Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2016-17

Analyse X’s et O’s: Dolphins-Steelers et Giants-Packers

On oublie par contre comment ces matches de la ronde de « wild card » ont souvent peu d’impact sur le résultat final. 26 équipes ont gagné le Superbowl depuis que la NFL est passée au format actuel des séries depuis 1990, et 18 d’entres elles ont eu un bye à la première semaine de séries, donc seulement 8 fois le champion du Superbowl a joué à la première semaine. Les Steelers, Giants et Packers sont trois des équipes ayant réussi l’exploit récemment, et pourraient récidiver.

[button color= »red » size= »medium » link= »http://leblitznfl.com/2017/01/06/analyse-xs-os-raiders-texans-lions-seahawks/ » icon= » » target= »true »]Analyse: Raiders-Texans et Lions-Seahawks[/button]

Dolphins @ Steelers

Parmi les équipes qui jouent cette semaine, plusieurs voient les Steelers comme les meilleurs. Ils sont d’ailleurs 3e dans le classement de puissances de fin de saison du collègue Michel. Le panel de www.leblitznfl.com est unanime en faveur des Steelers d’ailleurs. Peut-être qu’on oublie que les Dolphins leur ont donné une correction au mois d’octobre.

Mais il y a une raison pourquoi les Steelers ne sont pas en congé cette semaine. Ils sont inconstants, et peuvent pondre un œuf à n’importe quel moment.

Quand les Steelers ont le ballon :

Pour opérer à plein régime, les Steelers auraient vraiment besoin d’un 2e WR. L’absence de Martavis Bryant les empêche d’être une attaque de premier niveau. D’ailleurs le gros Ben a été bon, mais pas à la hauteur de nos attentes, étant seulement 11e  au niveau du QB rating, 10e au QBR de ESPN, et 18e selon les évaluations de Pro Football Focus.

Il comptera par contre sur le retour de TE Ladarius Green, un rare athlète, qui n’a en fait été un facteur que dans 3 matches (semaines 13, 14 et 15), mais qui peut ouvrir le centre du terrain.

L’attaque au sol des Steelers a pris du poil de la bête depuis plusieurs semaines, alors que du côté des Dolphins, c’est l’inverse : ils sont maintenant 30e face à la course en terme de verges, et accordant 4.8 verges par course (à égalité au 32e rang avec les historiquement pathétiques 49ers). On a vu les Pats contrôler le match au sol la semaine passée, et les Bills littéralement leur piler dessus la semaine précédente. Ça devrait donc être un match où LeVeon Bell mène l’attaque des Steelers, et pour la première fois depuis le début de la saison, pourra être remplacé par DeAngelo Williams de temps à autres, lui qui est de retour et a connu un bon match la semaine passée (contre les Browns, j’avoue…).

Enfin, comme à tout match des Steelers, ce sera intéressant de voir comment les Dolphins vont tenter de contenir Antonio Brown. Évidemment, personne dans cette tertiaire ne peut le sortir du match, surtout que Byron Maxwell (leur meilleur mais pas un « shutdown corner ») n’est pas à 100%. On verra donc si le DC Vance Joseph a eu le temps de préparer une stratégie surprenante cette semaine ou s’il s’est surtout préparé pour ses entrevues d’entraîneur-chef.

Quand les Dolphins ont le ballon :

C’est assez simple, non ? Deux mots. « Jay» & « Ajayi ».

Par contre, outre son excellente performance face aux Bills à la semaine 16, depuis le milieu de l’année, c’est plutôt difficile pour Ajayi : dans ses 5 autres derniers matches, il a une moyenne de 51 verges par match et de 3.1 verges par portée. Et ça coïncide avec l’absence de Mike Pouncey comme OC, lui qui n’a pas joué depuis la semaine 10. Dommage pour lui, ce n’est pas à tous les jours que des frères jumeaux s’affrontent en séries dans la NFL.

Si on fait exception du match à Miami justement, les Steelers ont quand même bien fait pour stopper la course cette année. Ils devront stopper Ajayi et forcer Matt Moore à les battre. Les Steelers sauront alors ce que c’est que de défendre un receveur similaire à Antonio Brown : sans posséder le même talent, Jarvis Landry est le même genre de peste, agile, avec d’excellentes mains, doté d’un équilibre exceptionnel, habile avec le ballon avec des mains. Il va faire du dommage à l’intérieur face aux joueurs défensifs intérieurs des Steelers, qui jouent principalement en zone. A l’extérieur, le grand Devante Parker devrait se libérer quelques fois face à Artie Burns, la recrue des Steelers qui a connu sa part de problèmes en début de saison mais qui graduellement prends sa place.

Je ne fais pas un gros plat de l’absence de Ryan Tannehill, puisque Matt Moore offre presque le même niveau de jeu. Mais peut-être qu’après trois matches, Moore a mis suffisamment de jeux sur film pour que les entraîneurs adverses décèlent ce qui le dérange le plus, ce qui n’était pas le cas lors de ses premiers matches. Surtout que le personnel défensif de Pittsburgh savait depuis 2 semaines qu’ils était fort probable qu’ils affrontent les Dolphins donc ont eu amplement le temps de se préparer.

Prédictions Le Blitz NFL: Steelers (9 votes)

NY Giants @ Packers

Les Giants et Eli Manning se sont formés une réputation par leurs deux victoires surprises au Superbowl contre les Patriots après les saisons 2007 et 2011. On oublie souvent que sur leur parcours en séries à chacune de ces deux années, ils ont causé l’une des défaites en séries les plus détestées de l’histoire des Packers, au Lambeau Field par surcroît. En 2007, lors de ce qui a été le dernier match de Brett Favre dans l’uniforme vert et jaune, par une interception en supplémentaire. En 2011, face à un club de 15-1 sur une lancée pour gagner un 2e Superbowl consécutif.

Les Packers sont « hot », mais les Giants sont de loin le pire duel qu’ils pouvaient espérer d’un point de vue X’s et O’s, des deux côtés du ballon. Et même s’il reste peu de joueurs de 2011 dans l’alignement des G-Men, ils ne seront pas intimidés d’aller jouer dans le froid et par les conditions du Lambeau Field.

Quand les Packers ont le ballon :

Les deux unités fonctionnent à plein gaz depuis plusieurs semaines. Les Packers ont marqué 23 points contre les Giants au début octobre, et personne n’a fait mieux que 24 depuis contre eux, incluant au travers quelques performances dignes de mention contre les Redskins (10 points), Lions (6 points) et Cowboys (7 points) dans le dernier mois.

Les Packers ont connu un passage à vide offensivement (selon leurs standards, qui sont très élevés) en milieu de saison. On aurait dit que quelqu’un avait trouvé la formule : ne pas mettre de pression sur Rodgers mais jouer du « press man » sur les receveurs, le faisant hésiter sur sa première lecture, ce qui transformait chaque passe en une séquence d’improvisation désorganisée. Les choses se sont replacées, pour 4 raisons : 1) le personnel d’entraîneurs s’est retrouvé un minimum de créativité 2) Jordy Nelson s’est mis à battre le « press man » et Jared Cook (qui a toujours été capable de le faire) est en santé 3) Rodgers est devenu plus décisif, s’est mis à faire confiance à ses lectures et ses receveurs et 4) on a découvert en Ty Montgomery une menace au sol que les adversaires se doivent de respecter. Le reste pourrait passer à l’histoire, ils viennent de gagner 6 matches de suite.

Les Giants sont probablement la seule équipe en série qui a le personnel pour affronter les Packers en « press man », comptant sur 3 CB’s de premier plan. On verra donc s’ils les attaquent de cette façon. Les duels Janoris Jenkins / Jordy Nelson et Jared Cook / Landon Collins seront déterminants pour voir si les Packers vont pouvoir maintenir le rythme ou non cette semaine.

Je ne crois pas que les Packers vont pouvoir soutenir une attaque au sol face à Snacks Harrison et le cœur de cette DL. Peut-être une longue course de temps à autres, ou encore face au « nickel » des Giants, quand Harrison est hors du terrain. Inversement, je ne vois pas trop comment les Giants vont mettre de la pression. Olivier Vernon fera face à David Bahktiari, un des meilleurs OT en protection de passe de la ligue. De l’autre côté, l’absence de Jason Pierre-Paul commence à paraître, même si le RT des Packers Bryan Bulaga est un cas incertain et que son remplaçant Jason Spriggs n’est pas à 100%. Si Don Barclay entre en jeu comme RT, comme à chaque fois qu’il a vu le terrain depuis son arrivée dans la NFL, ce sera un désastre en protection.

Quand les Giants ont le ballon :

Eli Manning a été mauvais cette saison, et ça commence à être inquiétant pour les G-Men. 27e au QBR de ESPN, 22e en QB rating et 30e selon ProFootballFocus. Son nom est entouré, dans ces listes, de brillants passeurs comme Ryan Fitzpatrick, Brock Osweiler et Trevor Siemian. Tout ça alors qu’il peut compter sur peut-être le meilleur WR de la ligue ?

Heureusement pour Eli, le remède aux maux qui l’affligent est sur le calendrier ce week-end : la tertiaire des Packers. J’en parle à chaque semaine où je parle des Packers : depuis la perte de Sam Shields, ils sont horribles en plus d’être ravagés par le blessures. Damarious Randall avait montré de belles choses comme #2 à sa saison recrue, mais cette année a été ralenti par les blessures et exposé comme #1. Quentin Rollins (choix 2e ronde en 2015) est sorti sur une civière la semaine passée, ce qui laisse bien peu de profondeur. Ladarius Gunther s’est fait brûler plus souvent qu’à son tour mais  joue mieux depuis un mois. On utilise Micah Hyde comme 3e CB, mais c’est plus un demi de sûreté qu’autre chose, il n’a pas la vitesse pour suivre un WR. On raconte que la semaine dernière en fin de match, après les blessures et utilisant des joueurs qui ont peu vu le terrain, ils n’avaient plus que 3 couvertures disponibles en défense…

Comment les Packers vont choisir de défendre OBJ ? Il faudra qu’ils roulent de l’aide de son côté à chaque jeu, ce qui risque d’empêcher Dom Capers d’être créatif sur le blitz, ce qui est sa plus grande qualité.

La bonne nouvelle, c’est que le remède aux maux qui affligent Capers est sur le calendrier ce week-end : la OL des Giants. C’est plutôt simple de mettre de la pression sur Eli sans utiliser le blitz, quand on sait d’avance que Julius Peppers, Clay Matthews, Nick Perry et Datone Jones ne vont faire qu’une bouchée des pauvres OT’s des Giants. Et que Mike Daniels sera encore et toujours la boule d’énergie au centre qui dérange dans le champ arrière.

Bref, Eli sera sous pression mais il aura quelques opportunités où ses receveurs seront ouverts pour de longs gains. Dans ce duel, le match va se jouer sur sa capacité à atteindre la cible quand cela va se présenter.

Prédictions Le Blitz NFL: Packers (7 votes) – Giants (2 votes)

Écrit Par

Blogueur et analyste Québécois sur la NFL en francais, French Canadian NFL blogger and amateur analyst!

1 commentaire
0 0 votes
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] pour finalement marquer un touché d’une verge. nous avait avertis que Bell pouvait connaître un grand match et il le fit, récoltant 167 verges au sol et deux touchés. De son côté, Big Ben fut […]

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 686 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2021-22

Je profite de ce moment pour sortir des vieux articles que j’avais écrits sur un défunt site afin de vous donner le plus d’idées...

Actualité 2020-21

Les boys du podcast SportsLucides.com de la NCAA sortent de leur vacance estivale pour venir discuter des deux grosses nouvelles dans la NCAA :

Actualité 2021-22

Comme vous avez pu le voir au courant des dernières semaines, Maraudeur et moi-même vous avons présenté des voyages de football complètement fou. Je...

Actualité 2021-22

Dans l’épisode #31 sur Twitch.tv/LeBlitzNFL, @BWwallette et @MaraudeurNFL discutent de la nouvelle d’où la cour suprême américaine annonce que la NCAA (l’organisme) n’a pas...

Actualité 2021-22

Dans l’épisode #30 sur Twitch.tv/LeBlitzNFL, @BWwallette et @MaraudeurNFL analysent l’annonce du nouveau format des éliminatoires de la NCAA Football à 12 équipes. Le concours...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2021-22

La situation du quart-arrière des Packers est réglée, mais qu’en est-il de celle des Saints ? Et quels sont les recrues qui obtiendront rapidement...

Actualité 2021-22

Ci-dessous, vous trouverez le calendrier de la présaison 2021 dans la NFL. Vous trouverez également le calendrier par équipes. À noter que les équipes...

Actualité 2021-22

C’est le début des camps d’entraînement des 32 équipes et la NFL intensifie ses efforts pour inciter les joueurs à se faire vacciner contre...

Actualité 2021-22

Les clubs de la NFL commencent cette semaine les préparatifs sur le terrain pour la saison 2021. Les Cowboys de Dallas et les Steelers...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

1
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x