Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2015-16

Résumé 2015 : Giants de New York

Nous profitons de la saison morte pour vous présenter le résumé de la saison 2015 de chacune des équipes de la NFL. Nous poursuivons avec les Giants et vos commentaires sont les bienvenus…

Giants de New York

Fiche : 6-10

Statut : Éliminé des séries

Résumé de la saison

Les Giants ont vraiment tout fait pour perdre le titre de la division Est de la NFC. Ils ont gâché de nombreuses avances au quatrième quart sur des erreurs de base, et au moment où ils auraient dû jouer leur meilleur football, ils ne se sont pas présentés. Ils ont maintenant manqué les séries lors de leurs 4 dernières saisons, et lors de 6 de leurs 7 dernières, ce qui est étonnant lorsqu’on considère leurs performances une fois en séries. Ces récents insuccès, jumelés à des gaffes récurrentes sur le choix de jeu et la gestion du temps en fin de match, auront coûté le poste à Tom Coughlin, qui était à la tête de l’équipe depuis maintenant 12 ans.

La saison a mal commencé pour les Giants, qui ont gaspillé 2 avances au quatrième quart pour perdre chacun des 2 premiers matchs. On peut leur pardonner la deuxième, qui est surtout due à une incroyable performance de Julio Jones, pas la première. Menant par 3 points, à ligne de 1 des Cowboys, qui n’avait plus de temps d’arrêt, et avec 1 minute et 43 secondes au cadran, on appelle un jeu par la passe! Elle fut incomplète, laissant une tonne de temps au cadran pour laisser la troupe de Tony Romo remonter le terrain, et ils durent se contenter d’un placement. Vous connaissez la suite, les Cowboys montent le terrain, marque le touché, et les Giants sont la risée de la NFL pour le reste de la semaine.

Cependant, les Giants gagneront les 4 des 5 matchs suivant leurs 2 premiers effondrements (dont une contre les 49ers grâce à un superbe attrapé de Larry Donnell), et était toujours au plus fort de la course. Ils perdront par la suite un match dans lequel ils marquèrent 49 points (sans blague), et après une victoire contre les Buccaneers, ils perdirent leurs 3 matchs suivants, dont 2 autres où ils n’ont pu garder une avance au quatrième quart. Malgré tout ça, après la 14e semaine, ils étaient toujours à égalité au sommet de la division, même avec une fiche négative (6-7). Ils oublièrent de se présenter aux premières demies des matchs de la semaine 15 et 16, se faisant dominer 40-10 (d’ailleurs, ils passèrent bien près de remonter un retard de 28 points contre les Panthers) pour finalement perdre leurs 3 derniers matchs.

Statistiquement parlant, Eli Manning aura connu la meilleure saison de sa carrière en 2015. Il a obtenu son deuxième plus grand nombre de verges par la passe avec 4436, mais a atteint un sommet en ce qui à trait au ratio touché-interception (35 contre 14). Sa combinaison avec Odell Beckham est fumante et les 2 ont fait des ravages en 2015 (et en feront pour quelques années encore). Cependant, Manning n’est jamais bien loin des erreurs mentales, et malgré ces belles statistiques, il lui est souvent arrivé de gaffer au mauvais moment en 2015, ce qui explique pourquoi ils ont tant de problèmes une fois dans la zone payante. Étrange comment un quart aussi décisif dans des moments serrés (un jour, je trouverai le bon terme français pour clutch), peut avoir autant de difficultés lorsque l’enjeu est moins important.

Ce qui est constant chez les Giants, c’est leur incapacité à établir une attaque au sol. Pourtant, la combinaison Rashad Jennings/Shane Vereen n’est pas mauvaise, mais leur utilisation ne semble pas optimale. Jennings est le plus talentueux des 2, alors que Vereen a répété ce qu’il faisait en Nouvelle-Angleterre, soit peu de courses de qualité, et des attrapés sur des passes pièges. Le problème chez les 2, c’est qu’ils ne sont pas une menace pour marquer des touchés, une autre raison pourquoi l’attaque des Giants stagne dans la zone payante.

Je vais revenir plus en détail sur Odell Beckham dans la section joueur par excellence, mais celui-ci reste la plus grande, sinon la seule menace pour le jeu aérien des Giants. Il a obtenu près du double de verges de son plus proche poursuivant, Rueben Randle. Randle est capable de faire de gros jeux de temps à autre, comme ses 8 touchés, mais il est généralement le produit d’un bon quart-arrière et de l’attention des adversaires sur Beckham. L’ailier rapproché Larry Donnell a passé la moitié de la saison sur la liste des blessés, mais ce n’est pas comme s’il avait une si grande influence (à l’exception du superbe attrapé que j’ai mentionné précédemment). Enfin, le spécialiste des unités spéciales Dwayne Harris, et l’ailier rapproché remplaçant Will Tye auront fait un assez bon travail lorsqu’ils ont été forcés dans l’action.

Si vous vous demandiez comment une équipe qui marque 49 points dans un match peut perdre celui-ci, je vous suggère d’aller regarder les vidéos de l’affrontement contre les Saints pour vous rendre compte à quel point la défensive des Giants ne fut pas très bonne en 2015. C’est d’ailleurs grâce à celle des Saints s’ils ne sont pas derniers dans la majorité des catégories défensives. Ils ont quand même accordé le plus de verges par match, affiché le pire dossier pour contrer les troisièmes essais, et forcés le moins souvent des bottés de dégagement. Ils ont également fini 30e pour le nombre de sacs du quart, mais ont été plus efficaces que cette statistique démontre. De plus, ils auraient été bien plus efficaces s’ils avaient eu des saisons complètes de leurs 3 meilleurs joueurs sur la ligne défensive, Johnathan Hankins, Robert Ayers et Jason Pierre-Paul.

Ayers a connu la saison de sa carrière avec 9 sacs en seulement 12 matchs, mais c’est Pierre-Paul qui a retenu toute l’attention, et pour cause. Celui-ci a subi une grave blessure en tentant de faire exploser un feu d’artifice l’été dernier, perdant l’index de sa main droite dans le processus. Le résultat est qu’une fois sur le terrain, il jouait avec un énorme plâtre sur la main droite, l’affectant clairement pour effectuer des plaqués sur la ligne d’engagement. Cependant, il fut assez efficace pour mettre de la pression sur les quarts adverses malgré 1 seul sac, et le simple fait de le retrouver sur le terrain après une telle blessure était rassurant.

Joueur par excellence : Odell Beckham

Odell Beckham Jr des Giants

Comment ne pas admirer les nombreux attrapés à une main qu’Odell Beckham réalise pratiquement chaque semaine? Le spectaculaire receveur des Giants n’aura pas du tout été affecté par la guigne de la deuxième année, réalisant tout autant d’attrapés acrobatiques que de longs jeux. Il a d’ailleurs fini à égalité au premier rang de la NFL pour les attrapés de plus de 40 verges avec 8, démontrant un bon mélange de vitesse et de dextérité. Il a entre autres connu 6 matchs consécutifs avec plus de 100 verges par la passe entre les semaines 8 et 13, et fini la saison avec un total de 1450 verges et 13 touchés. Débordant d’exubérance, il a cependant la tendance à être trop émotif pendant les matchs, comme sa confrontation avec Josh Norman lors de la 14e semaine le démontra. Lors de cette rencontre, Beckham y est allé de nombreux coups vicieux à l’endroit de Norman entre les jeux, alors qu’on avait vraiment l’impression qu’il avait perdu la tête. À cette exception, sa saison 2015 aura été excellente, et on espère encore plus l’an prochain!

Regard sur 2016

Ce sera vraiment étrange de voir un match des Giants sans Tom Coughlin sur les lignes de côté. Celui qui le remplace, l’homme à la moustache, Ben McAdoo, en sera à sa première expérience comme entraîneur-chef, donc tout est possible. Le cœur de son offensive sera de retour, mais on aimerait bien que les Giants aillent chercher un receveur de plus pour épauler Beckham, et un bloqueur de concession, alors que la protection extérieure est un peu déficiente. Surtout que Manning, à 35 ans, n’est plus très jeune, et aura besoin de rester debout le plus souvent possible.

Une chose est sure par contre, c’est qu’on est tanné d’avoir d’être dans les bas fonds de la ligue en défensive. On a sorti les gros sous pour attirer les agents libres Janoris Jenkins, Olivier Vernon et Damon Harrison. Ils ont peut-être payé un peu trop dans tous les cas, mais qui peut les blâmer? Jenkins deviendra le demi de coin n.1 dans une tertiaire qui en a arraché en 2015 et Vernon viendra consolider la pression sur les quarts adverses et remplacer Robert Ayers, qui a quitté pour Tampa. Pour ce qui est de Harrison, le plaqueur défensif est l’un des meilleurs de la ligue pour étouffer le jeu au sol de ses adversaires. J’ai toujours peur par contre quand un joueur de ligne défensive change de formation, alors qu’il passe d’un 3-4 à un 4-3. Les Giants ont également réussi à retenir Jason Pierre-Paul pour une autre année, lui qui devrait revenir plus fort après une année complète sans son index. Bref, on a beaucoup investi en défensive, ce qui devrait les ramener vers les sommets de leur division!

Pour tous les résumés 2015 des équipes, cliquez l’image ci-dessous…

Bye-Bye-2015

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 397 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

La première édition du Top 25 des éliminatoires de football universitaire de cette saison a été dévoilée mardi soir – et son top quatre...

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

Actualité 2020-21

On sort enfin un Top 10 qu’on pourra comparer à celui du comité qui se rencontre actuellement pour leur premier essaie de la saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Une semaine un peu plus tranquille du coté des « surprises », mais quand même quelques points intéressants. On parle de Jim, des Heisman...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Enregistrement très tôt cette semaine, nous ne voulions pas manquer les 3 parties du Thanksgiving américain de ce jeudi dans nos analyses.

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 10 dans la NFL pour les parties jouées les 19, 22-23 novembre 2020.

Actualité 2020-21

La première édition du Top 25 des éliminatoires de football universitaire de cette saison a été dévoilée mardi soir – et son top quatre...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse la dernière semaine dans la NFL et la NCAA. À noter que cette capsule a...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x