Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2013-14

La vie gâchée d’Aaron Hernandez

Imaginez que vous habitez la région de Boston.

Imaginez que votre petit garçon commence à s’intéresser au football.  Puisqu’il est un partisan des Patriots (rappelez-vous que vous habitez Boston), vous lui achetez un chandail de l’équipe.  Vous choisissez celui d’Aaron Hernandez, son joueur favori.

Imaginez maintenant que le 26 juin, vous écoutez les nouvelles à la maison.  Votre petit garçon joue près de vous lorsque le lecteur de nouvelles annonce : « Aaron Hernandez vient d’être arrêté et accusé du meurtre d’Odin Lloyd ».

Arrest Of New England Patriots Player Aaron HernandezVotre garçon vous regarde avec de grands yeux et vous demande : « papa, ça veut dire quoi, un meurtre »?

Vous comprenez pourquoi « l’affaire Hernandez » à causer toute une commotion dans la région de Boston.  Dans toute la NFL d’ailleurs.  Quelle histoire invraisemblable

Pour être honnête, Je me préparais à écrire un texte traitant des principales luttes entre quarts arrières quand la nouvelle de l’arrestation d’Hernandez est tombée.  Le sujet de mon texte m’est soudainement apparu bien futile et j’ai laissé tomber le projet pour l’instant.

Comment écrire un texte humoristique et léger traitant des passes imprécises de Tim Tebow ou des états d’âme de Michael Vick dans de le contexte actuel?

J’ai donc décidé de présenter un résumé complet des faits entourant « l’affaire Hernandez ». Vous trouverez dans ce texte tous les détails concernant l’accusation de meurtre au premier degré d’Odin Lloyd.  Il sera également question du double meurtre dont Hernandez est actuellement soupçonné.

Mon objectif, comme d’habitude, est de présenter le meilleur résumé possible des faits afin que chacun puisse se faire sa propre opinion.

Je vous préviens à l’avance que les faits que vous lirez dans ce texte sont choquants et troublants.  Nous sommes en présence d’une série de faits qui semblent directement tirés d’un film de maffia du style « le parrain ».

Ce que je constate, et je trouve cela bien triste, c’est qu’au fond, on connaît bien mal les athlètes qu’on encourage.  C’est probablement le principal constat qu’on peut tirer de cette triste histoire.

RÉSUMÉ DES FAITS CONCERNANT LE MEURTRE D’ODIN LLOYD

Les faits que vous lirez dans cette partie du texte son donc directement tirés de l’exposé des fait que le procureur du comté de Bristol (William McCauley ) a présenté à la juge Renée Dupuis, de la cour supérieur du comté de Bristol lors de la comparution du 27 juin 2013.

Avant de débuté le récit des faits, rappelons qu’Odin Lloyd (la victime), un joueur de football semi-professionnel âgé de 27 ans est une connaissance d’Hernandez (il fréquente la sœur de la conjointe d’Hernandez).

Le 14 juin 2013, Aaron Hernandez aurait été vu en compagnie d’Odin Lloyd (la victime) dans un club de nuit situé à Boston.  Hernandez et Lloyd aurait eu une dispute parce que Lloyd aurait adressé la parole à un groupe d’hommes avec qui Hernandez était en conflit.

Le 16 juillet 2013, soit la vielle du présumé meurtre, Hernandez envoie un  «message texte » à deux amis (les deux présumés complices Carlos Ortiz et Aaron Wallace) en ces mots : « please, make it back ».  Les deux présumés complices quittent alors le Connecticut et conduisent jusqu’à la résidence d’Aaron Hernandez où ils arrivent quelques heures plus tard.   Pendant ce temps, Hernandez envoie un deuxième « message texte », à Lloyd cette fois-ci, en lui indiquant qu’ils doivent se rencontrer.

Le 17 juin 2013, à 1h02 du matin, une caméra de surveillance montre Hernandez quittant son domicile en compagnie de deux hommes (les présumés complices Ortiz et Wallace).  Hernandez porte alors une arme et déclare «you can’t trust anybody » (« vous ne pouvez  faire confiance à personne »).   Les trois hommes embarquent alors d’un véhicule Nissan gris en direction du domicile de Lloyd.

À 2h32 du matin (toujours le 17 juin 2013), la Nissan grise arrive au domicile de Lloyd situé à Dorchester au Massachussetts.  Hernandez envoie alors un message à Lloyd lui indiquant qu’ils sont arrivés.  Lloyd grimpe à bord du Nissan Gris en compagnie des trois hommes.   Le véhicule se dirige alors en direction du parc industriel de North Attleborough (où le corps d’Odin Lloyd sera éventuellement retrouvé).  Ce parc industriel est situé à un peu plus d’un (1) kilomètre du domicile d’Aaron Hernandez.

À partir de 3h07 du matin, Lloyd envoi une série de quatre « messages textes » à sa sœur.  Tout d’abord : « did you see who i’m with » (« as-tu vu avec qui je suis? »).  Puis, à 3h11, « hello?? ».  La sœur de Lloyd répond alors « who? (qui?).  À 3h22, Lloyd répond « nfl ».  Puis, à 3h23 : « Just so you know » (juste pour que tu saches).

Des témoins aperçoivent alors le véhicule Nissan gris d’Hernandez avec les quatre (4) individus à bord.  Des caméras de surveillance filment également le véhicule dans le parc industriel.  Quelques instants plus tard, soit autour de 3h26, les mêmes témoins entendent plusieurs coups de feu.

À 3h27, une caméra de surveillance capte le véhicule Nissan gris des suspects quittant le parc industriel en direction du domicile d’Hernandez.

À 3h29, le véhicule Nissan Gris arrive au domicile d’Hernandez (toujours à North Attleborough).  Des caméras de surveillance montrent Hernandez sortant de Nissan et entrant dans son domicile avec un fusil à la main.  Puis trois hommes (incluant Hernandez) descendent au sous-sol et les caméras de surveillance sont ensuite détruites.

Le jour même, Hernandez fait appel à une compagnie de nettoyage pour nettoyer son domicile.  De plus, les caméras de sécurité du domicile sont détruites ainsi que le cellulaire d’Hernandez.

Le corps de Lloyd est retrouvé dans le parc industriel de North-Attleboro.  Toujours selon le récit du procureur William McCauley, le corps d’Odin Lloyd est criblé de 5 balles de calibre .45.  Détails particulièrement horrible, Lloyd, dans un dernier geste désespéré, aurait levé les bras pour tenter de se protéger (quelle horreur).

Les policiers, qui ont perquisitionné deux (2) fois le domicile d’Hernandez devront attendre plus d’une semaine avant de procéder à son arrestation soit le 26 juin 2013


Aaron-Hernandez-lawyerRÉSUMÉ DES PROCÉDURES JUDICIAIRES

Le 26 juin 2013, Hernandez a comparu une première fois devant le tribunal (tout le monde a vu les images terribles d’Hernandez emmené devant le tribunal, portant un chandail blanc recouvrant ses bras menottés, ne montrant absolument aucune émotion).

Le 27 juin 2013 (soit le lendemain), Hernandez comparaît de nouveau devant la cour supérieure du comté de Bristol.  Hernandez est alors représenté par l’avocat James Sultan.

Sultan fait valoir que la preuve de la couronne est uniquement circonstanciel (ce qui est vrai).  Il n’y a pas de témoin direct du meurtre, pas d’aveu et l’arme du crime n’a pas été retrouvée.  Selon lui, la preuve ne justifie pas la détention d’Hernandez jusqu’à son procès.

Néanmoins,   après avoir entendu le récit des faits et les arguments des procureurs, la juge Renée Dupuis tranche autrement et refuse la remise en liberté d’Hernandez. Elle reporte le dossier au 24 juillet 2013.  La juge qualifie la preuve de « circumstantiel, but very, very strong » (« circonstancielle, mais très très forte »).  On pourrait dire que la juge est persuadée, au vu de la preuve, qu’il existe une « probabilité marquée de condamnation » dans le cas d’Hernandez.

LE DOUBLE MEURTRE DE DANIEL ABREU ET SAFIRO FURTADO SURVENU EN JUILLET 2012.

Comme il arrive souvent dans ce genre de situation, les enquêteurs se mettent immédiatement au travail pour faire des liens avec des affaires passées non résolues.

Ainsi, le Boston Globe (citant des sources internes à la police), annonçait qu’ Hernandez serait suspecté dans une affaire de double meurtre qui a eu lieu à l’été 2012.

Le 16 juillet 2012, autours de 2h00 du matin, Hernandez se trouve au club Cure situé sur l’avenue Shawmut à Boston en compagnie de cinq (5) autres individus.  Une querelle éclate alors entre les deux victimes (Abreu et Safiro) et le groupe d’Hernandez.

Peu après, les victimes (Abreu et Safiro) quittent le club à bord d’une BMW Sedan en compagnie de trois (3) autres individus.

Selon plusieurs témoin, alors que la BMW est immobilisée à l’intersection des rues Shawmut et Herald, un SUV gris avec une plaque d’immatriculation du Rhode Island se porte à sa hauteur.  Une fusillade s’ensuit.  Les deux (2) victimes (Abreu et Furtado) sont tuées sur le coup de plusieurs balles de fusils.  Un 3e individu est blessé au bras.  Les deux autres passagers ne sont pas blessés.

Le SUV gris n’a jamais été retrouvé.  On ne peut pas dire, à l’heure actuelle, si Hernandez se trouvait à bord du véhicule.

Les deux (2) victimes n’avaient aucun lien connu avec le crime organisé.  Ils travaillaient tous les deux pour une compagnie de nettoyage de Dorchester.

A ce stade-ci, il est beaucoup trop tôt pour se prononcer à savoir si des accusations seront portées contre Hernandez relativement à cette affaire de double meurtre.

Mais on ne peut que constater qu’il existe des similitudes troublantes entre cette affaire non résolue et le meurtre d’Odin Lloyd.

062713-NFL-Patriots-Aaron-Hernandez-trialJPG

LA RÉACTION DES PATRIOTS

Dans les minutes qui ont suivis la comparution d’Hernandez le 26 juillet 2013, les Patriots ont annoncé qu’ils mettaient fin à son contrat.

Rappelons qu’il y a un an, Hernandez a signé un généreux contrat d’une valeur de plus de quarante (40) millions de dollars.

Par contre, ce qu’on sait, c’est que les Patriots ont offert d’échanger tous les chandails « officiels » portant le nom et le numéro d’Hernandez contre celui de n’importe quel autre joueur.  Le porte-parole des Patriots a expliquer que de nombreux enfants aiment porter leur chandail aux couleurs de l’équipe et qu’il leur sera difficile de comprendre pourquoi leurs parents (avec raison d’ailleurs) leur interdise de le porter.  Un geste de classe selon moi.  La meilleure chose que les Patriots pouvaient faire à ce stade-ci.

LES PRONOSTICS SUR LE FUTUR D’HERNANDEZ

Il est évidemment beaucoup trop tôt pour se prononcer sur les possibilités qu’Hernandez soit reconnu coupable des infractions dont il est accusé.

Mais qu’il soit trouvé coupable des infractions dont il est accusé ou non,  la carrière d’Hernandez dans la NFL est terminée.

Un commissaire, contrairement à un jury, n’aurait pas à être convaincu hors de tout doute raisonnable de la culpabilité d’Hernandez pour le suspendre.  Il aurait simplement à être convaincu en vertu d’un fardeau civil (prépondérance des probabilités) que la conduite d’Hernandez a été préjudiciable à la ligue, ce qui est le cas, sans l’ombre d’un doute.

Je voulais clarifier ce point.

EN CONCLUSION

Ce qui est particulièrement troublant dans toute cette affaire, c’est la façon dont le crime a été commis.

On est loin, ici, du « crime passionnel ».  De la façon dont les faits sont présentés, on semble plutôt être en présence d’une « exécution » pure et simple.  Une « exécution » digne d’une scène du film « le parrain ».

De plus, et je ne veux pas tomber dans la spéculation, mais je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il n’est pas impossible qu’Hernandez ait joué une saison complète tout en ayant été impliqué dans une affaire de double meurtre  l’été passée.

Le type d’évènements dans lequel Hernandez a été impliqué est imprévisible.  Lorsqu’une équipe repêche un joueur, elle ne peut pas prévoir qu’il pourrait éventuellement se transformer en meurtrier.

Cependant, notre responsabilité en tant qu’amateurs est de se garder une réserve avant d’élever ces joueurs, qui n’ont parfois rien d’admirable à l’extérieur du terrain, au rang d’idoles sportives.

Voilà.

La prochaine fois que je vous parlerai de football, j’espère qu’ il sera question de « x » et de « o », de camps d’entraînement, de préparation en vue de la prochaine saison.

La prochaine fois que je vous parlerai des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, j’espère qu’il sera question des passes imprécises de Tim Tebow, du retour au jeu de Rob Gronkowski ou des ballons échappés par le receveur recru Aaron Dobson (il paraît qu’il en arrache celui-là, mais ça, on aurait pu vous le dire avant le début des mini-camps puisqu’on l’avait  vu jouer à Marshall).

De « l’affaire Hernandez », on a déjà trop parlé.

Comme d’habitude, vos commentaires sont bienvenus sur cette page.

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

3 Commentaires
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Diamand

Es tu avocat?

Tony Guzzo

Non pourquoi?

trackback

Sherry

La vie gâchée d'Aaron Hernandez – Le Blitz NFL

NCAA Football

Actualité 2020-21

Nous voici déjà à notre 200ième podcast depuis les tout début de Sports Lucides! Merci à vous d’être présent chaque semaine !

Actualité 2020-21

Troisième semaine d’activité dans la NCAA qui s’annonce intéressante avec notre premier match de la saison contre deux équipes du Top 25. C’est aussi...

Actualité 2020-21

La saison de football de la conférence Big Ten est de retour pour le moment. La ligue a annoncé mercredi matin qu’avec la mise...

Actualité 2020-21

La première vraie semaine d’activité est maintenant derrière nous dans la NCAA. Après une semaine “0” sans trop d’émotions et duels chaudement disputés, mon...

Actualité 2020-21

FOOTBALL IS HERE !!! – Oui, nous allons avoir, en septembre 2020, du football de la NCAA! Dans ce podcast survolté, venez découvrir nos prédictions,...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

La semaine 1 est souvent appelée la semaine des réactions trop fortes. C’est encore pire cette année puisque nous n’avons pas eu de présaison...

Actualité 2020-21

Voici mes options de streamer au poste de QB ainsi que mes starts and sits de la semaine #2.

Actualité 2020-21

Une première semaine difficile, mais fallait s’en attendre… Voici mes choix pour la semaine 2

Actualité 2020-21

Voici l’horaire TV NFL au Québec, Canada et aux USA – semaine 2.

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

3
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x