Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2020-21

État des forces semaine 13 – Chiefs de retour au sommet, embarras chez les Jets

J’effectue un retour cette semaine après avoir cédé ma place au collègue Étienne pour la plus récente édition de l’État des forces. La venue au monde de mon garçon a mis le football sur pause le temps d’une semaine, mais le temps de lui partager ma passion, lui, vient de commencer. J’avais prévu vous présenter une édition écourtée sans éditorial, le temps étant rendu une denrée rare avec un bébé naissant, mais la fin de match des Jets et le bouffon à Gregg Williams m’ont donné envie de vous offrir quelques lignes à ce sujet.

Comme le disait Pierre Vercheval en ondes, à quel point ce gars-là ne doit pas aimer ses joueurs pour les mettre dans une telle position? Jamais dans une situation du genre, à la mi-terrain alors que seul un touché pouvait les battre, un coordonnateur a placé sa défensive dans une situation aussi précaire. Le pauvre demi de coin Lamar Jackson, une recrue non repêchée, est laissé sur une île contre un des 5 joueurs les plus rapides de la NFL. Aurait-il dû comprendre lui-même la situation et protéger les zones profondes? Sans aucun doute. Mais comme le mentionnait l’ancien demi de coin des Alouettes David Sanchez, c’est une situation où le joueur ne peut concéder trop de séparation dans les zones plus courtes non plus, car une fois l’attrapé fait, ça te laisse en situation de 1 contre 1 dans de l’espace, et un joueur comme Ruggs l’aurait battu et filé vers la zone des buts 9 fois sur 10.

Williams a sûrement été influencé par le fait que sa défensive s’était également fait battre sur le jeu précédent, mais que Derek Carr a raté sa passe. N’empêche que c’était injustifiable et que son congédiement subséquent était révélateur de l’ampleur de la décision. Le pire dans tout ça, c’est que les Jets vont probablement obtenir le premier choix au repêchage à cause de cela, et dans quelques années, on aura vite oublié ce jeu en regardant Trevor Lawrence les mener aux séries. Mais le temps d’une semaine, pour les joueurs présents dans l’alignement qui veulent éviter l’humiliation d’une saison sans victoire, j’ai mal au coeur.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang de la semaine précédente

1 (2). Chiefs (11-1)
Je les préférais aux Steelers même avec la défaite de plus, donc il n’y avait pas de débat cette semaine à mes yeux. En espérant qu’ils régleront leurs problèmes en zone payante, ils ne pourront se permettre cela contre une équipe de séries.

2 (1). Steelers (11-1)
Un peu victime de la situation Covid des Ravens, on la sentait venir cette défaite. Ils ont joué un bon football complémentaire toute la saison, mais bien franchement, leur calendrier était un peu facile et ils n’avaient pas l’étoffe d’une équipe invaincue. La bonne nouvelle est que le premier rang de l’AFC leur appartient toujours.

3 (3). Saints (10-2)
Les Saints sont sur une grosse séquence en défensive, n’ayant pas donné 20 points ou plus à leurs 5 derniers matchs. Le genre de football défensif qui te permet de gagner malgré l’absence de Drew Brees.

4 (4). Packers (9-3)
Il n’y a aucun duo de quart-receveur aussi dominant dans la NFL que celui d’Aaron Rodgers et Davante Adams. En pleine symbiose, le duo connecte pour un touché dans un 7e match de suite pour battre les insipides Eagles. Le calendrier n’est pas trop difficile pour clore la saison, répéter une saison de 13 victoires est absolument réaliste.

5 (6). Bills (9-3)
N’eût été l’anomalie du Hail Murray, les Bills seraient sur une séquence de 6 victoires, dont 4 solides prestations consécutives. L’excellente forme de Josh Allen contre les 49ers faisait contraste à celle de Jared Goff la semaine dernière contre cette même équipe, et c’est ce qui place les Bills devant les Rams pour moi.

6 (11). Rams (8-4)
Mon collègue et moi ne sommes pas au même diapason par rapport aux Rams. Je les aime beaucoup plus que lui, alors qu’ils ont selon moi un des meilleurs potentiels de la NFL. Le point d’interrogation demeure Jared Goff, capable du bon comme du mauvais.

7 (14). Browns (9-3)
Oublions pour un moment la presque remontée de fin de match, c’est exactement ce genre de prestation qu’on voulait voir des Browns. Du solide football contre une équipe de qualité. Bravo à Kevin Stefanski d’avoir changé la culture de perdant de cette équipe.

8 (5). Titans (8-4)
Quand Derrick Henry est neutralisé, les Titans se transforment en farfadets. Incapables de contrôler la cadence du match, ils redonnaient constamment le ballon aux Browns, un péché mortel avec leur défensive.

9 (8). Colts (8-4)
Le retour de DeForest Buckner ramène la défensive à un seuil de respectabilité. Ils ont été un peu chanceux avec la gaffe des Texans à la fin, mais leur accorder aucun point en 2e demie après en avoir donné 65 dans les 3 demies précédentes était important.

10 (10). Seahawks (8-4)
C’est plus compliqué pour Russell Wilson récemment, qui a vu son ratio touchés/interceptions passer de 26/6 à ses 7 premiers matchs, à 6/5 à ses 5 derniers. N’empêche, la défensive des Seahawks joue du meilleur football récemment et on peut présumer que la mauvaise séquence de Wilson n’est que temporaire.

11 (7). Buccaneers (7-5)
Congé pour les Bucs, fait rare à ce stade-ci de la saison. Ça tombe bien, ils ont tellement de choses à figurer, autant en attaque qu’en défensive. Ils ont les éléments en place pour réussir, mais l’ambiance semble être assez négative dans cette équipe.

12 (9). Ravens (7-5)
Même avec l’adversaire en place mardi soir, les Ravens avaient besoin de ce genre de prestation dominante de leur jeu au sol. Leurs 294 verges au sol étaient un sommet pour eux cette saison et on a bien hâte de voir s’ils peuvent transposer se momentum contre les Browns.

13 (13). Cardinals (6-6)
Kyler Murray a beau dire que son épaule va bien, il n’a plus le même aplomb de la mi-saison depuis qu’il s’est fait aplatir par L.J. Collier. Une des belles histoires cette année, les Cards sont maintenant hors des séries et auront besoin d’un regain de vie de leur quart pour terminer dans les 7 premières places.

14 (15). Dolphins (8-4)
Le retour de Tua ne convainc pas contre les pauvres Bengals, mais s’il y avait bien un match où il pouvait être au ralenti, c’était celui-ci. Les Dolphins terminent l’année contre les Chiefs, Patriots, Raiders et Bills, soit tout un défi pour le jeune quart-arrière.

15 (12). Raiders (7-5)
Ils sauvent leur saison sur une prière au tout-sauf-saint Gregg Williams. Comment peuvent-ils être si compétitifs contre les Chiefs et enchaîner en se faisant massacrer contre les Falcons, puis en étant au même niveau d’une des pires équipes des 10 dernières années? Jon Gruden devra apprendre à ses Raiders à cesser d’atteindre leur sommet de forme à la mi-novembre.

16 (16). Patriots (6-6)
Vous vouliez les voir disparaître, vous vouliez les voir échouer, mais ils ne sont pas tuables. C’est tout un travail de coaching de la part de Bill Belichick cette année, qui avec les éléments en place, ne devrait jamais gagner 45 à 0.

17 (17). Vikings (6-6)
Deux victoires par la peau des fesses contre 2 équipes de bas de classement les placent temporairement en séries. Les Vikings devront être bien meilleurs pour clore la saison parce que leur forme actuelle ne sera pas suffisante.

18 (27). Giants (5-7)
Si vous lisez cet article depuis le début de l’année, vous savez que j’aime les Giants et leur capacité à se mesurer à une meilleure opposition. Ils gagnent un 4e match de suite, ce qui compense les nombreuses défaites dans les matchs serrés de la première moitié de saison, et seront absolument à prendre au sérieux s’ils accèdent aux séries.

19 (25). Washington FT (5-7)
L’histoire d’Alex Smith était belle même lorsqu’il s’est fait démolir par Aaron Donald et les Rams. De le voir mener l’Équipe sans nom dans une course aux séries rend le tout encore plus inspirant. Bon, le terme « mener » est un peu fort, c’est vraiment le côté défensif qui fait le gros du travail.

20 (23). Texans (4-8)
Défaite crève-cœur pour les Texans après la bévue en fin de match. L’histoire de leur saison est qu’ils ont été incapables de battre les meilleures équipes. La fiche combinée des équipes qui les ont battus est de 69-27. Ils avaient le pire calendrier pour une équipe sans leur choix de première ronde.

21 (19). Panthers (4-8)
En congé cette semaine, tout dans cette fin de saison va servir à bâtir leur culture pour l’an prochain. Ils n’ont pas la pression de gagner, tant mieux, parce que 10 de leurs joueurs sont placés sur la liste Covid pendant la pause.

22 (20). 49ers (5-7)
De retour au naturel après une prestation inspirante contre les Rams. Ils n’avaient tout simplement aucune réponse pour Josh Allen. Et malgré tout, ils sont seulement à un match d’une place en séries.

23 (22). Falcons (4-8)
L’attaque des Falcons est une fois de plus incapable de faire quoi que ce soit contre les Saints. Ils perdent pour une 2e fois en 3 matchs contre leurs rivaux sans Drew Brees, une occasion ratée alors que 2 victoires les auraient placés en plein dans la course aux séries.

24 (24). Broncos (4-8)
Une semaine après la farce qu’était le duel contre les Saints, les Broncos donnent une forte opposition aux Chiefs dans la défaite. Si certaines équipes pensent déjà à un changement de régime, ce n’est pas le cas ici, alors qu’il semble y avoir consensus autour de Vic Fangio, qui fait ce qu’il peut avec un alignement dégarni et une jeune attaque.

25 (21). Bears (5-7)
En chute libre, les Bears ne sont même plus capables d’offrir du football défensif adéquat. Ils accordent 75 points à leurs 2 derniers matchs contre 2 rivaux de division alors qu’ils sont sur une séquence de 6 défaites de suite.

26 (29). Lions (5-7)
Matt Patricia parti, les Lions vengent leur défaite contre les Bears sur remontée par une remontée improbable de leur cru. Bravo pour l’effort, mais on reste peu impressionné tout de même. Il s’agissait du 2e plus grand nombre de verges au sol des Bears cette saison depuis leur premier match… contre les Lions!

27 (18). Chargers (3-9)
Anthony Lynn semblait vraiment être une bonne personne et un bon leader dans Hard Knocks, mais entre les défaites stupéfiantes, les erreurs de débutant et la plus récente râclée de 45-0 contre un quart qui lance pour 69 verges, ce sera probablement la fin pour lui.

28 (28). Cowboys (3-9)
La saison ne peut terminer plus rapidement, tout ce que dégage Mike McCarthy, et la réponse de ses joueurs, est mauvais. Ils ont la pire défensive contre le jeu au sol, signe qu’ils tirent souvent de l’arrière et sont incapables d’y faire quoi que ce soit.

29 (26). Eagles (3-8-1)
Les Eagles se tournent vers Jalen Hurts après une autre piètre prestation de Carson Wentz. On verra si ça donnera une étincelle aux Eagles, leur entraîneur en aurait bien besoin. Ils sont pour moi l’équipe la plus décevante de la saison.

30 (30). Jaguars (1-11)
Les Jaguars sont compétents depuis quelques semaines, surtout avec Mike Glennon au poste quart. Quatre de leurs cinq dernières défaites ont été par 4 points ou moins. Avec les Titans et Colts au calendrier, je suis persuadé qu’ils adoreraient miner les chances de séries de leurs adversaires de division.

31 (31). Bengals (2-9-1)
L’attaque des Bengals est minable sans Joe Burrow. En 2 matchs avec Brandon Allen, ils ont accumulé 155 et 196 verges d’attaque, tout en marquant 1 seul touché par partie. Les voir ainsi est d’une façon encourageante, ça montre que Burrow en faisant beaucoup avec très peu.

32 (32). Jets (0-12)
J’ai passé le négatif dans l’intro, notons tout de même que les Jets ont joué du meilleur football récemment, alors que pour 3 de leurs 4 derniers matchs, il n’y avait qu’une possession d’écart, dont 2 chances réelles de l’emporter contre les Pats et Raiders.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 votes
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 640 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Cette saison, j’apporte une nouvelle manière de vous présenter les joueurs en préparation du repêchage. Au lieu d’y aller avec des profils individuels, j’y...

Actualité 2021-22

Cette saison, j’apporte une nouvelle manière de vous présenter les joueurs en préparation du repêchage. Au lieu d’y aller avec des profils individuels, j’y...

Actualité 2021-22

Cette saison, j’apporte une nouvelle manière de vous présenter les joueurs en préparation du repêchage. Au lieu d’y aller avec des profils individuels, j’y...

Actualité 2021-22

Cette saison, j’apporte une nouvelle manière de vous présenter les joueurs en préparation du repêchage. Au lieu d’y aller avec des profils individuels, j’y...

Actualité 2021-22

Après vous avoir présenté la 1re et la 2e catégorie des principaux espoirs à la position de quart-arrière, voici ceux qui ont du potentiel...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Cette saison, j’apporte une nouvelle manière de vous présenter les joueurs en préparation du repêchage. Au lieu d’y aller avec des profils individuels, j’y...

Actualité 2021-22

Dans cette entrevue, Fafouin de Sports Lucides s’entretient avec Stéphane Cadorette sur ses deux grandes passions, le journalisme et le football!

Actualité 2021-22

Cette saison, j’apporte une nouvelle manière de vous présenter les joueurs en préparation du repêchage. Au lieu d’y aller avec des profils individuels, j’y...

Actualité 2021-22

La 3e ronde est souvent oubliée dans les repêchages simulés (« mock draft »), pas ici!! Avec nos 32 crinqués (qui représentent une concession...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x