Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2020-21

État des forces semaine 6 – Une division historiquement mauvaise!

Tout le monde connait l’année 1984, rendu célèbre par George Orwell. Cependant, 1984, ce n’est pas juste le livre de dystopie le plus connu dans le monde. C’était aussi année de dystopie dans la NFL. Pourtant, les 49ers ont une saison exceptionnelle et Bill Walsh remporte son 2e championnat. Dan Marino deviendra le seul quart-arrière avant les années 2000 à atteindre les 5000 verges de passes. Eric Dickerson bat le record de verges au sol, une marque qui tient encore aujourd’hui. Ainsi, en surface, je devrais parler d’utopie et non de dystopie, il me semble? La réponse est non. Parce que 1984, c’est la seule année où une division a eu une pire fiche après 6 matchs que la NFC Est cette année.

Ça semble impossible à croire vu l’incroyable incompétence de cette division cette année. Comment battre une fiche de 5-18-1 dont seulement 2 victoires hors-division? Comment arriver à un pire résultat qu’une division avec un différentiel de points combiné de -184? Entre les blessures des Eagles, l’horrible défensive des Cowboys et l’impuissance attendue des Giants et des Sans-noms, on peine à s’imaginer que ça déjà été pire. J’aurais aimé lire les État des forces de l’époque, mais ici, c’est la première fois que la meilleure équipe d’une division se classe au 23e rang, et encore là, on pourrait me convaincre que je suis un peu généreux avec les Eagles. J’ai donc voulu plonger en 1984 pour voir ce qui s’est passé avec les Steelers, Bengals, Browns et Oilers.

D’abord, fait notable, il y avait au moins signe de compétence dans cette division. Les Steelers, sous le légendaire Chuck Noll, avaient une fiche de 3-3 après 6 matchs et ont obtenu les 2 seules victoires hors division. Ils allaient terminer l’année avec une fiche positive, donner la seule défaite de la saison aux 49ers et ont même gagné un match de séries.

C’est ailleurs que ça se complique. Les Bengals, la 2e meilleure équipe de la division, ont perdu 5 matchs d’entrée avant de vaincre les Oilers 13-3 dans un match qui devait beaucoup ressembler à celui des Giants contre les WFT. Vous pensez que les 15 revirements des Cowboys sont mauvais cette saison? Les Bengals en avaient 22 en 6 matchs, dont 15 dans une série de 3 matchs. Ils allaient perdre le match suivant avant de remonter pour finir avec une fiche respectable de 8-8 et Boomer Esiason y joue ses premiers matchs dans la NFL.

C’est sans surprise que les Browns se retrouvent dans un record de médiocrité. C’était pourtant une organisation compétente à l’époque. Tout comme les Bengals, ils n’ont obtenu qu’une petite victoire contre 5 défaites, un gain toutefois obtenu contre les Steelers. Au final, ils perdront 7 de leurs 8 premiers matchs, congédieront leur entraîneur à la 8e semaine, remplacé par Marty Schottenheimer, pour remonter et terminer avec 5 victoires. Personne ne sera surpris qu’il s’agît de la seule saison de Paul MacDonald comme partant dans la NFL, lui qui complète 55% de ses passes pour 14 touchés contre 23 interceptions et 16 ballons échappés!

Les Oilers complètent le portrait comme étant la pire équipe de ce groupe, et de loin. Ils perdent leurs 6 premiers matchs par au moins 10 points, une tendance qui se poursuivra pour 10 matchs! Le nouvel entraîneur, Hugh Campbell, 5 fois champions de la coupe Grey avec les Eskimos, amène son quart-arrière chez les Eskimos avec lui, un certain Warren Moon. Ce n’est pas grâce à cette saison qu’il sera élu au Temple de la renommée, n’obtenant que 12 passes de touché contre 14 interceptions.

Donc, pour récapituler, la seule division ayant été pire que la NFC Est après 6 matchs a finalement obtenu 25 victoires. C’est donc 20 victoires après la 6e semaine, soit autant que de défaites, une victoire contre l’une des meilleures équipes de l’histoire, une victoire en séries et les débuts d’un entraîneur iconique et de 2 quarts allant être élu au Temple de la renommée. En fin de compte, on est loin de la dystopie. Est-ce qu’une équipe de la NFC Est peut atteindre, ne serait-ce qu’un seul de ces exploits? On aimerait y croire.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang de la semaine précédente

1 (3). Chiefs (5-1)
Déjà de retour au premier rang! Les Chiefs ne connaissent pas 2 mauvais matchs de suite. Sous la pluie à Buffalo, ils ont dominé les Bills au sol pour 245 verges, un fait impressionnant quand on considère tous les trous sur la ligne à l’attaque.

2 (5). Steelers (5-0)
Il y a un monde de différence entre la ligne offensive décimée des Eagles et celle dominante des Browns. Pourtant, les Steelers ont anéanti toutes les deux comme si elles étaient de même calibre. Une autre prestation remarquable de cette défensive.

3 (2). Seahawks (5-0)
Dernière équipe invaincue dans la conférence, les Seahawks profitent d’un congé avant 2 matchs de division importants. Ils ont jusqu’ici été très mauvais en défensive, mais encore meilleurs en attaque que mauvais en défensive, ce qui explique leur fiche immaculée. Russell Wilson a pour le moment l’avantage pour le titre de joueur par excellence.

4 (4). Ravens (5-1)
Les Ravens survivent à un assaut improbable de fin de match des Eagles. Cela devrait tenir de leçon, ils ont baissé leur garde et on commit de nombreuses pénalités, ce qui a failli dérailler un après-midi en apparence aisé.

5 (6). Titans (5-0)
Derrick Henry a obtenu un match de 200 verges au sol pour une 3e saison de suite, et son combo avec Ryan Tannehill, officiellement un bon quart-arrière, permet aux Titans de vaincre les Texans. Le genre de victoire réservée aux meilleures équipes, mais on aimerait en voir un peu plus de leur défensive.

6 (11). Buccaneers (3-2)
À voir la défensive des Bucs éteindre Aaron Rodgers et les Packers, on avait des flashs des 49ers de l’an dernier. On sentait que c’était une équipe qui voulait prouver sa valeur après 10 jours à penser à la défaite contre les Bears.

7 (1). Packers (4-1)
J’aimerais savoir ce que Matt LaFleur dit à son équipe quand elle revient d’un congé, parce qu’ils ont perdu leurs 2 matchs depuis l’an dernier par un pointage de 75-18, avec 200 verges d’attaque en moyenne. C’est inquiétant parce qu’ils semblent avoir les mêmes failles que l’an dernier contre les défensives élites et le jeu au sol.

8 (7). Bills (4-2)
Deuxième match de suite où les Bills sont dominés par une des meilleures équipes de la conférence. Comme quoi ils ne sont peut-être pas encore dans cette catégorie. Leur force de l’an dernier, leur défensive, en arrache en ce moment.

9 (10). Raiders (3-2)
Un congé mérité pour les Raiders, qui représentent une des belles surprises cette saison. On se rappelle toutefois qu’ils avaient la même fiche à ce stade l’an dernier avant de terminer avec une fiche négative et qu’ils n’ont pas de match facile en vue.

10 (14). Bears (5-1)
Tandis qu’il se marque plus de points que jamais dans la NFL, les Bears vont en direction inverse, ayant limité 4 de leurs 6 adversaires sous la barre des 20 points, sans jamais donner plus de 26 points. Ça fera plaisir aux nostalgiques du football de la vieille école et c’est typique des Bears, une équipe qui a toujours été meilleure en défensive qu’en attaque.

11 (12). Saints (3-2)
Congé pour les Saints, qui devraient retrouver Michael Thomas après la pause. Ça fera du bien à Drew Brees de retrouver son meilleur ami, c’est cependant de l’autre côté du ballon que se trouvent les inquiétudes principales. Seuls les Falcons ont permis plus de touchés par la passe que les Saints.

12 (8). Rams (4-2)
Un match à oublier pour les Rams. Ils sont sortis à plat contre les 49ers alors qu’ils pouvaient porter un dur coup à leurs rivaux de division. On regarde leurs victoires, contre les 4 équipes de la pire division depuis longtemps, et on se demande à quel point leur fiche est légitime.

13 (13). Panthers (3-3)
Les Panthers vont s’en vouloir d’avoir gaspillé 2 séquences de 4 jeux à l’intérieur du 10 des Bears. Contre cette défensive, marquer des placements au lieu de touchés est impardonnable.

14 (9). Patriots (2-3)
Complètement hors rythme après 2 semaines sans trop savoir s’ils pouvaient pratiquer et qui serait de la partie. Ça aurait pu être bien pire sans un beau travail en défensive pour limiter les dégâts.

15 (16). Colts (4-2)
Ils survivent à un horrible début de match pour revenir de 21 points et gagner. Leur réaction après s’être creusé un trou était très importante pour Philip Rivers, alors que l’ombre de Jacoby Brissett émergeait sur cette offensive.

16 (15). Browns (4-2)
Quand les Browns perdent cette saison, ils perdent par beaucoup. Le pointage cumulé de leurs deux défaites, 76-13, montre qu’ils ont encore un retard significatif avec leurs comparses de division.

17 (17). Cardinals (4-2)
Les Cards profitent d’une équipe complètement amorphe pour chercher leur 4e victoire. Kyler Murray était beaucoup trop rapide pour la défensive des Cowboys. Il est tellement dangereux sur ses courses, mais même dans un massacre on sent qu’il y a d’énormes progrès à faire sur l’attaque aérienne.

18 (18). Chargers (1-4)
Les Chargers ont leur lot de blessés et une semaine de congé à l’improviste est peut-être la chance dont il avait besoin pour conjurer leur mauvais sort. On a très hâte de voir la continuation de l’explosif Justin Herbert.

19 (22). Lions (2-3)
Affronter les Jaguars au retour d’un congé, c’est l’équivalent de revenir de vacances le jour du party de Noël. Aucune difficulté pour les Lions cette semaine et l’on souhaite avoir assisté à l’éclosion anticipée de D’Andre Swift.

20 (23). Dolphins (3-3)
Vous vous souvenez la dernière fois que les Dolphins étaient favoris par plus d’un touché? Ils ont non seulement comblé l’écart, mais détruit les Jets pour leur premier blanchissage en 6 ans. On s’attendait à ce qu’ils soient meilleurs que les Jets. Mais être devant les Pats après 6 semaines? Wow!

21 (24). 49ers (3-3)
La défensive des Niners montre un peu de fierté contre les Rams après une prestation risible contre les Dolphins. Ils avaient besoin de cette unité, particulièrement en 2e demie quand il semblait évident que Jimmy G n’avait pas encore retrouvé tous ses repères.

22 (26). Broncos (2-3)
C’est une bonne chose que les Broncos aient résisté à la remontée des Pats parce qu’ils ont dominé ce match. Une victoire méritée, même après un retour manqué de Drew Lock et un opportunisme défectueux dans le territoire des Pats.

23 (21). Eagles (1-4-1)
Carson Wentz va avoir vieilli de 10 ans à la fin de la saison. Il termine le match dans une offensive sans 9 de ses 11 partants, se prend une rafle de coups chaque semaine et amène quand même les Eagles à quelques centimètres d’une prolongation contre l’une des meilleures équipes de la NFL.

24 (25). Texans (1-5)
Libéré de Bill O’Brien, les Texans sont bien plus compétitifs, mais leurs problèmes en défensive sont loin d’être réglés. Ils ont donné 601 verges d’attaque aux Titans, dont 263 au sol. On comprend un peu mieux pourquoi Romeo Crenell a tenté le converti de 2 points à la fin. Il savait que sa défensive n’arrêterait plus les Titans.

25 (27). Falcons (1-5)
Pour une fois ils maintiennent une avance. Le changement de garde et le retour de Julio Jones soulagent les Falcons. Première victoire en plus de 9 ans pour Raheem Morris comme entraîneur-chef.

26 (19). Vikings (1-5)
Décevants les Vikings, une semaine après avoir chauffé les Seahawks. Kirk Cousins est le nouveau meneur pour les interceptions, lui qui en a lancé 3 contre les Falcons, la pire défensive de la NFL contre la passe. On sent que cette équipe est meilleure que la somme de ses parts. C’est mauvais signe pour Mike Zimmer.

27 (20). Cowboys (2-4)
Un meneur de division au 27e rang? Sans aucun doute. Andy Dalton est peut-être un vétéran avec des armes intéressantes, mais il n’a pas le bras ni les habiletés athlétiques de Dak Prescott, et sa ligne à l’attaque est aussi amochée que celle des Eagles. Sans compter qu’on les sent tellement mal préparés. Et je n’ai même pas mentionné la défensive.

28 (29). Bengals (1-4-1)
Les Bengals devraient donner un coup de fil à Éric Gagné, car ils sont incapables de finir leurs matchs. C’est la troisième fois cette année qu’ils ont le ballon avec la chance de prendre les devants en fin de 4e quart ou prolongation et qu’ils ratent leur occasion. Évidemment, ça aurait été plus facile s’ils n’avaient pas gaspillé une avance de 3 touchés.

29 (28). Giants (1-5)
La définition d’une victoire laide. On oublie la façon et on se concentre sur le résultat, les Giants sont maintenant à 1 match du sommet de la division. Sans blague! Ils devront montrer un quelconque progrès en attaque pour rivaliser avec les Eagles et Cowboys.

30 (31). Washington FT (1-5)
Ron Rivera a toujours été un gambler et dans une saison d’essais/erreurs, on le comprend d’avoir testé son équipe dans une situation critique, même si l’enjeu était grand. Au moins cette semaine, l’effort était présent.

31 (30). Jaguars (1-5)
Les Jaguars ont eu un botteur différent pour leurs 5 derniers matchs et ont manqué un botté dans chacun de ces matchs. Ça n’explique pas leur défensive qui a accordé 30 points ou plus dans ces 5 matchs ni leur attaque qui peine à bouger le ballon. Mais c’est un bel exemple du genre de football qui se joue à Jacksonville dernièrement.

32 (32). Jets (0-6)
Cette saison, Trevor Lawrence a complété 73% de ses passes et 15 touchés contre une seule interception, en plus de 4 touchés au sol. Il a une fiche de 34-1 comme partant à Clemson depuis 2018. S’il y a bien une année pour être historiquement mauvais, c’est cette année.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 397 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

OH MY GOD ! Le top 25 du « vrai » comité est sortie et les réactions « fuses » de PARTOUT. Les internets sont en...

Actualité 2020-21

Il y a 22 matchs sur nos écrans cette semaine! 22!!! Beaucoup de matchs de rivalités, beaucoup de matchs importants. Je ne ferais pas...

Actualité 2020-21

La première édition du Top 25 des éliminatoires de football universitaire de cette saison a été dévoilée mardi soir – et son top quatre...

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

Actualité 2020-21

On sort enfin un Top 10 qu’on pourra comparer à celui du comité qui se rencontre actuellement pour leur premier essaie de la saison....

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

OH MY GOD ! Le top 25 du « vrai » comité est sortie et les réactions « fuses » de PARTOUT. Les internets sont en...

Actualité 2020-21

Il y a 22 matchs sur nos écrans cette semaine! 22!!! Beaucoup de matchs de rivalités, beaucoup de matchs importants. Je ne ferais pas...

Actualité 2020-21

À noter que le match Ravens-Steelers a été reporté à ce dimanche après-midi, bonne action de grâce américaine à nos voisins du sud.

Actualité 2020-21

Le programme de Thanksgiving de la NFL suivait le principe de sauver le meilleur jusqu’à la fin, mais ensuite 2020 s’est mis sur son...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x