Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2013-14

L’Avant-Match NFL: Semaine #3

Je suis de retour de la liste des blessés, même si taper avec la main droite dans le plâtre c’est plus compliqué qu’on le pense!

FalconsdolphinsFalcons @ Dolphins

Quand les Falcons ont le ballon, on verra la meilleure unité de chacune des équipes. L’attaque des Falcons a réussi à s’imposer la semaine dernière contre la défensive des Rams, similaire à celle des Dolphins, sous-évaluée et avec du talent à tous les niveaux. Mais les Falcons commencent à manquer de munitions. D’abord, leur OL est inférieure et incapable de s’imposer, face à une DL qui compte sur plusieurs bons joueurs, différents, qui remplissent chacun un rôle. Prenez le temps de regarder Cameron Wake, il est incroyable et devrait ne faire qu’une bouchée de Lamar Holmes (qui passe de droite à gauche pour remplacer Sam Baker blessé) et de Jeremy Trueblood (que les Falcons viennent de ramasser sur le bord du trottoir). Au niveau des joueurs qui manipulent le ballon, Roddy White est à 50% et Julio Jones n’est pas à 100%  non plus. IL devra faire face à son ancien coéquipier Brent Grimes, un CB en papier sablé, qui performe très bien avec les Dolphins, même s’il concède plusieurs pouces à un joueur comme Julio. Le reste de la tertiaire des Dolphins laisse à désirer, donc il faudra que Gonzalez et Harry Douglass remportent ces duels. La blessure à Stephen Jackson les laisse avec seulement Jacquizz Rodgers et Jason Snelling, et les deux ont déjà prouvé qu’ils ne sont pas capables de livrer le courrier. S’ils ne réussissent pas à rendre crédible la menace d’attaque au sol, les spécialistes de pression des Dolphins vont pouvoir se lancer sans réserve sur Matt Ryan, et sa protection ne pourra pas suivre. C’est la grande clé de ce match.

Quand les Dolphins ont le ballon, il sera intéressant de voir le bon vieux Mike Nolan sortir ses stratégies cachées pour en faire baver au jeune Tannehill. Il réussit mieux que quiconque, a part peut-être Rex Ryan, à semer la confusion chez les quarts adverses. Mais il lui manque lui aussi des cartes, ave les blessures à Sean Weatherspoon (possiblement leur meilleur joueur défensif), à Kroy Bierrman (l’homme à tout faire) et à Asante Samuel, qui normalement réussit lui aussi à tendre des pièges aux jeunes QB’s. Sans lui, la tertiaire est très jeune. Est-ce que les Dolphins vont en profiter? Leur attaque au sol est pathétique à date mais Lamar Miller a le talent pour s’en sortir, avec une rare agilité latérale. J’ose espérer qu’ils ont compris que Daniel Thomas est trop lent pour mériter d’être utilisé autant, et concentrer leurs efforts entre les mains de Miller. Nolan est probablement capable de sortir une menace du match, mais pas deux ou trois, et si Mike Wallace est le mieux payé et le plus explosif, à date Tannehill semble plus confortable avec Brian Hartline. La défensive des Falcons ne réussira pas à stopper personne, mais la grande clé ici est est-ce que la confusion causée par Nolan va jouer des tours à Tannehill et causer des revirements?

Colts49ersColts @ 49ers

Les 49ers vont vouloir faire payer quelqu’un pour l’humiliante performance offensive de la semaine dernière. De l’autre côté, fraîchement motivés par le geste agressif de leur direction d’aller chercher Trent Richardson, les Colts se présentent à San Francisco pour voir justement le genre d’attaque au sol complexe et spectaculaire que Pep Hamilton (un disciple de Harbaugh) cherche à implanter à Indy avec Richardson, et permettre à Andrew Luck de se mesurer à ses coaches universitaires Jim Harbaugh et Mark Roman, dans la cour de Stanford. Une des raisons pour laquelle les Browns ont échangé Richardson, j’en suis convaincu, c’est qu’ils se rendent à l’évidence qu’un RB, avec les risques de blessures et la courte carrière, est seulement un bon placement quand le reste de l’équipe est pas mal complet. Mais pour les Colts, et bien, ils ont rendus là. Ils ont leur QB. Ils ont de jeunes WR et TE, et investi d’énormes $$$ sur leur OL et LB pendant la saison morte. Donc, pour eux (surtout qu’ils ne paieront Richardson que 6M$ en 3 ans) c’est une évidence d’accepter l’offre des Browns, sauf s’ils se mettent à perdre des matches et que le choix donné devienne un choix du top-10.

Mais il ne faut pas s’attendre à voir T-Rich avoir un gros impact sur ce match, il se joint aux Colts jeudi et prends l’avion vers la côte ouest le lendemain.

Quand les Colts ont le ballon, le duel Luck vs Willis/Bowman sera à suivre. Luck a été obligé de faire de gros jeux par la course les dernières semaines. Il sera aussi très difficile pour les Colts d’attaquer au sol, sans contribution majeure de T-Rich, et sans Dwayne Allen, un excellent bloqueur comme TE. Par la voie des airs, les 49ers jouent beaucoup de Cover-2 man où Willis et Bowman doivent suivre les RB’s et les TE’s homme-à-homme, ce qui leur a coûté cher à l’occasion. Est-ce que les Colts Ahmad Bradshaw et Coby Fleener ont la vitesse pour se défaire de Willis et Bowman? Pour le reste, il faudra que la OL des Colts obéisse au gars qui signe leur chèque de paie et améliore la protection contre la pression. Si c’est le cas, attention, car la tertiaire des 49ers ne peut pas suivre les Hilton, DHB et même Reggie Wayne. Donc surveillons la pression sur Luck, si c’est sous-contrôle ça risque d’être laid pour les 49ers…si Aldon Smith joue malgré son arrestation de vendredi soir. Enfin, un autre élément à considérer qu’on devrait voir de plus en plus souvent : les 49ers ne substituent pas beaucoup en défensive. Willis, Bowman, Ahmad Brooks, Justin Smith et Aldon Smith sont sur le terrain 100% du temps normalement. Ce sont d’excellents joueurs qu’on veut utiliser au maximum, mais c’est aussi parce que le banc n’est pas très fort. Une équipe comme les Colts, qui maîtrise bien l’attaque sans caucus, pourrait forcer la note et jouer « tempo », s’ils exécutent 75 jeux au lieu de 60 dans le match, à un moment donné ces joueurs, sans jamais de pause, vont être fatigués et forcer leurs entraîneurs à faire appel au bout du banc. Stratégiquement il serait intéressant de voir les Colts l’esseyer.

Quand les 49ers ont le ballon, quelle attaque verra-t-on? Celle qui a fait la pluie et le beau temps contre les Packers, ou celle qui a cherché le ballon tout le match contre les Seahawks? Disons que le niveau de talent des Colts en défense ne se compare pas à celui des Seahawks. Erik Walden a été signé à fort prix pour servir de point d’ancrage contre le jeu au sol, mais on se souvient de le voir complètement mêlé face aux 49ers d’en séries l’an dernier. Il manque de talent exceptionnel sur la DL, et la défense est bâtie avec plusieurs joueurs légers, qui sont au désavantage face à la massive OL des 49ers. La blessure à Vernon Davis, si elle l’empêche de jouer ou s’il n’est pas à 100%, fait en sorte que les 49ers manquent dramatiquement de vitesse en attaque (son réserviste, Vance McDonald, un autre athlète fluide et rapide pour sa taille, est aussi blessé). La recette des Seahawks a été de sortir Boldin du match avec Richard Sherman (les Colts pourraient tenter la même chose avec Vontae Davis, même s’il n’est pas Sherman) et Kaepernick semblait perdu sans sa cible préférée. Mais ce duel va se décider dans les tranchées, si la OL des 49ers domine, ils ne se donneront même pas la peine de faire autre chose que de courir physiquement.

 

PackersBengalsPackers @ Bengals

Un autre test pour les Bengals, après avoir tenu tête aux Bears et battu les Steelers, voilà que l’attaque aérienne par excellence se présente chez eux. Dans un premier temps j’ai hâte de voir la composition de la foule, les Bengals ont de la difficulté à remplir leur stade et les partisans des Packers, c’est bien connu, sont partout. L’avantage du domicile, si la foule est à >30% pro-Packers, n’existe plus.

Quand les Packers ont le ballon, on verra un duel d’élite. Mike Zimmer vs Mike McCarthy. Une défensive solide à tous les niveaux, vs des Packers qui comptent sur un arsenal complet. Bien sûr, Aaron Rodgers est dominant, mais ce qui les rend si difficiles à défendre, c’est le fait que leurs 4 receveurs (Cobb, Nelson, James Jones et Finley) sont en fait de solides options #2. Donc, face à une défensive homme-à-homme, il y a un duel #2 contre votre #4 quelquepart, Rodgers trouve ce duel et l’exploite. Contre les Bengals, ce sera sans doute PacMan Jones et Terrence Newman qui vont trouver la journée longue, et peu importe à qui on confie la mission de couvrir Finley parmi les S et les LB’s. Ce qui va les aider, par contre, c’est que leur DL devrait être en mesure de mettre beaucoup de pression sur Rodgers, et complètement stopper l’attaque au sol des Packers. Mais après quelques années d’apprentissage à ce niveau, Rodgers est rendu au niveau où il peut vivre avec une protection déficiente, en décochant rapidement ses passes. Peyton Manning, par exemple, a vécu ses dernières années à Indianapolis avec une OL horrible, mais rendait sa OL meilleure. Rodgers est rendu presque au même niveau, et en plus il peut toujours s’échapper grâce à sa mobilité, ce que Peyton n’a jamais pu faire. Et lorsque Rodgers quitte la poche protectrice, il est encore meilleur que dans la poche.

Quand les Bengals ont le ballon, il faudra surveiller leur nouvel arsenal de munitions. Car le plan de match traditionnel (on donne le ballon 30 fois à Green-Ellis pour 82 verges plattes et on lance 3-4 bombes à A.J. Green) ne marchera pas. La DL des Packers, avec le retour de Johnny Jolly qui s’ajoute à Raji et Pickett, est capable de combler tous les trous face à une attaque au sol physique. Les Bengals vont devoir forcer les Packers à réussir les plaqués dans l’espace, leur grande faiblesse (voir Boldin, Anquan). Les CB’s des Packers (Williams, Shields) sont fluides mais ne sont pas très physiques. Les ILB’s Hawk et Jones manquent leur part de plaqués, et en deux matches, on a pu voir à maintes reprises   leurs jeunes demis de sureté prendre le mauvais angle de poursuite et se faire battre pour de longs gains, ou manquer des plaqués. Ce sera donc à Dalton de faire preuve de constance (pas sa force) et de rendre le ballon à Gio Bernard, Tyler Eifert et Jermaine Gresham sur de courtes passes et les laisser briser des plaqués pour de longs jeux. Évidemment A.J. Green est une menace par excellence et devrait battre Shields et Williams à maintes reprises, est-ce que Dalton va réussir à le rejoindre, lui qui a manqué plusieurs receveurs ouverts lundi soir.

Bref, il faudra que la défensive des Bengals réussisse à contenir Rodgers sur 3e essai quelques fois, car si ce match se transforme en « shootout », leur attaque ne sera pas capable de suivre. Pour cette raison, les Packers vont peut-être tenter de rallonger le match avec du sans caucus, exploiter l’horloge pour avoir 2-3 possessions de plus, alors que les Bengals devraient tenter de gruger l’horloge pour garder Rodgers et compagnie sur les lignes de côté.

Les autres matches, en bref:

Cards @ Saints : Tyran Mathieu fait bien comme « slot corner », mais face à Colston et Graham, il concède presque 12 pouces!

Rams @ Cowboys : Dez Bryant contre les jeunes mais athlétiques Jenkins et Johnson.

Browns @ Vikings : AP vs le solide front-7 des Browns.

Chargers @ Titans : deux équipes surprises. Est-ce que les Chargers sont capables de gagner dans l’est deux semaines de suite?

Bucs @ Patriots : Évidemment, ce sera les jeunes receveurs des Patriots, après 10 jours de préparation, face à Revis

Lions @ Redskins : Matthew Stafford a du se lécher les babines toute la semaine à regarder le vidéo de la tertiaire des Redskins face à Vick et Rodgers!

Giants @ Panthers : Même chose pour Eli face aux Panthers…sur papier car ils ont quand même contenu Russell Wilson et E.J. Manuel. Mais leur tertiaire, déjà douteuse, est décimée par les blessures.

Texans @ Ravens : bon match, un test pour deux équipes décevantes à date. Regardons J.J. Watt face à Marchall Yanda, un des meilleurs gardes de la ligue, et Jonathan Joseph face à Torrey Smith.

Bills @ Jets : Ce que Rex Ryan et sa discipline, Mike Pettine (DC des Bills) vont sortir comme stratégies pour mélanger les quarts recrues.

Jaguars @ Seahawks : si le 12th man va vraiment prendre à cœur son rôle quand ce sera 24-0 pour les Seahawks.

Bears @ Steelers : la DL dominante des Bears devrait ne faire qu’une bouchée de ce que les Steelers mettent sur le terrain comme OL.

Raiders @ Broncos : la OL des Broncos, sans Ryan Clady, face à une DL qui surprends depuis le début de l’année.

 

Écrit Par

Blogueur et analyste Québécois sur la NFL en francais, French Canadian NFL blogger and amateur analyst!

3 Commentaires
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
La chèvre

Content de voir que tu n’es plus sur la IR le maraudeur! Ton pouce est tellement important!

LeMaraudeurNFL (@leMaraudeurNFL)

Qu’elle est l’equipe preferee de la chevre? Les Rams(boucs)?

Tony Guzzo

C’est un gros morceau à notre attaque 🙂

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 396 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

La première édition du Top 25 des éliminatoires de football universitaire de cette saison a été dévoilée mardi soir – et son top quatre...

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

Actualité 2020-21

On sort enfin un Top 10 qu’on pourra comparer à celui du comité qui se rencontre actuellement pour leur premier essaie de la saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Une semaine un peu plus tranquille du coté des « surprises », mais quand même quelques points intéressants. On parle de Jim, des Heisman...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

À noter que le match Ravens-Steelers a été reporté à ce dimanche après-midi, bonne action de grâce américaine à nos voisins du sud.

Actualité 2020-21

Le programme de Thanksgiving de la NFL suivait le principe de sauver le meilleur jusqu’à la fin, mais ensuite 2020 s’est mis sur son...

Actualité 2020-21

Enregistrement très tôt cette semaine, nous ne voulions pas manquer les 3 parties du Thanksgiving américain de ce jeudi dans nos analyses.

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 10 dans la NFL pour les parties jouées les 19, 22-23 novembre 2020.

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

3
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x