Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2019-20

X’s et O’s Super Bowl LIV – Le paradis des offensives articulées

Le Super Bowl implique toujours deux bonnes équipes, mais celui-ci est particulièrement intrigant comme duel, avec deux excellentes équipes, spectaculaires et innovantes. C’est encore plus vrai pour les fans qui aiment la tactique : Andy Reid et Kyle Shanahan sont définitivement parmi les 3 ou 4 entraîneurs les plus imaginatifs et efficaces en terme de plan de match et de Xs et Os offensifs. C’est donc du bonbon de décortiquer ce match.

Ceci dit les duels les plus intéressants sur papier tombent parfois à plat côté spectacle. On espère tous un match comme le choc entre les Eagles et Pats de 2017-2018. Si je regarde les 20 dernières années, les matchs Bucs/Raiders, Saints/Colts et surtout Seahawks/Broncos, tous parmi les plus anticipés, nous ont donné deux raclées et un match qui s’est décidé au 3e quart. Des duels qui semblaient inégaux (Giants/Patriots, Steelers/Cardinals, Patriots/Rams en 2001) nous ont donné des classiques pourtant.

Le match de cette année nous donne une équipe, les Chiefs, qui n’est pas allée au Super Bowl depuis 50 ans, se sentant comme s’ils s’étaient fait voler leur place l’an dernier et qui ont fait des changements drastiques en défensive dans le but clairement avoué de se rendre au Super Bowl. À l’inverse, les 49ers et leurs 5 trophées Lombardi en 6 présences, étaient sur une lancée en fin de saison 2017, mais ont connu une saison misérable en 2018, se retrouvant avec la 2e pire fiche de la ligue (et, fort heureusement, le 2e choix au repêchage). Quand même convaincus qu’ils étaient à quelques joueurs (incluant un QB en santé) d’être compétitifs, ils ont connu un très bon repêchage, dépensé des $ pour ajouter des agents libres et échangé des choix de 2020 pour être meilleurs tout de suite. Le contraste est frappant.

Cliquez sur la bannière pour la section spéciale du Super Bowl 54

Quand les Chiefs ont le ballon

Les défensives gagnent des championnats. Chaque fois qu’une défense dominante s’est rendue au Super Bowl, qu’on remonte aux Bears de 85 en passant par les Ravens, Bucs, Seahawks (et peut-être les Pats de l’an dernier), ils ont gagné. Est-ce que les 49ers sont une défense dominante, ou seulement une bonne défense?

Et l’autre question, c’est est-ce qu’une défense dominante, avec les règlements actuels, c’est possible?

Le « over/under » établi par Vegas est de 54,5, ce qui sous-entend que 28 points gagnent le match. Les 49ers ont accordé 31 points aux Rams, 46 aux Saints et 29 aux Falcons en trois matchs consécutifs en décembre. Outre ces matchs, ils n’ont jamais accordé 28 points, mais ont aussi 3 matchs consécutifs de 25, 26 et 27 en novembre, contre des équipes (Arizona 2x et Seattle) bien moins explosives que les Chiefs. Je veux bien croire que Dee Ford et Kwon Alexander n’étaient pas en uniforme, j’en conclu que le scénario d’une domination de leur défense (comme on a vu les Seahawks dominer les Broncos en 2013 par exemple) est fort peu probable.

L’attaque des Chiefs pose plusieurs problèmes, et nous savons qu’avec deux semaines de préparation, Andy Reid aura sa machine prête à rouler à fond. Reid est 18-3 en saison après un bye et 6-1 en séries, la défaite étant au Super Bowl contre les Patriots. La D de Robert Saleh et les 49ers est plus axée sur l’exécution que sur la surprise, donc Reid a une excellente idée des couvertures qui lui seront présentées et il aura des designs de jeu pour les exploiter. En particulier, les 49ers sont une des, sinon l’équipe qui joue le plus en zone. Mahomes découpe la zone, il  l’a fait toute l’année. Quand il a été freiné, c’était contre le homme à homme. Cependant c’était pendant qu’il était limité par les blessures, car un des remèdes contre le H@H est sa mobilité : courir quand la D a le dos tourné ou simplement pour gagner du temps pour que ses receveurs se démarquent. Je m’attends à ce qu’ils soient fidèles à leur ADN et qu’ils jouent en zone la majorité du temps.

La zone est plus vulnérable au « Run/Pass option » (“RPO”), et Andy Reid adore les RPO. Ne soyez d’ailleurs pas surpris si les Chiefs courent plus qu’on ne s’y attend, s’ils appellent les RPOs et que la D des 49ers ne respecte pas la course, la bonne lecture sera de remettre le ballon. C’est probablement ce que les Niners vont faire, de forcer par leurs actions les Chiefs à enlever le ballon des mains de Mahomes, et à faire la remise à Williams, auquel cas leur attaque au sol devrait être plus performante qu’anticipé. Est-ce que Andy Reid aura la patience de garder le cap et de prendre les verges au sol qu’on lui donne? Ça reste à voir.

Ce duel entre une excellente offensive et une excellente défensive pourrait se terminer par une victoire décisive dans un sens comme dans l’autre, mais je m’attends plus à un succès mitigé des deux côtés. Je pourrais vous parler de ce duel pendant 50 pages, mais je résume en deux grandes questions clés ce qui va décider de ce duel :

Est-ce que les Niners pourront mettre de la pression sur Mahomes avec seulement 4 joueurs?

Ils ont les chevaux pour le faire, avec Bosa, Armstead, Buckner, Ford, et en rotation, Solomon Thomas et DJ Jones. Personne n’a 4 « studs » à mettre sur le front en situation de passe comme les Niners, et peu  ont autant de profondeur (qui sera important si Mahomes se met à courir et si les Chiefs lancent 60 passes, tout le monde va manquer de souffle en défense.) On a vu les stats quand Ford et Bosa sont ensembles, c’est débile. Ce n’est donc pas par chauvinisme que je place Laurent Duvernay-Tardif et la OL des Chiefs comme une clé de leur victoire. Le RT Mitchell Schwartz a été excellent toute la saison et particulièrement dominant, sinon parfait, en deux matchs de séries. J’ai hâte de voir si les Niners, qui ne gênent par pour déplacer Bosa et lui donnent souvent le OT le plus faible adverse, vont tenter d’éviter Schwartz ou lui opposer Bosa et espérer que les autres gagnent ailleurs. Le LT Eric Fisher a manqué la moitié de la saison et son retour a coïncidé avec l’envol des Chiefs. S’il n’a jamais été à la hauteur de son rang de repêchage, il est néanmoins adéquat à son poste et ça fait une grosse différence. Le maillon le plus faible est à l’intérieur, où LDT est le mieux payé des trois et doit connaître un fort match en support au jeune centre Austin Reiter et au vétéran Stefen Wisniewski, qui a pris le poste de LG en fin de saison et fait le travail. Cette question est cruciale.

Une des façons que les Chiefs vont certainement utiliser pour ralentir et faire hésiter Bosa et compagnie est leur excellent arsenal de passes voilées (un classique de Reid depuis 20 ans) et on a d’ailleurs vu les Packers réaliser leur meilleure séquence offensive contre les 49ers avec une succession de passes voilées, tirant avantage de l’agressivité de la DL des Niners. On a vu les Titans la semaine dernière se placer en homme à homme, puis reculer en zone et n’utiliser que 3 joueurs pour mettre de la pression avec un espion sur Mahomes. Il a fini par les découper en morceaux. On a vu la semaine précédente les Texans utiliser le blitz avec du homme à homme derrière (et personne ne pouvait suivre Kelce), ou jouer en couverture et tenter de mettre de la pression (sans succès) à 4 et Mahomes a gagné plusieurs premiers jeux avec ses jambes. Le système défensif des 49ers est plutôt prévisible, alors je crois que leur plan de match sera assez simple : on attaque à 4, notre DL peut battre votre OL, et on couvre nos arrières. Ce sera important qu’ils réussissent à nuire a Mahomes, et à l’empêcher de créer des jeux de 2e réaction en improvisation. Et si oui, alors…

Comment contenir la vitesse des Chiefs?

Les Chiefs ont le genre de vitesse qu’on ne peut pas simuler. Voici un exemple, contre les 49ers l’an dernier, de jeu improvisé de Mahomes qui gagne du temps et contre lequel il est difficile de garder son receveur aussi longtemps :

Et regardez-moi cette collection de longues passes, c’est digne d’un jeu vidéo :

En supposant que les 4 joueurs du front sont capables de faire une partie du travail seuls, il reste 7 joueurs en défense pour couvrir soit 7 zones (la base de leur defensive 43 cover 3 du style Pete Carroll/Seahawks) ou 5 hommes avec deux joueurs disponibles pour a) doubler Kelce et/ou Tyreek Hill b) jouer en zone profonde ou éliminer les tracés moyens en croisé et/ou c) un espion sur Mahomes. Leur ADN est une defense de zone et les Niners sont la défensive qui a accordé le moins de passes de plus de 20 verges dans toute la ligue. Mais contre Hill, Watkins et Hardman, et contre le bras puissant de Mahomes, il faut couvrir 8-10 verges de plus long, ce qui pourrait craquer l’hermétique zone des Niners. On le sait, Richard Sherman joue à gauche, presque toujours. Il est encore excellent et a fait sa marque de commerce toute sa carrière de jouer en « press » près du receveur sans jamais s’en faire passer une par dessus la tête. Mais il n’a peut-être plus sa vitesse d’antan. Hill, avec son agilité au point de séparation, est en plein de genre de petit receveur « shifty » qui a (relativement) donné du fil à retordre à Sherman dans sa grande carrière. Est-ce que les Chiefs vont faire comme les autres et l’éviter en s’attaquant aux autres, ou est-ce que Reid aura trouvé quelques approches pour exploiter ses faiblesses? Les Niners ont quand même de la vitesse au poste de LB et de S et d’excellentes statistiques en couverture contre les TE (important vs Kelce) et RB adverses, ce qui va aider aussi contre Mahomes et sur les jeux improvisés.

Quand les 49ers ont le ballon

C’est moins glamour, car les unités en présence ne sont pas aussi dominantes, mais c’est possiblement ici que pourrait se décider le match. Car si les 49ers peuvent courir (la faiblesse des Chiefs en D) et contrôler l’horloge, ils vont enlever le ballon des mains de Mahomes. Et si Mahomes est en feu, il va falloir que Jimmy G mette des points sur le tableau aussi. J’ai confiance en Kyle Shanahan, qui est en train de devenir le gourou offensif de la ligue. Quelle excellence il a démontré à placer des joueurs défensifs en position vulnérable, donnant ainsi une chance à ses joueurs de se faire valoir dans des contextes qui leurs sont favorables. Regardez ce bel exemple : il place par le design du jeu son meilleur joueur face au maillon le plus faible de la tertiaire adverse, sachant que ce sera un touché ou une punition, qu’il prédit à l’arbitre.

Il affronte Steve Spagnuolo, dont les performances au Super Bowl font partie de l’histoire de la NFL.

La présence de Mahomes fait en sorte qu’il est improbable que les Niners puissent cacher Jimmy Garoppolo et leur attaque aérienne comme ils l’ont fait depuis sa mauvaise interception face aux Vikings au 2e quart. Il y a donc encore ici deux grandes questions qui décideront de ce duel.

Est-ce que les Chiefs peuvent stopper la course et forcer les Niners à passer?

On sait que la défensive des Packers est maintenant  propriété des Niners. Mais « à qui sont les Chiefs? » ;-).

On pense que Kyle Shanahan est un puriste du « outside zone ». Pour l’arrêter, il faut que les Chiefs « ferment la ligne » (set the edge). Terrell Suggs, récent ajout au front des Chiefs, est un des meilleurs à cet effet. Et il faut de la pénétration du 3T (qui joue entre le OG et le OT), dans ce cas-ci, Chris Jones. Mais Shanny Jr a ajouté à son arsenal une attaque au sol beaucoup plus diversifiée. On a vu le spectaculaire touché la semaine dernière sur un 3e et 8, un bon vieux « trap » avec le garde opposé qui a un angle de bloc facile sur le DE et 36 verges sans se faire toucher plus tard, touchdown.

Les Chiefs ont eu leur part de problèmes contre la course cette saison, mais s’en sont souvent sortis par le simple fait que leur attaque marquait tellement de points que l’adversaire devait abandonner la course. Et le risque serait qu’ils se jettent en malades pour stopper la course et trop d’agressivité serait dangereux contre soit le jeu renversé avec la course aux WRs Samuel ou Sanders, ou encore par le play-action (surtout à Kittle), car personne n’est habile comme Shanahan à vous montrer des passes qui ressemblent exactement à leurs jeux au sol.

Est-ce que les Chiefs ont le personnel pour tenir leur bout contre le personnel de base des Niners (FB, TE)?

En cette ère de jeu ouvert, de formations à 3 et 4 WRs, les 49ers peuvent vous offrir un défi tout autre. C’est-à-dire, toutes sortes de formations et un arsenal complet de combinaisons de tracés à partir de personnel de base, car leur TE George Kittle et leur FB Kyle Juszczyk sont deux pièces maîtresses extrêmement polyvalentes qui peuvent se transformer en bloqueurs, mais sont aussi assez mobiles comme receveurs intérieurs ou même extérieurs. Kittle, capable de bloquer des DE plus gros que lui autant que de battre des S en tracés de passe, est l’arme principale des Niners. Les deux ensembles, ça oblige la défense à faire un choix de personnel qui est difficile, car ces deux joueurs sont de meilleurs bloqueurs que des gars aussi rapides devraient l’être. Les joueurs « hybrides » des Chiefs en auront pour leur argent, je pense entre autres à Daniel Sorensen (qui se fait battre plus souvent qu’à son tour) comme SS et à Tyrann Mathieu, qui devrait voir sa part de Kittle en homme à homme. Mais reste que Spagnuolo va devoir choisir son poison : s’il affronte le personnel de base des 49ers avec son 43 traditionnel, ça laisse Kittle et Juszczyk contre un LB ou Sorensen en couverture de passe. S’il utilise son « nickel », ça donne une chance à ces deux gars-là de 250 lbs et 240lbs bloquer des gars de 190lbs. Ça donne ce qu’on voit sur cette séquence où Juszczyk enterre Tramon Williams :

En résumé, je crois que les forces des 49ers (DL, vitesse aux postes de LB et S, attaque au sol, TE/FB) sont des atouts nécessaires pour peser sur les boutons qui incommodent les Chiefs (besoin de mettre de la pression sur Mahomes, de raccourcir le match et de profiter de S et LBs faibles). C’est donc un excellent adversaire (relativement) pour eux.

Sur le plan des intangibles, la semaine du Super Bowl n’est pas comme les autres, et je salue la présence chez les 49ers de vétérans qui sont passés par le Super Bowl, que ce soient Richard Sherman, Emmanuel Sanders, sans compter Shanahan (comme OC avec les Falcons) et même Garoppolo qui, sans avoir joué dans le gros match, y s’est rendu deux fois et a une idée du cirque qui l’attend. J’ai aussi beaucoup d’admiration pour Andy Reid, mais on peut compter sur lui pour faire une ou deux décisions de gestion de match (temps d’arrêt, 4e essai, etc…) étrange qui, dans un match serré, pourrait aider les Niners à rester dans le match. Enfin, les Chiefs ont l’avantage au niveau des unités spéciales, qui dans un match serré, pourraient faire la différence.

Bon match!

Écrit Par

Blogueur et analyste Québécois sur la NFL en francais, French Canadian NFL blogger and amateur analyst!

2 Commentaires
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] X’s et O’s Super Bowl LIV – Le paradis des offensives articulées […]

[…] X’s et O’s Super Bowl LIV – Le paradis des offensives articulées […]

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 333 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Mine de rien, le mois d’octobre approche à sa fin et on a déjà une belle idée des forces dans la NCAA cette saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

En l’absence de Wallette, je discute de la vedette de 15 ans et neveu de Payton et Eli Manning ainsi que les matchs à...

Actualité 2020-21

Une autre semaine de NCAA, une autre panoplie de matchs plus enlevants les uns que les autres! Cette saison, adaptée, ne cesse de nous...

Actualité 2020-21

Voici l’horaire TV au Québec et le reste du Canada. On n’inclut pas les possibilités sur le WEB.

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

L’imprévisibilité de la NFL à l’honneur pendant la sixième semaine.

Actualité 2020-21

Mine de rien, le mois d’octobre approche à sa fin et on a déjà une belle idée des forces dans la NCAA cette saison....

Actualité 2020-21

Voici la liste des joueurs inactifs pour la semaine 6, revenez sur cette page qui sera mise à jour jusqu’au match du dimanche soir....

Actualité 2020-21

Ci-dessous de 10h00 (HE) à 12h00 (HE), vous trouverez notre couverture en direct de la semaine 6 dans la NFL, sur toutes nos plateformes...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

2
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x