Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2023-24

Les Coachs en Danger en 2023

La saison dernière, cinq entraîneurs de la NFL ont été congédiés, dont deux qui en étaient à leur première saison au sein de l’équipe. Dans un marché dont le chiffre d’affaires annuel approche rapidement les 20 milliards de dollars, l’incapacité à obtenir des résultats suffisants se traduit par une baisse des profits pour les équipes, ce qui incite les propriétaires à procéder à des changements.

Ne pas réussir des saisons gagnantes est le moyen le plus rapide de se faire congédier. Cependant, plusieurs entraîneurs de la NFL sur la sellette cette année ont des bagues de Super Bowl et un palmarès de succès. À une époque où les propriétaires s’intéressent à ce qu’un entraîneur a fait pour eux ces derniers temps, des échecs répétés pourraient entraîner des changements radicaux qui modifieraient la NFL telle que nous la connaissons.

Mike McCarthy, Cowboys de Dallas

Les Cowboys de Dallas disposent d’un alignement suffisamment bon pour remporter le Super Bowl. S’ils n’y parviennent pas, la faute en reviendra à l’entraîneur Mike McCarthy. Si Dallas n’est même pas capable d’atteindre le championnat de la NFC, après 27 ans d’absence, McCarthy doit être mis à la porte.

Gagner en saison régulière ne signifie pas grand-chose. Alors que les Cowboys sortent d’une saison consécutive de 12 victoires, ils n’ont remporté qu’une seule fois les éliminatoires sous la direction de McCarthy. Si l’on remonte plus loin dans sa carrière d’entraîneur, on constate qu’il est 6-8 en séries depuis 2011. Pendant tout ce temps, il a entraîné un quart-arrière du Temple de la renommée et maintenant l’une des meilleures équipes de la NFL avec une excellente équipe d’entraîneurs pour l’aider.

Il doit également savoir qu’il s’agit de sa dernière chance. C’est la raison pour laquelle McCarthy s’est séparé du coordonnateur offensif Kellen Moore et s’est imposé comme calleur de jeu. Si Dallas ne parvient toujours pas à gagner plus d’un match de séries et que l’attaque démodée de McCarthy et ses défauts en tant qu’entraîneur persistent, il ne sera plus là.


Brandon Staley, Chargers de Los Angeles

Les Chargers de Los Angeles n’ont pas forcément pris la mauvaise décision en gardant Brandon Staley. Il est encore l’un des plus jeunes entraîneurs de la NFL et la courbe d’apprentissage du poste est longue. De plus, le plus gros problème des Chargers se situait au niveau du coordonnateur offensif et Joe Lombardi a été remplacé par une solution plus intéressante (Kellen Moore), ce qui devrait faire une énorme différence.

Staley est donc en bonne place sur la liste des entraîneurs en danger. Los Angeles se classe au 15e rang de la NFL pour le taux de conversion lors des quatrièmes essais (51,72 %), accorde le neuvième plus grand nombre de points en deuxième mi-temps (11,8) et a perdu une avance de 27 points lors de la défaite en éliminatoires contre les Jaguars de Jacksonville, avec un différentiel de plus cinq en revirements.

Si Staley ne parvient pas à gagner un match de séries en 2023, il ne sera plus là. La famille Spanos se sentira beaucoup plus à l’aise en absorbant la seule année restante de son contrat et en le congédiant. De plus, il s’agit d’une équipe de la NFL en Californie du Sud, avec Justin Herbert au poste de quart-arrière, et le club aura bientôt des installations flambant neuves. Si Staley est licencié, ce sera l’un des meilleurs postes disponibles.


Bill Belichick, Patriots de la Nouvelle-Angleterre

Le meilleur entraîneur de l’histoire de la NFL est sur la sellette. Si Robert Kraft n’a pas l’intention de licencier l’entraîneur en chef et directeur général Bill Belichick, il n’est pas déraisonnable de penser qu’il pourrait y avoir une séparation « mutuelle ». D’ailleurs, les Patriots sont clairement en train de préparer un successeur.

Il n’est pas irrationnel de penser qu’un changement se profile à l’horizon. Au cours des quatre dernières saisons, la Nouvelle-Angleterre a atteint deux fois les éliminatoires et n’a pas remporté la moindre victoire en post-saison. Après le départ de Brady, les Patriots n’ont pas remporté l’AFC Est. Comme si cela ne suffisait pas, Belichick s’est mis à dos les joueurs et a mis à l’épreuve la patience de Kraft en prenant la décision inexcusable de nommer Matt Patricia coordonnateur offensif, puis de mettre les problèmes de l’attaque sur le dos du jeune quart-arrière.

Parfois, il est tout simplement nécessaire de procéder à un changement, même si cela signifie se séparer d’un grand entraîneur de tous les temps qui est synonyme de succès pour l’équipe. Si les Patriots n’atteignent pas les éliminatoires cette année, ne soyez pas surpris si Jerod Mayo est l’entraîneur en chef en 2024.


Todd Bowles, Buccaneers de Tampa Bay

Todd Bowles a été choisi pour devenir l’entraîneur en chef des Buccaneers de Tampa Bay après le brusque départ à la retraite de Bruce Arians, au détriment de Byron Leftwich. Un an plus tard, il semble que Tampa Bay ait eu à choisir entre deux options décevantes.

Après un bilan de 24-40 en quatre saisons en tant qu’entraîneur des Jets de New York (2015-18), Bowles a pris en charge un groupe de Buccaneers très chargé l’an dernier. Tom Brady est sorti de sa retraite pour tenter une nouvelle fois de remporter le Super Bowl et Tampa Bay disposait de l’une des attaques et des défenses les plus solides de la ligue. Cependant, les Buccaneers ont terminé avec une fiche perdante et ont subi une défaite de 17 points au premier tour des éliminatoires de la NFL.

Bowles a survécu à la saison à huit victoires, mais Leftwich a été congédié. Bien que cela lui donne une saison supplémentaire pour faire ses preuves, Tampa Bay commencera par Kyle Trask ou Baker Mayfield cette saison et son équipe est bien pire qu’avant. Bowles est facilement l’un des entraîneurs de la NFL en danger en 2023 et il a vraiment l’impression de vivre une saison difficile.


Kevin Stefanski, Browns de Cleveland

Kevin Stefanski a été élu entraîneur de l’année de la NFL en 2020, conduisant les Browns de Cleveland à une fiche de 11-5 et à leur première victoire en éliminatoires depuis des décennies. Au cours des deux années qui ont suivi, Cleveland a enregistré une fiche perdante. Avec une prise déjà contre lui, Stefanski a mis plus de pression sur lui-même pour la saison à venir en faisant un changement au poste de coordonnateur défensif.

Les entraîneurs qui enchaînent les défaites n’ont généralement qu’une seule chance de sauver leur poste. Le licenciement de Joe Woods et son remplacement par Jim Schwartz ont été le dernier geste de Stefanski. Il n’aura pas non plus d’excuses au poste de quart-arrière cette année, Deshaun Watson étant disponible pour l’ensemble des 17 matchs et devant revenir en forme.

Le seul moyen pour Stefanski de sauver son poste est de participer aux éliminatoires. Cleveland compte dans ses rangs certains des joueurs les mieux payés de la ligue, comme en témoigne la masse salariale la plus élevée (266 millions de dollars) de la NFL cette saison. Si les Browns ne répondent pas aux attentes, la place de Stefanski sur la « hot seat » des entraîneurs de la NFL se transformera rapidement en un renvoi à la saison morte.


Josh McDaniels, Raiders de Las Vegas

Les Raiders de Las Vegas n’ont pas perdu de temps pour engager Josh McDaniels en 2022. Naturellement, le propriétaire Mark Davis a décidé d’essayer de recréer le « Patriot Way » à Las Vegas. Dès la première saison de McDaniels, Derek Carr régresse, les Raiders gagnent quatre matchs de moins que l’année précédente et deviennent la première équipe à perdre cinq matchs en une saison alors qu’elle détenait une avance de plus de 10 points.

D’après le bilan de la NFLPA, McDaniels commet les mêmes erreurs à Las Vegas qu’avec les Broncos de Denver. Les joueurs ne se sentent pas écoutés et pensent que l’insistance de McDaniels à les faire rester des heures supplémentaires ne correspond pas à ce que font les équipes gagnantes de la NFL.

Les Raiders ne seront probablement pas une menace sérieuse dans l’AFC la saison prochaine, ce qui signifie que les éliminatoires ne sont probablement pas à portée de main. Si le fait de terminer avec un bilan négatif ne garantit pas le renvoi de McDaniels, il fait partie des entraîneurs de la NFL sur la sellette pour d’autres raisons. S’il ne parvient pas à créer une attaque dans le top 12 et que les joueurs se plaignent de plus en plus dans le prochain bilan de la NFLPA, Las Vegas devra peut-être passer à autre chose pour éviter des résultats encore pires en 2024.


Ron Rivera, Commanders de Washington

Ron Rivera est l’un des entraîneurs les plus respectés de la NFL. Les Commanders de Washington l’ont engagé pour stabiliser la culture, en faisant appel à quelqu’un capable d’inculquer la discipline et d’aider à créer un environnement plus stable. Rivera a tenu ses promesses sur ce plan, mais le nouveau groupe de propriétaires sera beaucoup plus attentif aux résultats.

Le bilan de Rivera est la raison pour laquelle il est sur la sellette en tant qu’entraîneur de la NFL. Au cours des cinq dernières années, y compris la fin de son mandat avec les Panthers de la Caroline, Rivera n’a jamais remporté de victoire. Après la saison MVP de Cam Newton en 2015, Rivera n’a remporté aucun match de séries et affiche un bilan de 51-58-1. Si Washington ne parvient pas à se qualifier pour les éliminatoires alors que la NFC est relativement faible, les nouveaux propriétaires n’auront aucune raison de garder Rivera en 2024.


Matt Eberflus, Bears de Chicago

L’entraîneur en chef des Bears de Chicago, Matt Eberflus, savait qu’il se retrouvait dans une situation délicate. Devenir l’entraîneur d’une équipe disposant d’une marge de manœuvre limitée, d’encore moins de choix de repêchage et de l’une des pires équipes de la NFL, c’est pratiquement l’assurance de perdre des saisons. C’est pourquoi un bilan de 3-14 la saison dernière est parfaitement excusable.

C’est la défense qui place Eberflus en danger des entraîneurs de la NFL. Chicago s’est classée dernière en DVOA défensif la saison dernière, autorisant le quatrième plus grand nombre de verges par match (375,9), le plus grand nombre de points par match (27,2) et le deuxième plus grand nombre de verges par jeu (moyenne (6,1)).

Chicago a donc profité de sa marge de manœuvre à la saison morte pour ajouter beaucoup de talent au front seven. La direction des Bears a fourni à Eberflus les joueurs qu’il souhaitait pour améliorer la défense. Si cette unité n’est pas à la hauteur, les Bears se retrouveront avec un coach à vocation défensive dans une ligue où les passes sont nombreuses, sans que son bilan ne justifie qu’il reste en poste.


Dennis Allen, Saints de la Nouvelle-Orléans

Après le départ de Sean Payton, les Saints de la Nouvelle-Orléans ont procédé à une recherche rapide d’entraîneurs avant de promouvoir le coordonnateur défensif Dennis Allen à la tête de l’équipe. Dans l’ensemble, la défense des Saints a bien fonctionné, mais l’irrégularité de l’attaque s’est traduite par un bilan de 7-10.

Les Saints ont donc signé Derek Carr et Michael Thomas reviendra en bonne santé en 2023. Bien qu’ils aient perdu plus de talent sur le plan défensif, les antécédents d’Allen en matière d’organisation de la défense laissent à penser que cette équipe figurera parmi les 12 meilleures à l’automne. Si la Nouvelle-Orléans ne sort pas en tête de la NFC Sud, qui peut être gagnée, tout peut arriver.

N’oublions pas qu’Allen affiche un bilan de 15-38 en quatre saisons en tant qu’entraîneur en chef de la NFL et que ses équipes ont l’habitude de ne pas se montrer à la hauteur dans les situations critiques. La Nouvelle-Orléans lui a accordé une deuxième saison et un nouveau quart-arrière devrait l’aider, mais Allen est fermement en danger en tant qu’entraîneur de la NFL et il n’aura jamais une troisième chance d’être un entraîneur-chef de la NFL.


Classement à Tony Guzzo

#1 étant le premier à être congédié !

  1. Mike McCarthy, DAL
  2. Todd Bowles, TB
  3. Ron Rivera, WAS
  4. Brandon Staley, LAC
  5. Kevin Stefanski, CLE
  6. Dennis Allen, NO
  7. Matt Eberflus, CHI
  8. Josh McDaniels, LV
  9. Bill Belichick, NE

Source: Sportnaut.com

Écrit Par

Fondateur de leblitznfl.com - qui a été créé en 2011. Fanalyste Sportif qui suit l'actualité sportive / Sports Fanalyst following worldwide sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 63 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2023-24

Tout se résume à ceci. Après plus de trois longs mois de matchs, la saison 2023 de football universitaire entre dans sa phase d’après-saison,...

Actualité 2023-24

Le programme complet des Bowls du football universitaire pour la saison 2023 comprend 43 matchs répartis sur trois semaines en décembre et janvier. L’action...

Actualité 2023-24

Le classement final du College Football Playoff pour les quatre équipes en demi-finale a été révélé dimanche. Michigan affrontera Alabama et Washington croisera le...

Actualité 2023-24

Notre ami @BW_Wallette du ⁠Podcast Triple Option⁠ nous présente son bilan de mi-saison dans la NCAA football ainsi que ses prédictions de fin de...

Actualité 2023-24

Wallette est venu nous présenter les joueurs et les équipes à surveiller pour la prochaine saison dans la NCAA football. On parle également du...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2023-24

Wallette du podcast Triple Option nous présente les espoirs QB et les autres espoirs à surveiller pour le repêchage NFL 2024 – Bon visionnement...

Actualité 2023-24

On prépare tranquillement pour le Repêchage NFL 2024 avec quelques nouvelles et les besoins de certaines équipes – Bon visionnement !

Actualité 2023-24

Pour la première fois, nous avons eu Vince Cauchon comme invité. Nous avons parlé de football amateur et professionnel, de la belle ville de...

Actualité 2023-24

BetMGM a dévoilé ses projections de victoires pour chacune des équipes de la NFL et dans cet épisode, nous vous présentons nos réactions face...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.