Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2019-20

État des forces semaine 14 : Ravens et 49ers dans une catégorie à part

Quelques grosses défaites dans le top-10 ont marqué cette 15e semaine de jeu, alors que les Seahawks, Pats et Texans ont tous très mal paru. À l’opposé, les 2 équipes qui tiennent les 2 premières places depuis plus d’un mois paraissent aussi fortes que jamais. Je doute qu’il n’y ait grand débat sur leur rang ni sur celui des Saints en 3e place, mais par la suite, on pourrait me convaincre de changer de place chacune des 8 équipes suivantes. Bref, voici mon raisonnement général :

  • Après la victoire spectaculaire des 49ers contre les Saints, j’ai hésité à les mettre au premier rang. Surtout après la séquence qu’ils viennent de terminer : domination totale des Packers, match 50/50 contre les Ravens à Baltimore et victoire en Nouvelle-Orléans dans un feu d’artifice. En fin de compte, j’ai laissé les 2 équipes à leur rang respectif, car je trouvais difficile de descendre les Ravens après un autre effort défensif remarquable.
  • Les Seahawks ne perdent qu’un rang malgré le match à sens unique en faveur des Rams. Je n’avais pas trop pénalisé les Saints après une défaite similaire contre les Falcons, donc je dois être conséquent. C’était un premier vrai mauvais match pour les hommes de Pete Carroll cette saison. Ils vont sortir forts en Caroline dimanche prochain.
  • Les Pats quittent le top-5, et franchement, je les aurais mis plus bas si ce n’était que j’ai mes réserves à propos des équipes qui suivent (et que, vous savez, ça reste les Pats). Je vais peut-être le regretter, mais je ne vois pas de champion du Super Bowl dans cette équipe.
  • Les Texans ont parfois présenté une excellente forme contre de bons adversaires (Saints, Chiefs, Pats) et ont parfois été atroce (Panthers, Ravens, Broncos). On tarde à voir leur vrai visage et c’est pourquoi ils sont derrière les Bills, qui malgré leurs failles, ont une identité bien claire.
  • Pour ce qui est des équipes qui suivent, les 3 avec des fiches de 8-5, j’y vais dans l’ordre : Rams, Titans, Steelers. Les Rams sont ceux avec la meilleure victoire récente, et probablement la meilleure forme dans les 2 derniers matchs et en regardant de plus près leurs défaites, ils n’ont perdu contre aucune mauvaise équipe à l’exception des imprévisibles Bucs. Oui, les Steelers les ont battus, mais les Rams semblent avoir pris une autre vitesse et ont un plus grand potentiel. Et malgré la surprenante séquence des Steelers, ils gagnent tous leurs matchs par de bas pointages, tandis que les Titans ont remporté leurs 3 derniers par 22, 14 et 21 points.
  • Toujours les Giants au dernier rang, mais la lanterne rouge est convoitée par un joueur inattendu : les Jaguars.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine dernière

1 (1). Ravens (11-2)
Neuvième victoire de suite, et durant cette séquence, la défensive des Ravens est celle qui a accordé le moins de verges dans la NFL après celle des Pats. Alors que l’attaque de Lamar Jackson s’est montrée (un peu) plus vulnérable dans les 2 derniers matchs, la défensive, punitions à part, s’est imposée.

2 (2). 49ers (11-2)
Énorme victoire des 49ers, qui prouvent qu’ils peuvent gagner des matchs autant avec leur offensive qu’avec leur défensive. Ils ont passé à travers leur séquence Packers-Ravens-Saints avec 2 victoires et une confiance en bloc en vue des éliminatoires.

3 (4). Saints (10-3)
La défensive a failli à la tâche contre les 49ers, permettant à l’adversaire de remonter une avance dans chacun des 4 quarts. La division est déjà réglée, donc ce n’est pas trop grave. Dans une conférence ultra compétitive, cette défaite pourrait toutefois les priver d’un laissez-passer en première ronde.

4 (3). Seahawks (10-3)
La série de victoires des Sehawks s’arrête à 5. Il s’agit toujours d’une équipe prétendante au titre et Russell Wilson est encore un candidat pour le joueur par excellence, mais disons qu’une personne qui regardait sa première partie de l’année dimanche soir n’aurait cru ni un ni l’autre. Un match à oublier.

5 (6). Chiefs (9-4)
Victoire cruciale des Chiefs en Nouvelle-Angleterre et le titre de la division est maintenant officiel. Tout n’était pas rose dans cette victoire par contre alors que Patrick Mahomes avait la main droite, celle qui lance le ballon, endolorie. La cheville, le genou et la main, c’est une saison douloureuse pour le quart des Chiefs.

6 (5). Patriots (10-3)
Qui sait l’issue du match si les Pats marquent les touchés annulés à cause des erreurs des arbitres? Après tout, les Pats tiraient quand même de l’arrière même avec le touché en question et il restait un quart de jeu. Honnêtement, tout ce brouhaha sur les arbitres masque 2 éléments importants : l’attaque des Pats est lente et inefficace et leur défensive a complètement menotté l’attaque de Pat Mahomes en 2e demie.

7 (7). Packers (10-3)
C’était le spectacle Aaron Jones contre les Redskins, alors que le porteur a mené l’équipe pour les verges au sol et les verges par la passe. Outre Jones, ce n’était pas un très beau match pour les Packers, incapables de bâtir sur une avance de 14 points tôt dans le duel. Heureusement c’était contre les Redskins et les Packers n’ont jamais tiré de l’arrière.

8 (9). Vikings (9-4)
Comme prévu, les Vikings n’ont fait qu’une bouchée des Lions dans une excellente prestation défensive. Les 7 points alloués l’ont été une fois le match bien hors de portée. À ce stade-ci, toutes les victoires sont importantes, et les Rams étant sur une lancée, rien n’est encore joué pour les Vikings.

9 (10). Bills (9-4)
Effort louable dans la défaite, alors que les Bills ont limité Lamar Jackson à son plus bas total de verges au sol depuis la semaine initiale et les Ravens à leur plus bas total de verges de la saison. La défensive, on la sait excellente. C’est en offensive que cette équipe doit progresser.

10 (8). Texans (8-5)
Misère! Les Texans voudront amasser toutes les bandes vidéo du match contre les Broncos et en faire un énorme feu de joie, même dans la chaleur du Texas. Toute la joie venue avec la victoire contre les Pats était disparue au moment où les Broncos ont pris une avance de 38-3 tôt au 3e quart à Houston.

11 (14). Rams (8-5)
Les Rams ont complètement dominé les Seahawks dans un effort collectif impressionnant, particulièrement en défensive où ils n’ont alloué aucun touché. Ce réveil tardif leur permet de rêver à nouveau de séries, un rêve qui serait plus réaliste s’ils jouaient dans l’autre conférence.

12 (11). Titans (8-5)
Plus la saison avance et plus ça semble difficile de plaquer Derrick Henry. L’émergence de Ryan Tannehill n’est pas étrangère aux succès de son porteur de ballon, alors que Henry mène la NFL pour les verges et les touchés au sol depuis la 7e semaine de jeu, et par beaucoup (153 verges et 2 touchés de plus que le 2e).

13 (12). Steelers (8-5)
En gagnant en Arizona, Mike Tomlin s’est assuré d’une 13e saison de ,500 ou mieux. En fait, Tomlin n’a jamais connu de saison perdante à Pittsburgh, le genre de statistique généralement réservée à Bill Belichick. Tomlin sera certainement en lice pour l’entraîneur de l’année, surtout s’il mène les Steelers en séries malgré un manque évident de talent dans son attaque.

14 (16). Bears (7-6)
Les Bears connaissent une belle petite séquence de 3 victoires, qui arrive un peu trop tard. On aurait aimé que Mitch Trubisky retrouve ses jambes plus tôt, alors qu’il a couru pour plus de 20 verges pour la première fois cette saison malgré ses ennuis sur le jeu aérien.

15 (13). Cowboys (6-7)
Ils ont joué un match similaire à celui contre les Bills : belle première séquence, puis la catastrophe. Les Cowboys ont la première offensive de la NFL (en termes de verges, important de le préciser), mais il y a beaucoup de calories vides dans ces statistiques.

16 (17). Browns (6-7)
Une autre semaine passe et c’est un nouveau freak show dans le cirque des Browns. Et ils ont gagné! Cette fois-ci, c’est Baker Mayfield qui semble remettre en question le personnel médical de l’équipe, avant de s’excuser aux victimes de ceux qui ont « mal compris ses propos ». Cette organisation a besoin d’ordre, et rapidement.

17 (18). Eagles (6-7)
C’est ce qu’on appelle frôler la mort. Les Eagles avaient tout d’une équipe cuite, alors qu’ils perdaient 17-3 à la moitié du 3e quart après 5 possessions de suite de « 3 jeux, botté ». Mais il faut croire qu’il restait un peu de résilience dans cette équipe, qui je ne sais comment, à encore des chances de jouer un match éliminatoire à domicile.

18 (21). Chargers (5-8)
Beau massacre dimanche, mais gardez en tête que les Chargers ont probablement battu la pire équipe de la NFL en ce moment. Beau massacre néanmoins, et peut-être le dernier grand match de Phillip Rivers avant la retraite?

19 (22). Buccaneers (6-7)
Le plus grand adversaire des Bucs est souvent les Bucs. Ils ont dominé les Colts dans tous les aspects dimanche à l’exception, bien évidemment, des revirements. C’est ainsi que Jameis Winston a la plus Jameis Winston des lignes de statistiques dans la victoire : plus de 400 verges, 4 passes de touché et 3 interceptions.

20 (24). Broncos (5-8)
On pouvait difficilement imaginer un meilleur scénario pour les débuts de Drew Lock. Après une première victoire soutirée à la dernière seconde la semaine dernière, Lock s’est imposé en chef d’orchestre d’une fessée collective contre les Texans à Houston ce dimanche. C’est très encourageant jusqu’ici.

21 (15). Colts (6-7)
Les Colts ont perdu 3 avances de 10 points et plus contre les Bucs et le conte de fées sans Andrew Luck est terminé. Ils ont 5 défaites à leurs 6 derniers matchs, et de très mauvaises dans le lot. Il s’agit d’une équipe qui est partie fort avant de s’effondrer, soit exactement le contraire des Colts de 2018.

22 (19). Raiders (6-7)
Pour une équipe qui prétendait aux séries il n’y a pas si longtemps, les Raiders ont eu tout un retour sur Terre. À leurs 3 derniers matchs, toutes des défaites, ils ont le pire différentiel de points de la NFL avec -83.

23 (27). Falcons (4-9)
Une domination contre un adversaire de division vaut bien quelques rangs de moins au repêchage. Les Falcons balaient leur série contre les Panthers et montrent qu’il y a un certain potentiel dans cette équipe pour le prochain entraîneur.

24 (20). Panthers (5-8)
Ron Rivera est parti, tout comme l’âme de cette équipe. À leur premier match sans leur entraîneur des 9 dernières années, les Panthers ont continué leur série de défaites. Pire encore, ils ont perdu leurs 2 matchs contre les Falcons, une équipe avec seulement 4 victoires cette saison, par une marge combinée de 46 points

25 (25). Jets (5-8)
Les Jets ont vengé l’affront de la défaite contre les Dolphins plus tôt cette saison, mais ce ne fut pas convaincant. Dans ce qui est probablement le match le plus égal que vous verrez cette saison au niveau des statistiques, c’est le touché que les Jets ont marqué dans la zone payante qui a fait la différence, les 2 équipes ayant une efficacité combinée de 1 en 9 dans cette situation.

26 (23). Cardinals (3-9-1)
Un autre match plutôt décevant pour Kyler Murray, qui peine à se démarquer derrière sa poreuse ligne à l’attaque. Ce qui ressort récemment est son incapacité à attaquer le terrain dans les zones intermédiaires et profondes, alors qu’il se situe dans le dernier tiers de la NFL pour les verges par passe tentée.

27 (28). Lions (3-9-1)
Il n’y a pas eu d’effet surprise pour David Blough cette fois-ci et les Vikings n’ont eu aucune difficulté à contenir le 3e quart des Lions. Les Lions ont subi une 6e défaite consécutive et ça sent de plus en plus la fin pour l’entraîneur Matt Patricia.

28 (29). Dolphins (3-10)
Ryan Fiztpatrick et la zone payante, 2 ennemis mortels. Les Dolphins ont eu 6 présences en zone payante et n’ont marqué aucun touché. Les Dolphins ont marqué leurs 21 points sur des placements et perdu par 1 point. Un match qui me rappelle un autre de Fitzpatrick, contre les Redskins l’an dernier, où son attaque avait été 0 en 5 dans la zone payante et marqué seulement 3 points malgré 500 verges d’attaque.

29 (30). Redskins (3-10)
Pour un 2e match consécutif, les Redskins accordent 14 points tôt dans le match avant de lever leur jeu d’un cran. Ce sera insuffisant cette fois-ci, mais les Redskins commencent à imposer un peu de respect. Après avoir permis 30,2 points par match à leurs 5 premiers duels, ils en accordent 19,9 à leurs 8 derniers.

30 (26). Jaguars (4-9)
Récapitulons les derniers matchs des Jaguars : défaite par 23 points contre les Texans, défaite par 20 points contre les Colts, défaite par 22 points contre les Titans, défaite par 17 points contre les Bucs et défaite par 35 points contre les Chargers. Ai-je besoin d’en dire plus?

31 (31). Bengals (1-12)
Les Bengals ont gagné la bataille du temps de possession et celle des revirements, en plus d’accumuler plus de verges par la passe et au sol que les Browns. C’est leur inefficacité dans la zone payante qui leur coûte le match (1 en 5) à Cleveland, mais personne ne va s’en plaindre, car chaque défaite rapproche Joe Burrow d’un maillot de l’équipe.

32 (32). Giants (2-11)
Le pauvre Eli Manning a dû être relancé dans la mêlée contre les Eagles après une blessure à Daniel Jones. Pourquoi le pauvre? Parce que Manning avait une fiche de 116-116 en carrière et que cette défaite lui confère maintenant un dossier perdant. Il devrait avoir la chance de se replacer alors que Jones n’est pas encore rétabli et les Giants affrontent les Dolphins et les Redskins à leurs 2 prochains matchs. Avec un peu chance, il pourrait même se procurer une fiche gagnante! Moi qui croyais la fin de saison des Giants sans intérêt.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 397 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

La première édition du Top 25 des éliminatoires de football universitaire de cette saison a été dévoilée mardi soir – et son top quatre...

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

Actualité 2020-21

On sort enfin un Top 10 qu’on pourra comparer à celui du comité qui se rencontre actuellement pour leur premier essaie de la saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Une semaine un peu plus tranquille du coté des « surprises », mais quand même quelques points intéressants. On parle de Jim, des Heisman...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Enregistrement très tôt cette semaine, nous ne voulions pas manquer les 3 parties du Thanksgiving américain de ce jeudi dans nos analyses.

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 10 dans la NFL pour les parties jouées les 19, 22-23 novembre 2020.

Actualité 2020-21

La première édition du Top 25 des éliminatoires de football universitaire de cette saison a été dévoilée mardi soir – et son top quatre...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse la dernière semaine dans la NFL et la NCAA. À noter que cette capsule a...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x