Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2018-19

État des forces semaine 10 : Retour sur une controverse disparue

L’une des plus grandes controverses des matchs présaisons a maintenant le statut d’anecdote. Heureusement. En regardant l’un des matchs de la fin de semaine, une infographie du réseau de télévision (CBS, si je ne m’abuse) a montré les statistiques des pénalités accordées par le groupe d’officiel pour ladite rencontre. Et au bas de l’écran, il y avait un petit zéro à côté du nombre de pénalités décernées pour des plaqués où l’on baisse le casque pour initier le contact.

Vous vous souvenez de tout le méli-mélo en présaison sur ces fameuses pénalités, qui n’en étaient pas, mais qui l’étaient peut-être? Une rafale de mouchoirs avait foulé les terrains de football, à une cadence de 1,5 par match, uniquement pour cette pénalité. La situation dans ces matchs avait créé une confusion à travers la ligue, et à ce rythme, on avait bien peur que l’issue d’un vrai match soit ruinée par une décision sur un règlement confus.

Dix semaines plus tard, j’en avais même oublié la controverse et le classement ci-dessous n’a pas été affecté d’une position à cause de cette pénalité nébuleuse. Pour la saison régulière, seulement les cas flagrants ont été punis. On est passé de 1,5 punition par match à 1 par semaine! La NFL continue de surveiller ces cas, mais au lieu de pénaliser à la moindre occasion, elle envoie des lettres aux joueurs fautifs et une bande vidéo qui explique comment ils auraient dû s’y prendre. Elle n’exclut pas de devenir plus sévère à l’avenir, mais pour l’instant, elle joue la carte de la sécurité en coulisse, directement avec les joueurs. Tant mieux. Il y a peu de choses dans le sport que je déteste plus que quand les arbitres volent le spectacle aux athlètes.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente

1 (1). Chiefs (9-1)
Qui aurait cru que c’est contre les Cards que les Chiefs marqueraient le moins de points cette saison. Pas de panique, leurs 26 points étaient amplement suffisants. Toutefois, les Cards ont peut-être exposé une faiblesse chez l’attaque des Chiefs, avec 5 sacs du quart.

2 (2). Saints (8-1)
Les Saints sont prodigieusement efficaces en 1re demie. Sur 11 possessions lors des 2 derniers matchs, ils ont marqué 10 touchés. Ainsi, c’est avec 35 points au tableau qu’ils amorçaient leur 2e demie chaque fois, un gage de succès. En fait, dans l’histoire, 98% des équipes qui ont marqué 35 points lors de la 1re demie ont gagné leur match.

3 (3). Rams (9-1)
Les Rams ont écopé de 6 punitions majeures dimanche, dont 2 au nouveau venu Dante Fowler qui ont coûté 14 points à l’équipe. Fowler s’est repris, provoquant l’échappé décisif, mais la discipline doit maintenant être une priorité pour l’équipe de Sean McVay.

4 (7). Steelers (6-2-1)
Quand le gros Ben joue comme il l’a fait jeudi soir, le potentiel des Steelers est le Super Bowl. Il a été parfait dans la zone payante (4 touchés et 4 présences) et quasi parfait en 3e essai (8 en 9) et en efficacité (22 passes complétées en 25 tentées pour 5 touchés).

5 (4). Patriots (7-3)
Le congé est plus que bienvenu pour les Patriots. Ils ont été dominés sur tous les aspects du jeu contre les Titans, le genre de prestation qu’ils ont rarement eu au mois de novembre sous Bill Belichick.

6 (6). Chargers (7-2)
C’est incroyable le progrès qu’a montré Melvin Gordon depuis sa saison recrue. Le porteur des Chargers a mené son équipe vers une prévisible victoire contre les Raiders. Il y a inscrit son 11e touché de la saison, ce qui lui en donne 35 depuis 2016, bien loin du bagel de sa saison initiale.

7 (5). Panthers (6-3)
Un duel à oublier pour les Panthers jeudi dernier. Ils étaient revenus d’un retard de 17 points contre les Eagles il y a quelques semaines. Cette fois-ci, aucune chance, ils perdaient par 31 après 3 quarts!

8 (8). Vikings (5-3-1)
L’an dernier, les Vikings avaient eu une fiche de 7-1 après leur semaine de congé. Cette saison, ce sera plus compliqué, avec les Bears, Packers, Patriots, Seahawks dans leurs 4 prochains matchs, avec seulement les Packers à domicile. Le destin des Vikings se décidera probablement dans cette séquence.

9 (9) Texans (6-3)
Congé pour les Texans cette semaine et ils ont tout pour être heureux en ce moment. En plus d’une lancée de 6 victoires, ils n’ont que 2 adversaires avec une fiche supérieure à ,500 à venir sur leur calendrier, et pas les plus effrayants : Redskins et Titans.

10 (10). Bears (6-3)
Les Bears dominent un adversaire inférieur pour un 3e match consécutif pour maintenir leur avance d’un demi-match sur les Vikings en tête de leur division. Le retour de Khalil Mack en santé est une bénédiction à l’approche d’un duel entre ces 2 équipes dimanche soir prochain.

11 (11). Redskins (6-3)
Personne n’était plus heureux que les Redskins du résultat de la partie Cowboys-Redskins. L’équipe de Jay Gruden prend une avance nette de 2 matchs dans la division, une position enviable alors qu’il ne reste que 7 matchs au calendrier.

12 (19). Titans (5-4)
Les Titans se doivent d’être en confiance en ce moment. Ils viennent d’accomplir trois solides matchs contre de bons adversaires. Avec une fiche positive et une division prenable, une percée vers les séries n’est pas hors de l’équation.

13 (12). Eagles (4-5)
Les lents départs sont un thème récurrent de la saison 2018 des Eagles. Ils n’ont inscrit que 3 points en 1re demie contre les Cowboys, marquant 10 points au moins en 1re demie pour un 8e match sur 9 cette année. Le temps que l’attaque débloque, il est souvent trop tard.

14 (15). Packers (4-4-1)
Il était temps que les Packers donnent le champ arrière à Aaron Jones. Le porteur de ballon à une moyenne de 3 verges de plus par course que son substitut, Jamaal Williams, en autant de courses.

15 (16). Seahawks (4-5)
Dommage qu’on n’offre pas de points pour l’effort, parce que les Seahawks ont tenu tête aux Rams en vain pour un 2e match cette saison. Le chemin vers les séries est maintenant rempli d’embûches, dont la première est un duel contre les Packers, une autre équipe qui ne peut plus se permettre de perdre.

16 (14). Ravens (4-5)
Si les rumeurs du congédiement prochain de John Harbaugh s’avèrent exactes, je connais plusieurs équipes qui seront ravies. Quiconque dont les yeux se sont posés sur Joe Flacco dans les dernières années sait que le problème ne se trouve pas à la barre de l’équipe.

17 (21). Cowboys (4-5)
Il y a des moments où je regarde la défensive des Cowboys, comme dimanche soir dernier, et je me demande pourquoi ils n’ont pas une meilleure fiche. Ils ont des joueurs d’impact à chaque niveau, et développé presque entièrement à l’intérieur de l’organisation. Chapeau à coach Marinelli.

https://twitter.com/leMaraudeurNFL/status/1061846041824239617

18 (13). Bengals (5-4)
Au moment où j’écris ces lignes, les Bengals détiennent encore une place pour les séries. Ce, malgré une défaite de 52-14 dimanche et avoir accordé une moyenne de 39,5 points à leurs 4 derniers matchs. Le coordonnateur défensif Teryl Austin en a d’ailleurs payé le prix, en étant congédié.

19 (17). Falcons (4-5)
Dan Quinn a bien raison de dire que son équipe a fait un énorme pas de recul. Ils deviennent la 1re équipe à perdre contre les Browns en temps réglementaire un dimanche en 3 ans. Après quelques prestations potables, la défensive des Falcons a retrouvé ses mauvaises manies, accordant 8,5 verges par jeu, de loin le meilleur résultat de Cleveland en 2018.

20 (24). Colts (4-5)
Un coup d’œil au calendrier indique que les 2 meilleures équipes que les Colts vont affronter d’ici la fin de la saison sont les 2 équipes devant eux dans leur division : les Texans et les Titans. Voilà pourquoi j’ai de la misère à les exclure de la course aux séries, eux qui ont remporté leurs 3 dernières rencontres.

21 (18). Dolphins (5-5)
Les Dolphins n’ont pas marqué de touché offensif lors des 2 derniers matchs ni lancé une passe de touché par un quart-arrière depuis 3 matchs. Ryan Tannehill a bien des défauts, mais il est de loin meilleur que Brock Osweiler.

22 (20). Lions (3-6)
Snacks Harrison pensait en avoir fini avec les organisations dysfonctionnelles en partant des Giants, mais c’était mal connaître les Lions. Entre quelques prestations intéressantes, les Lions semblent mal répondre au colonel Patricia, et ont perdu de façon nette 3 matchs de suite. Cette séquence coïncide avec l’arrivée du pauvre Harrison, qui joue pourtant très bien.

23 (22). Jaguars (3-6)
Je me rappelle de l’époque où les Jaguars avaient une défensive dominante. C’était il y a longtemps, où ils étaient à un quart d’accéder au Super Bowl. Toutes les équipes avaient peur de cette défensive. Ah, c’était une belle époque, 2017.

24 (23). Broncos (3-6)
En attendant que le collègue @leMaraudeurNFL présente son article sur les prochains candidats à être entraîneur-chef, la direction des Broncos doit prendre le retour du congé pour évaluer tout son personnel. Depuis leur victoire au Super Bowl 50, l’équipe est une déception annuelle.

25 (27). Browns (3-6-1)
Les Browns ont trouvé leur quart-arrière d’avenir en Baker Mayfield et semblent avoir trouvé leur porteur de ballon d’avenir en Nick Chubb. Depuis l’échange de Carlos Hyde, en 4 rencontres, Chubb a obtenu au moins 18 courses à chaque partie, en plus de 406 verges au sol et 4 touchés.

26 (26). Buccaneers (3-6)
La palme du plus flagrant manque d’opportunisme de la saison, et peut-être même de l’histoire, revient aux Buccaneers. Ils sont entrés dans le territoire des Redskins lors de 8 de leurs 10 possessions offensives, dont 6 fois dans la zone payante… et n’ont marqué que 3 points!

27 (28). Cardinals (2-7)
S’il y a une chose que Byron Leftwich amène de nouveau avec l’attaque des Cards, c’est le retour à la pertinence fantasy de David Johnson. Le porteur, qui était mal utilisé depuis le début de l’année, a finalement explosé avec 183 verges nettes et 2 touchés contre les Chiefs.

28 (30). Giants (2-7)
Simplement pour le moral des joueurs, cette victoire va faire du bien aux Giants. Pour ce qui est de l’avenir, du prochain repêchage et de la succession d’Eli Manning à court terme, elle fera certes mal. Mais au moins, l’instant de quelques jours, on retrouvera des sourires à New York.

29 (31). Bills (3-7)
Soit Matt Barkley est un beau récit de rédemption, soit la défensive des Jets est vraiment mauvaise. Pourquoi pas les deux? Avant ce match, les Bills avaient marqué 96 points en 9 matchs, dont seulement 3 touchés à leurs 6 derniers. Contre les Jets : 6 touchés et 41 points!

29 (31). Bills (3-7)
Soit Matt Barkley est un beau récit de rédemption, soit la défensive des Jets est vraiment mauvaise. Pourquoi pas les deux? Avant ce match, les Bills avaient marqué 96 points en 9 matchs, dont seulement 3 touchés à leurs 6 derniers. Contre les Jets : 6 touchés et 41 points!

30 (29). 49ers (2-8)
Peu importe le résultat final de la saison, les 49ers se sont trouvés une étoile en George Kittle. L’ailier rapproché est le métronome de cette offensive, ayant maintenant amassé 775 verges de réception. Il a été bon avec chacun des 3 quarts-arrière et sera la pierre angulaire de l’offensive aérienne pour les prochaines années.

31 (25). Jets (3-7)
Perdre contre l’une des pires offensives de l’histoire par 31 points à domicile, je vois mal comment les Jets pourraient tomber plus bas. Dans un tel environnement, il serait sûrement mieux que Sam Darnold reste sur les lignes de côté d’ici la fin de l’année.

32 (32). Raiders (1-8)
Le résumé de la saison des Raiders en un jeu :

https://twitter.com/FirstDownFR/status/1061767863994933248

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

1 commentaire
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] État des forces semaine 10 : Retour sur une controverse disparue […]

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 394 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

Actualité 2020-21

On sort enfin un Top 10 qu’on pourra comparer à celui du comité qui se rencontre actuellement pour leur premier essaie de la saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Une semaine un peu plus tranquille du coté des « surprises », mais quand même quelques points intéressants. On parle de Jim, des Heisman...

Actualité 2020-21

Après une semaine relativement tranquille, la NCAA semble être de retour avec la majorité des équipes du Top 25 qui sont en action. Voici...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

Actualité 2020-21

J’hésite toujours à parler de saison parfaite avant d’avoir franchi le seuil des 10 matchs. Le seuil a été franchi cette semaine et les Steelers...

Actualité 2020-21

On sort enfin un Top 10 qu’on pourra comparer à celui du comité qui se rencontre actuellement pour leur premier essaie de la saison....

Actualité 2020-21

La onzième semaine de la NFL a vu une blessure dévastatrice pour l’une des meilleures recrues de la ligue, un passeur de réserve qui...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

1
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x