Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2017-18

En Route vers le Repêchage 2017: Les Demis Défensifs

Mon 7e et dernier classement en vue du repêchage 2017 de la NFL portera sur la tertiaire (demis défensifs).

Le texte sera divisé en 2 parties. Dans un premier temps, il sera question des demis de coin. Dans un deuxième temps, je traiterai des demis de sûreté.

Le repêchage de cette année revêt tellement de profondeur, particulièrement à la position de demi de coin, que les 10 meilleurs, peut-être même les 15 meilleurs, seront probablement des partants instantanés dans la NFL.  Donc, je vous conseils d’être attentif à tous les joueurs mentionnés dans ce classement, même à ceux que je classe un peu plus loin, parce qu’il y a du talent cette année.

Comme d’habitude, l’objectif du texte est de vous transmettre de l’information sur les joueurs admissibles au repêchage afin de vous aider à vous préparer pour le grand jour.  Rappelez-vous que le repêchage n’est pas une science exacte et faites-vous votre propre opinion.

PREMIÈRE PARTIE : LES DEMIS DE COINS

  1. Marshon Lattimore (6 pieds, 193 livres), Ohio State: Il est le meilleur demi de coin de ce repêchage et de loin.  Il y a Marshon Lattimore et ensuite il y a tous les autres.  Lattimore est le type de joueur qui pourra connaître du succès dans tous les systèmes de jeu.  Il est excellent en couverture de zone, mais sa principale force, la raison pour laquelle il est reconnu, c’est pour sa couverture en défensive homme à homme.  Une des qualités les plus importantes pour un demi de coin est son agilité (certains parle de flexibilité au niveau des hanches).  Un bon demi de coin doit être capable de changer de direction sans perdre de vitesse.  Lattimore est exceptionnel dans cet aspect du jeu.  C’est pour cette raison qu’il ne concède pratiquement jamais de séparation à son receveur de passe.  Lattimore n’a qu’un seul point faible : il est moyen contre le jeu au sol.  Il n’a pas peur de plaquer, mais sa technique va devoir travailler.

Au « NFL combine », Lattimore a réalisé une performance exceptionnelle avec, notamment, un temps de 4.36 sur 40 verges et un saut vertical de 38 pouces.  Dans son cas, les qualités physiques sont au niveau des qualités techniques et Lattimore sera sans nul doute le premier demi de coin sélectionné dans ce repêchage probablement dans le top 5.

  1. Quincy Wilson (6 pieds 1, 211 livres), Florida : Une première surprise dans ce classement parce que Wilson devrait être sélectionné vers la fin de la 1ère ronde selon la plupart des experts. Mais vous savez que mes classements sont fonctions du potentiel du joueur et non du rang de sélection anticipé.

En écoutant les matchs de l’université de la Floride, je m’étais mis une note : « quand un ballon est lancé du côté de Wilson, deux choses peuvent se produire 1. la passe est interceptée ou 2. La passe est presqu’interceptée ».  Ça veut tout dire.  Il y a un aspect du jeu dans lequel Wilson est dominant et c’est la couverture homme à homme.  Wilson n’est pas aussi agile que Lattimore et il lui arrive de concéder de la séparation au receveur de passe.  Par contre, il est toujours en bonne position et possède une excellente technique.  Il est toujours dangereux de lancer le ballon dans sa direction  En situation de course, Wilson est adéquat, mais aurait avantage à améliorer sa technique de plaqueur (un thème récurrent chez les demis de coins cette année).  Au « NFL combine » il a couru le 40 verges en 4.54, ce qui est suffisamment rapide pour un joueur de sa taille.

Comme je le mentionnais, Wilson devra probablement attendre un peu avant que son nom ne soit prononcé.  Cependant, je ne peux pas ignorer ce que j’ai vu sur le terrain.  J’ai confiance au potentiel de Wilson et je pense qu’il deviendra un joueur dominant dans la NFL.  Tout comme Lattimore, Wilson serait à son mieux avec une équipe qui aime utiliser des schémas défensifs homme-à-homme.

  1. Gareon Conley (6 pieds, 195 livres), Ohio State: Conley est un joueur extrêmement agressif dont le style plaira au public. Il possède les qualités physiques et athlétiques (4.44 sur 40 verges, saut vertical de 37 pouces) idéales pour la position. Son principal défaut se situe au niveau de la reconnaissance des routes de passe. Il devient plus vulnérable lorsqu’il doit bouger latéralement ou lorsqu’il doit faire face à des routes plus complexes. Par contre, il est dominant contre les tracés verticaux.  Conley est très efficace dans un contexte de défensive de zone.  Contre le jeu au sol, il est actif et n’a peur de personne, même si, comme presque tous les joueurs sur cette liste, il devra améliorer sa technique comme plaqueur.

La principale utilité de Conley dans la NFL sera probablement de couvrir les receveurs de passe format géant qui aime gagner en s’imposant physiquement.  Également, Conley serait plus efficace s’il évoluait pour une équipe qui utilise majoritairement de la défensive de zone.

  1. Marlon Humphrey (6 pieds, 197 livres), Alabama : je suis conscient que ce rang est très élevé pour Humphrey, mais il y a deux choses que j’aime particulièrement de lui : 1. Il est excellent en couverture de zone et 2. Il est versatile et si ça ne fonctionne pas pour lui en tant que demi de coin, il a certainement un bel avenir dans la NFL au poste de demi de sûreté. En ce sens, Humphrey est un peu le Devin McCourty de ce repêchage. Considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, Humphrey est un excellent athlète (4.41 sur 40 verge et un « 3 cones drills » de 6.75 secondes). La faiblesse d’Humphrey se situe au niveau des situations de couverture de passe hommes-à-hommes.  Humphrey a tendance à accorder un peu trop de séparation aux receveurs adverses et c’est pour cette raison que certains ne l’aiment pas. Je l’admet d’entrée de jeu, Humphrey ne connaîtra pas le succès espéré s’il est repêché en tant que demi de coin pour une équipe qui aime privilégier les couvertures défensives hommes-à-hommes.

Dans la NFL, Humphrey serait fait sur mesure pour une équipe aimant pratiquer un système « cover 2 ».  Dans tous les cas, mon opinion est qu’Humphrey fera éventuellement la transition vers un poste de demi de sûreté, position à laquelle il pourrait connaître beaucoup de succès dans la NFL.

  1. Tre’Davious White (5 pieds 11, 192 livres), LSU: Personnellement, j’aime bien les joueurs qui, comme White : 1. Ont connu beaucoup de succès à l’école secondaire (il a été un prospect 5 étoile), 2. Ont connu beaucoup de succès à l’université (il a été nommé « all-american » en 2016) et 3. Sont d’excellents athlètes (4.47 sur 40 verges). Ce n’est pas une garantie de succès, mais c’est pour le moins un bon départ. Plusieurs observateurs croient que White évoluera automatiquement à l’intérieur (ce qu’on appelle un « slot corner ») parce qu’il n’est pas grand.  Rien de plus faux.  À cause de sa grande combativité, White sera capable d’évoluer à l’extérieur et, en ce sens, son style de jeu me rappel un peu celui de Malcolm Butler des Patriots.  White peut jouer dans les situations de couverture de zone comme dans celle de couverture homme-à-homme.

White est un joueur qui est un peu sous le radar parce qu’il y a beaucoup de talent et de profondeur à la position de demi de coin cette année.  Par contre l’équipe qui fera son acquisition mettra la main sur un excellent joueur avec une attitude très agressive sur le terrain. Le désir de compétitionner, c’est un talent aussi.

  1. Sydney Jones (6 pieds, 185 livres), Washington: Un favori de la plupart des experts, je ne pouvais pas le descendre plus bas dans mon classement. Ce que je n’aime pas de Jones, c’est qu’il est vraiment mauvais contre le jeu au sol. Avoir des carences au niveau de la technique est une chose, hésiter à s’impliquer physiquement (comme c’est le cas pour Jones) en est une autre.  En situation de couverture homme-à-homme strictement, Jones est le 3e meilleur demi de coin de ce repêchage à mon avis (derrière Marshon Lattimore et Quincy Wilson).  C’est vraiment uniquement à cause de ses carences contre le jeu au sol que je l’ai descendu à ce rang. Ceci étant dit, Jones va devenir un joueur d’impact dans la NFL parce que dans les situations de passe, il est vraiment excellent.

Jones s’est blessé à son « pro-day » ce qui le fera descendre au repêchage.  Avant sa blessure, il était consensuellement considéré comme un « top15 ».  Actuellement, il pourrait glisser en 2e ronde.  Dans un repêchage qui compte autant de talent et de profondeur, les équipes pourront se montrer patientes avant de le repêcher dépendant de son état de santé.

  1. Jalen « Teez » Tabor (6 pieds, 199 livre), Florida: Lui aussi a connu du succès à tous les niveaux : 1. Il était considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire et 2. Il a été élu à deux reprises sur les équipes d’étoile de la conférence « SEC » (la plus forte de la NCAA). Il est incroyable de penser qu’un joueur de ce talent glissera probablement à l’extérieur de la 1ère ronde. Le problème de Tabor, c’est qu’il a connu un très mauvais « NFL combine » et son « pro-day » a été encore pire.  Personnellement, ce genre de chose ne me dérange pas.  En revanche, ce qui me dérange beaucoup, c’est que, tout comme Sydney Jones, Tabor est mauvais contre le jeu au sol.  Il n’aime pas s’impliquer physiquement et dès qu’il se fait bloquer, c’est terminé pour lui.  Un défaut que j’ai de la difficulté à pardonner personnellement.

Sur le terrain, Tabor est avant tout un spécialiste de la défensive de zone.  En fait, même quand il joue de la couverture homme-à-homme, il joue de la zone.  En ce sens qu’il a tendance à laisser un coussin au receveur de passe, à lire le quart-arrière et à refermer l’espace rapidement.  J’adore son intelligence du jeu.  Il connaît parfaitement les routes de passes privilégiées par l’adversaire et se trouve toujours au bon endroit.  Un joueur brillant qui aurait avantage à ajouter de la robustesse à son jeu.

Tabor devra être repêché par une équipe qui aime utilisé des couvertures de zones.  Dans un schéma majoritairement « homme-à-homme » il serait placé en situation d’échec.  Dans le bon système, Tabor sera une aubaine.

  1. Kevin King (6 pieds 3, 200 livres), Washington: Il excelle dans un aspect du jeu : en couverture de zone. Il possède un physique pour ça et il réagit bien aux situations de jeu. Par contre, il est vulnérable en situation de couverture « homme pour homme » et il est vraiment faible contre le jeu au sol.  Je sais que plusieurs experts le classe en 1ère ronde actuellement et il est fort possible qu’il soit repêché très tôt, mais ce défaut (vulnérabilité contre la course), m’empêche de le classer plus haut.  Par contre, son physique ainsi que ses qualités athlétiques (4.43 sur 40 verges et un saut vertical de 39.5 pouces) en font un joueur recherché.  Je suis d’accord, en autant qu’il évolue dans le bon système.
  2. Adoree Jackson (5 pieds 10, 186 livres), USC: Un des joueurs les plus versatiles du repêchage et un excellent athlète qui excelle sur les unités spéciales. Un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire qui a été nommé le joueur défensif par excellence de la conférence « PAC 12 » en 2016. Jackson a performé à tous les niveaux. Son problème, c’est qu’il a des carences techniques évidentes et il se fait battre souvent dans les situations « hommes-à-hommes ».  Jackson n’avait pas de position fixe à son arrivée à USC et il manque d’expérience à la position. De plus, il est petit et sera probablement utilisé à l’intérieur (ce qu’on appelle un « nickel ») dans la NFL.

La principale qualité de Jackson c’est qu’il est excellent en poursuite.  Il est agressif, il peut plaquer et il couvre beaucoup d’espace, toutes des qualités primordiales pour un demi de sûreté. C’est pour ça qu’à mon avis, Jackson ferra éventuellement la transition vers la position de demi de sûreté.

  1. Akhello Whiterspoon (6 pieds 3, 200 livres), Colorado : Il est l’exemple parfait d’un excellent joueur méconnu parce qu’il a évolué pour une petite université. Il est évident que Witherspoon a les traits physiques pour évoluer dans une défensive de zone, un peu à la Richard Sherman. Ce qui surprends par contre c’est qu’il se défends très bien lors des situations de couvertures « homme pour homme ».  Whiterspoon est non seulement rapide et explosif (4.46 sur 40 verges avec un saut vertical de 40.5 pouces), mais il est plus agile que la plupart des demis de coins de sa taille.  Ça va peut-être vous surprendre, mais je commencerais à avoir un œil sur ce joueur à partir de la 2e ronde à condition qu’il cadre dans mon système de jeu.
  2. Cordrea Tankersley (6 pieds 1, 199 livres), Clemson: malgré certaines faiblesses dans son jeu, le 1er demi de coin des champions nationaux mérite d’être considéré sur cette liste. En plus, Tankersley a joué à un haut niveau étant nommé « all-american » en 2016. Le problème avec Tankersley est qu’il a tendance à manquer d’intensité et qu’il ne raffole pas des contacts physiques (il n’est pas le seul sur cette liste).  Heureusement pour lui, des joueurs qui possèdent son physique, qui peuvent courir et couvrir en situation « homme-à-homme » vont toujours trouver preneur.  Et à ce niveau, il est excellent.

Au « NFL combine » Tankersley a couru le 40 verges en 4.40.  Un excellent temps pour un joueur de son physique.  Dans la NFL, Tankersley aura avantage à jouer pour une équipe qui privilégie les couvertures « hommes-à-hommes » ce qui maximiserait son potentiel.

  1. Fabian Moreau (6 pieds, 205 livres), UCLA : un ancien porteur de ballon transformé en demi de coin, Moreau a connu un excellent début de carrière pour les Bruins avant d’être ennuyé par les blessures. Il est un bon joueur, mais qui n’a pas joué à la hauteur de son potentiel lors de ses deux dernières saisons.  Par contre, Moreau possède le physique idéal pour la position et des capacités athlétiques hors du commun (4.35 sur 40 verges et saut vertical de 38 pouces).  De plus, il est excellent en couverture « homme pour homme ».  Ces qualités attireront sûrement l’attention des recruteurs et Moreau pourrait partir aussi rapidement que le début de la 2e ronde.
  2. Jourdan Lewis (5 pieds 10, 188 livres), Michigan : Vous savez que j’aime finir mes classements avec un joueur sous-estimé. Jourdan Lewis ne possède pas la taille idéale pour évoluer à la position de demi de coin et ses qualités athlétiques sont correctes tout au plus (4.54 sur 40 verges). Mais il est un excellent joueur de football.  Difficile de passer autant inaperçu dans un repêchage quand on a été nommé « all-american » deux années d’affilées.  C’est pourtant le cas de Lewis.  Voilà un excellent exemple qu’on accorde souvent beaucoup trop d’attention aux qualités physiques et athlétiques et pas assez aux performances sur le terrain.  Personnellement, j’espère que Lewis fera mentir les experts et connaîtra une belle carrière.

DEUXIÈME PARTIE : LES DEMIS DE SÛRETÉS

  1. Malik Hooker (6 pieds 1, 205 livres), Ohio State: Un bon demi de sûreté doit posséder trois qualités (surtout si, comme Hooker, il évolue à la position de « free safety ») : 1. Il doit être un solide plaqueur, 2. Il doit posséder de bons instincts (bien lire le jeu) et 3. Il doit couvrir beaucoup de terrain.  Hooker est un modèle dans chacune de ces catégories.  L’espace couvert par Hooker est particulièrement impressionnant.  De plus, il est combatif et, même s’il n’est pas le plus costaud, il n’a peur de personne.  Il n’a pas de faiblesse dans son jeu et il excellera dans tous les systèmes. Hooker n’a pas participé au processus d’après saison parce qu’il s’est blessé au « NFL combine ».  Par contre, ça ne change rien.  Son jeu sur le terrain parle de lui-même.

Pourquoi Hooker au 1er rang? Ça aurait aussi bien pu être Jamal Adams qui est aussi un excellent joueur.  À ce point, c’est surtout une question de préférence et de besoin qui déterminera lequel sera repêché le premier.

  1. Jamal Adams (6 pieds 215 livres), LSU : Même si, en théorie, ils occupent la même position, Adams est un joueur complètement différent de Hooker. En langage de football, il est ce qu’on appelle un « strong safety ». Son rôle est d’être aligné face au côté fort de l’offensive adverse (celui ou se retrouve habituellement l’ailier rapproché). Comme l’exige son rôle, Adams est solide contre le jeu au sol et il peut couvrir un ailier rapproché ou un « slot receiver » lors des situations de passe.  Une des principales qualités d’Adams est sa capacité à désengager des blocs dans les situations de courses.  Il est un peu comme un secondeur supplémentaire sur le terrain.  Il ne triche pas, c’est-à-dire qu’il n’essaye pas de contourner les blocs, ce qui créer de l’espace pour l’adversaire.  Il maintient sa position et désengage au moment opportun pour faire le plaqué.

Adams a très bien performé lors du processus d’après-saison.  Il a réalisé, notamment, un temps de 4.56 sur 40 verges ce qui est amplement assez rapide.  Selon tout ce que j’ai lu à son sujet, Adams aurait de grandes qualités de leader.  Impossible de mesurer cet aspect, mais les équipes qui l’ont passé en entrevue tiendront compte de cet aspect et c’est une des raisons pour lesquelles il sera sélectionné dans le top 10.

  1. Marcus Maye (6 pieds 210 livres), Florida : Un joueur que j’adore et j’ai songé à le placer devant Adams. Même au moment d’écrire ces lignes, je pense qu’il s’agit peut-être d’une erreur de ne pas le faire. Maye est un joueur exceptionnel.  En 2015, il a été nommé « all-american ».  En 2016, il a été blessé au 9e match de la saison ce qui ne l’a pas empêché d’être élu sur la 2e équipe d’étoile de sa conférence.  Au niveau universitaire, Maye n’était pas un moins bon joueur de football qu’Adams ou Hooker.  Il est agressif, possède une excellente technique pour plaquer et couvre énormément d’espace.  Il a bien performé lors du processus d’après-saison réalisant un temps de 4.50 sur 40 verges (à son « pro-day »).

J’ai de la difficulté à croire qu’un tel joueur dépassera la 1ère ronde.  Ça risque pourtant d’être le cas (comme je vous le mentionne souvent, ce classement est basé sur le potentiel du joueur pas sur son rang de sélection anticipé).  Maye, même en fin de 1ère ronde, sera une aubaine pour l’équipe qui le repêchera.

  1. Jabril Peppers (5 pieds 11, 215 livres), Michigan : Les avis sont partagés à son sujet. Vous l’aimez ou vous ne l’aimez pas. Moi je l’adore.  Il est un des joueurs les plus électrisant du repêchage.  De plus, il est possiblement le meilleur athlète disponible. Il a évolué à la position de secondeur avec Michigan pour dépanner l’équipe, mais son avenir dans la NFL est à la position de demi de sûreté, probablement à celle de « strong safety ».  Oui, Peppers a certains défauts techniques à corriger.  Notamment, il a tendance à contourner les blocs au lieu de les désengager, ce qui ne passe pas au niveau de la NFL.  Par contre le talent est immense et il y a plein de choses à aimer de lui : 1. Il a performé à tous les niveaux (prospect 5 étoile à sa sortie de l’école secondaire et élu deux fois au sein des équipes d’étoiles de sa conférence au niveau universitaire), 2. Il est un athlète exceptionnel, 3. Il est versatile, 4. Il est un joueur d’équipe et n’a pas hésité à changer de position pour aider son équipe, 5. Il est passionné et compétitif (voir sa performance au « combine »).

Je ne peux pas classer Peppers devant des joueurs accomplis comme Hooker, Adams ou Maye à cause de son manque d’expérience à la position.  Par contre, je crois en son talent et je pense même que son plafond est plus élevé que les trois que je viens de mentionner.  S’il est bien encadré au sein d’une bonne organisation (c’est la clé pour lui), il pourrait devenir un des meilleurs joueurs de ce repêchage.  Par contre, dans un mauvais environnement, les risques d’échecs seraient plus élevés pour lui à cause de son manque d’expérience.

  1. Obi Melifonwu (6 pieds 4, 225 livres), Uconn : Vous aimeriez repêcher un demi de sûreté extrêmement productif (118 plaqués et 4 interceptions en 2016) avec un physique de secondeur et la rapidité d’un excellent demi de coin (4.40 sur 40 verges et un saut vertical de 44 pouces)? Alors vous auriez avantage à regarder du côté de Melifonwu car il possède toutes ces qualités. Sur le terrain, il n’est pas aussi solide techniquement que Maye, Adams ou Hooker. Notamment, ses angles de poursuite sont à travailler.  Mais il possède beaucoup de potentiel.

Melifonwu était peu connu avant le processus d’après-saison parce qu’il évoluait pour un petit programme universitaire.  Puis, lors du processus d’après-saison, tout le monde semble avoir réalisé que non seulement il est un excellent athlète, mais il est aussi un excellent joueur sur le terrain.  Melifonwu, à mon avis, amorcera sa carrière en tant que « strong safety » mais il est possible que son avenir dans la NFL à plus long terme soit au poste de secondeur.  Personnellement, c’est à cette position que je le ferais évoluer basé sur ce que j’ai vu sur le terrain. Parce qu’on a peu suivi Melifonwu durant la saison, on a tous de la difficulté à le classer plus haut.  Mais il est possible qu’une organisation qui a fait ses devoirs sur lui le sélectionne plus rapidement que prévu.

  1. Eddie Jackson (6 pieds, 201 livres), Alabama : Son nom n’a pas été souvent mentionné notamment parce qu’il s’est blessé à une jambe et a manqué la fin de la saison ainsi que tout le processus d’après-saison. Jackson est cependant un excellent joueur qui a été un élément important de la conquête du championnat national de 2015 par Alabama. En 2015, d’ailleurs, il a été nommé sur la 1ère équipe d’étoile de la conférence « SEC ».  En 2016, malgré qu’il n’ait joué que dans 8 matchs, il a été nommé sur la 2e équipe d’étoile de la conférence.  Un joueur décoré, qui lit extrêmement bien le jeu et couvre beaucoup d’espace sur le terrain.  L’excellence de son jeu sur les unités spéciales est aussi un élément qui le distingue.

Actuellement, Jackson est complètement sous le radar et il devra probablement attendre la 3e journée avant d’être repêché.  S’il se remet entièrement de sa blessure, il pourrait devenir un vol pour l’équipe qui aura eu la clairvoyance de ne pas oublier l’excellent joueur qu’il est.

  1. Marcus Williams (6 pieds1, 202 livres), Utah: Williams coche toutes les cases : 1. Il a été productif (élu sur les équipes d’étoile de la conférence « PAC-12 » à 2 reprises), 2. il est athlétique (4.56 sur 40 verges et saut vertical de 43.5 pouces) et 3. Il est solide techniquement. Williams est excellent dans les situations de passe, mais la raison pour laquelle je ne le classe pas plus haut est qu’il est ordinaire contre la course. Tout de même un excellent joueur qui deviendra un partant assez rapidement dans la NFL.
  2. Desmond King (5 pieds 10, 201 livres), Iowa: En 2015, King a connu une saison exceptionnelle (tout comme son équipe d’ailleurs). Pendant qu’Iowa remportait le championnat du « BIG-10 », King était nommé le joueur défensif par excellence de la conférence. Il a continué son excellent travail en 2016, même si les résultats ont été moins spectaculaires.  King était un demi de coin à l’université, mais c’est en tant que demi de sûreté qu’il a un avenir dans la NFL selon moi.  Il a été un partant pendant 4 ans à Iowa.  Il a de l’expérience et il excelle particulièrement dans les couvertures de zone.  C’est avec une équipe utilisant majoritairement des schémas défensifs de zone que je vois King poursuivre sa carrière.

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 337 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici la liste des joueurs inactifs pour la semaine 7, revenez sur cette page qui sera mise à jour jusqu’au match du dimanche soir....

Actualité 2020-21

Ci-dessous de 10h00 (HE) à 12h00 (HE), vous trouverez notre couverture en direct de la semaine 7 dans la NFL, sur toutes nos plateformes...

Actualité 2020-21

Cette semaine au menu… Poulet aux épices avec croquettes de chou-fleur au fromage… Bon appétit et Bon football !!!

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, on parle de la décision de coach Flores que Tua Tagovaiola sera le quart partant du prochain match des...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x