Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2017-18

Finale de conférence NFC : Domination inattendue des Eagles

Les Vikings y ont cru pendant huit minutes. Ils avaient marqué un touché sur la première possession de la rencontre, forcé un trois jeux-botté sur la série à l’attaque des Eagles et amorcé une autre séquence prometteuse. Puis, les Eagles ont marqué 38 points sans réplique, en route vers un troisième rendez-vous en grande finale.

Ok, ok, je vais un peu vite. Ce demi-tour ne s’est pas fait l’instant d’écrire une phrase. C’est plutôt quelques jeux clés qui ont fait la différence en première demie, suivi d’une domination complète des Eagles après la mi-temps.

Ces jeux clés, ce sont les deux revirements. Le vénérable Chris Long a provoqué le premier lorsqu’il a poussé le bras de Case Keenum juste assez pour dévier la trajectoire de sa passe. Résultat : le demi de coin des Eagles Patrick Robinson intercepte le ballon et profite de plusieurs beaux blocs sur le retour pour inscrire le touché. Aussi vite que ça, les Eagles venaient d’égaler la marque.

Après un autre touché des Eagles, les Vikings regagnaient enfin un peu de rythme et se retrouvaient dans la zone payante. Sauf qu’encore une fois, un ailier défensif des Eagles allait provoquer un gros jeu. Derek Barnett a profité d’un couloir béant pour pousser le ballon hors des mains de Keenum et Long récupère.

Le schéma de protection des Vikings est certainement à blâmer ici, alors qu’ils ont utilisé leurs cinq bloqueurs pour défendre les trois joueurs de ligne des Eagles sur la droite, laissant Barnett seul à gauche contre l’ailier rapproché David Morgan, qui arrivait en délai et qui a complètement raté son bloc. Les Eagles en ont profité pour monter le terrain et marquer un autre touché.

Un quart-arrière nommé Nick Foles

À ce moment du match, le jeu semblait égal. Les Vikings avaient traversé deux fois le terrain, les Eagles avaient traversé deux fois le terrain, mais le pointage était de 21-7 au profit de l’équipe à domicile. Considérant ce qui allait suivre, ces revirements n’ont donné aucune chance aux Vikings. Parce que pour le reste de la partie, les Eagles n’ont fait qu’une bouchée de leur adversaire.

Je n’ai pas honte de le dire : Nick Foles a été brillant. S’il a connu des hauts et des bas contre les Falcons, il n’a montré aucun complexe contre la meilleure défensive de la NFC. Sans blague, Foles avait des allures de Carson Wentz de la façon dont il manœuvrait dans sa pochette protectrice.

Ses statistiques veulent tout dire : 26 en 33 pour 352 verges et 3 touchés. Mais encore, c’est son efficacité en troisième essai qui m’impressionne le plus. Les Eagles étaient 9 en 11 dans ces situations (jusqu’à ce que le match soit hors de portée) et chacune des neuf réussites résultait d’une passe de Foles. Il a orchestré quatre séries à l’attaque de 75 verges et plus pour marquer un touché, en plus de monter le terrain en 29 secondes en fin de première mi-temps pour ajouter un placement.

Contre la meilleure défensive de la NFC, je le répète.

Tout comme la semaine dernière, le plan de match de Doug Pederson et Frank Reich a payé des dividendes. Ils ont placé Foles dans une situation où il pouvait réussir, notamment avec de nombreux jeux d’option course-passe. Une fois la confiance bien ancrée, le quart-arrière des Eagles avait des ailes. Sa magnifique passe à Torrey Smith sur un flea flicker, sa touche parfaite sur un long gain de Nelson Agholor, sa présence dans la pochette pour gagner un peu de temps et rejoindre Jeffery : tous des signes d’un quart en pleine confiance.

Autour de lui, tout le monde a répondu à l’appel. Zach Ertz, Jeffery et la ligne à l’attaque ont tous connu un excellent match.

Pas de miracle cette semaine

J’avais peur que les Vikings peinent à se remettre de leur montée d’adrénaline de la semaine dernière et il faut croire que ma crainte était justifiée. Ils en ont arraché des deux côtés du ballon et ont raté l’occasion d’être la première équipe à jouer au Super Bowl à domicile.

Case Keenum ne peut recevoir le blâme pour les deux revirements, mais il a été très inconfortable tout le long du match. Après la séquence de 75 verges pour mener au premier touché du match, les Eagles se sont ajustés et ont apporté plus de pression sur des blitz. Ainsi, Keenum a forcé quelques passes plus tôt qu’il ne l’aurait voulu, amenant les Vikings à dégager.

Mais l’attaque des Vikings limitée par la défensive des Eagles, c’était envisageable. La défensive des Vikings qui se fait manger par Nick Foles, ça, absolument pas.

Il s’agissait vraiment d’un effondrement collectif, alors que l’unité au complet était dans un mauvais jour, les meilleurs joueurs compris. Everson Griffen n’a pu tirer le mieux de sa confrontation avec Halapoulivaati Vaitai, Harrison Smith s’est fait adopter par Zach Ertz et Anthony Barr a raté des plaqués. Pendant ce temps, Trae Waynes se retrouvait sur tous les gros jeux des Eagles, se faisant battre à répétition.

Pas de miracle cette semaine, même pas l’espoir d’un miracle. Mais au moins, il y aura eu les huit premières minutes.

Jeu du match :

Le genre de jeu où Foles nous a fait penser à Carson Wentz. Il s’échappe de la pression, le demi de coin s’endort parce qu’il croit que Foles va se faire rabattre au sol et Jeffery est laissé seul.

 

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

1 commentaire
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] Finale de conférence NFC : Domination inattendue des Eagles […]

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 352 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Je discute de Trevor Lawrence qui est atteint de la COVID019 ainsi que les matchs à surveiller ce week-end dans la NCAA.

Actualité 2020-21

Le calendrier 2020-21 des Bowls du football universitaire a été officiellement annoncé vendredi, qui comprend 37 matchs d’après-saison débutant le 19 décembre.

Actualité 2020-21

*Disclaimer* Dans le podcast on parle de l’affrontement entre Wisconsin et Nebraska qui n’aura finalement pas lieu pour cause de COVID-19 chez Wisconsin.

Actualité 2020-21

Fin de semaine de l’Halloween dans la NCAA. Comme à chaque année, on dirait que des choses étranges se déroulent lors de cette semaine....

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici votre guide pour tout ce qu’il faut savoir pour la semaine 8 dans la NFL. N’hésitez pas à revenir sur leblitznfl.com à partir...

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Je discute de Trevor Lawrence qui est atteint de la COVID019 ainsi que les matchs à surveiller ce week-end dans la NCAA.

Actualité 2020-21

Le calendrier 2020-21 des Bowls du football universitaire a été officiellement annoncé vendredi, qui comprend 37 matchs d’après-saison débutant le 19 décembre.

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

1
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x