Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2015-16

Résumé 2015 : Patriots de la Nouvelle-Angleterre

Nous continuons à profiter de la saison morte pour vous présenter le résumé de la saison 2015 de chacune des équipes de la NFL. Nous poursuivons avec les Patriots et vos commentaires sont les bienvenus! En passant, il ne reste que 4 résumés…

Patriots de la Nouvelle-Angleterre

Fiche : 12-4

Statut : Éliminé en finale d’association par les Broncos

Résumé de la saison

patriotsbannerbsi-1Lorsqu’on regarde l’état de l’offensive des Patriots en 2015, on peut sérieusement se poser la question à savoir si ce ne fut pas la meilleure saison de la carrière de Tom Brady. Celui-ci a mené son équipe jusqu’à la finale d’association, pour finalement perdre contre les Broncos, qui sont venus m’enlever mon petit plaisir personnel de voir Roger Goodell remettre le trophée Vince Lombardi à Robert Kraft après le ridicule scandale des ballons dégonflés. Tout de même, ce fut une autre saison où les Patriots ont dominé leur division, remportant le titre pour 13e fois depuis les 15 dernières années! Aucun doute, qu’on les aime ou qu’on les déteste, les Patriots savent faire parler d’eux.

Voyant sa suspension de début de saison levée par la cour quelques semaines seulement avant le début de celle-ci, Tom Brady avait l’air d’un homme en mission, menant les Patriots vers dix victoires consécutives pour amorcer l’année. Ils dominèrent la majorité de ces matchs, à l’exception d’un affrontement contre leur bête noire, les Giants, où ils ont été un peu chanceux. Ils perdirent pour la première fois lors de la semaine 12 contre les Broncos. En avance 21-7 après trois quarts, le réserviste Chris Harper échappa le ballon sur un retour de dégagement, donnant un élan à Denver pour revenir, dans une fin de match ponctuée de pénalités douteuses. La semaine suivante, une série de gaffes des Patriots les mena à une deuxième défaite consécutive, cette fois-ci contre les Eagles. Ils conclurent la saison en échangeant deux victoires et deux défaites, dont ces dernières leur coûtèrent l’avantage du terrain dans l’AFC (et possiblement une présence au Super Bowl). Après une victoire relativement facile contre les Chiefs lors de la demi-finale d’association, ils eurent l’occasion de venger leur défaite de la 12e semaine face aux Broncos. Cependant, ils se firent complètement dominer dans les tranchées, alors que Von Miller et compagnie terrassèrent Brady pendant tout le match. Malgré tout, les Patriots, tirant de l’arrière par huit points en fin de match, convertirent deux quatrièmes essais pour marquer le touché avec 12 secondes à faire au match. C’est à ce moment que Brady eut une crampe au cerveau, et alors qu’il avait Gronkowski libre dans la zone des buts, il tenta une passe à contre-courant, qui s’avéra interceptée, et la saison des Pats se termina sur ce jeu.

Les passions et les colères autour des Patriots passent souvent par leur quart-arrière vedette, Tom Brady. Mais même ceux qui le détestent vont reconnaître la superbe saison qu’il a connue en 2015, et ce, à l’âge de 38 ans. C’est le genre de saison qui cimente son statut parmi les grands de ce sport. Il a lancé pour 4770 verges par la passe, bon pour le troisième rang de la ligue, en plus d’ajouter 36 passes de touché contre sept interceptions ainsi que trois touchés au sol. Ce qui est particulièrement remarquable, c’est qu’il a réussi à obtenir ses statistiques malgré un personnel de soutien de piètre qualité, sans compter le fait qu’il est le seul joueur de cette offensive à avoir participé aux 16 matchs de l’équipe. D’une certaine façon, on peut comparer la situation de son offensive à celle d’Aaron Rodgers à Green Bay.

Mais contrairement à Rodgers, au moins Brady a pu compter sur son principal complice. L’ailier rapproché Rob Gronkowski a une fois de plus démontré qu’il est le meilleur à sa position dans la NFL. Ses 1176 verges de réception et 11 touchés, bien que sont d’excellentes statistiques, ne représentent pas à quel point il est important pour cette offensive. On a qu’à regarder ses statistiques lors des deux matchs éliminatoires pour le constater. Il est l’homme de confiance de Brady, comme le démontre ses deux attrapés sur des quatrièmes essais lors de la finale de conférence, donnant une chance à son équipe d’éviter l’élimination. On a eu peur pour son genou lors du premier affrontement contre les Broncos, mais il n’aura finalement manqué qu’une seule partie. Julian Edelman est lui aussi crucial pour l’offensive des Pats, et son absence après la dixième semaine s’est fait âprement sentir. Il était parti pour connaître une excellente saison avant de se blesser, mais a pu au moins revenir à temps pour les séries. Pendant la blessure à Edelman, c’est Danny Amendola qui prit sa place, et fut un remplaçant adéquat jusqu’à ce qu’il se blesse à son tour.

Si les blessures ont affecté le groupe de receveurs de passes, ce n’est rien comparé à celui des porteurs de ballon. Le jeu au sol a atteint la cave au moment ou Joey Iosefa et Steven Jackson étaient au centre de celle-ci, et bien que ça ne dura pas longtemps, ce fut assez représentatif du genre de saison que ce groupe a eu. Pourtant ce n’était pas si mal parti, alors que les Patriots pouvaient compter sur une belle trouvaille en Dion Lewis. Le diminutif porteur de ballon n’en fut pas un typique, qui peut jouer sur les trois essais, mais il amena une dimension importante, surtout sur le jeu aérien. Sa saison prit fin lors de la neuvième semaine lorsqu’il se déchira un ligament dans le genou, et c’est LeGarrett Blount qui le remplaça. Le problème avec Blount, c’est que s’il ne joue pas contre les Colts, il est très peu efficace. Il amassa quand même un respectable 703 verges au sol et sept touchés, avant de se blesser lui aussi pour le reste de l’année lors de la 13e semaine. Les Pats ont obtenu certains succès avec James White, mais disons que les défensives adverses n’avaient pas vraiment besoin de respecter le jeu au sol.

La principale question qu’on avait sur la défensive des Pats en 2015, était de savoir comme se débrouilleraient les demis de coin après les départs de Darrelle Revis, Brandon Browner, Kyle Arrington et Alfonzo Dennard. Le héros du Super Bowl Malcolm Butler allait-il être capable se prendre le rôle de demi de coin partant, ou son interception lors du match ultime en 2014 n’était qu’un feu de paille? Eh bien, Butler a brillamment performé en 2015, à la surprise de plusieurs (dont moi). Il s’est montré à la hauteur même contre les meilleurs receveurs de passes, comme il l’a démontré lors de sa confrontation avec Odell Beckham. Butler ne fut pas le seul demi de coin à avoir du succès, alors qu’il forma un excellent duo avec Logan Ryan, le moins connu des deux. Ensemble, avec les maraudeurs Devin McCourty et Patrick Chung, ils formèrent une excellente tertiaire.

Le groupe de secondeurs n’a pas eu grand-chose à se reprocher non plus, si ce n’est le fait qu’il avait de la misère à voir ses partants rester en santé, et qu’il manquait de profondeur. Dont’a Hightower et Jamie Collins étaient les meneurs de ce groupe, et lorsqu’ils se sont absentés, la défensive des Pats était très vulnérable (les Chiefs avançaient le ballon à leur guise lors du match éliminatoire au moment ou Collins et Hightower s’étaient blessés). Enfin, sur la ligne défensive, les Patriots ont fait une solide acquisition en Jabaal Sheard, lui qui s’avéra un solide substitut pour Chandler Jones et Rob Ninkovich. Les trois menèrent les Patriots vers un impressionnant total de 49 sacs, bon pour le deuxième rang dans la NFL.

Joueur par excellence : Tom Brady

TBradyIl ne faisait aucun doute selon moi que Tom Brady fut le joueur par excellence de son équipe. J’ai parlé de son groupe de receveurs et de porteurs de ballon qui étaient ordinaires en plus d’avoir souffert de plusieurs blessures, mais je n’ai pas mentionné la ligne à l’attaque. Celle-ci a connu des difficultés, particulièrement sur les jeux par la passe. Le meilleur exemple de cela fut le dernier match contre les Broncos, alors que ceux-ci ont frappé Brady une bonne vingtaine de fois dans le match. Sur pratiquement chaque jeu, ils se rendaient au quart-arrière des Pats. Et malgré tout, Brady est passé bien proche de revenir pour faire gagner son équipe. C’est ce qui distingue Brady du quart-arrière moyen, soit sa force de caractère et son désir de vaincre. Cela lui permet de faire des remontées comme celle contre les Giants, de revenir dans le match contre Eagles (la remontée fut interrompue à cause de trois échappés), ou bien de traverser la meilleure défensive de la ligue en fin de match pour garder sa saison en vie, et ce en sachant que l’on va se faire frapper constamment. Il n’est pas parfait, alors qu’il commet parfois de petites bourdes, mais si l’on regarde l’état général de son attaque en 2015, il y a de quoi être impressionné.

Regard sur 2016

On ne sait toujours pas si la suspension de Brady tiendra ou non, mais dans tous les cas, je ne crois pas que ce soit bien grave. Au contraire, cela pourrait permettre à Jimmy Garoppolo de voir un peu de temps de jeu, et du même coup, pour les Patriots, de savoir s’il a le potentiel pour remplacer Brady lorsque celui-ci prendra sa retraite. De toute façon, il y a beaucoup d’incertitudes chez les autres équipes de la division, donc ce ne devrait pas être trop dur d’aller chercher un autre titre.

En ce qui a trait à ce qui s’est passé dans la saison morte, j’ai tendance à ignorer la logique quand vient le temps d’analyser les Patriots. Depuis quelques années, Bill Belichick fait d’étranges transactions, des acquisitions peu impressionnantes, et des choix au repêchage douteux. Mais comme c’est Belichick, on lui laisse le bénéfice du doute vu les succès que les Patriots ont eus sur le terrain. On aurait aimé entre autres qu’il améliore la ligne à l’attaque, mais il semble être confiant avec le personnel en place. Lorsque les Patriots atteindront les 11 victoires au mois de décembre prochain, on oubliera vite les mouvements de ce printemps.

Pour tous les résumés 2015 des équipes, cliquez l’image ci-dessous…

Bye-Bye-2015

 

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

7 Commentaires
0 0 votes
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
trackback

robot multifonction

Résumé 2015 : Patriots de la Nouvelle-Angleterre – Le Blitz NFL

http://musicmidtowntickets.com

Résumé 2015 : Patriots de la Nouvelle-Angleterre – Le Blitz NFL

trackback

Lord Grabiner QC

Résumé 2015 : Patriots de la Nouvelle-Angleterre – Le Blitz NFL

trackback

rasoir electrique femme avis

Résumé 2015 : Patriots de la Nouvelle-Angleterre – Le Blitz NFL

velo elliptique david douillet ez2615

Résumé 2015 : Patriots de la Nouvelle-Angleterre – Le Blitz NFL

ineedagirlfriend49.shutterfly.com

Résumé 2015 : Patriots de la Nouvelle-Angleterre – Le Blitz NFL

trackback

Deutschland – Kruse

Résumé 2015 : Patriots de la Nouvelle-Angleterre – Le Blitz NFL

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 821 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2021-22

Michigan a remplacé Ohio State dans le top 4, tandis que Georgia, Alabama et Cincinnati ont conservé leur place en tête du classement du...

Actualité 2021-22

Les 72 dernières heures ont été complètement ridicules dans le fabuleux monde du College Football Américain. Il y a beaucoup de nouvelles et surtout,...

Actualité 2021-22

On est à moins d’une semaine du classement du comité et le top 4 est encore ouvert. On aura donc droit à une fin...

Actualité 2021-22

Dernière semaine de la saison régulière dans la NCAA (pause émotionnelle). Rendu ici, la majorité des équipes et des joueurs n’ont plus besoin de...

Actualité 2021-22

La quatrième édition du classement du College Football Playoff a été marquée par un remaniement au sein du Top 4. Georgia demeure à la...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2021-22

Novembre tire à sa fin, et à chaque lundi sur Twitch, l’ami Tony joue à Bernard Derome pour annoncer si la tendance se maintient,...

Actualité 2021-22

Lors de notre émission Le Kickoff du Lundi Soir, nous avons une chronique Réalité ou Fiction avec nos invités et notre groupe de discussions...

Actualité 2021-22

Michigan a remplacé Ohio State dans le top 4, tandis que Georgia, Alabama et Cincinnati ont conservé leur place en tête du classement du...

Actualité 2021-22

Les 72 dernières heures ont été complètement ridicules dans le fabuleux monde du College Football Américain. Il y a beaucoup de nouvelles et surtout,...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

7
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x