Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2017-18

Finale de conférence AFC : Une autre remontée amène les Pats au Super Bowl

L’avantage d’avoir joué tellement de matchs en séries chez les Pats, c’est qu’il n’y a plus de situations qui peuvent les surprendre. Tirer de l’arrière par 10 points au quatrième quart contre une bonne défensive en séries? Les deux dernières fois que c’est arrivé, ils ont remporté le Super Bowl. Alors quand c’est arrivé de nouveau ce dimanche contre les Jaguars, on connaissait tous la suite.

En retard 20-10, les Patriots cherchaient une étincelle qui les ramènerait sur les rails. Cette étincelle ne pouvait être Rob Gronkowski, absent depuis le deuxième quart à cause d’une commotion cérébrale. Et elle ne pouvait venir d’un revirement, alors que l’attaque des Jaguars, bien que très conservatrice, a fait un super boulot pour protéger le ballon. Non, l’étincelle, elle avait 40 ans.

C’est ainsi qu’en 3e essai et 18 à sa propre ligne de 25, avec moins de 11 minutes à faire et deux possessions de retard, Tom Brady a rejoint Danny Amendola sur 21 verges. C’était vraiment un coup de génie de Brady, alors qu’il s’est servi de ses yeux pour faire bouger Myles Jack et créer un trou où il pourrait rejoindre Amendola. Sur le jeu suivant, les Pats y vont d’un flea flicker complété par un superbe attrapé de Phillip Dorsett sur 31 verges. Trois jeux plus tard, Brady trouvait de nouveau Amendola, cette fois-ci pour le touché, et on avait un match.

Profitant de deux arrêts défensifs cruciaux et un mauvais botté de dégagement de Brad Nortman, les Pats ont repris le ballon à la ligne de 30 des Jaguars avec cinq minutes au cadran et le reste était prévisible : cinq jeux, quatre passes, un touché (encore Amendola) et une avance de 24-20 qui ne serait plus menacée.

Brady, sans surprise, a joué son meilleur football au quatrième quart, complétant 9 de ses 14 passes pour 138 verges et deux touchés. Il a même tenté avec succès une faufilade du quart en 2e et 2 (allo, Todd Haley). Si la pression s’est fait sentir en première demie, Brady a pu profiter d’une pochette plus tranquille en deuxième portion de match, à son grand bonheur.

En l’absence de Gronkowski, Amendola a été magistral. En plus de sa réception en 3e et 18, de son superbe touché pour donner l’avance à son équipe et de son touché précédent, c’est lui qui a retourné le mauvais botté de Nortman sur 20 verges jusqu’au 30 des Pats pour mettre la table à son deuxième touché. Les Patriots sont toujours bien préparés, et contrairement aux Chiefs il y a deux semaines, qui étaient perdu après une blessure à leur ailier rapproché Travis Kelce, ils ne se sont pas écroulés. Ils ont simplement exploité d’autres confrontations, au profit d’Amendola.

Myles Jack et le point tournant du match

Mais tout ça, ç’aurait été en vain, n’eût été un sifflet rapide. À la suite d’un magnifique design de jeu de Josh McDaniels – une passe latérale de Brady à Amendola, qui passe à son tour à Dion Lewis –, le secondeur des Jaguars Myles Jack a arraché le ballon des mains de Lewis. Je vous laisse regarder :

Le problème ici, c’est qu’au moment où Jack prend possession du ballon, l’arbitre siffle l’arrêt du jeu, croyant probablement qu’il y avait eu contact entre le joueur des Patriots et Jack. Si le jeu continue, c’est un touché garanti et les Jags prennent une avance de 27-10. Les Pats auraient peut-être réalisé la remontée, mais elle aurait été beaucoup plus difficile.

En fait, je crois bien que Jack a été victime de son excellent jeu. Il a tellement arraché le ballon rapidement à Lewis qu’il semblait impossible que les deux joueurs n’aient pas été en contact au sol. Ce qui, après une dizaine de visionnements, de plusieurs angles, n’était pas le cas. Je rappelle que les arbitres doivent réagir en temps réel. Un jeu comme celui-ci est alors incroyablement difficile a appelé correctement, et malheureusement pour les Jaguars, le sifflet rapide ne peut être révisé.

Des Jaguars efficaces, mais qui manquent de punch

Les Jaguars auraient bien eu besoin de ce revirement pour le touché parce que leur offensive n’a généré que six points lors des 30 dernières minutes. Le coordonnateur offensif des Jags Nathaniel Hackett avait préparé un bon plan de match pour Blake Bortles, mais plus le match avançait, plus on le sentait conservateur.

Pourtant, les Jags ont marqué des touchés sur deux de leurs trois premières possessions, chaque fois des séquences de plus de 75 verges. On mélangeait course, play-action, passes pièges et courtes passes. Rien de compliqué et ça marchait. À un moment, Bortles avait complété 15 de ses 17 tentatives pour 184 verges et un touché.

Cependant, n’allez pas croire que l’équipe avait confiance en son quart. Alors qu’il restait 55 secondes à la première demie, que les Jaguars reprenaient le ballon et qu’ils avaient deux temps d’arrêt en banque, ils ont décidé de mettre leur genou à terre et d’aller à la pause sans tenter d’aller chercher un trois points supplémentaire. C’était vraiment une décision révélatrice de la confiance de l’équipe en son quart, qui préférait ne rien faire plutôt que risquer un revirement.

Cette tendance s’est poursuivie en deuxième demie, alors qu’on ne voulait vraiment rien oser chez les Jaguars. On s’obstinait à courir Leonard Fournette dans les plaqueurs des Pats et à ne rien tenter de trop compliquer. Le résultat : les Jaguars n’ont pas effectué un seul jeu dans la zone payante durant ce temps.

Bill Belichick était tellement confiant que sa défensive allait arrêter les Jaguars qu’il a décidé de dégager trois fois dans leur territoire en deuxième demie plutôt que de tenter le quatrième essai! Il a opté pour le jeu du positionnement de terrain et ça a rapporté pour la série à l’attaque gagnante.

Enfin, parlons de la main de Brady pour conclure. Voilà, tout est dit. Après les poignées de mains, les high five, les remises directement dans ses mains, on a compris que sa blessure ne l’affecterait pas.

Jeu du match :

Alerte flea flicker! On en a eu trois ce dimanche et on en demande encore plus!

À lire également…

Finale de conférence NFC : Domination inattendue des Eagles

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 344 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse la dernière semaine dans la NFL et la NCAA. À noter que cette capsule a...

Actualité 2020-21

La septième semaine de jeu vient de se conclure. Les Patriots sont au 23e rang de l’État des forces. En 5 ans à produire cet exhaustif...

Actualité 2020-21

Alors que les Steelers ont survécu à la septième semaine en tant que seule équipe invaincue de la NFL, les Patriots atteignent de nouveaux...

Actualité 2020-21

Voici la liste des joueurs inactifs pour la semaine 7, revenez sur cette page qui sera mise à jour jusqu’au match du dimanche soir....

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x