Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2017-18

État des forces NFL semaine 12 : Coupe Grey et stabilité

Brett Hundley à Pittsburgh. C’était tout ce que j’avais besoin d’entendre pour m’enlever la culpabilité de manquer un premier match du dimanche soir de la NFL en 2017. Pourquoi manquer ce match? Parce que dimanche, c’était la Coupe Grey! Eh oui, c’est le moment de l’année où je me permets quelques commentaires sur le mal-aimé football canadien.

Ce sont les Argonauts de Toronto qui ont ravi la 105e édition de la Coupe Grey par la marque de 27-24. Leur duel contre les Stampeders de Calgary a été aussi enlevant que le dernier Super Bowl, avec la neige en plus. Bon, il n’y a pas eu de remontée de 28-3 par l’un des joueurs les plus polarisants de la planète. Mais une improbable remontée de 24-16 couronné par un héros à la Malcolm Butler, c’était un assez bon équivalent.

Pourquoi improbable? Après tout, huit points de différence, ce n’est qu’une possession. C’est que les Stampeders ont le ballon à la ligne de 7 des Argos avec environ cinq minutes à jouer au match et un touché leur assure pratiquement le titre. Mais en étirant les bras pour aller chercher le premier essai, Kamar Jorden fait une bévue monumentale et échappe le ballon, qui est récupéré et retourné pour le touché par les Argos. Deux possessions plus tard, Toronto prend les devants 27-24 avec 53 secondes au cadran.

Sauf que 53 secondes au football canadien, c’est long. Surtout que les Stampeders peuvent compter sur le meilleur quart-arrière au pays en Bo Levi Mitchell. Mitchell, c’est l’opposé des Sam Bradford et Alex Smith de ce monde. Le genre à prendre des risques dans les zones profondes plutôt de se contenter d’un gain de quatre verges en deuxième essai. Ainsi, il traverse le terrain jusqu’à la ligne de 20 des Argos en 26 petites secondes, positionnant son équipe pour le placement.

Mais Mitchell n’est pas Alex Smith. Sa soif d’aller chercher le touché prématurément le pousse à lancer le ballon dans la zone des buts, une passe qui est interceptée par Matt Black et qui scelle la victoire pour les Argos. Black n’était pas une recrue non repêchée comme Malcolm Butler, mais plutôt un vétéran de neuf saisons qui avait été libéré par les Argos au mois d’août, pour être ramené dans le giron de l’équipe à cause d’une blessure. Et tout comme Butler, il n’était pas censé réaliser le jeu le plus important durant la partie la plus importante.

Bref, la LCF est également capable de produire un grand spectacle. Attrapés exceptionnels, revirements, drames et pleures. Tout ça, truffé de clichés canadiens dont l’apogée fut l’entrée en scène de Shania Twain pour le spectacle de la mi-temps dans un traineau à chien. Manquait juste le café Tim Hortons pour un orgasme à la grandeur du pays.

Et Brett Hundley dans tout ça? Il a joué un assez bon match pour que, le temps d’une semaine, on cesse de le comparer avec le futur quart de la Ligue canadienne Colin Kaepernick!

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente.

1 (1). Eagles (10-1)
Les Eagles ont remporté un quatrième match consécutif par 23 points et plus et cimentent leur statut d’équipe à battre dans la NFL. Le titre de la division étant bien dans la poche, le défi est maintenant à la préparation pour les séries éliminatoires.

2 (2). Patriots (9-2)
La ligne à l’attaque n’inspire pas confiance chez les Patriots alors qu’elle a permis aux Dolphins de frapper Tom Brady à de nombreuses reprises. L’offensive dans la zone payante, elle, est en forme de séries : cinq présences, cinq touchés!

3 (3). Steelers (9-2)
Merci aux Steelers, qui réussissent à prendre chaque rencontre en l’apparence moribonde pour en faire un duel excitant. Et surtout, merci à Antonio Brown pour ces attrapés :

https://twitter.com/AthleteTweetsO/status/935184620999585792

4 (5). Vikings (9-2)
L’histoire de Case Keenum est fascinante. Un substitut de carrière qui a perdu ses huit premiers départs dans la NFL, Keenum est aujourd’hui le leader d’un des favoris au Super Bowl. Une preuve qu’il ne faut pas abandonner trop vite lorsque son quart-arrière en arrache.

5 (6). Rams (8-3)
Les Rams ont dominé les Saints dimanche grâce à un bel équilibre entre l’attaque et la défense. Jared Goff a profité de l’absence du demi de coin étoile Marshon Lattimore pour accumuler 354 verges par la passe pendant qu’Aaron Donald donnait des cauchemars à Drew Brees.

6 (4). Saints (8-3)
Parlant de Brees, pour une rare fois cette année, sa protection a fait défaut. N’ayant alloué que 10 sacs, le meilleur rendement dans la NFL, elle a laissé le front défensif des Rams déranger son quart pendant tout le match. En conséquence, Brees a connu l’une de ses pires parties de la saison.

7 (7). Panthers (8-3)
On repassera pour la beauté, l’important pour les Panthers, c’est la victoire. Des touchés successifs par la défensive et les unités spéciales ont sauvé une rencontre où l’équipe de Ron Rivera désespérait. Avec les Saints et les Vikings dans les deux prochaines semaines, les Panthers devront retrouver leur aplomb.

8 (8). Falcons (7-4)
Tu es un des meilleurs receveurs de la NFL? Ta production est sous tes standards habituels? Tu n’as marqué qu’un seul touché cette saison? La tertiaire des Bucs est là pour toi, Julio Jones. Deux touchés et 253 verges plus tard, tout le monde a oublié tes soucis.

9 (9). Seahawks (7-4)
Russell Wilson ne gagnera pas le titre de joueur par excellence, mais il mérite toute notre admiration. Il se démène pour trouver du temps pour effectuer ses passes, il est de loin le meilleur coureur de l’équipe et garde son calme malgré tout. À voir les déboires de Blair Walsh, ne soyez pas surpris si c’est lui qui effectue les placements la semaine prochaine!

10 (15). Chargers (5-6)
Encore une fois, les ennuis au poste de botteur hantent les Chargers. S’ils ont tout de même assez facilement pris la mesure des Cowboys, ils ont raté un autre botté de trois points, leur botteur s’est blessé et ils sont derniers dans la NFL pour le pourcentage de placements réussis (63,2%). Leur botteur remplaçant? Vaut mieux ne pas en parler…

11 (12). Lions (6-5)
Les Lions ont tiré de l’arrière au troisième quart dans 8 de leurs 11 matchs cette saison, ce qui les force à jouer du football de rattrapage trop souvent. Ça passe contre des équipes faibles, mais contre les ténors, avec l’incertitude autour de la cheville de Matt Stafford, c’est une recette pour une élimination rapide.

12 (13). Titans (7-4)
Les Titans ont remporté une première victoire à Indianapolis depuis 2007. Cependant, les réjouissances s’arrêtent là. Ils ont une fois de plus sous-performé contre un faible adversaire, pour finalement soutirer un gain de justesse.

13 (11). Jaguars (7-4)
Les Jaguars étaient dus pour perdre. Leur offensive stagnait et l’effet Blake Bortles allait ressortir un jour. Le groupe d’entraîneurs n’a tellement pas confiance en leur quart qu’il a opté pour une course en 3e essai et 8 verges dans leur territoire avec 30 secondes à jouer alors que c’était l’égalité. Juste assez de temps pour voir l’adversaire gagner le match.

14 (14). Ravens (6-5)
Les Ravens doivent être satisfaits du travail d’Alex Collins. Signé par l’équipe deux jours avant le début de la saison, l’ancien porteur de ballon des Seahawks est devenu l’homme de confiance dans le champ arrière des Ravens. Pendant ce temps, à Seattle, on supporte Eddie Lacy et sa moyenne de 2,6 verges par course.

15 (17). Bills (6-5)
En 10 matchs et demi cette saison, Tyrod Taylor a lancé moins d’interceptions que son substitut Nathan Peterman en 30 minutes. La décision de le clouer au banc la semaine dernière a l’air plus folle de semaine en semaine.

16 (10). Chiefs (6-5)
C’est la panique à Kansas City alors que les Chiefs ont tout perdu de l’attaque dynamique qui les caractérisait en début de saison. La bonne nouvelle, c’est que malgré tout, ils détiennent toujours la première position dans l’Ouest de l’AFC. Cependant, on les sent fragiles. Très fragiles.

17 (18). Redskins (5-6)
Jamison Crowder a enfin émergé du cimetière qu’était le groupe de receveurs de passes des Redskins en 2017. Il a amassé en moyenne 103 verges de réception à ses quatre derniers matchs. Lors des six rencontres précédentes, il avait une moyenne de 24,8 verges par match!

18 (16). Cowboys (5-6)
L’attaque des Cowboys a les pieds dans le ciment. Elle n’a marqué que deux touchés à ses 31 dernières séries à l’attaque, dont une séquence de 26 possessions sans touché. Étrangement, cette séquence coïncide avec la suspension à Ezekiel Elliott…

19 (19). Raiders (5-6)
Onze matchs et un nouveau coordonnateur défensif plus tard, les Raiders l’ont enfin leur première interception! Leur défensive est le corridor aérien le plus actif de la zone NFL alors elle se doit de créer des revirements pour garder un seuil de respectabilité.

20 (20). Bengals (5-6)
Sans faire de bruit, le choix de quatrième en 2017 des Bengals Carl Lawson connait une excellente saison. De son poste d’ailier défensif, il a déjà amassé sept sacs du quart, un sommet chez les recrues en 2017.

21 (22). Packers (5-6)
Toutes les conversations autour des Packers portent sur Brett Hundley, mais je tiens à souligner le travail du secondeur Blake Martinez cette saison. Ses 15 plaqués contre les Steelers portent son total à 99 pour la saison, et surtout, il donne du jeu de qualité à une position où le talent s’est fait rare dans les dernières années.

22 (25). Cardinals (5-6)
Dans une saison ratée, c’est à travers les découvertes comme Ricky Seals-Jones qu’on trouve réconfort. Sorti de nulle part la semaine dernière, l’ailier rapproché a marqué trois touchés en deux rencontres, aidant les Cards à créer la surprise de la semaine en battant les Jaguars.

23 (21). Jets (4-7)
Il faudra bientôt que les équipes de la NFL prennent le receveur des Jets Robby Anderson au sérieux. Anderson a marqué un touché lors de cinq matchs consécutifs et se retrouvent au deuxième rang dans la NFL pour les jeux de 20 verges et plus.

24 (23) Texans (4-7)
Tom Savage réussit quelques beaux jeux ici et là, mais il n’est pas Deshaun Watson. En 2017, lorsque Watson est le quart partant des Texans, l’équipe marque en moyenne 34,7 points par match. Quand c’est Savage, la moyenne passe à 15 points par match!

25 (24). Buccaneers (4-7)
Pour expliquer l’incapacité de sa défensive à arrêter Julio Jones, l’entraîneur Dirk Koetter a mentionné avoir utilisé 14 schémas défensifs différents pour le freiner, et aucun n’a marché. Parfois, une défensive est simplement mauvaise, et parfois elle est victime d’un grand joueur. Disons que dimanche, c’était un peu des deux.

26 (26). Bears (3-8)
Les débuts de Mitch Trubisky sont pénibles, mais sa situation me fait penser à celle de Jared Goff l’an dernier. Il est pris avec un entraîneur qui a fait sa réputation dans le passé et qui semble dépassé aujourd’hui. Regardez-le bien l’an prochain quand Jim Bob Cooter aura les rênes de l’équipe!

27 (27). Dolphins (4-7)
Un des joueurs qui me déçoit le plus chez les Dolphins est DeVante Parker. Le receveur de troisième année est un candidat annuel à une progression significative, mais donne très peu d’effort durant les matchs. Il n’a pas amassé plus de 76 verges dans un match cette saison et son seul touché en était un insignifiant alors que son équipe avait déjà perdu.

28 (28). Broncos (3-8)
Les débuts de Paxton Lynch en 2017 n’ont rien eu pour rassurer les partisans des Broncos. Lynch a lancé pour 41 verges avant de se blesser à la cheville au troisième quart contre la pire défensive sur le jeu aérien de la NFL! En remplacement, Trevor Siemian lui a été supérieur par des miles.

29 (29). Colts (3-8)
Détenir une avance à la demie signifie généralement un résultat positif à la fin du match. Pas pour les Colts. Ils se tiennent à égalité au deuxième rang de la NFL pour les avances à la mi-temps. Leur fiche dans ces situations? Horrible :

30 (30). Giants (2-9)
Voilà ce que vont être les Giants d’ici la fin de la saison : ils vont jouer assez bien en défensive pour causer des surprises et être si insipides à l’attaque qu’on voudra changer de poste à chacun de leurs matchs.

31 (31). 49ers (1-10)
Le moment que l’on attendait tous est arrivé! Une blessure à C.J. Beathard a forcé Jimmy Garoppolo dans la mêlée avec 67 secondes à faire au match contre les Seahawks. Le résultat : une course, deux passes complétées et un touché. Une légende est née!

32 (32). Browns (0-11)
La saison des Browns est une catastrophe, mais celle de leur premier choix au repêchage, Miles Garrett, est tout le contraire. Garrett s’est adapté à merveille à la NFL, ayant maintenant récolté cinq sacs en six matchs tout en détenant une passe VIP dans le champ arrière des équipes adverses.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 333 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Actualité 2020-21

Mine de rien, le mois d’octobre approche à sa fin et on a déjà une belle idée des forces dans la NCAA cette saison....

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Actualité 2020-21

Un duel d’équipes 5-0 au Tennessee est l’événement principal de la semaine. Mais gardez un œil sur une éventuelle surprise en Arizona, où Kyler...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x