Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2020-21

État des forces semaine 5 – Chute libre à San Francisco et fin de l’ère Quinn à Atlanta

Dan Quinn sera à jamais lié à la déconfiture des Falcons au Super Bowl LI. Le monde du sport est cruel quand vient le temps de ressasser des top-10 ou des histoires d’effondrement et celle de l’avance perdue de 28-3 est aujourd’hui iconique, pour les mauvaises raisons. Entre la 42e minute et la 60e minute de match, l’entraîneur des Falcons a vu son héritage aux côtés des Bill Belichick, Bill Walsh et Tom Landry disparaître au profit d’une carte de membre du club Jean Van de Velde.

Quinn s’est fait donner 4 autres chances de rebondir de cette défaite, mais en vain. Ayant perdu son génie offensif en Kyle Shanahan dès la saison suivante, il a tout de même mené les Falcons en séries en 2017, ce qui en rétrospective, était tout un exploit, d’autant plus qu’il était à quelques verges d’une finale de conférence. Cependant, sans Shanahan pour mener son attaque, sans appui au niveau du repêchage et des agents libres, facteur qui a également coûté le poste du directeur général Thomas Dimitroff cette semaine, les Falcons ont sombré. Plus le temps avançait, plus la déjà lourde défaite contre les Patriots pesait sur les épaules de l’entraîneur, le tout culminant avec une amorce de 5 défaites en 2020. C’est ainsi que se termine son aventure avec les Falcons et que le 28-3 restera pour toujours le moment marquant de son passage à Atlanta.

Mais bon, je n’avais pas envie de faire le procès de l’ex-entraîneur aujourd’hui ni de le prendre en pitié. Après tout, Dan Quinn a déjà remporté un Super Bowl. Et tout un en plus. Trois ans avant le fameux match contre les Patriots, en 2013, il avait hérité d’un groupe talentueux à Seattle pour son premier poste de coordonnateur défensif dans la NFL. Il avait soutiré le meilleur de ce groupe cette même année, dont le point culminant fut l’annihilation des Broncos de Peyton Manning au Super Bowl, un massacre de 43 à 8 contre l’équipe qui avait battu le record pour le nombre de passes de touché dans cette même saison. Alors si jamais il arrivait à Dan Quinn de se morfondre dans les douloureuses pensées de son Super Bowl comme entraîneur-chef ou des années qui ont suivies à Atlanta, il pourra toujours se consoler en frottant sa bague obtenue avec les Seahawks.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang de la semaine précédente

1 (3). Packers (4-0)
Je me sens mal de les glisser au premier rang pendant leur semaine de congé, mais ils profitent des largesses des équipes ci-dessous. De plus, ils ont vraiment eu 4 excellents matchs et mènent la NFL pour les points par match, les revirements (ils n’en ont aucun), le pourcentage de possession se terminant en touché et le temps, les verges et les points par possession.

2 (2). Seahawks (5-0)
Juste les Seahawks peuvent remporter un match sans même convertir un seul 3e essai. J’aurais bien aimé les mettre au premier rang, mais ils sont juste trop imprévisibles et j’ai l’impression qu’il y a le même écart avec les Packers qu’il y avait lors des rondes de divisions en janvier dernier.

3 (1). Chiefs (4-1)
Une première défaite en 14 matchs, et pour la première fois cette saison leur défensive flanche. On avait vu des signes de vulnérabilité contre les Chargers et les Patriots, donc ce résultat n’est pas si surprenant. N’empêche, je ne suis pas encore inquiet pour eux. Un déclassement de 2 places me semble raisonnable.

4 (5). Ravens (4-1)
Les Ravens annoncent à Joe Burrow ce à quoi il aura à s’attendre lors de ses voyages à Baltimore. Ils ne donnent encore rien à une équipe inférieure et cette fois-ci, c’est la défensive qui s’est régalée.

5 (6). Steelers (4-0)
Les Steelers ont la défensive la plus désagréable à affronter. Ils vont accorder de longs gains à l’occasion, mais ils « blitzent » comme si leur vie en dépendait. Ajoutez à cela l’arbre à receveurs de passes qu’ils ont dans leur quartier général et vous avez une des équipes les plus dangereuses de la NFL.

6 (11). Titans (4-0)
Ils ont soutiré 3 victoires contre des équipes médiocres au mieux (fiche de 3-11), une bonne partie de leur alignement était absente à cause de la situation COVID, ils ont à peine pratiqué et affrontaient une des équipes de l’heure dans la NFL. Et ils gagnent par 26 points. Il y a une belle synergie dans cette équipe, mais j’ai peur que ce résultat soit dû à l’effet « tout le monde contre nous ».

7 (4). Bills (4-1)
Premier nid de poule pour les Bills. Les revirements ont coûté le match et un pointage serré, malgré une incroyable efficacité en 3e essai (13 en 17!). On ne les pénalise pas trop pour le moment, ils avaient été tellement bons jusqu’ici.

8 (9). Rams (4-1)
Ils n’ont pas eu à prendre de douche après le match. À l’exception d’une séquence de 73 verges au 1er quart, ils n’ont accordé que 4 jeux dans leur territoire dans toute la partie. Excellent début de saison pour les Rams considérant qu’ils ont joué 3 matchs à 13h sur la côte est.

9 (7). Patriots (2-2)
Semaine de congé improvisée pour les Pats, qui n’ont vraiment aucune chance, alors que leurs 2 cas de Covid touchent leur quart-arrière et leur meilleur joueur défensif. Je suis un peu inquiet, mais on les connait assez pour savoir qu’ils vont s’adapter.

10 (14). Raiders (3-2)
Cette victoire contre les Chiefs est la consécration de ce qu’on avait vu des Raiders cette saison. Malgré un calendrier corsé, ils jouaient du très bon football. Ils ont tout à fait mérité leur première victoire contre les Chiefs de l’ère Mahomes.

11 (8). Buccaneers (3-2)
Un thème récurrent de cette équipe : à quel point elle est indisciplinée. Ils ont commis 42 pénalités pour 410 verges cette saison après avoir mené la NFL pour les pénalités en 2019. De quoi rendre Tom Brady fou, son ancienne équipe étant reconnue pour sa discipline.

12 (10). Saints (3-2)
Les Saints sont chanceux d’avoir eu les Chargers devant eux lundi soir. Considérant leur forme générale, ils peuvent se réjouir d’avoir une fiche positive après 5 matchs, d’autant plus qu’ils retrouveront Michael Thomas après la pause. Il faut juste se rappeler qu’ils ont été très ordinaires dans ces 5 matchs.

13 (15). Panthers (3-2)
Les Panthers continuent de surprendre avec une 3e victoire de suite depuis la perte de Christian McCaffrey. Ça aide d’avoir son jumeau identique au même poste (en matière de production, du moins). La forme de Teddy B, de la ligne à l’attaque et de la défensive constitue une belle surprise jusqu’ici.

14 (17). Bears (4-1)
Les Bears sous-évalués parce qu’on les regarde surtout sous le spectre de leurs quarts-arrières. De l’autre côté du ballon, ils ont une défensive de premier plan, qui va les aider à aller chercher des victoires comme on a pu le voir jeudi.

15 (19). Browns (4-1)
Ce ne sont plus les Browns que l’on connaissait! Même avec des prestations mitigées au poste de quart, ils ont gagné 4 matchs de suite, avec l’aide d’une série d’opposants moyens. On a très hâte de voir leur progression à Pittsburgh dimanche prochain!

16 (12). Colts (3-2)
En regardant cette offensive contre les Browns, on se disait qu’il n’y avait pas tellement de différence avec l’attaque de Jacoby Brissett de 2019. On a maintenant l’impression que leurs 3 victoires étaient un écran de fumée dû à leurs adversaires.

17 (16). Cardinals (3-2)
Les Cards redécouvrent l’attaque verticale contre les Jets, l’opposant idéal pour retrouver sa confiance. Ils ont obtenu 15 fois plus de jeux de 10 verges et plus que la semaine dernière (ils en avaient eu 1).

18 (18). Chargers (1-4)
Deux avances de 17 points perdues, une latérale échappée qui donnait victoire assurée et une stratégie trop conservatrice en prolongation. Voilà comment on transforme une fiche de 5-0 en 1-4. Pour le reste, Justin Herbert montre un super potentiel malgré une attaque trop inconstante.

19 (21). Vikings (1-4)
Cette défaite fait plus mal que les raclées de début de saison, car la victoire leur appartenait. Deux séquences de 2 minutes (une au début du 3e quart et celle de fin match) les ont coulés. Dommage, ils ont sans aucun doute une meilleure équipe que leur fiche ne l’indique.

20 (20). Cowboys (2-3)
Les Cowboys ont gagné, mais personne ne célèbre. L’horrible blessure à Dak Prescott ternit le portrait du reste de la saison pour les Cowboys et c’est Andy Dalton qui aura la mission d’aller chercher la division. Considérant la division, c’est absolument possible.

21 (22). Eagles (1-3-1)
Dans leur condition, ils ont vendu chèrement leur peau. Cependant, il faut accepter qu’ils ne seront jamais vraiment meilleurs qu’ils ne le sont en ce moment. Il n’y a pas d’aide imminente sur la ligne à l’attaque et miser sur un retour en santé de DeSean Jackson et Alshon Jeffery est mal avisé.

22 (23). Lions (1-3)
Oui, ils ont un mauvais début de saison, mais ils n’ont reçu aucune faveur du calendrier (leurs adversaires ont une fiche combinée de 14-3). Ce sera beaucoup plus facile après le congé. À eux de nous faire mentir.

23 (28). Dolphins (2-3)
En regardant leur saison jusqu’ici, les Dolphins ont donné une frousse aux Bills et Seahawks et dominé les finalistes du Super Bowl, ainsi qu’une équipe qu’on croyait compétitive après 2 matchs (Jaguars). On est bien loin de la catastrophe du début de saison 2019. Avant la saison, si l’on m’avait dit que les Dolphins seraient devant les 49ers après 5 semaines… je l’aurais cru. Après tout, on est en 2020!

24 (13). 49ers (2-3)
Je réagis trop fort peut-être? En vérité, j’étais tellement déçu de leur match que je voulais les mettre 32e. Et j’aurais peut-être eu un argument. Ils n’ont battu que les Jets et Giants, ont perdu contre une équipe moyenne des Cards, l’équipe de pratique des Eagles et se sont fait rosser cette semaine par nul autre que les Dolphins.

25 (24). Texans (1-4)
Un match compliqué pour les Texans, qui ont finalement exploité le manque d’opportunisme de l’adversaire. Déjà un premier gain sous le régime temporaire. J’ai hâte de voir leur attitude contre une équipe hors de la cave.

26 (26). Broncos (1-3)
Semaine de congé improvisée. Elle pourrait être grandement bénéfique et permettre aux Broncos de retrouver Drew Lock après seulement 2 semaines de jeu d’absence.

27 (25). Falcons (0-5)
La semaine dernière, Dan Quinn disait « savoir que les Falcons allaient rebondir d’un mauvais début ». Une défaite plus tard, Quinn est congédié et fait l’objet de mon introduction. On souhaite bonne chance à Raheem Morris pour l’intérim!

28 (31). Giants (0-5)
Un autre match où les Giants donnent du fil à retordre à leur adversaire. Ça va finir par payer, mais pour l’instant on attend encore une première victoire.

29 (29). Bengals (1-3-1)
Joe Burrow sera chanceux de sortir en 1 morceau de sa première saison professionnelle. À la demie contre les Ravens, il s’était fait frapper plus souvent (10) qu’il avait complété de passes (9). Un premier vrai mauvais match de la recrue.

30 (30). Jaguars (1-4)
Les Jaguars ont raté un placement de 24 verges et n’ont marqué aucun point à la suite de 2 revirements dans le territoire des Texans. Voilà comment on transforme un match serré en défaite par 16 points.

31 (27). Washington FT (1-4)
Si le but était de montrer à Dwayne Haskins qu’il était le maillon faible, c’est raté. Les Anonymes y vont de la pire prestation offensive de la saison dans la NFL. Notons au passage le retour d’Alex Smith, 17 chirurgies plus tard, qui n’a reçu aucun traitement de faveur avec 6 sacs subis en 32 minutes de jeu.

32 (32). Jets (0-5)
Ce serait bien que les Jets montrent quoi que ce soit pour mettre en doute leur dernière place. C’était au tour de Joe Flacco de mener l’attaque des Jets et le résultat fut exactement le même.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 335 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Mine de rien, le mois d’octobre approche à sa fin et on a déjà une belle idée des forces dans la NCAA cette saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

En l’absence de Wallette, je discute de la vedette de 15 ans et neveu de Payton et Eli Manning ainsi que les matchs à...

Actualité 2020-21

Une autre semaine de NCAA, une autre panoplie de matchs plus enlevants les uns que les autres! Cette saison, adaptée, ne cesse de nous...

Actualité 2020-21

Voici l’horaire TV au Québec et le reste du Canada. On n’inclut pas les possibilités sur le WEB.

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Je condense mes deux articles de conseils fantasy en un seul cette semaine. Voici donc les waivers, les streamers ainsi que les starts and...

Actualité 2020-21

Tout le monde connait l’année 1984, rendu célèbre par George Orwell. Cependant, 1984, ce n’est pas juste le livre de dystopie le plus connu...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse la dernière semaine dans la NFL et la NCAA. À noter que cette capsule a...

Actualité 2020-21

L’imprévisibilité de la NFL à l’honneur pendant la sixième semaine.

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x