Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2015-16

Résumé 2015 : Raiders d’Oakland

Nous continuons et profitons de la saison morte pour vous présenter le résumé de la saison 2015 de chacune des équipes de la NFL. Nous poursuivons avec les Raiders et vos commentaires sont les bienvenus…

Raiders d’Oakland

Fiche : 7-9

Statut : Éliminé des séries

Résumé de la saison

raiders9bsi-1L’air n’a pas été aussi bon depuis longtemps à Oakland. Malgré l’absence d’une fiche positive (une 13e consécutive), on sent enfin un vent de changement, et la version 2015 des Raiders est sûrement celle qui aura généré le plus d’enthousiasme depuis leur présence au Super Bowl en 2002. Mené par 2 joueurs de deuxième année, Derek Carr et Khalil Mack, les Raiders ont montré des signes de progression autant en attaque qu’en défensive, et on est en train de bâtir les fondations de ce qui pourrait être une excellente équipe dans les prochaines années.

On n’avait pourtant pas cette impression après le premier match, une dégelée de 33-13 contre les Bengals, alors que Derek Carr avait quitté la rencontre au deuxième quart, victime d’une blessure à une main. Il revint au jeu la semaine suivante, amorçant une belle séquence de 4 victoires en 6 parties. Lors de cette séquence, les Raiders remportèrent 2 matchs consécutifs pour la première fois depuis 2012! Ils subirent toutefois 3 revers par la suite, bien qu’ils offrirent une bonne opposition. On note entre autres une défaite crève-cœur contre les Steelers où Derek Carr connut une superbe rencontre (une deuxième de suite avec 4 passes de touché), et un match beaucoup plus serré que le pointage (30-14) l’indiqua contre les Vikings. Ils échangèrent les victoires et les défaites pour les 6 dernières rencontres de la saison, pour terminer avec 7 victoires et 9 défaites.

Si la fiche peut paraître négative, les progrès de cette équipe ont été notables. 9 défaites est un nombre important, mais à l’exception du premier (blessure de Carr) et du dernier match (aucune signification), les Raiders ont été dans le coup dans chacune de ces défaites. À 6 reprises ils ont laissé filer une avance en deuxième demie, et il n’y avait qu’une possession de différence dans le match contre les Vikings jusqu’à la fin du quatrième quart. Dans une division assez forte, les Raiders ont surpris, et ce malgré leur difficulté à marquer des points en fin de saison (seulement 18,25 points par match lors des 8 derniers).

Les progrès de l’équipe ont été de part avec ceux du quart-arrière Derek Carr. À sa première saison, on voyait rarement Carr tenter de longues passes, se limitant souvent à de petites passes sans impact. Il avait d’ailleurs fini dernier de la NFL pour la moyenne de verges par passe tentée (5,5). Avec une saison d’expérience, Carr fut bien plus dangereux à sa deuxième saison, démontrant à quelques reprises qu’il a un sérieux potentiel. Ses 32 passes de touché en font foi, ainsi que son efficacité dans la zone payante. D’ailleurs, fait intéressant, les Raiders étaient dans les derniers pour la majorité des catégories offensives en 2014, à l’exception de l’efficacité dans la zone payante, où ils étaient… premiers! Cela démontrait déjà que Carr avait déjà le flair pour terminer les possessions en force pendant son année recrue, et le fait de l’avoir mieux entouré en 2015 l’a permis d’être plus efficace sur tout le terrain. Petit bémol cependant, il lui est arrivé d’être un peu trop généreux sur les revirements (on pense à la semaine 13, où il a littéralement donné le match aux Chiefs en lançant 3 interceptions au quatrième quart).

Un élément qui aura grandement aidé à la progression de Carr fut les améliorations aux autres positions clés en attaque. Comme premières options, de remplacer Andre Holmes et James Jones par Amari Cooper et Michael Crabtree aura été une judicieuse décision. Alors qu’on s’attendait à voir Cooper performer (il a quand même été repêché au quatrième rang lors du dernier encan), il a eu un impact immédiat sur l’offensive des Raiders, donnant sur le coup une véritable arme à Carr. Pour ce qui est de Crabtree, il était pratiquement hors de la ligue après une mauvaise saison à San Francisco, démontrant souvent une éthique de travail douteuse. Il s’est ressaisi en 2015, donnant un effort à la hauteur de son talent. Cooper et Crabtree ont obtenu 1070 et 922 verges respectivement, et ont combiné 15 réceptions de touché. Leurs performances ont grandement aidé Carr à tenter plus de passes dans les zones profondes. Ce ne fut pas toujours parfait, on note entre autres les quelques ballons échappés de Cooper (c’était une recrue, après tout), mais ils ont changé le portrait de cette offensive.

Les Raiders ont également changé le portrait chez les porteurs de ballon, donnant la chance à Latavius Murray. Ils ont été récompensés, alors que non seulement Murray a atteint le plateau des 1000 verges, mais a commencé toutes les rencontres de son équipe, ce que Darren McFadden, son prédécesseur, n’a jamais fait en 7 années à Oakland. Bien que peu spectaculaire, Murray aura été efficace dans son rôle. Enfin, la dernière amélioration sur cette offensive aura été l’ajout du centre Rodney Hudson. Amené à coup de millions, il ancra une ligne offensive qui a fait un excellent travail. On voyait une bonne différence dans la cohésion en attaque lorsque Hudson dut manquer 3 parties, et lorsqu’il était en uniforme.

Lorsqu’on voit des joueurs de 39 ans connaître du succès dans la NFL, ce sont généralement des botteurs, dont la position est moins sujette à la violence physique du sport. On ne pense pas que des joueurs offensifs ou défensifs peuvent vraiment être efficaces à cet âge. C’est pourtant l’exploit que Charles Woodson a réussi, alors que le maraudeur des Raiders, pour sa dernière saison, aura été excellent pour une défensive émergente. Ses 5 interceptions, un sommet pour l’équipe, lui en donnent 65 pour sa carrière, bon pour l’égalité au cinquième rang de l’histoire de la NFL. Woodson a aidé la défensive des Raiders à connaître des progrès, bien qu’elle fût loin d’être parfaite. Elle aurait sûrement eu plus de succès, n’eût été la blessure à Justin Tuck en début de saison et de la suspension à Aldon Smith. Certains joueurs se sont démarqués en cette saison 2015 (on pense notamment au demi de coin David Amerson), mais personne n’a eu autant d’impact que le joueur suivant :

Joueur par excellence : Khalil Mack

Khalil-Mack-RaidersIl arrive parfois qu’un joueur ait un impact important sur son équipe sans que ça paraisse sur la feuille de statistique. C’était le cas pour Mack en 2014, qui, malgré de belles performances, n’affichait pas de chiffres incroyables (seulement 4 sacs du quart). Eh bien pour les sceptiques, Mack a connu une saison phénoménale en 2015, autant sur le terrain que sur la feuille de stats. Déjà un expert pour contrer le jeu au sol, il a amené une autre dimension à son jeu en réalisant 15 sacs du quart, bon pour le deuxième rang dans la NFL (vous aurez deviné que c’est J.J. Watt qui détient ce titre). On se souviendra longtemps de son match contre les Broncos lors de la semaine 13, terrassant Brock Osweiler pour 5 sacs du quart, donnant la victoire à son équipe. Il est en voie de devenir un candidat annuel au joueur défensif de l’année, et deviendra le capitaine de cette défensive maintenant que Charles Woodson est parti à la retraite.

Regard sur 2016

Une place en séries pour les Raiders en 2016, c’est réaliste? Absolument selon moi. Bien entendu, il faudra que Carr poursuivre sa progression, mais il en a montré assez en 2015 pour qu’on lui donne un vote de confiance. De plus, les Raiders ont réussi à améliorer une ligne à l’attaque déjà solide, d’une part en retenant les services de Donald Penn, mais en ajoutant l’un des meilleurs gardes de la NFL en Kelechi Osemele. À sa deuxième année, Amari Cooper pourrait bien rejoindre l’élite en travaillant sur sa constance, et il ne serait pas surprenant de le voir dans le top.5 des verges de réception. Reste à voir si Michael Crabtree saura bâtir sur sa saison 2015, mais tout indique que oui. Enfin, pour que cette attaque marche à plein régime, il faudra avoir une plus forte implication des ailiers rapprochés, et Clive Walford, qui en sera à sa deuxième année, semble être l’homme de la situation. Plus utilisé en fin de saison, Walford a dû faire de bonnes choses, car on entend des rumeurs d’échange sur l’autre ailier rapproché de l’équipe, Mychal Rivera.

La défensive restera à être peaufinée, et le départ de Woodson laisse un trou béant en matière de leadership pour l’équipe. Les Raiders ont fait une solide acquisition en Sean Smith, le demi de coin venant de Kansas City, mais reste faible à l’intérieur de la ligne défensive, chez les secondeurs et chez les maraudeurs. On devrait toutefois les voir combler ces besoins au repêchage, et avec un joueur aussi talentueux que Khalil Mack, les Raiders ont une bonne base sur laquelle reposer. Je reste également sur mes gardes par rapport aux groupes d’entraîneurs, mais généralement, j’aime bien ce qui s’est fait récemment à Oakland. Et vous, vous y croyez aux Raiders?

Pour tous les résumés 2015 des équipes, cliquez l’image ci-dessous…

Bye-Bye-2015

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 417 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Il ne reste que deux semaines avant la fin de la saison 2020 de football universitaire, qui s’ouvrira en décembre avec un programme complet...

Actualité 2020-21

Une semaine de plus dans les livres et une semaine où les Buckeyes et les Ducks s’éloignent des séries. Dion et Fafouin ne sont...

Actualité 2020-21

La deuxième édition du Top 25 du comité des éliminatoires du football universitaire (CFP) de cette saison a été dévoilée mardi, avec peu de...

Actualité 2020-21

Aucun upset majeur dans notre Top 10 maison cette semaine. Voici à quoi ressemble l’exercice de la semaine 13 (le chiffre entre parenthèse est...

Actualité 2020-21

C’est la fin Novembre dans la NCAA. En temps normal, on se préparerait pour la fin de semaine des championnats de conférence. Avec la...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, on parle des congédiements à Détroit et à Jacksonville ainsi que les 2 matchs à surveiller cette semaine.

Actualité 2020-21

Il devait y avoir un match de « football du jeudi soir », mais il n’y en a pas eu. Les Ravens et les Cowboys ont...

Actualité 2020-21

Le portrait des éliminatoires de la NFL se précise, même si le calendrier continue d’être affecté par la pandémie de COVID-19.

Actualité 2020-21

Il ne reste que deux semaines avant la fin de la saison 2020 de football universitaire, qui s’ouvrira en décembre avec un programme complet...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x