils gagnent par une seule possession, ce qui pourrait les rattraper éventuellement.

2 (5). Bills (10-3)
Écrire ces lignes tout juste après le match de dimanche soir m’influence peut-être pour les placer au 2e rang, mais je pense sincèrement qu’ils méritent cette place. Ils gagnent de façon convaincante et le font contre de bonnes équipes.

3 (4). Packers (10-3)
Le brio d’Aaron Rodgers et Davante Adams nous fait oublier qu’ils n’ont aucune victoire contre une équipe avec une fiche gagnante depuis septembre. Le public semble les préférer aux Bills pour le moment, et je les comprends. Quand ça va bien pour les Packers, ils sont dévastateurs. Personnellement, je favorise les Bills pour le moment.

4 (6). Rams (9-4)
Deux ans après le Super Bowl, Sean McVay doit être ravi de voir que les Rams étaient clairement meilleurs que ceux qui les avaient battus. Je pense aussi que la qualité de leurs victoires récentes est supérieure à celles des Packers, mais leur attaque avec Jared Goff est trop inconstante (au moins un revirement à chaque match) pour se mesurer à celle d’Aaron Rodgers.

5 (3). Saints (10-3)
Leur séquence de 9 victoires prend fin de façon inattendue, leur regard étant peut-être déjà vers le duel au sommet contre les Chiefs dimanche prochain. On peut leur pardonner un manque de concentration. Ce qui est un peu moins pardonnable, c’est que Taysom Hill commet un revirement pour un 5e match de suite, quelque chose qu’il devra régler s’il désire sérieusement être partant dans cette ligue.

6 (2). Steelers (11-2)
Des passes échappées, un jeu au sol incapable de décoller, le gros Ben qui n’est pas à point. Ils sortent du top-5 après 2 matchs plus qu’ordinaires et l’on décèle plusieurs problèmes avec cette attaque.

7 (7). Browns (9-4)
S’il y a une critique que l’on peut faire aux Browns lundi soir, c’est que leur défensive n’a pas tenu le coup contre Lamar Jackson. Dommage, parce qu’ils sont revenus d’un retard de 14 points au 4e quart, et à nouveau de 7 points dans les 2 dernières minutes.

8 (8). Titans (9-4)
Dans ses 3 derniers matchs contre les Jaguars en novembre et décembre, Derrick Henry a amassé 612 verges et 8 touchés. Sans surprises, les Titans ont gagné ces 3 matchs, par un pointage combiné de 103 à 39. Les Jags sont l’adversaire idéal pour une course en séries.

9 (9). Colts (9-4)
Leur offensive est en pleine forme, tellement qu’elle a forcé le congédiement du coordonnateur défensif adverse. Elle semble enfin pouvoir compter sur un Jonathan Taylor revigoré après un passage à vide, lui qui a amassé 331 verges au sol à ses 3 derniers matchs.

10 (10). Seahawks (9-4)
Rien de mieux qu’affronter les Jets pour se redonner confiance pendant une mauvaise séquence. Depuis leur congé, les Seahawks ont autant de victoires que de défaites (4), donc une victoire sans tracas, une denrée rare dans leur cas, est certainement la bienvenue.

11 (12). Ravens (8-5)
Si jamais les Ravens devaient accéder aux séries, on se souviendra longtemps de cette prestation de Lamar Jackson. De la façon dont il est revenu sur le terrain après ses crampes, en plein 4e essai, pour lancer une passe de touché, puis mener une séquence vers le placement gagnant et donner une victoire cruciale aux Ravens, cela pourrait être le point tournant de leur saison.

12 (11). Buccaneers (8-5)
Sans vraiment convaincre, les Bucs retrouvent le chemin de la victoire et sont toujours invaincus à 13h cette année. Leur calendrier aisé de fin de saison devrait leur permettre de conforter leur place en séries.

13 (13). Cardinals (7-6)
La défensive des Giants a causé des problèmes a bien des attaques cette année, donc de gagner par 19 points n’est pas une mince affaire, surtout que les Cards avaient ralenti ces dernières semaines. Mention spéciale à Haason Reddick, qui face à une attaque atroce, a battu le record d’équipe pour les sacs du quart avec 5 sacs dans ce match.

14 (14). Dolphins (8-5)
Avant leur poussée de fin de match, la prestation de Tua m’avait laissé sur ma faim, le trouvant très hésitant contre la pression des Chiefs. Ça se comprend, il avait 3 joueurs de ligne recrues devant lui et plusieurs receveurs/porteurs étaient absents pour cause de blessure. Le simple fait d’avoir ramené le tout à 6 points mérite d’être souligné.

15 (15). Raiders (7-6)
Ils sont en chute libre et congédient leur coordonnateur défensif, probablement trop tard, après une autre prestation décevante où ils ont accordé des points sur toutes les possessions actives des Colts sauf une. Il s’agissait de la 3e saison de suite que la défensive de Paul Guenther est dans les moins bonnes.

16 (19). Washington FT (6-7)
Vous doutiez que c’était la défensive qui menait cette équipe? Leurs 2 touchés contre les 49ers étaient des touchés défensifs tandis que les 2 quarts étaient incapables d’accumuler plus de 100 verges par la passe ensemble. Chase Young à lui seul rend cette équipe regardable.

17 (16). Patriots (6-7)
On a vite compris jeudi soir que ce serait ardu pour les Pats d’avancer le ballon contre la défensive des Rams. Pour rivaliser, ils ne pouvaient se permettre de terminer 0 en 4 en zone payante. Autant Cam Newton que les appels de jeu étaient bien en deçà de ce que les Pats nous avaient habitués dans le passé.

18 (17). Vikings (6-7)
Les Vikings ont eu 13 minutes et 43 secondes de temps de possession qui s’est terminé en bottés ratés. C’est presque le quart du match qu’ils ont gaspillé. Voilà comment on perd un duel où l’on a obtenu plus de verges, de premier essai et près de 20 minutes de possession de plus que l’adversaire.

19 (18). Giants (5-8)
À leur première série à l’attaque du 3e quart, les Giants ont marqué un touché sur une séquence de 75 verges. Je le mentionne parce que, pour le reste du match, ils n’ont pas effectué un seul jeu dans le territoire des Cards. Leur attaque, avec un Daniel Jones amoché, était mauvaise à ce point.

20 (24). Broncos (5-8)
J’ai dit beaucoup de mal de Drew Lock récemment, mais contre les Panthers dimanche, il avait l’air d’un quart de la NFL. En lançant 4 passes de touché contre aucune interception, il ramène son ratio à égalité (13-13).

21 (25). Bears (6-7)
Tout ce que demandait la défensive des Bears, c’était une avance. Elle limite les Texans à 7 points alors que l’équipe freine une séquence de 6 défaites consécutives. Il s’agit également d’un bon match pour Mitch Trubisky contre une défensive qui semble déjà avoir la tête dans la buche de Noël.

22 (20). Texans (4-9)
L’ultime honte, c’est d’accorder 36 points aux Bears. Il est grand temps qu’on fasse le ménage dans cette défensive, alors que les Texans ont accordé plus de verges que l’adversaire dans 11 de leurs 13 matchs cette année.

23 (21). Panthers (4-9)
C’est peut-être le manque d’entraînement dû aux cas de Covid, mais la défensive des Panthers a rendu Drew Lock compétent, un fait rare cette année. Malgré tout, ils avaient la chance de monter le terrain en fin de match pour gagner, sans succès. La leçon du jour : en 4e essai et long, lancer une passe d’une verge ne sera pas suffisant.

24 (22). 49ers (5-8)
Voici leurs séquences à l’attaque du 2e et 3e quart : dégagement, dégagement, échappé, dégagement, échappé retourné pour un touché, dégagement, dégagement, interception retournée pour un touché. Cela représente bien l’état de l’équipe, dont le poids des blessures est simplement trop grand.

25 (29). Eagles (4-8-1)
L’attaque des Eagles a semblé libérée d’un énorme poids avec Jalen Hurts au poste de quart. Contre une défensive qui n’avait pas permis un match de 100 verges au sol depuis 55 matchs, Hurts et Miles Sanders ont tous les 2 franchi le plateau pour mener les Eagles vers une énorme surprise.

26 (23). Falcons (4-9)
Les Falcons perdent le festival de l’interception de fin de match. Je suis abasourdi par les 2 interceptions de Matt Ryan dans le territoire des Chargers dans les 4 dernières minutes de la partie. Ce n’est pas un signe encourageant pour un quart vieillissant sous contrat jusqu’en 2023.

27 (26). Lions (5-8)
Ils offrent une opposition respectable aux Packers, et dans leur situation, c’est à peu près tout ce qu’ils pouvaient faire. En ouvrant la marque sur une séquence de 11 jeux et 5 minutes et demie, on croyait bien qu’ils auraient une chance. Les Packers n’ont eu besoin que de 3 jeux pour égaler la marque et on s’est souvenu que les Lions ne sont pas de calibre.

28 (27). Chargers (4-9)
Même avec la victoire, comment les Chargers pourraient-ils justifier de revenir avec Anthony Lynn l’an prochain? La gestion chaotique de fin de demie est une tâche de plus à son dossier. Le coordonnateur offensif à ses fautes, mais une des qualités d’un bon entraîneur-chef est de bien savoir s’entourer.

29 (28). Cowboys (4-9)
Les Cowboys se maintiennent dans la course pour la division, mais soyons honnête, les Alouettes auraient pu battre cette version des Bengals. Tant mieux s’ils ont prévalu, je profite plutôt de ces lignes pour vous encourager à voter pour le Québécois LP Ladouceur pour le Pro Bowl, lui qui est l’aîné de la formation et un modèle de constance depuis ses débuts.

30 (30). Jaguars (1-12)
Incapable d’établir James Robinson et le jeu au sol, l’attaque des Jaguars a frappé un mur au point où Mike Glennon a été cloué au banc. De toute façon, face au fossoyeur Derrick Henry, il n’y a pas grand-chose que leur attaque aurait pu faire.

31 (31). Bengals (2-10-1)
Leurs 3 premières séries à l’attaque : trois échappés. Les Cowboys ont marqué 17 points à la suite de ces revirements et le match était pratiquement terminé. J’ai très hâte de voir s’ils vont garder l’entraîneur Zac Taylor pour une 3e saison. Sa fiche de 4-24-1 à ses 29 premiers matchs est putride.

32 (32). Jets (0-13)
Personne ne va pleurer le départ de Gregg Williams. On ne peut toutefois dire que son départ a donné une étincelle à la défensive de Jets. Contre les Seahawks, ils permettent 40 points, 5 touchés et 215 verges d’attaque de plus que leur offensive.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 votes
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 679 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2021-22

Je profite de ce moment pour sortir des vieux articles que j’avais écrits sur un défunt site afin de vous donner le plus d’idées...

Actualité 2020-21

Les boys du podcast SportsLucides.com de la NCAA sortent de leur vacance estivale pour venir discuter des deux grosses nouvelles dans la NCAA :

Actualité 2021-22

Comme vous avez pu le voir au courant des dernières semaines, Maraudeur et moi-même vous avons présenté des voyages de football complètement fou. Je...

Actualité 2021-22

Dans l’épisode #31 sur Twitch.tv/LeBlitzNFL, @BWwallette et @MaraudeurNFL discutent de la nouvelle d’où la cour suprême américaine annonce que la NCAA (l’organisme) n’a pas...

Actualité 2021-22

Dans l’épisode #30 sur Twitch.tv/LeBlitzNFL, @BWwallette et @MaraudeurNFL analysent l’annonce du nouveau format des éliminatoires de la NCAA Football à 12 équipes. Le concours...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2021-22

Les clubs de la NFL commencent cette semaine les préparatifs sur le terrain pour la saison 2021. Les Cowboys de Dallas et les Steelers...

Actualité 2021-22

Trevor Lawrence, premier choix du repêchage 2021, a signé son contrat de quatre ans avec les Jaguars de Jacksonville, a annoncé l’équipe lundi.

Actualité 2021-22

La CFL et la XFL ne formeront pas de partenariat dans un avenir immédiat, selon le commissaire de la ligue des trois bas, Randy...

Actualité 2021-22

Dans l’épisode #32 sur Twitch.tv/LeBlitzNFL, @TGuzSports fait participer les fans dans la discussion Twitch afin de déterminer le meilleur duo de receveurs (WR) dans...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x