Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2015-16

Résumé 2015 : Bills de Buffalo

Nous continuons et profitons de la saison morte pour vous présenter le résumé de la saison 2015 de chacune des équipes de la NFL. Nous poursuivons avec les Bills et vos commentaires sont les bienvenus…

Bills de Buffalo

Fiche : 8-8

Statut : Éliminé des séries

Résumé de la saison

billsbannerbsi-1Les Bills étaient une équipe particulièrement frustrante à regarder jouer. Montrant régulièrement des signes d’une équipe talentueuse, ils perdaient toujours un match au mauvais moment, étant incapable de coller 3 victoires de suite. L’arrivée de Rex Ryan aura fait une belle publicité pour l’équipe, mais ne leur aura pas donné une fiche positive. Cela fait 5 années maintenant que Ryan est incapable d’amener l’équipe qu’il dirige à une fiche supérieure à 8 victoires et 8 défaites, et pour un spécialiste de la défensive, il est difficile d’expliquer une chute aussi importante en ce qui à trait à la pression sur les quarts adverses. Tout de même, la situation de ses propres quarts-arrière ne fut pas aussi catastrophique que l’on annonçait durant le camp d’entrainement, alors que Tyrod Taylor s’est avéré un partant compétent.

Les Bills ont bien paru d’entrée de jeu en dominant les Colts d’Andrew Luck lors de la semaine initiale. Ils passèrent bien près d’effectuer une remontée lors de la semaine suivante, mais les Patriots étaient simplement trop forts. Ils rebondirent bien de cette défaite, en massacrant les Dolphins à la troisième semaine, mais perdirent un match qu’ils auraient pu gagner contre les Giants par la suite, alors qu’ils étaient à 1 plaqué raté de Corey Graham d’être en bonne position pour revenir de l’arrière. Ça aura pris un miracle du nom de Tyrod Taylor pour vaincre les Titans lors de la cinquième semaine, se blessant toutefois dans la victoire. E.J. Manuel prit la relève pendant 2 semaines et les Bills perdirent les 2 matchs, dont un décevant résultat à Londres contre les Jaguars. Ils échangèrent les victoires et les défaites de cette façon jusqu’à la fin de la saison, si bien que leur fiche sera de 8 victoires et 8 défaites, un résultat plutôt décevant pour une équipe dont l’on croyait capable de faire mieux.

Il n’y a pas de doutes que Tyrod Taylor aurait pu mieux jouer à quelques occasions en 2015, particulièrement lorsque la saison des Bills fut en jeu lors des semaines 14 et 15, mais ses performances étaient bien loin de ce qu’on annonçait durant les matchs présaisons. Affichant une impressionnante mobilité et un bon bras, on peut dire que Taylor s’est fait un nom à sa première année comme partant après 4 années à Baltimore comme substitut à Joe Flacco. Sa moyenne de verges par match peut sembler basse (216,8), mais l’attaque des Bills est concentrée sur le jeu au sol. Notons toutefois que son ratio touché/interception se termina avec un respectable 20/6.

Il fut au sommet de sa forme lors de la semaine 5 contre les Titans, alors que Sammy Watkins, LeSean McCoy et Karlos Williams étaient tous blessés. L’offensive stagnante, le jeu au sol inexistant, les Bills étaient incapables de faire quoi que ce soit lorsque Taylor prit le match en main. Il effectua 3 courses spectaculaires et une superbe passe à Chris Hogan, tout cela au quatrième quart pour mener son équipe à la victoire. C’est ce genre de performance que E.J. Manuel est incapable d’accomplir, et c’est pourquoi Rex Ryan lui a préféré Taylor. Celui-ci a pu compter sur une ligne offensive en 2 temps; un excellent côté gauche, avec le bloqueur Cordy Glenn et un étonnant Richie Incognito venu relancer sa carrière avec les Bills, et un côté droit plus qu’ordinaire.

En allant chercher LeSean McCoy à Philadelphie, on savait que l’attaque au sol des Bills serait explosive. Ce que l’on ne savait pas, c’est qu’il serait épaulé par une surprenante recrue en Karlos Williams. Lorsqu’ils étaient sur le terrain ensemble, ils devaient former l’un des meilleurs duos de demi-offensifs de la NFL. Williams marqua entre autres 1 touché lors de ses 6 premiers matchs en carrière! Le problème c’est qu’ils ont eu de grandes difficultés à rester en santé, alors qu’aucun des 2 n’a réussi à jouer plus 12 parties, et qu’ils devaient parfois passer un peu plus de temps sur les lignes de côté que l’on aurait voulu. Tout de même, avec les capacités de Tyrod Taylor pour courir avec le ballon, l’agilité de McCoy et le style plus en puissance de Williams, les défensives adverses en avaient plein les bras.

D’ailleurs, si les défensives adverses avaient des difficultés à contrer le jeu au sol des Bills, ce fut un peu différent pour contrer l’attaque aérienne. Je parlerai un peu plus de Sammy Watkins dans la section joueur par excellence, mais disons simplement qu’il fut la seule réelle menace des Bills sur cet aspect de l’attaque. Robert Woods est habile pour courir ses tracés, mais ne sera jamais un joueur spectaculaire dans cette ligue. On pensait peut-être revigorer la carrière de Percy Harvin à Buffalo, mais après une première semaine encourageante, il ne fut pas un grand facteur, ne jouant que 5 matchs en 2015 à cause de blessures. Enfin, après avoir volé l’ailier rapproché Charles Clay à un rival de division, on fut plutôt déçu de ses résultats. Il a régressé lors des 2 dernières années après sa surprenante saison 2013, et n’eut pas l’impact souhaité sur le terrain.

La feuille de route de Rex Ryan laissait entendre que la défensive des Bills serait encore meilleure que celle de l’année 2014, qui avait été excellente sous l’ancien coordonnateur défensif Jim Schwartz. Pourtant ce n’est pas ce qui est arrivé, et la défensive des Bills a sérieusement régressé sous Ryan, dû en majorité au rendement de sa ligne défensive. Le changement de système de jeu du nouvel entraîneur n’a tout simplement pas donné les résultats voulus, et les joueurs ont eu de la misère à s’adapter. Pour vous illustrer les difficultés liées à ce changement, les Bills sont passés du premier rang de la NFL pour les sacs du quart, à l’avant-dernier rang en 2015! Ils ont régressé de 33 sacs en une seule année, ce qui est gigantesque. Chacun des joueurs sur la ligne a vu son jeu régresser sous le nouveau système, mais personne ne fut pire que Mario Williams. Passant de 14,5 sacs à 5, Williams fut non seulement effacé contre le jeu par la passe, mais ne montrait aucun effort sur le terrain. Et à l’exception de Kyle Williams, ce n’est pas comme si cette ligne n’avait pas été en santé, alors que Jerry Hughes, Marcel Dareus et Mario Williams n’ont manqué que 2 matchs au total.

Ce fut un peu meilleur aux autres positions, mais le manque de pression sur les quarts adverses a certainement rendu le travail des secondeurs et de la tertiaire beaucoup plus compliqué. On a pu découvrir l’excellent joueur recrue, Ronald Darby, mon choix personnel pour la recrue défensive de l’année (il fut battu par un autre demi de coin, Marcus Peters). Avec ses 23 passes rabattues, Darby finit la saison au 5e rang dans la NFL, en plus de composer un excellent duo avec l’autre demi de coin, Stephon Gilmore. À noter également que Corey Graham a plutôt bien fait la transition de demi de coin à maraudeur, à l’exception de son plaqué manqué sur Rashad Jennings lors de la quatrième semaine, qui a possiblement coûté la victoire à son équipe.

Joueur par excellence : Sammy Watkins

sammy-watkins-billsJ’ai finalement choisi Watkins, mais on pourrait donner de bons arguments pour Tyrod Taylor, ou même Ronald Darby. Watkins ne fut pas le plus constant, et n’eut pas un grand impact avant la neuvième semaine (notamment à cause de blessures), mais j’ai décidé d’y aller pour le meilleur joueur de cette équipe. Watkins a tout de même franchi le plateau des 1000 verges, et ce, même s’il a manqué 3 matchs. D’ailleurs, à partir de cette neuvième semaine, il réussit 5 matchs de plus de 100 verges, et n’amassa pas moins de 80 verges lors de chacune de ses 6 dernières parties. Il apparaissait parfois inarrêtable, comme lors de la première demie du match contre les Chiefs à la 12e semaine, où il obtint 158 verges et 2 touchés (étrangement, on ne tenta qu’une seule passe en sa direction lors de la deuxième demie, qui fut incomplète, et les Bills perdront ce match). Si sa complicité avec Taylor était un peu fragile en début de saison, elle s’est clairement manifestée vers la fin de l’année, lorsque Watkins était en santé.

Regard sur 2016

Si j’ai trouvé Tyrod Taylor impressionnant par moment en 2015, je suis très curieux de voir comment il s’en sortira à sa deuxième année comme partant. Les défensives ont maintenant de nombreuses vidéos sur Taylor, et il sera intéressant de voir s’il pourra bâtir sur ses performances de l’année dernière. Les Bills n’ont pas fait de coups d’éclat pour l’instant dans la saison morte, donc tout laisse à croire qu’ils auront sensiblement la même offensive l’an prochain. On mise sur la progression des jeunes joueurs, alors que Sammy Watkins, qui n’aura que 23 ans lors du début de la prochaine saison, pourrait vraiment devenir une grande vedette. J’ai également bien aimé de ce que j’ai vu de Karlos Williams, et si lui ou McCoy (ou les 2!) peuvent rester en santé, ce serait une excellente nouvelle pour Taylor.

Pour ce qui est de la ligne défensive, on ne peut penser qu’elle sera aussi peu dominante qu’elle l’a été en 2015. C’est à Rex Ryan de voir s’il ne faudrait pas adapter son système de jeu aux joueurs qu’il a en place, ou bien si les joueurs vont finalement adopter son système, car la régression était vraiment inexplicable. Mario Williams est parti, mais il était un poids pour son équipe l’an dernier. Le reste de la défensive est restée généralement intacte, et j’anticipe une meilleure saison pour eux. Peu importe, une chose est sûre, c’est qu’avec Rex Ryan, les Bills ne manqueront pas de visibilité médiatique!

Pour tous les résumés 2015 des équipes, cliquez l’image ci-dessous…

Bye-Bye-2015

 

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

NCAA Football

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Je discute de l’entrée en scène de la SEC ce week-end, les rivalités dans la NCAA ainsi qu’à surveiller à la semaine 4.

Actualité 2020-21

Retour sur les matchs de la semaine passée, réponse des auditeurs à notre question de la semaine : Vos rivalités préférées et tour d’horizon...

Actualité 2020-21

La semaine 4 dans la NCAA est synonyme avec le retour de la SEC. Beaucoup d’action sur nos téléviseurs, incluant 6 matchs annoncés sur TSN,...

Actualité 2020-21

La conférence Mountain West a annoncé jeudi que sa saison de football universitaire commencera le 24 octobre.

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici votre guide pour tout ce qu’il faut savoir pour la semaine 3 dans la NFL. N’hésitez pas à revenir sur leblitznfl.com à partir...

Actualité 2020-21

Voici l’horaire TV NFL au Québec et le reste du Canada – semaine 3.

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, on fait un bref retour sur la dernière semaine dans la NFL et on dévoile nos 3 matchs à...

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x