Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2017-18

État des forces NFL semaine 17 : les Bills délivrés

Quatrième essai et 12. Moins d’une minute à faire au match. Le ballon au centre du terrain.

Voilà ce que les Ravens devaient arrêter pour accéder aux séries d’après-saison. Selon l’indice de probabilité de victoire d’ESPN, ils avaient 93,4% de chance de l’emporter à ce point. On connaît la suite : Andy Dalton rejoint Tyler Boyd sur 49 verges pour le touché et les Ravens ratent les éliminatoires pour une troisième saison consécutive.

Mais pour le partisan moyen hors de la région de Baltimore, ce naufrage était bien accueilli, parce qu’il signifiait la fin de la plus longue léthargie sans participation aux séries.

En 1999, Doug Flutie menait les Bills en éliminatoire, une deuxième présence en deux ans, une quatrième en cinq ans et une huitième en dix ans. Le football de janvier était plus commun à Buffalo dans les années 90 qu’à Pittsburgh ou en Nouvelle-Angleterre. Pas une seule équipe ne s’est qualifiée plus souvent que les Bills. Pas les 49ers de Steve Young. Ni les Cowboys de Troy Aikman. Les Broncos de John Elway non plus.

Les séries suivant la saison 1999 ont toutefois tourné au cauchemar pour les Bills. Lors du match inaugural de ces séries, ils prennent les devants avec 20 secondes à faire au match contre les Titans. Ils exécutent ensuite le botté d’envoi avec la conviction qu’ils accéderont à la ronde suivante.

Erreur.

Deux passes latérales sur le retour de botté mènent à un touché de Kevin Dyson et les Bills sont éliminés. Tout comme le patin de Brett Hull dans le demi-cercle de Dominik Hasek, la deuxième latérale, de Frank Wychek à Kevin Dyson, était illégale. On désignera ce moment comme « Le miracle de Music City » et les partisans des Bills sont laissés à répéter dans leur salon : « mais, mais… ce n’était pas une latérale… ». Et puis les années avancent et les Bills ne goûtent plus aux séries.

Facebook est créé. Houston a de nouveau une équipe de football. Miley Cyrus danse nue sur un boulet de démolition. Toujours pas de séries à Buffalo. Encore 18 ans plus tard : « ce n’était pas une latérale… ce n’était pas une latérale… ».

Arrive Andy Dalton et sa passe de 49 verges dans l’équation. Il fallait un miracle pour contrer la malédiction d’un autre miracle. Les partisans des Bills ont tellement été reconnaissants de l’exploit de Dalton qu’ils ont donné plus 100 000 $ dans sa fondation et les dons continuent de s’accumuler.

Et lorsque les Bills fouleront le terrain à Jacksonville dimanche après-midi, on pourra enfin dire : les Bills ont fait les séries dans les années 2000.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente.

1 (2). Patriots (13-3)
Tom Brady met fin à sa séquence de cinq matchs avec une interception, mais le congé avant les séries de division lui sera bénéfique. Brady est apparu à quelques reprises sur la liste des blessés cette saison et ne semblait pas confortable dans les dernières semaines.

2 (3). Steelers (13-3)
Bien subtilement, les Steelers ont terminé la saison au premier rang dans la NFL pour les sacs, avec 56. C’est 16 joueurs différents qui ont rabattu des quarts-arrière cette saison et aucun n’a obtenu plus de 12 sacs.

3 (4). Vikings (13-3)
Avec l’effondrement des Eagles depuis la blessure de Nick Foles, les Vikings font figure de favoris dans la NFC. Menés par une étanche défensive, ils n’ont accordé plus de 20 points qu’à quatre occasions en 2017, terminant la saison du bon pied en suffoquant les Bears.

4 (1). Rams (11-5)
Dans une année où aucune équipe ne s’est réellement démarquée, les Rams seraient mes favoris pour remporter le Super Bowl. Ils ont toutefois le parcours le plus compliqué dans la NFC : Falcons, Vikings, équipe qui sortira du lot entre Saints/Panthers/Eagles et Pats/Steelers. Et c’est sans compter qu’ils n’ont aucun avantage à domicile et que leur botteur est blessé.

5 (5). Saints (11-5)
Alvin Kamara a été magique pour les Saints et ses performances dans les 10 derniers matchs de la saison devraient lui garantir le titre de recrue de l’année. Kamara a marqué 12 touchés durant cette séquence, en plus de 113 verges nettes par match, et cela inclut le duel contre Atlanta où il n’a joué qu’une seule série à l’attaque.

6 (9). Chiefs (10-6)
Les Chiefs ont subséquemment été la meilleure équipe de la NFL, puis l’une des pires, puis de nouveau l’une des meilleures. Dans un scénario idéal, on aurait un match revanche contre les Pats en séries de division et les Chiefs ne seraient certainement pas intimidés.

7 (10). Falcons (10-6)
Les Falcons se sont qualifiés pour les séries, mais ils ne seront pas le bulldozer qu’ils ont été dans la NFC l’an dernier. Leur attaque a marqué 11,7 points de moins par match en 2017, passant du 1er rang de la NFL au 15e.

8 (6). Eagles (13-3)
Les Eagles ont été blanchis pour la première fois depuis 2009, et même si Nick Foles n’a joué que quatre séries à l’attaque, il a tellement mal paru qu’on peine à envisager un scénario où les Eagles gagnent un match de séries.

9 (7). Panthers (11-5)
Parmi les unités dont le niveau de jeu est le plus bas à l’aube des séries, l’attaque des Panthers doit être au premier rang. Elle n’a marqué que deux touchés contre quatre revirements lors des deux dernières semaines de jeu et Cam Newton a été de loin le coureur le plus dangereux de l’équipe.

10 (8). Jaguars (10-6)
En rétrospective, faire jouer les partants lors d’un match sans enjeu était une très mauvaise décision de l’entraîneur Doug Marrone. Non seulement les Jags ont perdu, mais la confiance très fragile de Blake Bortles est possiblement brisée.

11 (13). Bills (9-7)
Malgré la célébration d’une qualification improbable pour les séries, il y a quand même une inquiétude à Buffalo : la blessure à LeSean McCoy. Advenant qu’il ne puisse jouer, on devra mettre le match entre les mains de Tyrod Taylor contre la meilleure défensive contre la passe de la NFL. Bonne chance!

12 (15). Titans (9-7)
Si la séquence des Bills sans participation aux séries était interminable, celle des Titans commençait aussi à être longue. Leur dernière participation remonte à 2008, alors qu’ils étaient guidés par Jeff Fisher et Kerry Collins.

13 (14). Chargers (9-7)
Keenan Allen sera certainement un candidat au retour de l’année. Allen a rebondi après s’être blessé lors de la première semaine en 2016, amassant 1 393 verges de réception, un sommet pour lui en carrière, et en obtenant une première saison de plus de 1 000 verges depuis son année recrue en 2013.

14 (20). 49ers (6-10)
À voir Jimmy Garoppolo, on comprend pourquoi Kyle Shanahan n’a pas voulu le faire jouer dès son arrivée. En cinq matchs, l’équipe est passée du deuxième au neuvième ou dixième rang au repêchage. Et personne à San Francisco ne va s’en plaindre.

15 (16). Lions (9-7)
Jim Caldwell n’est certes pas le plus vocal des entraîneurs, mais avant son congédiement dimanche, il avait amené les Lions en séries lors de deux de ses quatre saisons à Detroit. Avant lui, les Lions avaient fait les séries une fois en 14 ans, et seulement cinq fois en 37 ans lorsque Barry Sanders n’était pas dans la formation.

16 (17). Cowboys (9-7)
Dak Prescott en 2017, c’est ce qu’on appelle la guigne de la deuxième année. Le quart des Cowboys a lancé moins de touchés, plus d’interceptions, obtenu moins de verges par la passe et un ratio de verges par passe tentée inférieur.

17 (12). Seahawks (9-7)
Une des raisons pour lesquelles Russell Wilson a subi autant de pression cette année est la futilité de son attaque au sol. Aucun des six porteurs de l’équipe n’a obtenu plus de 240 verges au sol, invitant les défensives adverses à planifier leur plan de match en fonction du jeu aérien uniquement.

18 (11). Ravens (9-7)
Ne vous en faites pas, partisans des Ravens. Le contrat de Joe Flacco prend fin en 2022. Ils ne vous restent que cinq années de médiocrité à l’attaque. Ça pourrait être pire. Par exemple… euh… bien… ok, je l’admets, c’est assez catastrophique.

19 (19). Cardinals (8-8)
Bruce Arians a pris sa retraite. Carson Palmer aussi. Larry Fitzgerald va peut-être les suivre. Au moins, en 2018, il y aura Chandler Jones chez les Cards. Jones a été phénoménal cette saison, amassant 17 sacs, soit deux et demi de plus que le deuxième meilleur dans la ligue.

20 (18). Raiders (6-10)
La régression générale des Raiders a coûté le poste à l’entraîneur-chef des Raiders Jack Del Rio, prouvant la fragilité de l’emploi. Del Rio avait mené les Raiders à une première participation aux séries en 14 ans l’an dernier. On espère qu’il amène avec lui le coordonnateur offensif Todd Downing.

21 (21). Redskins (7-9)
Le cirque Kirk Cousins est officiellement ouvert et les premiers arrêts seront à Washington et Denver! D’autres destinations vont peut-être s’ajouter! On oublie la dernière répétition à New York, il sera quand même la meilleure attraction durant la saison morte.

22 (23). Bengals (7-9)
Parmi tous les candidats à jouer les héros lors d’un match contre un rival de division, Tyler Boyd aurait été mon dernier choix. Sélection de deuxième tour en 2016, Boyd a été une énorme déception cette saison, amassant presque la moitié de ses totaux pour l’année dans ce dernier match (91 sur 225).

23 (22). Dolphins (6-10)
Le séjour de Jay Cutler avec les Dolphins aura été très… cutlerien! L’ancien quart des Bears aura été à la hauteur (pas très haut) de sa réputation : il a ramassé son 10 millions sans trop donner d’effort et son passage à Miami sera oublié dès la première partie de séries samedi.

24 (25). Buccaneers (5-11)
La blessure à DeSean Jackson a ouvert la porte à Chris Godwin pour le dernier match des Bucs et la recrue à sauter sur l’occasion pour se démarquer. En plus de ses 111 verges de réception, Godwin a marqué le touché gagnant contre les Saints. Il sera à surveiller en 2018.

25 (24). Packers (7-9)
Peu importe le nombre d’années que les Packers ont investi en Brent Hundley, il semble clair que le jeune quart des Packers n’a pas les qualités pour être partant dans la NFL. Je ne serais pas surpris que les Packers repêchent un nouveau quart en avril afin de donner une meilleure option si Aaron Rodgers devait encore se blesser.

26 (26). Jets (5-11)
Les Jets ont accompli tout un exploit. Ils ont réussi à défier les attentes en 2017 et quand même obtenir le sixième choix du prochain repêchage. Un quart-arrière serait le bienvenu, mais trois des équipes qui repêchent devant eux en ont autant besoin.

27 (27). Broncos (5-11)
De toutes les décisions par rapport aux congédiements ou aux non-congédiements, celle des Broncos de garder Vance Joseph me laisse le plus perplexe. Joseph n’a peut-être pas eu de quart pour réussir, mais ça n’en fait pas un bon entraîneur pour autant. Je le trouvais aussi crédible que Ben McAdoo sur les lignes de côté. J’espère qu’il me fera mentir, mais je n’y crois pas.

28 (28). Bears (5-11)
L’attaque des Bears faisait pitié à voir cette saison. Le groupe mené par Mitch Trubisky a terminé au dernier rang de la NFL pour le pourcentage de botté de dégagement par possession et à l’avant-dernier rang pour les trois jeux-botté par possession.

29 (30). Colts (4-12)
La belle histoire de Chuck Pagano a connu une fin décevante. Pagano, qui s’était remis du cancer pour amener les Colts en séries durant ses trois premières saisons, s’est fait congédier. Il a été incapable d’obtenir de fiche positive durant les trois dernières années, alors qu’Andrew Luck n’a joué que 22 des 48 matchs de l’équipe.

30 (29) Texans (4-12)
Points marqués par match avec Deshaun Watson comme partant : 34,6
Points marqués par match sans Deshaun Watson comme partant : 13

Deshaun Watson est bon au football.

31 (31). Giants (3-13)
Depuis la venue du calendrier de 16 parties en 1978, jamais les Giants n’avaient eu une aussi mauvaise fiche que celle de 2017. Ils pourront toutefois se consoler en repêchant au deuxième rang et trouver le successeur d’Eli Manning.

32 (32). Browns (0-16)
Trouvez-vous un employeur qui vous offre la même sécurité d’emploi que Jimmy Haslem avec Hue Jackson. Jackson sera de retour avec les Browns malgré une fiche de 1-31 en deux saisons. Ironiquement, l’entraîneur avec la deuxième pire séquence sur 32 matchs dans l’ère Super Bowl, John McKay (4-28), avait lui aussi gardé son emploi… et éventuellement fait les séries trois fois!

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

1 commentaire
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] que les séries s’amorcent. L’État des forces n’a maintenant plus d’importance, comme je l’ai appris l’an dernier quand j’avais placé les Eagles 8e à la 17e et dernière […]

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 336 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Actualité 2020-21

Mine de rien, le mois d’octobre approche à sa fin et on a déjà une belle idée des forces dans la NCAA cette saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

En l’absence de Wallette, je discute de la vedette de 15 ans et neveu de Payton et Eli Manning ainsi que les matchs à...

Actualité 2020-21

Une autre semaine de NCAA, une autre panoplie de matchs plus enlevants les uns que les autres! Cette saison, adaptée, ne cesse de nous...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Actualité 2020-21

Je condense mes deux articles de conseils fantasy en un seul cette semaine. Voici donc les waivers, les streamers ainsi que les starts and...

Actualité 2020-21

Tout le monde connait l’année 1984, rendu célèbre par George Orwell. Cependant, 1984, ce n’est pas juste le livre de dystopie le plus connu...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse la dernière semaine dans la NFL et la NCAA. À noter que cette capsule a...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

1
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x