Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2016-17

Repêchage 2016: Classement receveurs de passe

Dans ce texte, je vous dresse un portrait des meilleurs receveurs de passe disponibles en vue du prochain repêchage de la nfl.

J’ai un peu modifié ma formule cette année. J’ai voulu la rendre plus amusante en créant trois catégories distinctes.  Il faut savoir se renouveler.  L’objectif demeure de vous donner des informations utiles sur les différents espoirs tout en gardant les choses amusantes.

À mon avis, ce qui distingue le repêchage de cette année au niveau des receveurs de passe, c’est qu’il y a un écart marqué entre les 6 premiers prospects et les autres. Par contre, à l’intérieur du « groupe des 6 » l’écart est tellement mince que les positions pourraient être interchangeables. C’est pour refléter cette réalité que j’ai eu l’idée de créer des catégories.

Comme d’habitude, les commentaires que vous lirez sur cette page sont personnels et basés sur mes propres observations

1ère CATÉGORIE

au mieux, ils deviendront des joueurs d’impacts, au pire, ils seront des partants viables.

Lorsque je parle de joueurs d’impacts, je ne parle pas nécessairement de Calvin Johnson ou de Julio Jones, mais d’un receveur capable d’atteindre le plateau des 1000 verges. Chaque année, ils sont entre 30 et 40 receveurs de passe à gagner 1000 verges ou plus dans la nfl. C’est là que je fixe la ligne pour qualifier un receveur de passe de joueur d’impact. Mon critère est donc relativement bas et accessible. Malgré ça, il y a rarement plus de 3 ou 4 joueurs issus d’un même repêchage qui parviendront, éventuellement, à atteindre ce seuil sur une base régulière.

Les 6 joueurs de cette catégorie ont tous le potentiel nécessaire pour y arriver. Ça dépendra de l’équipe qui les repêchera et de l’effort qu’ils y mettront. Ils ne parviendront pas tous à atteindre cet objectif, mais au moins 3 ou 4 devraient éventuellement y arriver. Les autres deviendront à tout le moins des partants viables.

1- Laquon Treadwell, Ole Miss.

Taille : 6 pieds 2, 210 livres

Expérience : Junior

De tous les receveurs de passe disponible cette année, il est celui qui présente le plus de potentiel. Également, et malgré son jeune âge, il est prêt pour la nfl.

À sa sortie de l’école secondaire, en 2013, Treadwell était considéré comme un prospect 5 étoiles (5e meilleur espoir au total et 1er receveur de passe selon Rivals.com). Dès sa première saison avec les Rebels de Ole Miss., il a brillé, réalisant 72 attrapés pour 608 verges et 5 touchés, ce qui lui a valu d’être nommé au sein de l’équipe des recrues de la conférence SEC (la plus forte du football universitaire). En 2014, Treadwell a été ennuyé par les blessures avant de rebondir en 2015 avec une récolte de 82 attrapés pour 1153 verges et 11 touchés, ce qui lui a valu d’être élu sur la 1ère équipe d’étoile du SEC (en plus d’être nommé sur certaines sélections « all-american »).

Parmi les receveurs disponibles cette année, Treadwell ne possède pas les meilleures statistiques, mais il se démarque à deux niveaux : 1. il est de loin le receveur le plus « physique » de ce repêchage (dans le sens qu’il est le plus robuste) et 2. il est le plus dominant dans les situations d’attrapés contestés (il n’a aucun mal à dominer physiquement les demis défensifs dans ces situations). J’ajouterai que Treadwell est un bloqueur hors pairs et qu’il possède d’excellentes mains (il est très fiable).

La principale lacune de Teadwell est qu’il n’est pas le plus athlétique ni le plus explosif des receveurs de passe. ll arrive quand même à créer de la séparation grâce à la précision de ses tracés et à son excellent positionnement. Au niveau de la nfl, Treadwell sera probablement utilisé comme un receveur de possession de ballon et, en ce sens, il devrait surtout évoluer comme « flanqueur » (ou receveur de passe évoluant à la position «z »).

Treadwell est souvent comparé à Alshon Jeffery. Mais il est significativement plus robuste et plus « physique » que Jeffery. À certains moments, il ressemble à un Rob Gronkowski évoluant à la position de receveur de passe à cause de la façon dont il domine physiquement les demis défensifs adverses (c’est la meilleure «image » que je peux utiliser pour le décrire).

Projection : Treadwell est mon receveur de passe préféré dans ce repêchage notamment à cause de sa robustesse et de son intensité. Ce gars n’a peur de personne. Sauf incident, il devrait être le 1er receveur sélectionné (probablement entre les rangs 10 et 20 de la 1ère ronde). Il ne faut pas s’attendre à ce que Treadwell obtienne un jour des statistiques comparables à Julio Jones ou à Odell Beckam Jr. Il n’est pas ce genre de joueur, mais il sera utile et apprécié. Les demis défensifs de sa division qui devront l’affronter deux fois par année apprendront rapidement à le craindre car lorsqu’il bloque, il « punit » ses adversaires

2a- Josh Doctson, TCU

Taille : 6 pieds 3, 195 livres

Expérience : Senior

Honnêtement, je n’ai pas été capable de départager Josh Doctson de Tyler Boyd tant l’écart m’apparaît mince entre les deux, ce qui fait que j’ai une égalité au 2e rang.

Les deux saisons de Doctson à TCU (il est un transfert en provenance de l’université du Wyoming) ont été spectaculaires. En 2014, Doctson a réalisé 65 attrapés pour 1018 verges et 11 touchés, étant élu au sein de la 2e équipe d’étoile de la conférence « big 12 ». En 2015, Doctson a explosé, réalisant 79 attrapés pour 1327 verges et 14 touchés, ce qui lui a valu d’être un choix consensuel au sein des équipes « all-american ».

Doctson, qui était surtout employé comme « split end » au niveau universitaire (le receveur évoluant à la position « x ») excelle dans l’art d’étirer le terrain verticalement. Il est rapide (il a réalisé un temps de sur 40 verges au « nfl combine »), mais il possède surtout une excellente accélération qui lui permet de créer de la séparation au moment opportun avec les demis défensifs adverses.

De tous les receveurs de passes de ce repêchage, Doctson possède probablement les meilleures « mains ». On ne compte plus les attrapés spectaculaires qu’il a réalisé surtout dans des situations d’attrapés contestées. Ce fait est très important car, dans la nfl, la plupart des attrapés sont contestés (les fenêtres d’opportunités étant restreintes) et il faut gagner les confrontations un contre un. Ce que Doctson fait à la perfection.

Doctson était considéré comme possédant des qualités athlétiques moyennes, mais sa performance au « nfl combine » (je vous invite à lire mon texte portant sur l’équipe d’étoile du « combine ») a changé les perceptions à ce sujet.

Projection : Doctson devrait être parmi les 3 premiers receveurs de passe sélectionnés au repêchage. Il sera probablement un choix de 1ère ronde. Il serait logique qu’il soit choisi entre les rangs 20 et 30. S’il évolue pour une bonne équipe, Doctson deviendra une menace pour le long jeu dans la nfl.

2b- Tyler Boyd, Pittsburgh

Taille : 6 pieds 2, 200 livres

Expérience : Junior

Ce qui caractérise Tyler Boyd, c’est que parmi les meilleurs prospects de ce repêchage au poste de receveur de passe, il est sans aucun doute celui qui a vécu la pire situation au niveau des quarts arrières. Malgré tout, il a toujours trouvé le moyen d’être productif, ce qui est très impressionnant.

À sa sortie de l’école secondaire, Boyd était considéré comme un prospect 4 étoiles (le 103e meilleur espoir au total selon Rivals.com). Boyd a connu un début de carrière fracassant avec les « Pitt Panthers », en devenant le 1er joueur de l’histoire de la conférence ACC à gagner plus de 1000 verges par la passe lors de ses deux premières saisons. Comme autre fait d’arme, Boyd a battu le record des Panters pour le plus grand nombre de verges par la passe par un receveur recrue (en captant 85 passes pour 1174 verges). Ce record appartenait à nul autre que Larry Fitzgerald. La saison recrue de Boyd lui a valu, en 2013, d’être élu au sein de la 2e équipe d’étoile de la conférence ACC et de l’équipe de recrues « all-american ».

En 2014, Boyd a élevé son jeu en réalisant 78 attrapés pour 1277 verges et 8 touchés, ce qui lui a valu d’être élu au sein de la 1ère équipe d’étoile du ACC et de certaines sélections « all-american ». Fait à noter, les Panthers ont gagné un peu plus de 2400 verges par la passe ce qui veut dire que Boyd est imputable de plus de la moitié des verges gagné par la passe de son équipe pour la saison 2014 ce qui est incroyable en soi.

En 2015, la production de Boyd a diminuée de façon significative à cause de la situation difficile des quarts arrières. Boyd a tout de même capté 91 passes pour 926 verges et 6 touchés. Cette récolte à quand même valu à Boyd d’être élu au sein de la première équipe d’étoile du ACC.

Boyd est le prototype du « flanqueur » (ou receveur évoluant à la position « z ») et il sera surtout utilisé comme receveur de « possession de ballon » dans la nfl. De tous les receveurs disponibles pour ce repêchage, il est le plus dangereux une fois qu’il a le ballon dans les mains (verges après l’attrapés). Il est très compétitif et excelle, tout comme Treadwell et Doctson, lors dans les situations d’attrapés contestés. Un joueur complet avec une bonne attitude sur le terrain.

Projection : Actuellement, Boyd est exclu du top 5 de la plupart des analystes ce qui est une grave erreur selon moi. Une récolte de 254 attrapés pour 3361 verges et 21 touchés en 3 saisons lorsque les quarts arrières qui vous lancent le ballon sont au mieux moyens, voilà qui est impressionnant.

Du groupe des 6, Boyd pourrait être le dernier à être sélectionné (on parle de la fin de la 2e ronde). À ce rang, il pourrait devenir un des principaux vols de ce repêchage. Il possède assurément le talent pour devenir spécial.

4- Corey Coleman, Baylor

Taille : 5 pieds 11, 190 livres.

Expérience : Junior

Corey Coleman - WR Baylor

Corey Coleman – WR Baylor

Si ce n’était qu’une question de talent, Coleman serait 2e sur cette liste. Mais il possède de mauvaises habitudes de travail. Il ne bloque pas, il ne finit pas ses tracés de passes lorsqu’il n’est pas impliqué dans le jeu. Lorsqu’on le regarde jouer, on a l’impression que les entraîneurs de Baylor lui ont laissé faire tout ce qu’il voulait à cause de son talent.

Coleman, qui est récipiendaire du trophé Biletnikoff (remit au meilleur receveur de passe de la NCAA) est un joueur extrêmement explosif. En 2015, il a capté 74 ballons pour 1363 verges et 11 touchés, malgré qu’il ait dû composer avec trois quart arrières différents. Cette performance lui a valu d’être un choix unanime au sein de la 1ère équipe « all-american ». En 2014, Coleman avait capté 64 passes pour 1119 verges et 11 touchés ce qui lui avait valu une nomination au sein de la 2e équipe d’étoile de la conférence big 12. Une production impressionnante.

Coleman est constamment une menace pour le long jeu. Cest joueurs, qui ont la capacité d’étirer le terrain verticalement, sont difficiles à trouver ce qui a tendance à augmenter leur valeur. Au « nfl combine », Coleman n’a pas couru le 40 verges, mais il a réalisé un saut vertical de 41 pouces ainsi qu’un saut horizontal (« broad jump ») de 12 pieds et 9 pouces, ce qui le classe dans le top 5 des deux catégories (quand on vous dit qu’il est « explosif »).

Les organisations qui auront un œil sur Coleman devront se demander si son talent vaut la peine de repêcher un joueur à l’éthique de travail douteuse.

Projection : Au cours des 10 dernières années, les gagnants du trophé Biletnikoff ont été, outre Coleman : Amari Cooper, Brandon Cooks, Marquise Lee, Justin Blackmon (2 fois), Golden Tate, Michael Crabtree (2 fois) et Calvin Johnson. Comme on peut le constater, le d’être nommé le receveur de passe par excellence du football universitaire n’est pas une garantie que le joueur va devenir une grande vedette, mais il faut quand même admettre que tous ces joueurs, à l’exception de Blackmon, ont une carrière dans la nfl, ce qui est bon signe pour Coleman.

À mon avis, Coleman sera sélectionné en fin de 1ère ronde ou début de 2e ronde à cause de sa production, de son potentiel athlétique et du fait qu’il représente une menace pour le long jeu. Entre les rangs 25 et 35 représente un endroit réaliste pour moi. Mais il n’est pas exclu qu’une équipe « tombe en amour » avec son potentiel athlétique et le sélectionne avant. Dans une organisation qui saurait l’encadré, Coleman pourrait devenir le receveur de passe le plus productif de ce repêchage. Mais dans une moins bonne organisation, il y a certainement un danger qu’il devienne une « diva ».

5- Will Fulller, Notre-Dame

Taille : 6 pieds, 172 livres.

Expérience : Junior

Ce qui caractérise Will Fuller, c’est sa vitesse. Fuller n’est pas le receveur de passe le plus talentueux de ce repêchage, mais il est le plus rapide (avec Jakeem Grant dont je vous parlerai un peu plus loin). Au « nfl combine », Fuller a couru le 40 verges en 4.32. Et vous savez que certaines organisations de la nfl ne jurent que par la vitesse, ce qui donne de la valeur à Fuller.

Ancien prospect 4 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (considéré comme le 19e meilleur receveur de passe selon Rivals.com), Fuller vient de réaliser 2 saisons consécutives de plus de 1000 verges (76 attrapés pour 1094 verges et 15 touchés en 2014 et 62 attrapés pour 1258 verges et 14 touchés). Cette production a valu à Fuller d’être nommé au sein de certaines sélections « all-american » au terme de la saison 2015.

La principale qualité de Fuller est sa capacité à étirer le terrain verticalement grâce à sa rapidité. Par contre, la principale lacune de Fuller est qu’il n’est pas très solide lors des attrapés contestés. Il compte plusieurs passes échappées et n’est pas très fiable. Dans la NCAA, il créer de la séparation avec les demis défensifs simplement en utilisant sa vitesse. Dans la nfl, les choses ne se passent pas comme ça. Les demis défensifs sont meilleurs, les fenêtres d’opportunités sont restreintes et la plupart des attrapés sont contestés. La capacité de Fuller à remporter ces attrapés contestés déterminera le genre de carrière il aura dans la nfl.

Projection : la vitesse ne s’enseigne pas comme le veut l’adage. Pour cette raison, je ne serais pas surpris que Fuller se retrouve parmi les 3 premiers receveurs sélectionnés dans ce repêchage (entre les rangs 15 et 30 probablement). Par contre, ce n’est pas la valeur que je lui accorde personnellement. Pour moi, Fuller représente une meilleure valeur au début de la 2e ronde. Par contre, l’équipe qui repêchera Fuller ne commettra pas une erreur non plus. Repêcher un receveur de passe qui vient réaliser deux saisons consécutives de plus de 1000 verges et qui court le 40 verges en 4.32 secondes n’est jamais une mauvaise idée même si ce receveur n’est pas un « produit finit ».

6- Sterling Shepard, Oklahoma

Taille : 5 pieds 10, 195 livres

Expérience : Senior

Sterling Shepard - WR Oklahoma

Sterling Shepard – WR Oklahoma

Sterling Shepard a connu une saison 2015 éclatante en captant 85 passes pour 1288 verges et 11 touchés, ce qui lui a valu d’être élu sur la 1ère équipe d’étoile de la conférence « big 12 » et sur plusieurs sélections « all-american ». Il faut toutefois être conscient que la présence du quart arrière Bayker Mayfield a eu une influence positive sur la production de Sheppard, lui qui n’avait jamais connu une saison de 1000 verges avant cette année.

Shepard est le prototype du « slot receiver », c’est-à-dire un receveur de passe qui évolue à l’intérieur des traits achurés. La grande force de Shepard est de courir des tracés de passe précis. De plus, il est excellent dans l’art de s’ajuster lorsque son quart arrière est à l’extérieur de la pochette protectrice (une qualité nécessaire lorsqu’on joue avec Bayker Mayfield).

Shepard ne possède aucun trait particulièrement éclatant. Il n’est pas grand et pas considéré comme particulièrement athlétique, mais sa performance au « nfl combine », même si elle n’a pas été aussi brillante que celle de Doctson, a quand même considérablement aidé sa cause (il a notamment réussit un saut vertical de 41 pouces et un temps de 4.48 sur 40 verges ce qui est significativement meilleur qu’anticipé). Shepard est simplement un receveur compétent qui semble toujours trouver les espaces libres sur le terrain.

Projection : Il y a quelques semaines, Shepard était considéré comme un choix de fin de 2e ronde, début de 3e ronde. Cependant, depuis le « combine », il monte dans les classements et se retrouve dans le top 5 de plusieurs analystes. Il pourrait maintenant partir dans la première moitié de la 2e ronde.

À mon opinion, Shepard représente une des valeurs les plus sûres de ce repêchage même s’il sera confié à un rôle de « slot receiver ». Dans le bon environnement, Il est le type de receveur de passe qui pourrait connaître quelques saisons de plus de 90 attrapés dans la nfl. C’est certainement à sa portée.

2e CATÉGORIE

avec du travail, ils ont le potentiel nécessaire pour devenir des partants viables.

La liste des receveurs de passe appartenant à cette catégorie pourrait être longue, mais je me limiterai aux meilleurs.

Contrairement à la catégorie précédente, les joueurs appartenant à cette catégorie débuteront probablement leur carrière sur les unités spéciales et dans un rôle de réservistes. Ils n’obtiendront probablement pas du temps de jeu de qualité dès le départ et devront se montrer patient avant d’avoir l’opportunité de faire leurs preuves.

Par contre, les joueurs mentionnés ont tous le talent pour obtenir un rôle important éventuellement. Ils devraient tous être des joueurs utiles à leurs équipes, mais je ne m’attends pas à ce qu’aucun d’entre eux ne devienne un jour un joueur vedette. Se serrait une grande surprise pour moi.

7- Pharoh Cooper, South Carolina

Taille : 5 pieds 11, 207 livres

Experience: Junior

Excellent joueur. Il est le seul que j’ai failli placer dans la catégorie précédante. Prospect 4 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, il a connu une excellente saison 2014 avec 69 attrapés pour 1136 verges et 9 touchés (1ère équipe d’étoile du sec). En 2015 sa production a chutée à cause des difficultés offensives de l’équipe, mais il a tout de même récolté 66 attrapés pour 973 verges et 8 touchés (2e équipe d’étoile du sec). Cooper est un excellent joueur de football et il coche toutes les cases. Par contre il sera probablement limité à un rôle de « slot receiver » (receveur intérieur) dans la nfl ce qui diminue sa valeur. L’équipe qui le repêchera (il devrait partir autours de la 3e ronde à mon avis), obtiendra un joueur qui, à mon avis, évoluera dans la nfl pendant plusieurs saisons à titre de « slot receiver ». Si Cooper avait évolué pour une meilleure équipe et de meilleurs quarts arrière on parlerait peut-être d’avantage de lui actuellement.

8- Michael Thomas, Ohio State

Taille : 6 pieds 4, 210 livres

Expérience : Junior

Un joueur qui reçoit beaucoup de publicité. Il fait partie du top 5 de certains chroniqueurs. Par contre, ce n’est pas mon opinion et, comme vous le savez, je ne me laisse pas facilement influencer. Thomas possède tous les attributs physiques d’un receveur de la nfl.   Mais sa production sur le terrain (1600 verges au cours des deux dernières saisons) ne me permet pas de le placer plus haut. Les analystes qui le place tout en haut de leur liste tombent dans le piège de ne regarder que le potentiel sans tenir compte de ce que le joueur a réellement accomplit sur le terrain, ce qui mène régulièrement à d’importantes erreurs d’évaluation. Ceci étant dit, il m’apparaît évident que Thomas, éventuellement, ferra parti du top 4 d’une équipe de la nfl.

9- Aaron Burbridge, Michigan State

Taille : 6 pieds, 210 livres

Expérience : Senior

Ancien prospect 4 étoiles, Burbridge a débuté sa carrière tranquillement. En 2015, il a explosé avec une récolte de 85 attrapés pour 1258 verges et 7 touchés (1ère équipe d’étoile big 10). Une saison de plus de 1200 verges n’a rien d’exceptionnel lorsque vous évoluer pour West Virginia, TCU ou Baylor, mais à Michigan State, c’est autre chose. Au cours des 10 dernières années, un seul receveur de Michigan State a connu une saison plus productive (Bj Cunnigham en 2011 et c’est parce qu’il évoluait avec Kirk Cousins). Burbridge, qui est souvent inconstant, possède le potentiel nécessaire pour occuper un rôle dans la nfl et peut-être devenir un bon deuxième s’il se développe bien.

10- Malcom Mitchell

Taille : 5 pieds 11, 195 livres

Expérience: Senior

De loin le choix le plus difficile à faire. Ancien prospect 4 étoiles (30e meilleur espoir au total et 1er receveur de passe selon RIvals.com), Mitchell avait connu des débuts fracassants en 2012 avec 85 attrapés pour 1200 verges et 8 touchés. En 2013, il s’est blessé gravement en tout début de saison. Après un long processus, il est finalement revenu en force en 2015, débutant tous les matchs et récoltant 58 attrapés pour 865 verges. Ces chiffres ne paraissent pas spectaculaires, mais il faut comprendre que l’offensive des « Bulldogs » en a arraché en 2015 (un peu plus de 2400 verges totales par la passe). Mitchell a donc remporté plus du tiers des verges aériennes totales de son équipe ce qui est excellent. Plusieurs nom auraient pu devancer Mitchell à ce rang (Nelson Spruce, Roger Lewis, Keyarris Garrett, Rashad Higgins), mais Mitchell m’apparaît avoir le plus de potentiel que ces joueurs.

LES CARTES CACHÉES

Braxton Miller, Ohio State

Taille : 6 pieds 1, 205 livres

Expérience : Senior

Braxton Miller - Ohio State

Braxton Miller – Ohio State

L’ancien quart-arrière d’Ohio State et candidat au trophé Heismann suscite de l’intérêt alors certains d’entre vous pourraient penser qu’il n’a pas sa place dans la catégorie « carte cachée ». Le problème, c’est que Miller n’a joué qu’une seule saison comme receveur de passe et les résultats sont loin d’être probants (26 attrapés 341 verges et 3 touchés). La route s’annonce longue pour Miller s’il veut devenir un receveur de passe du calibre de la nfl. Mais si un joueur comme Julian Edelman a réussi la transition de quart arrière collégial à receveur de passe dans la nfl, il n’y a aucune raison que Miller qui est encore plus talentueux ne puisse y arriver. Il y a une chose qu’il faut considérer à propos de Miller : il est un grand joueur d’équipe. Lorsqu’il a perdu son poste de quart partant à Ohio State (suite à une blessure), beaucoup d’observateurs se sont demandé ce que ferrait Miller. Allait-il faire le saut vers la nfl? Allait-il demander un transfert? Non, Miller a tout simplement accepté de faire la transition au poste de receveur de passe. Pour aider son équipe. Il ne s’est jamais plaint et a toujours garder une attitude positive. Ce ne sont pas tous les candidats au Heismann qui auraient agis ainsi. Le jeune homme à du mérite et on lui souhaite bonne chance. Sauf incident, Miller devrait être un choix de 2e ronde à cause du potentiel qu’il présente.

Jakeem Grant, Texas Tech.

Taille : 5 pieds 6, 168 livres

Expérience: Senior

Grant a été un des joueurs les plus spectaculaire (et un des meilleurs joueurs) du football universitaire américain en 2015. Mais à cause de sa petite taille il n’a même pas été invité au « nfl combine » (à ce sujet, je vous invite à consulter mon texte sur les oubliés du nfl combine). En 2015, Grant a gagné 2353 verges totales (1258 verges par la passe et 1017 sur les unités spéciales) ce qui le place au 4e rang de toute la ncaa à ce chapitre. À mon sens, Grant est le meilleur joueur d’unités spéciales à être disponible au repêchage de cette année. Il est également un des plus explosifs. À son « pro-day », il a réalisé un temps de 4.34 sur 40 verges (presqu’aussi rapide que Will Fuller). Sa performance l’aurait placé parmi les meilleurs du « combine » dans toutes les catégories. Il est loin d’être certain que Grant soit repêché à cause de sa petite taille (quoi que sa performance lors de son « pro-day » améliore grandement ses chances parce que certaines équipes valorisent beaucoup la vitesse). Si une équipe devait lui donner une opportunité, j’aime ses chances. Pour un jeune joueur, le truc consiste à faire sa place sur les unités spéciales d’abord et c’est justement la spécialité de Grant.

CONCLUSION

L’objectif de tout classement est de susciter la discussion et même une certaine controverse.

Il ne faut pas oublier que, lorsqu’on établit ce type de liste, on tente de faire des projections. Il est difficile, voire impossible, d’anticiper la courbe de progression que suivront les joueurs. D’où l’idée d’établir des catégories. Par exemple, s’il est difficile d’établir qui deviendra le meilleur joueur entre Laquon Treadwell et Josh Doctson (le risque d’erreur est grand), on peut plus facilement établir qu’ils appartiennent à une même catégorie et qu’ils deviendront tous les deux des joueurs d’impact.

Comme d’habitude, tous les commentaires sont les bienvenus sur cette page.

Draft-2016-couverture-page

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

7 Commentaires
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] continuer avec quelques WRs, mais le chum Hugues Foucher a fait une chronique assez complète ici. Comme quoi vous avez la meilleur couverture francophone pré-repêchage sur leblitznfl.com. J’y […]

[…] comme je l’ai fait dans mon texte traitant des receveurs de passe, j’ai décidé d’innover en modifiant la formule de mon classement des porteurs de […]

trackback

[…] sont partagées. D’ailleurs nos experts, WallyWallette (qui le classe 1er) et Hughes Foucher (qui le classe 4e) ne s’entendent pas exactement à son sujet, même si de leur propre aveu l’écart est faible. […]

[…] 3. Personnellement, j’aurai à l’œil l’excellente recrue Tyler Boyd (je vous invite à lire mon classement des receveurs de passe en vue du repêchage 2016 pour en savoir plus à son sujet). Boyd, un joueur pour qui j’ai beaucoup de considération, […]

[…] receveur de passe le plus rapide du « nfl combine » et Braxton Miller (je vous invite à lire mon classement des receveurs de passe en vue du repêchage 2016 pour en savoir plus sur Fuller et Miller). Ajouter ces joueurs au receveur de passe de 2e année […]

[…] le potentiel pour se hisser parmi l’élite de la nfl est Josh Doctson (je vous invite à lire mon classement des receveurs de passe en vue du repêchage de 2016 pour en savoir plus à son sujet).  La clé pour les Redskins sera d’établir une attaque au sol […]

[…] se comportait comme un mauvais coéquipier. L’ajout de Laquon treawell (je vous invite à lire mon classement des receveurs de passe en vue du repêchage 2016 pour en savoir plus à son sujet) pourrait rapporter gros aux Vikings. Readwell est un gros […]

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 335 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Actualité 2020-21

Mine de rien, le mois d’octobre approche à sa fin et on a déjà une belle idée des forces dans la NCAA cette saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

En l’absence de Wallette, je discute de la vedette de 15 ans et neveu de Payton et Eli Manning ainsi que les matchs à...

Actualité 2020-21

Une autre semaine de NCAA, une autre panoplie de matchs plus enlevants les uns que les autres! Cette saison, adaptée, ne cesse de nous...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Plus la saison avance, plus il devient possible de constater certaines choses. Il se passe beaucoup de choses hors du terrain, mais je me...

Actualité 2020-21

La septième semaine de la saison NFL 2020 est arrivée. Chase Claypool et les Steelers vont devoir affronter leur plus grand test à ce...

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 6 dans la NFL pour les parties jouées les 18 et 19 octobre 2020.

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

7
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x