Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2017-18

En route vers le repêchage 2017: Les porteurs de ballon

Mon premier classement en vue du repêchage 2017 portera sur les porteurs de ballon.  Avant de commencer, quelques commentaires généraux.

En 2016, dans la NFL, 22 porteurs de ballons ont gagné plus de 1000 verges (passes et courses combinées).  De ce nombre, 12 ont gagné plus de 1000 verges par la course (ce qui représente une augmentation par rapport à 2015).  Évidemment, tous ces joueurs présentent des styles différents, mais il est quand même possible de tirer certaines caractéristiques communes à chacun de ces joueurs.  De façon à nous aider à construire notre liste.  Généralement, mais non limitativement, voici certaines de ces caractéristiques (j’ai réduit la liste aux 20 porteurs de ballon les plus productifs) :

  1.  18 des 20 meilleurs porteurs de ballon de la NFL pèsent plus de 215 livres Surprenant, non?  Même si la NFL est devenue une ligue d’attaque par la passe, les gros porteurs de ballon continuent de dominer.  Encore plus surprenant, la majorité des joueurs dans le top 20 (15 sur 20 pour être précis), sont au-dessus de 220 livres. Pour votre information, seuls Lesean McCoy et Davontae Freeman sont en-dessous de 215 livres.
  2. 16 des 20 meilleurs ont joué leur carrière collégiale au sein d’une équipe appartenant au « power 5 ». Comme son nom l’indique, le « power 5 » regroupe les 5 conférence les plus fortes de la NCAA (Big Ten, Big 12, ACC, SEC et PAC-12). Chaque année, les dépisteurs sont à la recherche de prospect provenant de petits programmes universitaires, mais c’est un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin.  Il y aura toujours des exceptions, comme David Johnson par exemple, mais il est toujours plus sûr de se tourner vers des programmes universitaires qui ont fait leur preuve.
  3. Tous les joueurs appartenant au top 20 sauf un ont déjà connu au moins une saison de plus de 1000 verges à l’université. Spencer Ware est la seule exception. La grande majorité des joueurs appartenant au top 20 a connu plus d’une saison de plus de 1000 verges. Ajoutons que 18 des 20 meilleur porteurs de ballon ont fait partie de la 1ère équipe d’étoile de leur conférence, ce qui prouve que leur travail était remarqué et reconnu par leurs pairs.
  4. Dans le processus d’après saison, 17 des 20 meilleurs porteurs de ballon ont couru le 40 verges sous les 4.6 secondes (dont tous les joueurs appartenant au top 12). 19 des 20 meilleurs ont réalisé un saut vertical de plus de 30 pouces et la majorité a réalisé un « 3 cone drills » autours de 7 secondes. Être au sommet du « NFL combine » ne garantit pas une belle carrière, mais tous les porteurs de ballons appartenant à l’élite ont réalisé, à tout le moins, une très bonne prestation.

Même si le classement que je vous présente dans ce texte est principalement basée sur les observations que j’ai fait à partir de ce que j’ai vu sur le terrain, pendant les matchs, je ne perds jamais de vue la liste de critères que je viens de vous présenter.

Finalement, j’aimerais préciser que je vous présente ma liste sous forme de classement parce que c’est un format plus intéressant et amusant, mais mon objectif principal demeure de vous transmettre le plus d’information possible sur les joueurs, sans jamais me prendre au sérieux.  Alors amusez-vous et faites-vous votre propre opinion, tout en gardant en tête que le repêchage est loin d’être une science exacte.

  1. Leonard Fournette, LSU

Taille/poids : 6 pieds 1, 240 livres

Expérience : Junior

Statistiques :  

2016-843 verges au sol (6.5 verges/course), 146 verges par la passe, 8 touchés

2015-1953 verges au sol (6.4 verges/course), 209 verges par la passe, 23 touchés

2014-1034 verges au sol (5.5verges/course), 127 verges par la passe, 10 touchés

Description : A sa sortie de l’école secondaire, Leonard Fournette était considéré comme le 1er espoir disponible toutes positions confondues par la plupart des services de recrutement.  Les attentes à son endroit étaient élevées et il a reçu beaucoup de publicité avant même de disputer son 1er match.  Fournette a été à la hauteur en se montrant productif tout au long de sa carrière.  En 2015, il a connu sa meilleure saison en carrière gagnant plus de 2000 verges au total, ce qui lui a mérité une place au sein de la 1ère équipe d’étoile « all-american ».

En 2016, la production de Fournette a diminué, notamment à cause de blessures.  Par contre, même si personne ne le mentionne, Fournette a également perdu son poste de partant aux mains de l’excellent Derrius Guice en fin de saison.  Guice (qui fait partie de mon équipe d’étoile des moins de 20 ans que j’ai publié un peu plus tôt durant la saison-morte), est un joueur de très haut niveau, mais le fait qu’il est pris une partie importante du temps de jeu de Fournette soulève quand même un drapeau rouge à mes yeux.

Durant l’entre-saison, Fournette a réalisé une grande performance au « nfl combine » réalisant, notamment, un temps de 4.51 secondes sur 40 verges, ce qui est exceptionnel pour un joueur de 240 livres.

Analyse et projection : À 240 livres, Fournette possède un style tout en puissance.  Il choisit son ouverture, il baisse les épaules et il court « nord-sud ».  Au niveau universitaire, les joueurs défensifs n’avaient aucune réponse face à un « monstre » de 240 livres qui court le 40 verges en 4.51 secondes. Même dans la NFL, les secondeurs auront de la difficulté à le plaquer à 1 contre1.

Fournette coche toutes les cases (physiques, athlétique, production) et ses qualités de receveur de passe sont sous-estimé (il est plus qu’adéquat dans cette phase de jeu pour un joueur de son gabarit).  Par contre, tout comme Adrian Peterson à qui il est souvent comparé, il ne cadre pas dans tous les systèmes de jeux.  A mon opinion, il sera à son mieux avec une équipe qui préconise une attaque au sol en puissance.

À cause de ses qualités athlétiques et de son physique exceptionnel, Fournette devrait être le 1er porteur de ballon sélectionné en avril.  Une équipe comme Jacksonville, par exemple, pourrait utilisée un tel joueur pour enlever un peu de pression sur son quart-arrière.  Je maintiens Fournette au 1er rang de ce classement en raison de son immense potentiel.

  1. Dalvin Cook, Florida State

Taille/poids : 5 pieds 11, 215 livres

Expérience : Junior

Statistiques :

2016-1765 verges au sol (6.1 verges/course), 488 verges par la passe, 20 touchés

2015-1691 verges au sol (7.4 verges/course), 244 verges par la passe, 20 touchés

2014-1008 verges au sol (5.9 verges/course), 203 verges par la passe, 8 touchés

Description : De tous les porteurs de ballons disponibles cette année, Cook est celui qui a connu la carrière universitaire la plus constante : il n’a jamais connu une saison de moins de 1000 verges tout en présentant une moyenne de 6.5 verges par course pour l’ensemble de sa carrière ce qui est exceptionnel.  Cook a été élu au sein des équipes d’étoiles de sa conférence pour chacune de ses trois saisons universitaires en plus d’être élu sur les sélections « all-american » à deux reprises.

À sa sortie de l’école secondaire, Cook était considéré comme un prospect 5 étoiles (18e meilleur espoir au total).

Durant le processus menant au repêchage, il a continué de se distinguer avec une excellente performance au « nfl combine » incluant un temps de 4.49 secondes sur 40 verges ce qui le place parmi les meilleurs à sa position.

Analyse et projection : Cook appartient à cette jeune génération de porteurs de ballon qui excellent autant lors des situations de course que des situations de passes.  Il connaîtra du succès dans n’importe quel système de jeu parce qu’il est le porteur de ballon le plus complet de ce repêchage.

Cook coche toutes les cases (physique, qualités athlétiques, production sur le terrain).  À 215 livres, il correspond au prototype physique pour la position.  Ses qualités athlétiques se comparent avantageusement à l’élite des porteurs de ballon de la NFL.  Le seul bémol concerne des problèmes hors terrains.  Mais vous le savez, je n’écris pas une chronique judiciaire alors je ne commente pas les problèmes hors terrains. À vous de vous faire votre propre opinion.

Personnellement, j’ai vu presque tous les matchs de Cook et, sans faire de bruit, il s’est avéré le porteur de ballon le plus prêt à jouer dans la NFL.  Je maintiens Fournette au 1er rang à cause de son potentiel athlétique exceptionnel (l’écart entre les 4 premiers de mon classement est très mince par ailleurs), mais je ne serais pas surpris si Cook devenait à long terme le porteur de ballon le plus constant de ce repêchage.

  1. Christian McCaffrey, Stanford

Taille/poids : 5 pieds 11, 202 livres

Expérience : Junior

Statistiques :

2016-1603 verges au sol (6.3 verges/course), 310 verges par la passe, 16 touchés

2015-2019 verges au sol (6.0 verges/course), 645 verges par la passe, 15 touchés

Description : Plusieurs fans auraient aimé que je classe McCaffrey au 1er rang de mon classement, j’en suis persuadé, parce qu’il est un joueur très populaire surtout depuis sa performance incroyable au « Rose Bowl » de 2016.  Vous auriez aimé que je dise : « la nfl est une ligue en mutation et l’avenir appartient aux porteurs de ballon de plus petit format comme Christian McCaffrey ». Vous auriez approuvé.  J’aurais aimé vous faire plaisirs (et me faire plaisirs car je suis moi aussi un fan de McCaffrey), mais je ne peux pas.  Parce que comme je le mentionnais en introduction, la NFL est encore une ligue dominée par les gros porteurs de ballon.  Ce qui ne veut pas dire que McCaffrey ne sera pas un excellent joueur dans la NFL.  Mais je crois que 3e est un rang qui lui convient.

Considéré comme un prospect 4 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, McCaffrey a connu une carrière décorée à Stanford. Il a été élu sur la 1ère équipe d’étoile de la conférence Pac-12 au cours des deux dernières années en plus d’être un choix unanime sur la 1ère équipe « all-american » en 2015.

McCaffrey est un joueur de finesse très rapide et explosif qui excelle autant dans les situations de passe que de course.  Il est possiblement le meilleur joueur d’unités spéciales de ce repêchage.  Il est un joueur complet qui peut contribuer de toutes les façons et c’est pour ça qu’il connaîtra du succès dans la NFL.

McCaffrey est un joueur qui a impressionné au « nfl combine » (je vous réfère à mon texte sur les gagnants du « combine »).  Il a couru le 40 verges en 4.48 secondes en plus de réussir un saut vertical de 37.5 pouces. Cependant, c’est lors des exercices d’agilité et de position qu’il s’est vraiment démarqué.  Honnêtement, nous avons tous été impressionnés par sa performance.

Analyse et projection :  Il n’y a qu’un seul point d’interrogation concernant McCaffrey, mais il est important : c’est sa taille. Comme je le mentionnais en introduction, 18 des 20 porteurs de ballon les plus productifs de la NFL pèsent plus de 215 livres et la plupart sont au-dessus de 220 livres.  McCaffrey ne pèse que 202 livres

Par contre, j’aimerais ajouter que c’est le propre des joueurs de grand talent de faire mentir les chiffres. Les qualités athlétiques de McCaffrey, mais surtout son extraordinaire vision du jeu, lui permettront de connaître du succès, en autant qu’il soit utilisé dans le bon système de jeu (on parle de « zone block scheme » en langage de football).

À mon avis, le mariage parfait pour McCaffrey serait une équipe privilégiant l’attaque par la passe comme les Saints de la Nouvelle-Orléans.

  1. Joe Mixon, Oklahoma

Taille/poids; 6 pieds 1, 225 livres

Expérience : « redshirt » sophomore

Statistiques :

2016-1274 verges au sol (6.81 verges/course), 538 verges par la passe, 15 touchés

2015-753 verges au sol (6.66 verges/course), 356 verges par la passe, 11 touchés

Description : Comme je le mentionnais précédemment, je n’écris pas une chronique judiciaire. Je commente ce que je vois sur le terrain.  Et en terme de talent, Mixon mérite de faire partie du top 5.  Pour ce qui est de son comportement hors terrain (que je n’approuve pas en passant), je laisse le tout à votre appréciation.

Considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (1er à la position de porteur de ballon), Mixon a passé sa 1ère saison à Oklahoma sur l’équipe de pratique.  Bloqué derrière l’excellent Samaje Perine (dont je traiterai plus loin dans ce classement) en début de carrière, Mixon a fini par s’imposer comme 1er porteur de ballon en 2016.  Mixon s’est mérité une place au sein de la 1ère équipe d’étoile de la conférence « Big 12 » cette année en connaissant une saison exceptionnelle, qui aurait été encore meilleure au niveau statistique s’il n’avait pas été obligé de partager le travail avec Perine.

En raison de ses problèmes judiciaires, Mixon n’a pas été invité au « NFL combine ».  Par contre, il s’est repris de belle façon à son « pro-day » en performant au niveau d’un choix de 1ère ronde, réalisant notamment un temps de 4.43 sur 40 verges (exceptionnel pour un joueur de 225 livres).

Analyse et projection : Sur le terrain, Joe Mixon est le 2e meilleur porteur de ballon que j’ai vu cette année sur les terrains de la NCAA derrière Saquon Barkley de Penn State (qui sera éligible au repêchage de l’année prochaine).  À 225 livres, il court avec l’agilité et la rapidité d’un petit porteur de ballon.  Pensez au fait que cette année, Mixon a gagné 538 verges par la passe, ce qui représente plus que Christian McCaffrey ou Dalvin Cook, pourtant des spécialistes de ces situations de jeu.  À 225 livres, c’est très impressionnant.

Au niveau du talent brut, Mixon est extrêmement doué.  En fait, on pourrait faire le point qu’il est le porteur de ballon le plus talentueux de ce repêchage.  La raison pour laquelle je ne le classe qu’au 4e rang, c’est que je sais très bien que certaines équipes refuseront carrément de le repêcher (pour des raisons très compréhensibles d’ailleurs).  Le succès de Mixon dans la NFL ne dépendra donc pas de son talent, mais du désir d’une équipe à lui laisser une chance.

J’en profite pour vous rappeler que ce classement ne vise pas à prédire le rang de sélection des joueurs, mais bien d’évaluer le potentiel de ceux-ci.

  1. Alvin Kamara, Tennessee

Taille/poids : 5 pieds 10, 215 livres

Expérience : « redshirt » junior

Statistiques :

2016-596 verges au sol (5.79 verges/course), 392 verges par la passe

2015-698 verges au sol (6.52 verges/course), 296 verges par la passe

Description : Je déteste voir un joueur aussi peu productif se retrouver dans le top 5 de la plupart des experts et j’ai tout fait pour le descendre plus bas sur ma liste, mais je n’ai pas pu.  Kamara est excellent à tous les niveaux et, à la fin, ce n’est pas sa faute si ses entraîneurs lui ont préférés Jalen Hurd pendant une bonne partie de sa carrière.  Effectivement, quand on regarde son jeu attentivement, on peut voir un grand potentiel chez ce joueur.  Plus j’essayais de me convaincre que je devais le descendre dans mon classement et plus il m’apparaissait, au contraire, que ce serait une erreur.

Kamara a un parcourt intéressant et jonché d’obstacles.  Reconnu comme un prospect 4 étoiles en 2013, il a choisi l’université d’Alabama ou il a été placé sur l’équipe de pratique.  Suite à certains problèmes hors terrains (il a été suspendu 2 fois pendant la saison), il décide de quitter Alabama pour se joindre au « Hutchinson community college ».  A la fin de la saison 2014 il revient dans la NCAA et cette fois-là, il est classé comme un prospect 5 étoiles.  Il se joint alors à l’université du Tennessee.  Pas banal comme histoire.  En fait, du jamais vu à ma connaissance.

Au « NFL combine », Kamara a démontré son grand potentiel athlétique avec, notamment, un temps de 4.56 sur 40 verges et un excellent saut vertical de 39 pouces.

Analyse et projection : Au niveau physique et athlétique, Kamara coche toutes les cases.  C’est au niveau de la production sur le terrain qu’il y a un sérieux problème. En effet, comme je vous l’indiquait en introduction, parmi les 20 porteurs de ballon les plus productifs de la NFL, tous ont connu au moins une saison de 1000 verges à l’université. Or, en 2 saisons, Kamara n’a jamais gagné 1000 verges.

Cependant, il y a des circonstances expliquant ce manque de production (notamment la présence de Jalen Hurds).  Kamara n’a pas eu le nombre de touches normales pour un joueur de son calibre, mais dans un temps limité, il a été impressionnant, maintenant notamment une moyenne supérieure à 6 verges par course. Contrairement à ce que prétendent certains experts du repêchage, je ne repêcherais jamais Kamara en 1ère ronde du repêchage en raison de son manque de production à l’université.  Par contre, à partir de la 2e ronde il représente un très beau risque.

  1. Samaje Perine, Oklahoma

Taille/poids : 5 pieds 11, 230 livres

Expérience : Junior

Statistiques:

2016-1060 verges au sol (5.4 verges/course), 106 verges par la passe

2015-1349 verges au sol (6.0 verges/course), 107 verges par la passe

2014-1713 verges au sol (6.5 verges/course), 108 verges par la passe

Description : Perine est un de mes porteurs de ballon préféré au niveau collégial et j’ai eu de la difficulté à ne pas le classer plus haut.  Par contre, il n’est pas vraiment un facteur dans les situations de passe ce qui est un gros handicap dans la NFL d’aujourd’hui.

Considéré comme un prospect 4 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, Perine a connu une saison recrue spectaculaire (sa meilleure dans la NCAA).  Il a été constant car il a gagné plus de 1000 verges de à chacune de ses trois saisons en Oklahoma.  Il a été élu au sein des équipes d’étoiles de la conférence « Big 12 » à chacune de ces 3 saisons.  Il a été blessé et a manqué quelques matchs lors de la saison 2016 (ce qui explique en partie sa baisse de production), mais il était de plus en plus évident qu’il était en train de perdre son poste de partant aux mains de Joe Mixon parce que ce dernier est tout simplement meilleur que lui.

Perine a réalisé un temps de 4.62 secondes sur 40 verges (à son « pro-day »), ce qui illustre un relatif manque de vitesse et d’accélération qu’on peut constater sur le terrain.

Analyse et projection : Perine est un joueur unidimensionnel qui excelle dans les situations de course en puissance, mais qui n’est pas un facteur dans les situations de passe.  Il est probablement le porteur de ballon le plus puissant et le plus difficiles à plaquer de ce repêchage, mais il manque de vitesse et d’accélération.  Il sera limité à un rôle de porteur de ballon de puissance dans la NFL, mais il sera excellent dans ce rôle.

Les caractéristiques physques de Perine, y compris ses qualités athlétiques, pourraient en faire une version améliorée de Jeremy Hill (qui avait réalisé un temps semblable sur 40 verges).  C’est probablement le genre de joueur qu’il pourrait devenir dans la NFL.

  1. D’Onta Foreman, Texas

Taille/poids : 6 pieds 1, 234 livres

Expérience : junior

Statistiques :

2016- 2028 verges au sol (6.3 verges/course), 75 verges par la passe

Description : Probablement le prospect le plus intéressant et le plus difficile à évaluer à la position de porteur de ballon.  Parce qu’il a joué à 250 livres à l’université, mais qu’il a perdu 15 livres depuis la fin de la saison.  Il est actuellement en grande forme et à 234 livres, il est un joueur différent.

Foreman n’a connu qu’une seule saison productive à l’université (2016), une saison d’anthologie qui lui a permis d’être un choix unanime sur la 1ère équipe « all-american ».  Vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’il possède un style tout en puissance et qu’il est rapide et explosif compte tenu de son physique.

Foreman n’a pas pu participer au « nfl combine » à cause d’une fracture de stress.  Par contre, il s’est repris de brillante façon à son « pro-day » avec un incroyable temps de 4.45 sur 40 verges et un saut vertical de 33 pouces.  Vous serez surpris d’apprendre que la performance de Foreman surpasse facilement celle de Fournette. Cette performance fera écarquiller les yeux.  Les rapports disent que Foreman a également impressionné dans les exercices de réception de passe.

Analyse et projection :  Le Dont’a Foreman que j’ai vu sur le terrain cette année aurait été limité à un rôle de spécialiste des courses en puissances et n’aurait pas pu évoluer sur les situations de passe dans la NFL.  Par contre, sa perte de poids et son incroyable performance à son « pro-day » changent pas mal de choses.

Difficile d’avoir une opinion définitive parce qu’on n’a pas encore vu le « nouveau » D’Onta Foreman à l’œuvre. À 250 livres, il était déjà un excellent joueur, mais à 234 livres, son potentiel devient illimité.  Le fait de le classer aussi haut sans vraiment l’avoir vu à l’œuvre avec son « nouveau » poids est plus un « acte de foi »  qu’autre chose, mais je suis prêt à courir le risque parce que j’aimais déjà ce que j’avais vu de Foreman sur le terrain.

  1. Jeremy McNichols, Boise State

Taille/poids : 5 pieds 9, 215 livres)

Expérience : Junior

Statistiques :

2016 : 1709 verges au sol (5.44 verges/course), 474 verges par la passe, 27 touchés

2015 : 1337 verges au sol (5.57 verges/course), 460 verges par la passe, 26 touchés

Description : Il est sous le radar présentement, mais il devrait faire partie du top 10 de tous les classements.  Bien qu’il possède un style différent, il a été aussi productif que Jay Ajayi, son prédécesseur à Boise State.

Pesant à peine 195 livres à son arrivée à l’université, McNichols a ajouté du muscle à sa charpente au cours des 3 dernières années.  La 1ère fois que je l’ai vu évolué, j’ai pensé qu’il serait confiné à un rôle de spécialiste des situations de passes.  Une perception que j’ai dû changer parce que McNichols est devenu un porteur de ballon complet avec le temps.  Peut-être que certains spécialistes sont néanmoins restés avec cette impression (ce qui expliquerait sa faible popularité).

McNichols a très bien performé au « nfl combine » réalisant, notamment, un temps de 4.49 sur 40 verges et un saut vertical de 35 pouces, une performance très comparables à celles de Dalvin Cook ou Christian McCaffrey.

Analyse et Projection : Même si son nom est peu mentionné depuis le début du processus McNichols coche toutes les cases : Physique (il pèse 215 livres), athlétique (ses chiffres au « combine » sont avantageusement comparables à des joueurs de même style qui connaissent du succès dans la NFL actuellement), production sur le terrain (2 saisons consécutives de plus de 1500 verges au total avec plus de 25 touchés) et versatilité (il excelle dans toutes les phases de jeu).

McNichols ne sera pas le choix le plus populaire du repêchage, mais dans les rondes du milieu, il représentera une excellente valeur pour l’équipe qui aura la clairvoyance de le repêcher.

  1. Curtis Samuel, Ohio State

Taille/poids : 5 pieds 11, 200 livres

Expérience : junior

Statistiques :

2016- 771 verges au sol (7.9 verges/course), 865 verges par la passe

Description : Curtis Samuel est un joueur de football exceptionnel, mais est-il un porteur de ballon ou un receveur de passe?  La plupart des classements le place comme receveur de passe.  Personnellement, je continu à penser qu’il est d’abord un porteur de ballon spécialisé dans les situations de passe. C’est lorsqu’il sort du champ arrière pour capter des passes qu’il est le plus dangereux selon moi et c’est dans ce rôle que je l’utiliserais personnellement.

Samuel, qui a été élu sur la 1ère équipe « all-american » en 2016, a réalisé un temps de 4.31 secondes sur 40 verges.  Toutes les équipes recherchent un joueur de ce talent qui amène en plus de la rapidité même s’il n’a pas une position définie.

Analyse et projection : Samuel est un joueur versatile qui pourra connaître du succès dans plusieurs rôles s’il est bien utilisé par un coordonnateur offensif créatif.  Avec le ballon dans les mains, Samuel est un des joueurs les plus dangereux du repêchage et c’est pour ça que je l’aime dans un rôle de porteur de ballon spécialisé dans les situations de passe.  Il pourra aussi être utile dans un rôle de receveur de passe et sur les unités spéciales.

Je ne vois pas un joueur de ce calibre qui court le 40 verges en 4.31 dépasser la 2e ronde, même s’il est petit physiquement.

  1. James Conner, Pittsburgh

Taille/poids : 6 pieds 1, 230 livres

Expérience : Junior

Statistiques :

2016-1092 verges au sol (5.05 verges/course), 302 verges par la passe, 20 touchés

2015-n’a pas joué pour cause de blessures et de cancer

2014-1765 verges au sol (5.92 verges/course), 70 verges, 26 touchés

Description : En 2014, James Conner était le meilleur jeune porteur de ballon de la NCAA.  Il a été élu au sein de la 1ère équipe « all-american » ce qui est très rare pour une recrue.  À cette époque, Conner, dont le profil pouvait rappeler celui de Le’veon Bell, se dirigeait tout droit vers la 1ère ronde du repêchage de la NFL.  C’est à ce moment que le ciel lui est tombé sur la tête.

D’abord, Conner s’est blessé au genou au tout début de la saison 2015.  Pendant le processus de réhabilitation (il a manqué l’ensemble de la saison), il a reçu un diagnostic de cancer.  Il est revenu de sa blessure au genou et à guéri de son cancer, mais, à date, il n’est plus le même joueur qu’il était en 2014.

Lors du « nfl combine » Conner a connu une performance moyenne avec, notamment, un temps de 4.65 sur 40 verges.  On s’y attendait un peu.  Le James Conner de 2014 était vraiment beaucoup plus explosif que ça.

Analyse et projection : Je ne sais pas à quel rang Conner sera repêcher ou même s’il sera repêché.  Mais de toute façon, je lui réservais le 10e rang de ce classement.  Parce qu’il est mon joueur préféré dans ce repêchage (j’aime les histoires comme la sienne).  Et aussi, parce qu’au-delà des qualités physiques, Conner est un leader né ainsi qu’un joueur très robuste.

L’état de santé de Conner fera sans doute reculer la plupart des équipes.  Mais s’il était en mesure de retrouver sa forme de 2014, il deviendrait un partant de grande qualité dans la NFL.  Lors du 3e jour du repêchage, il représenterait un très beau risque.

MENTIONS HONORABLES

  1. Jamaal Williams (6 pieds 212 livres), BYU : Il coche toutes les cases (physique, athlétique production). Il a été un excellent joueur à BYU avec trois saisons de plus de 1000 verges. Il est un porteur de ballon qui pratique un style tout en puissance et qui n’est pas vraiment un facteur dans les situations de passe.  La raison pour laquelle il n’est pas classé plus haut, c’est parce qu’il est petit pour le style de jeu qu’il pratique.  Il aurait avantage à monter son poids autours de 220 livres sans perdre de vitesse et d’agilité bien sûr.  Il a certainement le potentiel de devenir partant un jour.
  2. Wayne Gallman (6 pieds 215 livres), Clemson : Excellent joueur et très explosif, il est passé un peu inaperçu dans tout l’arsenal de talent des champions nationaux. Élu sur les équipes d’étoile de sa conférence à 2 reprises.  Il a connu un « nfl combine » difficile ce qui n’aide pas sa cause.  Par contre, il s’est bien repris à son « pro-day » avec, notamment, un temps de 4.52 sur 40 verges. Il a été sous-utilisé dans les situations de passe, mais il a les traits physiques pour contribuer dans ce type de situations.  Il possède les caractéristiques pour devenir un joueur complet.
  3. Corey Clement (5 pieds 10, 220 livres) : Ça fait un peu bizarre de dire qu’un joueur qui a connu 2 saisons de plus de 1000 verges en plus d’être élu sur la 1ère équipe d’étoile de sa conférence à une reprise (2016) a performer sous les attentes, mais c’est pourtant le cas. C’est parce que les espoirs étaient grands envers Clement. À la fin, il aura été un bon joueur, mais sans être dominant non plus.  Clement a connu un très mauvais « nfl combine », mais il s’est bien repris à son « pro-day » avec notamment un temps de 4.54 sur 40 verges et un saut vertical de 32 pouces.  Clement possède un style « nord-sud » et il sera à son mieux avec une équipe qui aime courir en puissance.  Il n’est pas vraiment un facteur dans les situations de passe.  Rien ne laisse voir qu’il a le potentiel d’un joueur vedette, mais ce serait une erreur de dormir sur lui car il est un bon joueur.
  4. Kareem Hunt (5 pieds 10, 215 livres), Toledo: Hunt a connu tellement de succès sur le terrain qu’on a l’impression qu’il joue dans la NCAA depuis toujours. Lui aussi a baissé son poids après la fin de la saison et il semble plus agile actuellement. À l’extérieur du top 10, Hunt est probablement le porteur de ballon le plus complet de ce repêchage.  Ses qualités athlétiques sont moyennes, mais en revanche, il est très fiable (il n’échappe jamais le ballon).  Un très bon joueur de football qui est fait pour un rôle de réserviste dans la NFL.
  5. Elijah Hood (5 pieds 11, 230 livres), UNC: Considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, Hood a connu une belle carrière universitaire, étant élu au sein des équipes d’étoiles de sa conférence à deux reprises. Il n’est pas vraiment un facteur dans les situations de passes et sera probablement limité à un rôle de spécialiste des courses en puissance dans la NFL parce qu’il n’est pas le plus explosif (il a couru le 40 verges en 4.58 à son « pro-day » ce qui représente bien le joueur qu’il est).
  6. Dare Obungawale (5 pieds 11, 213 livres) Wisconsin :  Il n’a pas connu une carrière particulièrement productive (coincé derrière Corey Clement à Wisconsin) et il n’a pas été particulièrement impressionnant durant le processus d’après saison.  Mais sur le terrain, il est un très bon joueur surtout dans les situations de passe.  Il paraissait souvent meilleur que son coéquipier Clement.
  7. Joe Williams (5 pieds 11, 210 livres), Utah: Un joueur extrêmement productif et un athlète de haut niveau. Williams ne sera probablement pas repêché avant la fin de la 3e journée pour deux raisons : 1. Il a pris sa retraite pendant la saison 2016 avant de revenir au jeu et 2. Il a beaucoup de difficulté à tenir le ballon (échappés à répétition). Il devra probablement commencer sa carrière sur les unités spéciales.
  8. Brian Hill (6 pieds 1, 220 livres), Wyoming: Il coche toutes les cases (physique, athlétique, production). Il a connu deux saisons de plus de 1500 verges à l’université. La raison pour laquelle je ne le classe pas plus haut, c’est que je n’aime pas particulièrement ce que j’ai vu sur le terrain.  Il faut faire attention aux statistiques lorsqu’elles ont été obtenu contre une opposition de moindre qualité.
  9. Elijah McGuire (5 pieds 10, 215 livres), Louisiana-Lafayette : Lui aussi il a été productif (4 saisons de plus de 1000 verges) et il a bien performé au « combine ». Mais lui non plus ne pas suffisamment impressionné sur le terrain. Des prospects ultra productifs de petites conférences il y en a à chaque année et bien peu réussissent dans la NFL.
  10. Marlon Mack (5 pieds 11, 213 livres), USF : Il y a un certain momentum autours de ce joueur présentement parce qu’il a connu une grande carrière universitaire en plus de courir le 40 verges en 4.50. Mais je n’ai pas besoin de répéter ici les explications que je vous ai donné pour les 2 prospects précédents.

 

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 348 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Finalement l’entrée en scène de la Big Ten. On va enfin avoir un consensus auprès de notre groupe. Pour cette raison, attendez-vous à un...

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 7 dans la NFL pour les parties jouées les 22, 25-26 octobre 2020.

Actualité 2020-21

Voici les waivers et les streamers de la semaine 8. Bonne écoute! Les starts and sits seront disponibles ce jeudi.

Actualité 2020-21

Finalement l’entrée en scène de la Big Ten. On va enfin avoir un consensus auprès de notre groupe. Pour cette raison, attendez-vous à un...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse la dernière semaine dans la NFL et la NCAA. À noter que cette capsule a...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x