Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2016-17

État des forces NFL 2016 : Semaine 10

Existe-t-il une position plus ingrate au football que celle de botteur de dégagement? Quand on y pense, ces joueurs ne sont pas vraiment considérés comme des athlètes, plus on les voit dans un match, moins son équipe à de chances de gagner, et quand on les remarque, c’est souvent pour les mauvaises raisons. Cependant, il y a un joueur en ce moment qui tente de changer cette image négative. C’est le botteur de dégagement des Raiders Marquette King, dont la personnalité est plus près de celle d’un receveur de passes que d’un botteur.

Si vous ne le connaissez pas, Marquette King est le seul botteur (autant de placement que de dégagement) noir de la NFL. Ce n’est toutefois pas sa couleur de peau qui le démarque d’autres botteurs. C’est plutôt son excellence sur le terrain, jumelée à son extravagante personnalité, comme le démontre cette célébration d’après-botté :

En fait, King était un receveur de passes à l’école secondaire. Une fois à l’université Fort Valley State, ses entraîneurs lui auraient dit que s’il voulait garder ses bourses, il devrait se concentrer sur ses bottés. Ce qu’il fit, et maintenant, il tente de donner un peu de gloire à cette position mal-aimée. Comme l’explique ce blogueur, la NFL fait pratiquement une campagne pour retirer tous les éléments amusants dans la ligue. Ici, on a un joueur qui rend le football amusant, en faisant des bottés de dégagement! C’est tout à son honneur. Et si vous n’êtes pas convaincu du talent des joueurs à cette position, regardez un match des Rams. Pratiquement la seule raison de les regarder est pour voir Johnny Hekker dégager le ballon 20 fois par rencontre à des distances impossibles :

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente.

1 (2). Cowboys (8-1)
Je n’aurais jamais cru mettre les Cowboys au sommet de ce classement en 2016. C’est pourtant une position bien méritée pour l’équipe de Jerry Jones, dont la victoire à Pittsburgh a confirmé que Tony Romo ne sera plus le quart partant à Dallas.

2 (5). Seahawks (6-2-1)
Une fois de plus, ça plie, mais ça ne casse pas à Seattle. On gagne en Nouvelle-Angleterre, et ce, juste avant le retour de Thomas Rawls dans l’alignement. Qui a dit que les Cowboys étaient les favoris dans la NFC?

3 (1). Patriots (7-2)
Une défaite contre les Seahawks n’a rien de vraiment inquiétant, surtout qu’ils étaient à deux verges de créer l’égalité. Cependant, la pression sur les quarts-arrière adverses est un problème depuis la première semaine. S’ils n’ont pas dominé le front offensif des Seahawks, ils ne le feront contre personne.

4 (4). Raiders (7-2)
Alors que tout semble aller pour les Raiders, il y a un aspect de leur jeu qui ne va vraiment pas : les pénalités. Ils sont premiers dans la NFL, et par beaucoup, avec 94 pénalités pour 800 verges.

5 (7). Chiefs (7-2)
C’est avec ce genre de jeu que les Chiefs ne perdent plus en saison régulière :

6 (6). Broncos (7-3)
Ayant Demaryius Thomas dans mon fantasy, j’ai épié toutes ses réceptions contre les Saints. Chacune d’entre elles était un attrapé acrobatique, résultat d’une passe ratée de Trevor Siemian. La victoire des Broncos va probablement donner une ou deux semaines de répit à Siemian, mais il se doit de faire mieux pour garder son poste.

7 (3). Falcons (6-4)
Pour la première fois cette saison, les Falcons perdent par plus d’une possession. La semaine de congé arrive à point pour l’équipe de Dan Quinn, qui espère retrouver Desmond Trufant et Tevin Coleman en santé dans deux semaines.

8 (11). Giants (6-3)
Malgré toutes les acquisitions de la saison morte pour améliorer la défensive, c’est un joueur repêché par l’organisation qui se démarque le plus cette saison. Le maraudeur de deuxième année Landon Collins mène son équipe pour les plaqués, les interceptions et les sacs!

9 (15). Dolphins (5-4)
J’aime bien ce que je vois des Dolphins depuis quelques matchs. Leur ligne à l’attaque se situe dans les meilleures de la NFL, ouvrant la porte à l’émergence de Jay Ajayi. Dans une telle situation, on facilite le travail de Ryan Tannehill, qui n’a qu’à gérer les matchs à la Alex Smith.

10 (12). Cardinals (4-4-1)
On frôle la catastrophe en Arizona, mais grâce à une bonne possession de Carson Palmer en fin de match, les Cards évitent l’humiliation. Cependant, c’est un peu à cause de Palmer si les 49ers sont revenus de l’arrière, lançant une autre horrible interception.

11 (19). Eagles (5-4)
Alors qu’on le croyait mort, Ryan Mathews est sorti de nulle part pour récolter son premier match de 100 verges depuis plus d’un an. Les Eagles avaient besoin qu’un joueur en offensive lève son jeu d’un cran pour enlever de la pression sur le #WentzWagon. En espérant que ce soit le début d’une tendance, et non un feu de paille.

12 (8). Steelers (4-5)
La course d’Ezekiel Elliott est le jeu dont on se souviendra dans ce match, mais c’est vraiment la pénalité de Sean Davis qui a coûté la victoire aux Steelers. Sur le jeu d’avant, Davis a agrippé le protecteur facial de Jason Witten alors que l’action était pratiquement terminée. Cette pénalité plaça les Cowboys en position de placement, permettant un jeu au sol à Elliott.

13 (14). Lions (5-4)
Les Lions devraient retrouver Darius Slay après leur semaine de congé. C’est une excellente nouvelle pour cette équipe qui est avare pour un peu de talent en défensive. Ils ne pourront se fier seulement à des remontées en fin de match de Matthew Stafford.

14 (16). Texans (6-3)
Brock Osweiler a tenté 27 passes pour 99 verges contre les Jaguars. Rien pour rassurer les partisans des Texans. Il a toutefois évité les revirements, et complété un gros troisième essai en fin de match pour assuré la victoire à son équipe.

15 (21) Redskins (5-3-1)
Tranquillement, les Redskins se dirigent vers une deuxième saison gagnante consécutive. Selon moi, la surprise de l’année en offensive est l’improbable retour de Vernon Davis. Il vient de compléter un quatrième match de 50 verges et plus consécutif, et a attrapé 26 des 29 passes lancées en sa direction cette saison!

16 (22). Ravens (5-4)
Comme on l’avait tous prédit, les Ravens sont maintenant seuls au sommet de leur division! L’unité défensive de l’équipe trône au sommet de la NFL pour le moins de verges allouées par match, étant particulièrement efficace contre le jeu au sol.

17 (9). Vikings (5-4)
Les Vikings ont gagné leurs cinq premiers matchs. Quatre rencontres plus tard, ils sont à l’extérieur du portrait des séries. Leur offensive n’est pas très bonne, mais c’est le déclin de leur défensive qui n’en fait plus une équipe de premier plan.

18 (17). Bills (4-5)
On aurait aimé éviter un congé chez les Bills, histoire de vite oublier la défaite crève-cœur contre les Seahawks. Ce sera compliqué pour se faufiler en séries, mais si Tyrod Taylor joue le reste de la saison comme il l’a fait contre Seattle, tout n’est pas perdu.

19 (10). Packers (4-5)
Je crois avoir découvert le problème principal des Packers : nos attentes. Ils ne sont simplement plus une équipe de premier plan, mais on les traite comme s’ils l’étaient encore. Nos attentes sont trop grandes pour une équipe ayant peu de joueurs pouvant faire une différence.

20 (20). Saints (4-5)
Pauvres Saints! Ils marquent le touché gagnant, et perdent tout de même! La leçon à tirer de ce match :

21 (13). Chargers (4-6)
Encore une fois, au moment où l’on vante les Chargers, ils trouvent une façon de perdre. Cette fois-ci, l’instigateur de cette défaite est Phillip Rivers, qui lance quatre interceptions au quatrième quart! Le genre de match qui le sépare de l’élite à sa position.

22 (28). Titans (5-5)
Depuis le début de sa carrière, Marcus Mariota est dominant dans la zone payante, lançant 30 passes de touché contre aucune interception. Ces statistiques se reflètent sur l’efficacité des Titans, où seuls les Raiders présentent une meilleure moyenne de points par présence dans cette zone.

23 (24). Colts (4-5)
Bonne nouvelle pour les Colts : Andrew Luck n’a pas subi de sac du quart cette semaine! C’est sûrement parce que son équipe était en semaine de congé. Peu importe, ce repos est le bienvenu avant un affrontement crucial pour les Titans.

24 (25). Buccaneers (4-5)
Les Bucs ont enfin gagné un match à domicile cette saison! L’un des acteurs de cette victoire est l’ailier rapproché Cameron Brate, qui a attrapé ses sept cibles pour 84 verges et un touché. Brate est en train de faire oublier aux partisans des Bucs qu’ils ont investi un choix de deuxième ronde sur Austin Seferian-Jenkins.

25 (18). Bengals (3-5-1)
Ce sont les petits détails qui ont coulé les Bengals lundi soir. Par exemple, sur un quatrième essai à leur ligne de 3, ils ont placé Vontaze Burfict en couverture homme-à-homme contre Sterling Sheppard. Placé un secondeur contre le joueur le plus rapide de l’autre équipe n’est jamais une bonne idée, et les Giants marquèrent le touché gagnant sur cette séquence.

26 (23). Panthers (3-6)
Cette défaite va vraiment faire mal aux Panthers. Perdre une avance de 14 points au quatrième quart à domicile au moment où l’on revenait dans la course aux séries est dévastateur.

27 (26). Rams (4-5)
Jared Goff sera le partant dimanche prochain! On aura enfin une raison de regarder les Rams. Quoique, avec une horrible ligne offensive, un jeu au sol inexistant et des receveurs de passes médiocres, gardez vos attentes au plus bas.

28 (27). Jets (3-7)
J’avais bien hâte de voir Bryce Petty à son premier départ en carrière, et j’avoue être resté sur ma faim. À l’exception d’une bombe de 52 verges à Robby Anderson au premier quart, Petty n’a lancé qu’une seule passe de plus de 10 verges.

29 (29). Bears (2-7)
C’est rendu un secret de Polichinelle que Jay Cutler ne sera plus à Chicago après la saison 2016. Cependant, si Cutler veut se trouver un emploi, il devra être plus convaincant qu’il ne l’a été dimanche dernier. Avant les deux dernières minutes du match, il était 3 en 8 pour 13 verges en deuxième demie.

30 (30). Jaguars (2-7)
Toutes les semaines, on retrouve des passes du genre de Bortles :

https://twitter.com/SportsQuotient/status/797877845670277120

31 (31). 49ers (1-8)
Les 49ers n’ont peut-être pas gagné de match cette année avec Colin Kaepernick, mais au moins, ils sont plus agréables à regarder jouer. Kaepernick semble progresser de semaine en semaine, ce qui laisse présager qu’il a encore un avenir dans la NFL!

32 (32). Browns (0-10)
Les Browns ont pris un temps-arrêt sur le premier jeu du match contre les Ravens, car ils avaient 12 joueurs sur le terrain. C’est rendu à ce point pathétique à Cleveland.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 335 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Actualité 2020-21

Mine de rien, le mois d’octobre approche à sa fin et on a déjà une belle idée des forces dans la NCAA cette saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

En l’absence de Wallette, je discute de la vedette de 15 ans et neveu de Payton et Eli Manning ainsi que les matchs à...

Actualité 2020-21

Une autre semaine de NCAA, une autre panoplie de matchs plus enlevants les uns que les autres! Cette saison, adaptée, ne cesse de nous...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 6 dans la NFL pour les parties jouées les 18 et 19 octobre 2020.

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Actualité 2020-21

Je condense mes deux articles de conseils fantasy en un seul cette semaine. Voici donc les waivers, les streamers ainsi que les starts and...

Actualité 2020-21

Tout le monde connait l’année 1984, rendu célèbre par George Orwell. Cependant, 1984, ce n’est pas juste le livre de dystopie le plus connu...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x