Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2017-18

Repêchage NFL 2017: 1ère ronde commentée

« Surprenante » et « pleine de rebondissement » seraient les mots justes pour décrire la 1ère ronde du repêchage 2017 de la NFL.  Avec trois équipes qui montent pour sélectionner des quarts-arrières et une multitude d’échange.  Du jamais vu.  Une 1ère ronde remplie d’actions qui nous a tenue sur le qui-vive.

Voici tous les choix de cette 1ère ronde mémorable commentés. Pour plus d’informations sur les différents prospects, je vous invite à lire les différents classements que j’ai publié plus tôt ce mois-ci)

1- Browns

Myles Garrett, ailier défensif, Texas AetM.

Mon Rang : 1er ailier défensif

Garrett est un joueur exceptionnel qui coche toutes les cases (physique, athlétique, production sur le terrain).  Considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, il est un phénomène athlétique qui a été productif sur le terrain (30 sacs du quart en carrière).  Il sera parfait pour le système défensif 4-3 de Gregg Williams.  C’était un choix évident.

2- Bears (via 49ers)

Mitchell Trubisky, quart-arrière, North Carolina

Mon rang: 2e quart-arrière

Une première surprise (personne ne l’avait pas vu venir celle-là).  Trubisky possède tous les attributs d’un bon quart partant dans la NFL, mais il n’a été partant qu’une seule saison à l’université (je vous invite à lire mon classement des quarts-arrières pour en savoir plus à son sujet).  Les Bears ont signé Mike Glennon sur le marché des joueurs autonomes pendant la saison morte et j’aime le fait que Trubisky n’aura pas à être lancé dans la mêlée immédiatement.  Ça augmente ses chances de succès.  Un choix risqué, mais sans un bon quart-arrière, aucune équipe ne peut connaître du succès dans la NFL.

3- 49ers (via Bears)

Salomon Thomas, ailier défensif, Stanford

Mon rang : 3e ailier défensif

Thomas évoluait à la position de plaqueur défensif à Stanford.  Par contre, il évoluera majoritairement à la position d’ailier défensif dans la NFL. Thomas possède des qualités athlétiques presqu’égales à celles de Myles Garrett.  Il est un joueur complet qui aidera une défense qui a terminée au 25e rang de la NFL l’année dernière.  Excellent travail de la part de John lynch (qui en est à son 1er repêchage).  Il obtient le joueur qu’il convoitait tout en récoltant quelques choix supplémentaires.

4- Jaguars

Leonard Fournette, porteur de ballon, LSU

Mon rang : 1er porteur de ballon

Comme je le mentionnais dans mon classement des porteurs de ballons, Fournette est un excellent joueur et un phénomène athlétique qui, en revanche, était en train de perdre son poste de partant à Derrius Guice à la fin de la saison 2016. Ça n’enlève rien au talent de Fournette (Guice étant lui aussi un prospect de 1er plan) qui mérite d’être sélectionné à ce rang et qui enlèvera beaucoup de pression sur les épaules de Bortles.

5- Titans (Via Rams)

Corey Davis, receveur de passe, Western Michigan

Mon rang : 1er receveur de passe

Une surprise aussi vite dans le repêchage, mais les Titans ont terminé au 25e rang de la NFL pour l’attaque par la passe en 2016 et il faut aider le jeune Mariota.  Davis est un de mes joueurs préférés dans ce repêchage (je vous invite à lire mon classement des receveurs de passe).  Il possède des qualités physiques qui pourraient se comparer à Terrell Owens (sans les problèmes d’attitude évidemment).  Il est le joueur qui a gagné le plus de verges par la passe dans l’histoire de la NCAA.  Amateurs de « fantasy football » prenez-en bonne note : Davis au Tennessee, ça va fonctionner.

6- Jets

Jamal Adams, demi de sûreté, LSU

Mon rang : 2e demi de sûreté

Les Jets ont éprouvé des problèmes des 2 côtés du ballon en 2016 et Adams était considéré comme le meilleur joueur disponible à ce rang.  Non seulement Adams est un excellent joueur sur le terrain, mais il est considéré comme un grand leader (le seul joueur recru à avoir été nommé capitaine pendant le règne de Les Miles).  Il rendra tout le monde meilleur autours de lui.

7- Chargers

Mike Williams, receveur de passe, Clemson

Mon rang : 2e receveur de passe

Un receveur de passe format géant qui n’a pas son égal lors des attrapés contestés.  Williams possède toutes les qualités pour évoluer à la position de « split end » dans la NFL (c’est-à-dire le receveur de passe qui évolue à la position « x »).  Honnêtement, les Chargers avaient plusieurs besoins plus urgents à combler, mais avec Philip Rivers pour lui lancer le ballon, et considérant les succès passés de Rivers avec ce type de receveurs de passe dans le passé (Vincent Jackson), on doit aimer ce choix.  Encore une fois, les amateurs de « fantasy football » prendront bonne note de ce choix.

8- Panthers

Christian McCaffrey, porteur de ballon, Stanford

Mon rang : 3e porteur de ballon

Ceux qui ont lu mon classement des porteurs de ballon savent que je trouve ce choix un peu osé à ce stade du repêchage.  McCaffrey est un joueur électrisant qui a performé à un très haut niveau à Stanford.  Il est complet et peu évoluer comme porteur de ballon et receveur de passe en plus d’être une star des unités spéciales.  Par contre, il est petit pour la position (5 pieds 11, 202 livres) et il y a très peu de porteur de ballon de sa taille qui connaissent du succès dans la NFL.  Cependant c’est le propre des joueurs de talent de faire mentir les statistiques et je comprends les fans d’être excité par ce choix.

9- Bengals

John Ross, receveur de passe, Washington

Mon rang : 3e receveur de passe

Le joueur le plus rapide de l’histoire du « NFL combine » (il a couru le 40 verges en 4.22 secondes), Ross est un receveur de passe complet qui rappel un peu Brandin Cooks.  Il est excellent et personne ne conteste ce fait, mais il est sujet aux blessures ce qui fait que ce choix est une grande surprise à ce stade.  La ligne à l’attaque représente un besoin plus urgent pour les Bengals, mais aucun des joueurs de ligne offensive n’aurait été un choix judicieux à ce stade.  J’aime l’idée d’un duo John Ross-A.J. Green.  Et puis les Bengals auront 6 autres rondes pour penser à la ligne à l’attaque.

10- Chiefs (via Bills)

Patrick Mahomes, quart-arrière, Texas Tech

Mon rang : 3e quart-arrière

Peut-être le prospect le plus intéressant de ce repêchage toutes positions confondues.  Le quart-arrière le plus talentueux selon moi (voir mon classement des quarts-arrières), mais un des pires que j’ai vu au niveau technique. Jeu de pieds négligé, souvent en déséquilibre, pas de constance dans son geste de passe.  Imaginez ce qu’il sera en mesure de faire quand il aura travaillé avec Andy Reed.  J’adore ce choix.  La situation idéale pour un jeune quart talentueux.  Les chiefs ont donné beaucoup pour s’avancer du 27e au 10e rang, mais il s’agit d’un choix dont on pourrait se rappeler longtemps.  Il aura le temps de se développer derrière Alex Smith ce qui lui donne de bien meilleurs chances de succès.

11- Saints

Marshon Lattimore, demi de coin, Ohio State

Mon rang : 1er demi de coin

La pire défensive contre la passe de la NFL en 2016 qui acquiert le meilleur demi de coin disponible : un choix qui ne pourrait pas être plus logique.  La marge entre Lattimore et les autres demis de coins disponibles est significative. Lattimore se distingue surtout par ses qualités en couverture homme-à-homme.  Il devra s’améliorer contre le jeu au sol.  Un choix que j’adore et inespéré pour les Saints à ce stade

12- Texans (via Browns)

Deshaun Watson, quart-arrière, Clemson

Mon rang : 1er quart-arrière

Watson n’aurait pas pu tomber dans une meilleure situation.  Il sera entouré de talent et apprendra d’un des meilleurs gourous offensifs de la NFL (Bill O’Brien).  Watson a joué dans un système à peine plus complexe que ce qu’on retrouve dans les écoles secondaires (je vous invite à lire mon classement sur les quarts-arrière pour plus d’explications à ce sujet).  Par contre, il est un gagnant (fiche de 32-3 avec deux finales de championnat national) et un joueur d’impact.  Comment Watson s’adaptera à un système professionnel déterminera la suite des choses, mais disons qu’il se retrouve dans une situation gagnante.

Une constatation : le repêchage ce cette année est considéré comme faible en matière de quarts-arrières, mais les 3 sélectionnés en 1ère ronde se retrouvent dans des situations relativement avantageuses avec des entraîneurs expérimentés qui pourront démontrer une certaine patience à leur endroit.  Ça augmente considérablement leurs chances de succès.

13- Cards

Haason Reddick, secondeur, Temple

Mon rang : 3e secondeur

Reddick est extrêmement talentueux, mais il a évolué à la position d’ailier défensif à Temple et il devra apprendre une nouvelle position dans la NFL.  Il se trouve dans une situation idéale avec une excellent organisation. Malgré une saison décevante en 2016, les Cards possèdent une excellente équipe et pouvaient se permettre de prendre celui qu’ils considéraient comme le meilleur joueur disponible. Un beau projet avec un grand potentiel

14- Eagles

Derek Barnett, ailier défensif, Tennessee

Mon rang : 4e ailier défensif

Il est le recordman de l’université du Tennessee pour les sacs du quart en carrière (il a battu le record de nul autre que Reggie White).  Barnett possède le physique idéal pour la position.  Il est loin d’être un phénomène athlétique (4.88 sur 40 verges), mais il compense en étant dominant techniquement.  J’aime le fait qu’il soit adéquat contre le jeu au sol.  Un joueur qui a toutes les aptitudes pour réussir.

15- Colts

Malik Hooker, demi de sûreté, Ohio State

Mon rang : 1er demi de sûreté

Le 1er choix de l’ère Chris Ballard en est un très solide (je l’aime déjà mieux que Ryan Grigson celui-là).  Hooker possède une excellente lecture de jeu et il couvre beaucoup d’espace sur le terrain.  Il a réalisé pas moins de 7 interceptions en 2016.  Il lui arrive de manquer des plaqués, mais ce n’est pas par manque d’implication physique.  Hooker n’a peur de personne et son problème est plus d’ordre technique.  Ça se corrige.  Le meilleur joueur disponible à une position de besoin, un sans-faute pour le nouveau dg des Colts jusqu’à maintenant.

16- Ravens

Marlon Humphrey, demi de coin, Alabama

Mon rang : 4e demi de coin

Il a des lacunes en couverture homme-à-homme.  Par contre il est excellent en couverture de zone et il possède probablement la meilleure technique au niveau des plaqués chez les demis de coin.  Ce qui est intéressant avec Humphrey (que j’ai comparé à Devin McCourty dans mon classement des demis défensifs), c’est qu’il possède toutes les caractéristiques pour évoluer à la position de demi de sûreté si ça ne fonctionne pas à celle de demi de coin.

17- Redskins

Jonathan Allen, ailier défensif, Alabama

Mon rang : 2e ailier défensif

Allen est le 2e meilleur joueur toutes positions confondues de ce repêchage selon moi.  Il a glissé au 17e rang à cause d’une condition médicale (blessures récurrentes aux épaules qui pourraient affecter sa longévité).  Allen peut joueur partout sur la ligne défensive et il est, et de loin, le joueur le plus solide techniquement de ce repêchage (je vous invite à lire mon classement sur la ligne défensive pour plus de détails).  Un vol à court terme pour les Redskins, mais tout dépend maintenant de l’état de santé d’Allen.

18- Titans

Adoree Jackson, demi de coin, USC

Mon rang : 9e demi de coin

À mon sens, l’avenir de Jackson dans la NFL est au poste de demi de sûreté et non pas à celui de demi de coin (je vous invite à lire mon classement des demis défensifs).  Jackson est un athlète élite qui couvre beaucoup d’espace sur le terrain, mais qui est moyen en couverture homme-à-homme.  Il perd de la vitesse lorsqu’il change de direction ce qui le rend vulnérable.  Il possède du potentiel (surtout comme demi de sûreté), mais personnellement, j’aurais attendu le milieu de la 2e ronde avant de le repêcher (ce qui ne veut pas dire qu’il ne deviendra pas un partant valable dans la NFL)

19- Bucs

Oj Howard, ailier rapproché, Alabama

Mon rang : 1er ailier rapproché

Howard est un des meilleurs joueurs d’habilité de ce repêchage (incluant les receveurs de passe et les porteurs de ballon) et je suis surpris qu’il soit encore disponible à ce stade.  Il possède le physique idéal pour un ailier rapproché, mais il est aussi rapide et athlétique qu’un receveur de passe (4.50 sur 40 verges).  Les Bucs veulent aider leur jeune quart Winston et Howard sera une valeur ajoutée autant dans les situations de passe (en tant que bloqueur et receveur de passe) que dans les situations de course

20- Broncos

Garrett Bolles, bloqueur offensif, Utah

Les Broncos ont un besoin pressant sur la ligne offensive et Bolles est le meilleur joueur de ligne offensive du repêchage.  En plus, il est athlétique et représente et il cadre parfaitement dans le système offensif des Broncos.  Un choix logique.  Bolles a connu des problèmes hors terrain, mais il sera bien encadré dans une bonne organisation comme Denver.

21- Lions

Jarrad Davis, secondeur, Florida

Mon rang : 5e secondeur.

Il est un excellent joueur, mais la raison principale pour laquelle il est repêché aussi tôt est parce qu’il a connu un « pro-day » exceptionnel (4.58 sur 40 verges et saut vertical de 38 pouces).  Comme je le mentionnais dans mon classement sur les secondeurs, la marge entre les 5 premiers est extrêmement mince et Davis représente un choix valable à ce stade.  Spécialisé contre le jeu au sol, il a le potentiel athlétique pour couvrir en situation de passe s’il est bien développé.

22- Dolphins

Charles Harris, ailier défensif, Mizzou.

Mon rang : 10e ailier défensif

Je m’attendais à ce qu’il soit repêché tôt (fin de 1re ou début de 2e ronde) parce qu’il a été très productif à l’université.  Par contre, comme je le mentionnais dans mon classement sur la ligne défensive, il a certaines lacunes techniques qui me dérangent et qui le rendent vulnérable dans les situations de jeu au sol.  Il débutera probablement sa carrière comme spécialiste lors des situations de passe.  En espérant que les Dolphins seront en mesure de le développer.

23- Giants

Evan Engram, ailier rapproché, Ole Miss

Mon rang : 2e ailier rapproché

Comme je l’écrivait dans mon classement des ailiers rapprochés, Engram possède la rapidité nécessaire pour évoluer à la position de « split end » (ou receveur évoluant à la position « x ») dans la NFL.  En effet, il a couru le 40 verges en 4.42 tout en réalisant un saut vertical de 36 pouces.  À Ole Miss, Engram n’était jamais utilisé comme bloqueur et, honnêtement, je pourrais difficilement commenter cette partie de son jeu.  Par contre, il est un athlète hors pair et possède d’excellentes mains.  Un beau projet pour les Giants.

24- Raiders

Gareon Conley, demi de coin, Ohio State

Mon rang : 3e demi de coin

Suites aux allégations criminelles qui pesaient contre lui, les rumeurs étaient à l’effet que Conley glisserait à l’extérieur de la 1ère ronde.  Sur le terrain, Conley possède un style agressif ainsi qu’un physique idéal pour la position.  Son seul point faible est qu’il peut devenir vulnérable contre les routes de passe plus complexes et lorsqu’il doit bouger latéralement.  Il est excellent contre les tracés de passe verticaux et il sera à son mieux contre les receveurs de passe format géant.

25- Browns

Jabrill Peppers, demi de sûreté, Michigan

Mon rang : 3e demi de sûreté

Bravo à Jean-Philippe Marcoux qui, dans le « mock draft » du Blitz avait choisi Garrett et Peppers pour les Browns.  J’adore le potentiel de Peppers et je pense que le 25e échelon représente une excellente valeur.  Peppers est un des joueurs les plus talentueux de ce repêchage même s’il a certains défauts techniques à corriger (je vous invite à lire mon classement des demis défensifs).  L’avenir de Peppers dans la NFL est à la position de « strong safety ».  S’il est bien développé (ce qui est loin d’être assuré avec les Browns), il pourrait devenir un joueur étoile.

26- Falcons (via seahawks)

Takkarist McKinley, ailier défensif, UCLA

Presqu’inconnu en début de saison, McKinley a gravi les échelons à une vitesse vertigineuse.  Il a du progrès à faire un niveau technique, mais il est combatif et extrêmement athlétique.  Il a tendance à pourchasser le jeu avant d’avoir s’être désengager de son bloc, ce qui est toujours une erreur, mais ça peut facilement se corriger avec une bonne équipe d’entraîneur.  Un de mes joueurs préférés et un grand potentiel.

27- Bills (via Chiefs)

Tre’Davious White, demi de coin, LSU

Mon rang : 5e demi de coin

White est un excellent joueur.  Considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, il a été nommé « all-american » en 2016.  Il est athlétique et versatile (il excelle sur les unités spéciales).  Même s’il est petit pour la position, White possède un style agressif (je l’ai comparé à Malcolm Butler des Patriots dans mon classement des demis défensifs). À mon sens, les Bills ont des besoins plus urgents à combler, mais c’est pour ça qu’il reste 6 autres rondes au repêchage.  Avec White, ils ont l’assurance d’avoir repêcher un joueur qui se rendra utile.  Une valeur sûr.

28- Cowboys

Taco Charlton, ailier défensif, Michigan

Mon rang : 7e ailier rapproché

La perception de la plupart des experts et des fans est que Charlton est d’abord un spécialiste pour mettre de la pression sur les quarts adverses.  Cependant, ce n’est pas ma perception.  Pour moi, Charlton sera à son mieux lorsqu’il sera aligné face au côté fort de l’offensive adverse (c’est-à-dire face à l’ailier rapproché).  Mon opinion sur Charlton est qu’il est un « col bleu » qui saura se rendre utile à son équipe sans toutefois devenir un joueur étoile.

29- Browns (via Packers)

Davis Njoku, ailier rapproché, Miami

Mon rang : 3e ailier rapproché

Il est un athlète hors pairs qui possède un physique et des qualités athlétiques comparables aux meilleurs ailiers rapprochés de la NFL.  Par contre, j’avoue que je me questionne beaucoup sur ce choix.  Pas à cause de Njoku dont je ne remet pas le talent en doute.  Mais les Browns avaient-ils vraiment besoin de monter au repêchage pour sélectionner…un ailier rapproché?  Ils ont tellement d’autre besoins à combler.  Sans aucune méchanceté, que serait un repêchage de la NFL sans au moins un geste difficile à comprendre de la part des Browns?

30- Steelers

TJ Watt, secondeur extérieur

Mon rang : 6e meilleur ailier défensif/secondeur extérieur

TJ Watt et les Steelers, c’est un mariage parfait.  Watt est combatif.  Il possède un excellent moteur et n’abandonne jamais avant que le sifflet ne se fasse entendre.  Dans la plus pure tradition des Steelers.  De plus, il sera parfait pour le schéma défensif de l’équipe.  Les Steelers avaient besoin de renfort à la position de secondeur extérieur.  Ce choix représente le scénario idéal et les partisans de Pittsburgh vont adorer Watt.

31- 49ers (via Falcons)

Reuban Foster, secondeur, Alabama

Mon rang : 1er secondeur

Les problèmes hors terrain que vous connaissez (qui relevaient plus de l’immaturité que d’un comportement délinquant selon moi) ont fait glisser Foster au repêchage.  Ce sont les 49ers qui en profitent.  Mine de rien, John Lynch vient de connaître toute une journée à son 1er repêchage.  Soudainement, il ajoute Solomon Thomas et Reuban Foster, deux futurs joueurs d’impacts et deux partants dès le jour un, à son équipe.  En plus, il a ajouté des choix supplémentaires en descendant du 2e au 3e rang.   Dans ses rêves, Lynch n’aurait pas pu imaginer un meilleur scénario.  Du très beau travail de sa part.

32- Saints (via Patriots)

Ryan Ramczyk, bloqueur offensif, Wisconsin

Ramczyk est considéré comme un bloqueur du côté gauche par la plupart des experts, mais ce n’est pas mon opinion.  À mon avis, son jeu de pieds est trop lent pour occuper ce poste dans la NFL.  À mon sens, il sera plus à l’aise en tant que bloqueur du côté droit car il serait trop vulnérable face aux meilleurs ailiers défensifs de la NFL.  À ce stade du repêchage, il représente une bonne valeur.

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

1 commentaire
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] 1re Ronde commentée par Hugues Foucher […]

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 333 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Actualité 2020-21

Mine de rien, le mois d’octobre approche à sa fin et on a déjà une belle idée des forces dans la NCAA cette saison....

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Actualité 2020-21

Un duel d’équipes 5-0 au Tennessee est l’événement principal de la semaine. Mais gardez un œil sur une éventuelle surprise en Arizona, où Kyler...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

1
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x