Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2015-16

Résumé 2015 : Vikings du Minnesota

Nous continuons et profitons de la saison morte pour vous présenter le résumé de la saison 2015 de chacune des équipes de la NFL. Nous poursuivons avec les Vikings et vos commentaires sont les bienvenus…

Vikings du Minnesota

Fiche : 11-5

Statut : Éliminé en première ronde par les Seahawks

Résumé de la saison

vikingsbannerbsi-1Les Vikings auraient vraiment mérité un meilleur sort. Étant pratiquement assuré de la victoire lors de la première ronde des séries contre une équipe dont on les disait largement inférieurs, Blair Walsh manqua un immanquable placement de 27 verges pour envoyer son équipe en vacance dès les finales de divisions. Cependant, il serait mal vu de penser que la saison des Vikings fut un échec. Bien au contraire, même s’ils étaient considérés par plusieurs comme une équipe qui pourrait surprendre, personne ne s’attendait à les voir ravir le titre de la division Nord de la NFC aux Packers. C’est à travers le mélange d’une défensive sous-évaluée et du retour en force d’Adrian Peterson qu’ils ont réussi ce tour de force.

Les Vikings ont sérieusement mis des doutes chez ceux qui leur prédisaient une bonne année 2015, lorsqu’ils perdirent leur match initial contre les 49ers par 17 points. Ils se sont bien repris, remportant deux de leurs trois parties suivantes, dont la seule défaite fut dans une confrontation serrée contre les Broncos, où la ligne à l’attaque des Vikings ne donna aucune chance à Teddy Bridgewater d’effectuer une remontée. Après leur semaine de congé, ils enchaînèrent les victoires dans une séquence de cinq victoires consécutives, rattrapant et dépassant du même coup les Packers au sommet de la division. Ce sont ces mêmes Packers qui mirent fin à cette séquence victorieuse lors de la 11e semaine, amorçant une période un peu plus difficile, où les Vikings perdirent trois de leurs quatre matchs, dont une humiliation face aux Seahawks à la 13e semaine alors que l’équipe jouait sans les services de trois partants de qualité en défensive, soit Harrison Smith, Anthony Barr et Linval Joseph. Heureusement, les Vikings reprirent du mieux, et gagnèrent leurs trois derniers matchs de la saison pour ravir le titre de la division. Vous connaissez la suite, ils affrontèrent les Seahawks en séries, avec la possibilité de venger leur piètre performance de la 13e semaine, ce qu’ils firent admirablement, jusqu’à ce que Blair Walsh manque un placement pour donner la victoire à son équipe dans les dernières secondes du match, ce qu’il ferait normalement avec les deux jambes cassées.

Cette défaite lors du match contre les Seahawks fut crève-cœur, particulièrement pour Teddy Bridgewater, qui avait orchestré la montée pour se rendre jusqu’à la ligne de neuf de Seattle. Il est vrai que Bridgewater n’avait pas connu un grand match jusqu’à ce moment, mais avait montré une belle résilience pour amener les Vikings en position de gagner. De toute façon, l’attaque de son équipe était centrée sur le jeu au sol. Ce qu’on a surtout demandé à Bridgewater pour sa deuxième année, c’était de ne pas perdre de match pour son équipe, et il a plutôt bien réussit à ce niveau. C’est ce qui explique pourquoi il fut dernier dans la NFL pour le nombre de verges par la passe, ainsi que pour les passes de touché parmi les quarts-arrière qui ont disputé tous les matchs de leur équipe et qu’il connut dix matchs de moins de 200 verges par la passe en incluant le match éliminatoire. Bien entendu, on espérait un peu plus qu’un ratio 14 passes de touché pour neuf interceptions, mais ce qu’on retiendra surtout ce sont les 11 victoires obtenues.

Si l’on a pu tempérer les attentes envers Bridgewater, c’est en grande partie grâce au retour au jeu d’Adrian Peterson, qui avait manqué pratiquement toute la saison 2014 à cause d’un incident hors du terrain. Je ne surprendrai personne en vous disant qu’il fut mon choix comme joueur par excellence de son équipe, et je lui ferai mon apologie dans cette section. Cependant, Peterson ne fut pas parfait, alors qu’il a repris sa mauvaise habitude de début de carrière d’échapper le ballon un peu trop souvent. Il a échappé le ballon sept fois en saison régulière (heureusement pour lui, les équipes adverses l’ont récupéré seulement trois fois), et une fois en série, lors d’un moment crucial en fin de match, où les Seahawks ont pris les devants suite à cette échappée. Étant le grand meneur de cette offensive, on s’étonne tout de même qu’un vétéran de sa trempe continue de faire des erreurs mentales du genre.

Les échappées de Peterson sont un moindre mal lorsqu’on regarde les options sur l’attaque aérienne. On peut également mieux comprendre les difficultés de Bridgewater à faire avancer le ballon lorsque ta meilleure option est une recrue de cinquième ronde. Cette recrue est Stefon Diggs, qui après avoir bien fait au camp d’entraînement, s’est vu donner sa chance à partir de la quatrième semaine contre les Broncos. Il commença sa carrière sur les chapeaux de roues, obtenant plus de 80 verges lors de ses quatre premiers matchs, avant de sérieusement ralentir par la suite. Ses 720 verges de réception furent suffisantes pour mener son équipe de plus de 200 verges. On espérait enfin voir l’émergence de l’ailier rapproché Kyle Rudolph, mais il fut limité à 495 verges de réception (il n’a d’ailleurs jamais franchi les 500 verges en cinq années) bien qu’il ait joué tous les matchs de son équipe. On se demande s’il réussira un jour à passer au prochain niveau. Enfin, on souhaitait peut-être relancer la carrière de Mike Wallace, mais celui-ci, qui est bien loin de ses belles années à Pittsburgh, n’a eu qu’un impact minimal.

Si l’on cherche les réelles raisons des succès de l’équipe en plus de Peterson, il faut se tourner vers la défensive. C’est un peu ce qu’on espérait lorsque les Vikings ont choisi Mike Zimmer comme entraîneur-chef, c’est-à-dire de se forger une identité défensive de première classe. Dans les dernières années, l’organisation a investit beaucoup de ressources dans cette défensive, et ce fut payant. On retrouve des joueurs de qualité à chacun des niveaux, qui ont été dominants en 2015. Au niveau de la ligne défensive, Everson Griffen a continué de rouler sur ses succès de 2014, en amassant 10,5 sacs et mettant une pression constante sur les quarts adverses, prouvant du même coup qu’il valait son gros contrat octroyé il y a deux ans. À l’intérieur de ligne défensive, Linval Joseph a connu la saison de sa carrière, en étant excellent pour contrer le jeu au sol (l’exemple parfait du joueur dont les statistiques ne reflètent en rien son niveau de jeu).

Ce fut un peu plus difficile chez les secondeurs, mais les Vikings peuvent compter sur un autre joueur élite, soit Anthony Barr, qui a vraiment élevé son jeu durant la saison 2015. On a pu voir l’entrée en jeu de la recrue Eric Kendricks, qui a connu de bons moments, mais dont la couverture sur le jeu par la passe laissait à désirer. Le vétéran Chad Greenway en est clairement à ses derniers moments avec l’équipe, lui qui était souvent retiré du jeu sur les troisièmes essais. Les Vikings ont pu compter sur l’un des meilleurs maraudeurs de la NFL en Harrison Smith, dont la régression statistique en 2015 est directement en lien avec le fait que les attaques adverses évitent de lancer ou de courir en sa direction. Il fut appuyé sur la tertiaire par un groupe de demis de coin pas spectaculaire, mais efficace, mené par le bon vieux Terence Newman, qui tente de terminer sa carrière à la Charles Woodson.

Enfin, si j’étais une équipe de la NFL, je prendrais des notes sur l’équipe de conditionnement physique des Vikings. À l’exception du bloqueur Phil Loadholt, l’équipe n’a perdu aucun joueur important pour plus de cinq matchs en 2015, ce qui est exceptionnel considérant toutes les blessures qu’il y a eu dans la ligue. Il y a bien eu un moment où l’équipe a perdu Linval Joseph, Anthony Barr et Harrison Smith, ce qui d’ailleurs, coïncidait avec la pire séquence de la saison, mais pour le reste, on est resté en santé.

Joueur par excellence : Adrian Peterson

Adrian Peterson - RB Vikings

Adrian Peterson – RB Vikings

Si l’on peut blâmer Peterson pour son incapacité à protéger le ballon, on peut certainement l’acclamer pour le reste de son jeu. Selon sportingcharts.com, les Vikings sont l’une des quatre équipes dans la NFL qui ont fait plus de jeu au sol que de jeu par la passe en 2015, et sont l’équipe qui a effectué le moins de jeu par la passe de toute la ligue. Ça en dit beaucoup sur la philosophie offensive de la troupe de Mike Zimmer, et ça en dit beaucoup sur la confiance qu’on a en Peterson. Tout frais remit de sa suspension, Peterson a montré qu’il n’était pas trop rouillé, en menant la ligue pour les verges au sol avec 1485. On peut voir une corrélation directe entre ses performances et les résultats de l’équipe, alors que dans les trois parties où il a obtenu moins de 50 verges, les Vikings se sont fait battre de manière décisive, et sont les trois parties où ils ont marqué le moins de points. À l’opposé, les Vikings ont remporté leurs huit rencontres où Peterson a obtenu plus de 90 verges. Âgé de 31 ans, il devrait avoir encore quelques bonnes saisons devant lui.

Regard sur 2016

Le futur semble rayonnant au Minnesota, alors que l’organisation a mis en place une équipe compétitive dans les dernières années. On aimerait sans doute voir une progression chez Teddy Bridgewater, et c’est pourquoi on a repêché le receveur de passes Laquon Treadwell en première ronde du dernier repêchage. Celui-ci devrait donner une option légitime sur le jeu aérien, et pourrait réduire les attentes envers Stefon Diggs. On espère également un meilleur rendement de la ligne à l’attaque, dont les 44 sacs encaissés par Bridgewater étaient bons pour le sixième rang dans la NFL. On a ainsi donné des contrats à l’excellent garde Alex Boone, et au bloqueur Andre Smith pour pallier à la situation. Peu importe les résultats, l’attaque devrait être une fois de plus portée par Adrian Peterson, qui sera soutenu par une défensive n’ayant perdu aucun élément d’importance. Enfin, il serait surprenant que les Vikings soient aussi chanceux au niveau des blessures en 2016, mais avec le talent en place, les séries éliminatoires devraient être l’objectif minimal de cette équipe!

Pour tous les résumés 2015 des équipes, cliquez l’image ci-dessous…

Bye-Bye-2015

 

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

NCAA Football

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Nous voici déjà à notre 200ième podcast depuis les tout début de Sports Lucides! Merci à vous d’être présent chaque semaine !

Actualité 2020-21

Troisième semaine d’activité dans la NCAA qui s’annonce intéressante avec notre premier match de la saison contre deux équipes du Top 25. C’est aussi...

Actualité 2020-21

La saison de football de la conférence Big Ten est de retour pour le moment. La ligue a annoncé mercredi matin qu’avec la mise...

Actualité 2020-21

La première vraie semaine d’activité est maintenant derrière nous dans la NCAA. Après une semaine “0” sans trop d’émotions et duels chaudement disputés, mon...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici la liste des joueurs inactifs pour la semaine 2, revenez sur cette page qui sera mise à jour jusqu’au match du dimanche soir....

Actualité 2020-21

Ci-dessous de 10h00 (HE) à 12h00 (HE), vous trouverez notre couverture en direct de la semaine 2 dans la NFL, sur toutes nos plateformes...

Actualité 2020-21

Cette semaine au menu, une poutine au boeuf braisé et un biscuit brisure de chocolat géant à la poêle…  Bon appétit et Bon dimanche...

Actualité 2020-21

Voici votre guide pour tout ce qu’il faut savoir pour la semaine 2 dans la NFL. N’hésitez pas à revenir sur leblitznfl.com à partir...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x