Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2015-16

Repêchage NFL 2015: Classement des receveurs de passes

Dorial Green-Beckham, WR Mizzou

Remarque : Dans le texte qui suit, veuillez noter que lorsque je fais référence à la position de « flanqueur » (ou receveur de passe évoluant à la position «z »), je réfère au receveur de passe qui évolue en retrait de la ligne de mêlée et du même côté de la formation que l’ailier rapproché. Ces receveurs de passes sont habituellement des receveurs de possessions de ballon (Emmanuel Sanders et Julian Edelman sont des exemples).

Le « split-end » (ou receveur évoluant à la positon « x ») est habituellement aligné directement sur la ligne de mêlée et du côté opposé de l’ailier rapproché. Ces receveurs sont habituellement plus imposants physiquement et spécialisé dans l’art d’étirer le terrain verticalement et de battre le « press coverage » (Dez Bryant et Calvin Johnson sont des exemples).

Évidemment, les « split-end » sont des joueurs plus rares et plus difficiles à trouver et c’est pour cette raison que je leur donne une valeur ajoutée dans le présent classement. Vous pouvez trouver un excellent « flanqueur » loin dans le repêchage (Julian Edelman est un excellent exemple), mais il en va autrement pour un bon « split-end » car les qualités physiques exigées pour évoluer à cette position sont plus rares.

Finalement, veuillez noter que, comme d’habitude, le rang ou apparaissent les joueurs représentent le rang ou je pense qu’ils seront repêchés.   Vous trouverez la valeur que j’attribue réellement au joueur sous la rubrique « mon classement ».

À lire également: Classement de la ligne défensive et des secondeurs

  1.  Kevin White, West Virginia
Kevin White, WR - West Virginia

Kevin White, WR – West Virginia

Taille/grandeur: 6 pieds 3/215 livres

Expérience: sénior

Statistiques: 2014- 109 attrapés (3e ncaa), 1447 verges (6e ncaa), 10 touchés

2013- 35 attrapés, 507 verges, 5 touchés.

Je m’étais promis de me méfier de Kevin White parce que le système offensif utilisé à West Virginia (baptisé le “air raid” de l’entraîneur Dana Holgorson) a déjà bien fait paraître certains joueurs qui sont devenus des déceptions au niveau de la nfl (par exemple Geno Smith, Tavon Austin, Stedman Bailey, Brandon Wheeden, Justin Blackmon-et oui, Holgorsen a été coordonateur offensif des Cowboys d’Oklahoma State avant d’aller à West Virginia). Holgorsen est un génie offensif au point où il parviendrait à bien faire paraître à peu près n’importe qui. Par contre, il y a des fois où il faut se fier à ce qu’on voit sur le terrain et dans le cas de White, il a tous les attributs d’un receveur de passe étoile.

À la fin de son secondaire, Kevin White a été obligé de prendre le chemin des “juco” (junior college) parce qu’il n’était pas admissible académiquement. Pour cette raison, White n’a joué que deux saisons à West-Virginia.

Ce sont les qualités athlétiques de White qui sont impressionnantes. Surtout utilisé à la position “z” à l’université (« flanqueur »), White a toutes les qualités physiques d’un “split-end” ou receveur évoluant à la position “x”. Au combine, White a couru son 40 verges en 4.35, ce qui est extrêmement rapide pour un receveur possédant un gros physique comme lui. Mais plus que ça, White possède d’excellentes mains. Il excelle dans les situations contestées (une qualité très importante et c’est principalement pour cette raison que je crois en ses capacités).

Mon Classement : 1er à sa position. Comme vous venez de le lire, j’ai mes doutes sur White, mais ce qu’il a démontré lors de la saison 2014 est tout simplement trop impressionnant pour ne pas le classer à ce rang. Les receveurs capables d’étirer le terrain verticalement comme lui et de battre le “press coverage” sont rares et recherchés. Malgré tout, j’attendrais après le 10e rang pour le repêcher. Une équipe qui repêche dans les 10 premiers à habituellement d’autres besoins plus urgents à combler qu’au poste de receveur de passe.

  1.  Amari Cooper, Alabama
Amari Cooper, WR - Alabama

Amari Cooper, WR – Alabama

Taille/poids: 6 pieds 1/210 livres

Expérience: Junior

Statistiques: 2014: 124 attrapés (1er ncaa), 1727 verges (2e ncaa), 16 touchés (2e ncaa)

2013: 45 attrapés, 736 verges, 4 touchés

2012: 59 attrapés, 1000 verges, 11 touchés

Récipiendaire du trophé Biletnikoff en 2014 (remit au meilleur receveur de passe de la NCAA) et choix consensuel au sein de l’équipe “all-american”, Cooper était considéré comme un des meilleurs joueurs de la NCAA toutes positions confondues par la majorité des experts. Ancien prospect 4 étoiles, Cooper était considéré comme le 45e meilleur joueur disponible par Rivals.com à sa sortie de l’école secondaire.

Versatile, Cooper a été utilisé à toutes les positions avec le “Crimson Tide”, tantôt comme “split end” (le receveur évoluant à la position “x“), tantôt comme “flanqueur” (le receveur évoluant à la position “z”), tantôt comme “slot receiver” (le receveur évoluant à l’intérieur). Mentionnons que Cooper possède le physique d’un “flanqueur” et c’est probablement à cette position qu’il sera utilisé dans la nfl.

Cooper est avant tout excellent au niveau technique. Ses tracés de passes sont précis et il est excellent pour s’ajuster au blitz de l’adversaire. Ses qualités physiques sont correctes, mais pas exceptionnelles. Il a couru son 40 verges en 4.42 au combine (ce qui était meilleur qu’anticipé). Son saut vertical n’était que de 33 pouces et son saut horizontal de 10′.

Mon classement : 2e à sa position. Comme joueur collégial, il ne se faisait pas mieux que Cooper. Par contre, il est difficile de savoir comment ses qualités vont se transférer au prochain niveau. Cooper est une version améliorée de Marquise Lee ou Robert Woods, deux joueurs qui possédaient des qualités et un profil semblable à lui. Cooper deviendra un bon joueur, mais personnellement, je ne le sélectionnerais pas en début de 1ère ronde parce que les receveurs évoluant à la position “z” sont plus faciles à trouver et il y en aura de bons après la 1ère ronde. Il n’est pas nécessaire de repêcher ce type de joueur en début de 1ère ronde et c’est pour cette raison que j’attendrais le milieu de la 1ère ronde avant de le sélectionner.

  1.  Davante Parker, Louiville
Devonte Parker, WR Louisville

Devonte Parker, WR Louisville

Taille/poids: 6 pieds 3, 210 livres

Expérience: senior

Statistiques: 2014-43 attrapés, 855 verges, 5 touchés (en seulement 7 matchs)

2013- 55 attrapés, 885 verges, 12 touchés

2012- 40 attrapés, 744 verges, 10 touchés

Il possède toutes les qualités physiques d’un joueur de la nfl (il est grand, costaud et a couru son 40 verges en 4.45), Par contre, sa production collégial ne justifie pas toute l’attention qu’il reçoit, et sûrement pas qu’il soit considéré comme un choix de début de 1ère ronde.  Il ne faut pas oublier qu’en 2012 et 2013, Parker a joué pour un quart exceptionnel (Teddy Bridgewater) et que malgré ça, il a été incapable d’avoir une production élite.

À sa sortie de l’école secondaire, Parker était considéré comme un prospect 3 étoiles (77e meilleur receveur de passes selon Rivals.com).

Parker possède un style physique et est en mesure de remporter les bagarres à 1contre 1. Il possède le style de jeu ainsi que les qualités physiques pour connaître du succès dans la nfl. Également, sa moyenne de 122.1 verges par match en 2014 est excellente et n’eut été des blessures, Parker aurait probablement été un des receveurs de passe les plus dominants de la ncaa. Parker est le cas typique du joueur qui possède les attributs physiques d‘un joueur de la nfl, mais qui n‘a pas produit au niveau d‘un choix de première ronde. Le potentiel est là, mais l‘équipe qui va le repêcher assumera néanmoins un risque important.

Mon classement : 5e à sa position. Parker possède les qualités physiques d’un joueur d‘impact, mais lors de sa carrière collégial il n‘a pas performé au niveau de son talent. Il est la définition du “boom or bust” si vous me permettez l’expression. Je le classe quand même comme une bonne valeur en 1ère ronde à cause de sa capacité à attraper des ballons dans le trafic et à remporter les attrapés contestés (une qualité fondamentale dans la nfl). Les receveurs de passe aussi physiques que lui sont rares. Un « projet » avec un énorme potentiel.

  1.  Nelson Agholor, USC

Taille/poids: 6 pieds, 200 livres

Expérience: junior

Statistiques: 2014-104 attrapés (7e ncaa), 1313 verges (9e ncaa), 12 touchés (7e ncaa)

2013-56 attrapés, 918 verges, 6 touchés

Un des receveurs de passes les plus complets et les plus solides techniquement de la ncaa, ses qualités ressemblent beaucoup à celles d‘Amari Cooper. Agholor possède des qualités athlétiques suffisantes pour connaître du succès dans la nfl (notamment un temps de 4.42 sur 40 verges). Il est un des joueurs les plus dangereux de la ncaa avec le ballon dans les mains et son contrôle est excellent. Aghlor excelle sur les unités spéciales ce qui rajoute une corde à son arc.

A sa sortie de l’école secondaire, Agholor était considéré comme le 18e meilleur joueur disponible, toutes positions confondues (prospect 5 étoiles selon Rivals.com). Que se soit au niveau des qualités athlétiques, des qualités techniques (son point fort) de la constance (ancien prospect 5 étoiles), de la versatilité (il est un excellent joueur d’unités spéciales) Agholor coche toutes les cases avec succès. Agholor est le prototype du “flanqueur” (receveur de passe évoluant à la position “z”).   Une valeur sûr selon moi.

Mon classement : 4e à sa position. Agholor est présentement un peu victime du fait qu’il est le successeur de Marquise Lee et Robert Woods à USC. Lee et Woods, qui ont été malchanceux au niveau des équipes par lesquels ils ont été repêchés (Buffalo et Jacksonville) n’ont pas été mauvais jusqu’à maintenant, mais n’ont rien cassé non plus ce qui diminue la valeur d’une receveur de passe qui provient du programme de USC. Mais à mon sens, Agholor a tout ce qu’il faut pour être un joueur d’impact s’il est repêché par la bonne équipe.

  1.  Dorial Green-Beckam, Mizzou
Dorial Green-Beckham, WR Oklahoma/Mizzou

Dorial Green-Beckham, WR Oklahoma/Mizzou

Taille/poids: 6 pieds 5, 240 livres

Expérience: junior

Statistiques: 2014-n’a pas joué (transfert).

2013- 59 attrapés, 883 verges, 12 touchés

2012- 28 attrapés, 395 verges, 5 touchés

En 2012, Dorial Green-Beckam était considéré comme le meilleur prospect issue des écoles secondaires toutes positions confondues par Rivals.com. A 6 pieds 5 et 240 livres, et avec les qualités athlétiques qu’il possède (il a couru son 40 verges en 4.49 au combine), ce n’est pas surprenant.   Il a souvent été comparé à Randy Moss, une comparaison un peu exagérée à mon (très) humble avis.

Green-Beckam n’a pas été particulièrement productif  (ce qu’il faut prendre dans son contexte car il n’était qu’un « trough sophomore » en 2013) lors de sa carrière à Mizzou et il a connu sa part de problèmes hors terrain. Par contre, de pures “split-end” comme lui sont extrêmement rares et difficiles à trouver. Green-Beckam est ce type de joueur capable de changer une offensive par sa seule présence en ce sens qu’il forcera les équipes adverses à la doubler ce qui libérera de l’espace pour ses coéquipiers. En soi, c’est très important et ça incitera certaines équipes à passer outre ses problèmes hors terrains pour le sélectionner en 1ère ronde.

Mon Classement : 3e à sa position. Il est le receveur de passe le plus talentueux de ce repêchage, mais je ne peux passer outre ses problèmes hors terrain. De plus, il a manqué une année complète ce qui l’a retardé dans sa progression. Seulement, ce type de joueur est rare et difficile à trouver. Imaginer une équipe comme Nouvelle-Angleterre avec Green-Beckam. Vous ne pouvez laisser un joueur de 6 pieds 5 avec les qualités athlétiques de Green-Beckam à 1 contre 1 contre un demi de coin à moins d‘être fou. Mais si bous doublez Green-Beckam, alors vous devrez couvrir un joueur comme Gronkowski à 1 contre 1 ce qui n‘est guère plus logique. C’est exactement pour ca que Green-Beckam vaut son pesant d’or. Un “split-end” du potentiel de Green-Beckam vous rend meilleur même lorsqu’il ne touche pas au ballon simplement à cause de la menace qu’il représente. Pour cette raison, je le vous difficilement dépasser la 1ère ronde.

  1.  Breshad Perriman, UCF
Breshad Perriman, WR UCF

Breshad Perriman, WR UCF

Taille/poids: 6 pieds 3, 214 livres

Expérience: junior

Statistiques: 2014- 50 attrapés, 1044 verges, 9 touchés

2013-39 attrapés, 811 verges, 11 touchés

2012- 26 attrapés, 388 verges, 3 touchés

Probablement le joueur qui a le plus augmenté sa valeur lors du processus hors saison, particulièrement à son “pro-day“. Perriman, qui était considéré comme un prospect médiocre à sa sortie de l’école secondaire, est sorti de nul part après une carrière universitaire moyenne pour s’établir comme un choix de 1ère ronde.

A son arrivée à UCF, Perriman n’était considéré que comme un prospect 2 étoiles. Évoluant pour une université possédant une bonne attaque aérienne (son quart arrière était Blake Bortles jusqu‘en 2013), Perriman n‘a connu qu‘une seule saison de plus de 1000 verges soit en 2014. Sur le terrain, où ça compte vraiment, Perriman n’avait pas l’aire d’un futur choix de 1ère ronde. Mais Perriman a démontré l’étendue de ses qualité athlétiques à son “pro-day” où il a couru son 40 verges en 4.26 secondes ce qui est exceptionnel pour un joueur possédant un physique imposant. Du coup, Perriman est automatiquement devenu un choix de 1ère ronde. Mais sur le terrain, il demeure un “projet”.

Mon classement : 8e à sa position. Il ne faut pas tomber dans le piège de comparer Perriman à Odell Beckam Jr parce qu’il a connu un processus hors saison semblable.. Perriman est bon (il a quand même gagné plus de 1000 verges cette année) et son potentiel physique est grand, mais il est loin d’être un produit finit. Un excellent temps sur 40 verges est loin d’être une garantie de succès dans la nfl. Mais avec un tel potentiel physique et une production acceptable, Perriman se doit quand même d’être considéré comme un bon prospect pour la nfl.

  1.  Devin Funchess, Michigan
Devin Funchess, WR Michigan

Devin Funchess, WR Michigan

Taille/poids : 6 pieds 5, 230 livres

Expérience : senior

Statistiques : 2014-62 attrapés, 733 verges, 4 touchés

2013-49 attrapés, 748 verges, 6 touchés

Funchess est un hybride entre le poste d’ailier rapproché et receveur de passe. Peu importe où vous l’alignez sur le terrain, il ne bloquera personne de toute façon, mais, un peu à l’instar d’un Mike Evans ou un Kelvin Benjamin l’année dernière, il possède les qualités que beaucoup d’équipes recherchent chez un receveur de passe.

Funchess, qui était un prospect 3 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, à connu un excellent processus hors saison. Au nfl combine, il avait inquiété avec un temps de 4.7 sur 40 verges (il s’est depuis repris avec un excellent 4.50 à son pro-day). Il a également réussit un excellent saut vertical de 38 pouces.

Mon classement : 6e à sa position. Funchess présente des qualités assez semblables à celles de Kelvin Benjamin ou Mike Evans l’année dernière. Les équipes de la nfl recherchent beaucoup ce type de phénomènes physiques qui sont difficiles à couvrir pour les défensives adverses et en ce sens, je suis intrigué de voir où Funchess partira et ce pourrait être aussi tôt que le début de la 2e ronde.

  1.  Jaelen Strong, Arizona State
Jaelen Strong, WR Arizona State

Jaelen Strong, WR Arizona State

Taille/poids: 6 pieds 2, 220 livres

Expérience: Junior

Statistiques: 2014-82 attrapés, 1165 verges, 10 touchés

2013-75 attrapés, 1122 verges, 7 touchés

Pour des raisons académiques, Strong a été dans l’obligation de prendre le chemin des “JUCO” (junior college) à la sortie de l’école secondaire. Dès son arrivée, Strong n’a pas tardé à s’imposer et il a dominé les Sun Devils pour le nombre d’attrapés ainsi que les verges accumulés au cours des deux saisons qu’il a passé avec l’équipe. Strong possède un excellent physique pour la nfl et ses qualités athlétiques sont très adéquates (4.44 sur 40 verges et un saut vertical de 42 pouces ce qui est excellent).

Strong n’est pas un joueur complet. Par ce qu’il est un joueur “physique”, son point fort réside dans sa capacité à battre le “press coverage” ainsi qu’à remporter les attrapés contestés (une qualité très importante dans la nfl). Sur ce dernier point, Strong n’est pas aussi dominant qu’un Kevin White par exemple, mais il est un des meilleur joueur de ce repêchage quand même. Un joueur taillé sur mesure pour la position de “split-end” (ou receveur évoluant à la position “x”).

Mon Classement : 7e à sa position. J’aime beaucoup Strong pour sa capacité à capter des ballons dans le trafic et à gagner les attrapés contestés. Ce type de receveur au style physique me rappel un peu Allen Robinson dans le repêchage de l’année dernière (qui a connu des succès surprenant avec un temps de jeu limité avec Jacksonville).  Strong ne reçoit pas la publicité qu’il mérite présentement, et j’ai beaucoup pensé à le classer plus haut, mais il a une réelle chance de devenir spécial.

  1.  Sammie Coates, Auburn

Taille/poids : 6 pieds 2, 210 livres

Expérience : junior

Statitiques : 2014-34 attrapés, 741 verges, 4 touchés

2013-42 attrapés, 902 verges, 7 touchés

A première vue, on pourrait croire que Sammie Coates n’a pas connu une grande carrière universitaire, au niveau statistique du moins. Mais il faut se rappeler qu’Auburn n’est pas un programme universitaire axé sur la passe. En 2013 notamment, les Tigers, comme équipe, n’ont gagné qu’un peu plus de 2400 verges au total par la passe (dont 902 par Coates, ce qui n’est pas si mal).

Coates est loin d’être un produit finit, notamment, il lui arrive d’échapper des passes faciles et ses tracés de passes sont imprécis. Par contre, ses qualités athlétiques sont excellentes et il est explosif à souhait (4.43 sur 40 verges, saut vertical de 41 pouces, saut horizontal de 10 ‘11’’). Il est évident qu’une équipe va prendre une chance avec lui rapidement dans le repêchage dans le but de le développer.

Mon classement : A l’extérieur du top 10. Coates n’est pas mon préféré je l’admet. Bill Belichik a personnellement travaillé avec Coates au pro-day d’Auburn et ça tombe bien parce que Coates est en plein le genre de phénomène athlétique qui pourrait connaître le même parcourt qu’Aaron Dobson  (c’est-à-dire être un « flope »). Sérieusement, Coates a du talent et sa production est correcte compte tenu qu’Auburn possède une attaque aérienne médiocre, mais l’équipe qui le repêchera aura du travail à faire avec lui parce qu’il est la définition d’un « projet ».

  1.  Rashad Green, Florida State

Taille/poids: 5 pieds 11, 185 livres

Expérience: senior

Statistiques: 2014-99 attrapés, 1365 verges, 7 touchés

2013-76 attrapés, 1128 verges, 9 touchés

2012-57 attrapés, 741 verges, 6 touchés

2011-38 attrapés, 596 verges, 7 touchés

Même s’il est loin d’être un inconnu parce qu’il a été un favori des fans de la NCAA, bien peu de gens réalisent que Rashad Green a dominé tous les receveurs de passes des Seminols au cours des 4 dernières années. Ce qui veut dire que Green a été le meilleur receveur de passe sur 3 équipes qui ont remporté le championnat de leur conférence (ACC) ainsi qu’une équipe championne nationale. Voilà un fait surprenant qui fait de Green un des joueurs les plus sous-estimés du prochain repêchage. Green, qui n’est pas le plus imposant physiquement, sera probablement limité à un rôle de “flanqueur” (ou receveur évoluant à la position “z”) au prochain niveau ou même de “slot receiver” et c’est probablement ce qui explique son peu de popularité.

Green possède des qualités athlétiques moyennes (il a couru son 40 verges en 4.53 tout en réalisant un saut vertical de 36 pouces). Par contre, il compense en étant un des joueurs les plus solide techniquement de ce repêchage. Il court des tracés de passe solide et est un receveur extrêmement fiable et capable d’adaptés ses tracés de passe aux défensives adverses.

A sa sortie de l’école secondaire, Green était considéré comme un prospect 4 étoiles (29e meilleur receveur de passes).

Mon classement : 10e à sa position. Bien qu’il ait connu une carrière collégiale phénoménale (il est le recordman de Florida State pour le nombre de passes attrapés ainsi que les verges gagnés par la passe en carrière), Green ne semble pas posséder les qualités physiques pour dominer au prochain niveau. C’est pour ça qu’il n’est pas classé plus haut. Green pourrait connaître du succès, mais à condition qu’il soit repêché par une équipe qui privilégie l’intelligence du jeu plutôt que les qualités athlétiques (Nouvelle-Angleterre par exemple).

  1.  Devin Smith, Ohio State

Taille/poids: 6 pieds 195 livres

Expérience: senior

Statistiques: 2014-33 attrapés, 931 verges, 12 touchés

2013-44 attrapés, 660 verges, 8 touchés

2012-30 attrapés, 618 verges, 6 touchés

Bien que la production de Smith ait été moyenne au cours de sa carrière collégiale, il se mérite quand même une place de justesse dans cette liste parce qu’il est considéré à juste titre comme un des meilleurs receveurs de passe de ce repêchage pour capter le ballon dans les zones profondes. Qu’on se le tienne pour dit, Smith est un spécialiste exclusivement des “nine routes” , c’est-à dire des tracés en ligne droite dans les zones profondes. Par contre, dans cette spécialité, il est vraiment bon. Dans le système offensif d’Ohio State, ses qualités étaient sous utilisées, mais toutes les équipes de la nfl valorisent ce type de joueur qui peut obliger les équipes adverses à rester honnêtes face à la menace du long jeu.

Mon classement : A l’extérieur du top 10. Smith est un excellent joueur, mais il est exclusivement un spécialiste des « nine routes ». Il ne possède pas la versatilité pour percer mon top 10 lors d’une saison ou il y a autant de profondeur que cette année.

MENTIONS HONORABLES

Certains joueurs ont connu des carrières universitaires productives, voir exceptionnelles, sans recevoir le crédit qu’ils méritent parfois parce qu’ils n’ont pas des qualités physiques impressionnantes ou tout simplement parce qu’ils ont évolué pour des programmes universitaires plutôt anonymes. Souvent, ces joueurs deviennent des vols et connaissent des carrières productives dans la nfl.

Tyler Lockett, Kansas State

Tyler Lockett, WR Kansas State

Tyler Lockett, WR Kansas State

Taille/poids : 5 pieds 10, 180 livres

Expérience: senior

Statistiques : 2014-106 attrapés (4e ncaa), 1515 verges (3e ncaa), 11 touchés

2013-81 attrapés, 1262 verges, 11 touchés

Deux saisons consécutives de plus de 1000 verges lorsque vous évoluez pour l’offensive conservatrice de Kansas State, c’est un exploit digne de mention. Lockett, qui est le prototype du « slot receiver », est un joueur bien sous-estimé. Lockett possède la rapidité suffisante pour évoluer à la position « z » (il a couru son 40 verges en 4.40). Un fait important qui sera recherché par les équipes de la nfl : Lockett est un des meilleurs joueurs d’unités spéciales de ce repêchage.

Mon classement : 9e à sa position. Lockett devra possiblement attendre après la 2e ronde pour entendre son nom être prononcé parce que ses qualités physiques sont moyenne et parce que vous pouvez trouver ce type de joueur plus tard dans le repêchage (un profil qui serait semblable par exemple, à Julian Edelman des Patriots de la Nouvelle-Angleterre). Par contre, sa carrière universitaire a été impressionnante et je n’ai pas de doute sur sa capacité de performer dans la nfl notamment au niveau des unités spéciales.

Ty Montgomery, Stanford

Taille/poids : 6 pieds, 220 livres

Expérience: senior

Statistiques: 2014-61 attrapés, 604 verges, 3 touchés

2013-61 attrapés, 958 verges, 10 touchés

Probablement la principale victime du jeu médiocre de Kevin Hogan au poste de quart-arrière pour l’université Stanford. Avant le début de la saison 2013, Montgomery était vu de façon consensuel comme un futur choix de fin de 1ère ronde, début de 2e ronde. Mais difficile de se faire justice quand c’est Kevin Hogan (qui n’a rien d’un Andrew Luck) qui vous lance le ballon. Conséquemment, c’est surtout sur les unités spéciales que Montgomery a laissé sa marque. Je l’ai justement inclus dans cette catégorie car, sur les unités spéciales, il a été un des joueurs les plus dangereux de la ncaa (en plus de dominer son équipe comme receveur de passes).

Mon classement : Montgomery est un ancien prospect 4 étoiles qui aurait fait beaucoup mieux s’il avait eu un quart arrière pour lui lancer le ballon. A mon sens, il possède un valeur de début de 2e ronde même s’il partira probablement plus loin que ça. Il est assuré d’avoir un impact sur une équipe ne serait-ce que pour la qualité de son jeu sur les unités spéciales.

Tommy Shuler, Marshall

Taille/poids : 5 pieds 7, 190 livres

Expérience: senior

Statistiques : 2014-92 attrapés (11e ncaa), 1138 verges (17e ncaa), 9 touchés

2013-106 attrapés (7e ncaa), 1165 verges (21e ncaa), 10 touchés

2012-110 attrapés (4e ncaa), 1138 verges (20e ncaa), 6 touchés

Un des joueurs les plus productifs de la ncaa au cours des dernières années et un de mes préférés, shuler n’a même pas été invité au nfl combine (encore une fois, on peut se demander qui a l’autorité pour envoyer ces invitations). Shuler ne possède pas la taille d’un joueur de la nfl et il a raté son 40 verges à son pro-day (4.73), mais sur le terrain, où ça compte vraiment, Shuler est exceptionnel et malgré sa petite taille, il n’a pas son égal pour remporter les ballons contestés. Il n’a peur de personne, et excelle dans l’art de capter des ballons dans le trafic. Il est à souhaiter qu’il suive le chemin de Wes Welker.

Mon classement : Shuler pourrait ne pas être repêché tant il est sous le radar présentement, mais s’il obtient sa chance, je n’ai aucun doute qu’il deviendra un joueur productif dans la nfl et rapidement. Si aucune équipe de la nfl ne lui donne sa chance (ce qui est possible compte tenu de sa petite taille et de son temps médiocre sur 40 verges) on conseil fortement à Jim Popp de conserver son numéro de téléphone.

Justin Hardy, East Carolina

Taille/poids : 6 pieds, 190 livres

Expérience : senior

Statistiques : 2014-121 attrapés (2e ncaa), 1494 verges (4e ncaa), 10 touchés

2013- 114 attrapés (3e ncaa), 1284 verges (15e ncaa), 8 touchés

2012-88 attrapés, 1105 verges, 11 touchés

Lorsque, comme Hardy, vous arrivez à l’université d’East Carolina comme « walk-on », c’est que vous étiez vraiment méconnu à la sortie de l’école secondaire. Pourtant, ça n’a pas empêché Hardy de devenir le meneur de tous les temps de la NCAA pour le nombre d’attrapés en carrière (387). Une bonne partie de la production d’Hardy vient du fait qu’il était visé plus souvent que quiconque par son quart-arrière, mais quand même. Les qualités athlétiques d’Hardy sont adéquate (4.56 sur 40 verges, un saut vertical de 36 pouces).   Hardy devrait recevoir plus d’attention.

Mon classement : Tout comme à sa sortie de l’école secondaire, Hardy ne reçoit pas beaucoup de respect dans le processus actuel. Hardy ne sera probablement pas sélectionné avant les rondes du milieu car la plupart des équipes font passer les qualités athlétiques avant la production. Dans le bon système de jeu, Hardy pourrait connaître du succès.

Jamison Crowder, Duke

Taille/poids : 5 pieds 8, 185 livres

Expérience : senior

Statistiques : 2014-85 attrapés, 1044 verges, 6 touchés

2013-108 attrapés, 1360 verges, 8 touchés

2012-85 attrapés, 1074 verges, 8 touchés

Crowder a été le meilleur joueur d’un programme de 1er niveau au cours des dernières années. Récolté trois saisons consécutives de plus de 1000 verges avec une équipes comme Duke est un exploit en soi. De plus, Crowder est excellent sur les unités spéciales. Bien qu’il soit de petite taille, Crowder attirera également l’attention avec sa vitesse (il a réalisé 4.46 à son pro-day).

Mon classement : Probablement un choix de 3e ronde ou 4e ronde, mais Crowder sera un vol. Il est de nature compétitive et à réaliser plus de gros jeux que quiconque au cours des dernières années. Un élément central de la montée de l’université Duke. Un joueur spectaculaire qui fera son chemin via les unités spéciales.

MENTIONS MOINS HONORABLES

Cette catégorie comprend exclusivement des joueurs de premier plan à la sortie de l’école secondaire qui ont connu des carrières universitaires décevantes. Il arrive que certains de ces joueurs, qui ont pu être mal utilisés à l’université, reprennent leur carrière en main une fois dans la nfl.

Stefon Diggs, Maryland

Stefon Diggs, WR Maryland

Stefon Diggs, WR Maryland

Taille/poids : 6 pieds/195 livres

Expérience : junior

Statistiques : 2014-62 attrapés, 792 verges, 5 touchés

2013- 34 attrapés, 587 verges, 3 touchés

Prospect 5 étoiles, Diggs était considéré comme le 8e meilleur joueur toute position confondues à sa sortie de l’école secondaire en 2012. Pourquoi Diggs a choisi de demeurer au Maryland? Mystère, mais mauvaise décision. Malgré sa carrière décevante, Diggs a bien performé au nfl combine (4.46 sur 40 verges) et sera probablement sélectionné lors de la 2e journée du repêchage.

Mon classement : J’aime bien ce joueur qui a été victime d’avoir mal choisit son université plus qu’autre chose. Le prototype de receveur qui évolue à la position « z ». Il est le prototype du joueur qui pourrait faire revivre sa carrière au niveau de la nfl.

Kyle Prater, USC et Northwestern

Taille/poids : 6 pieds 5, 231 livres

Expérience : senior

Statistiques : 2014- 51 attrapés, 535 verges, 2 touchés

2013- 9 attrapés, 59 verges

En 2010, croyez le ou non, Kyle Prater était considéré comme le 3e meilleur joueur disponible toutes positions confondues selon Rivals.com. Après un échec monumental à USC, il a pris la décision de revenir près de chez lui à Northwestern. Prater possède un physique à la Kelvin Benjamin et sûrement qu’une équipe de la nfl prendra une chance avec lui.

Mon classement : après l’avoir vu (brièvement) évoluer, j’ai de doutes sur le conditionnement physique de Prater, mais je n’ai pas de doute sur son potentiel. Une fois remit en forme, il pourrait attirer l’attention d’une équipe de la nfl car les joueurs qui possèdent ce type de physique sont rares.

Jaxon Shipley, Texas

Taille/poids : 6 pieds, 192 livres

Expérience: senior

Statistiques : 2014-59 attrapés, 577 verges, 7 touchés

2013- 56 attrapés, 589 verges, 8 touchés

En 2012, à sa sortie de l’école secondaire, Shipley était considéré comme le 62e meilleur prospect toutes positions confondues (2 rangs derrière Kelvin Benjamin). Shipley, un nom bien connu des partisans de la ncaa, n’a pas connu une carrière à la hauteur des attentes. Il est le prototype du « slot receiver », et ses qualités athlétiques sont adéquates (boudé par le nfl combine, il a couru son 40 verges en 4.52 à son pro day).

Mon classement : Vu la position qu’il occupe et son manque de production à l’université, je ne m’attends pas à ce qu’il soit repêché avant la 3e journée du repêchage. S’il est repêché. Mais il possède les qualités pour évoluer dans la nfl au poste de « slot receiver ».

DaVaris Daniels, Notre-Dame

Taille/poids : 6 pieds 1, 201 livres

Expérience : junior

Statistiques : 2014- n’a pas joué (suspendu pour allégation de fraude académique)

2013-49 attrapés, 745 verges, 7 touchés.

2012-31 attrapés, 490 verges,

Considéré comme un prospect 4 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (178e meilleur joueur selon Rivals.com), Daniels était en voie de connaître une belle carrière à Notre-Dame. Après une bonne 2e saison, il aurait débuté sa saison junior (2014) comme 1er receveur de passe de l’équipe. Malheureusement, une suspension pour fraude académique (qu’il continu de nier en date d’aujourd’hui) l’a empêché de jouer en 2014. Daniels a été réinstaller dans le programme, mais à préférer ne pas jouer sa saison senior et faire le saut dans la nfl. Ayant participé au nfl combine, Daniels a surtout brillé à son pro-day réalisant un temps de 4.53 sur 40 verges ainsi qu’un excellent saut horizontal de 11’01’’.

Mon classement : Sur le terrain, Daniels est un très bon joueur de football. Le prototype du receveur évoluant à la position « z » qui aurait pu posséder un profil semblable à un Robert Woods ou un Marquis Lee n’eut été de ses problèmes hors terrains. A partir de la 6e ronde, ou comme agent libre prioritaire, le jeu vaut la chandelle.

LES PHÉNOMÈNES ATHLÉTIQUES

Cette catégorie comprend des joueurs qui ont connu des carrières plus ou moins productives (dépendant des cas), mais qui possèdent les qualités physiques que les équipes recherchent au prochain niveau. Plus souvent qu’autrement, les joueurs appartenant à cette catégorie sont des échecs retentissants au prochain niveau, mais il arrive qu’un d’entre eux arrive à faire sa marque.

Philip Dorsett, Miami

Philip Dorsett, WR Miami

Philip Dorsett, WR Miami

Taille/poids : 5 pieds 10, 185 livres

Expérience : senior

Statistiques : 2014-36 attrapés, 871 verges, 10 touchés

2013-13 attrapés, 272 verges, 2 touchés (en 8 matchs).

La définition de ce que je veux dire par « phénomène athlétique ». La seule raison pour laquelle Dorsett sera repêché dans les deux premières rondes malgré une carrière universitaire peu productive est parce qu’il a couru son 40 verges en 4.33 au nfl combine (4.28 à son pro-day).   Ceux qui voient en Dorsett un futur Ty Hilton seront déçus. Hilton avait gagné plus de 3000 verges en 4 saisons à Florida international et il était bien plus qu’un phénomène athlétique.

Mon classement : Dorsett sera probablement repêché en 2e ronde et ce sera probablement un choix gaspillé. Un excellent temps sur 40 verges est loin de garantir une carrière dans la nfl et les exemples sont nombreux.

Chris Conley, Georgia

Taille/poids : 6 pieds 2, 210 livres

Expérience: senior

Statistiques: 2014-36 attrapés, 657 verges, 8 touchés

2013-45 attrapés, 651 verges, 4 touchés

Le principal phénomène athlétique du nfl combine au poste de receveur de passes c’est lui. 4.35 sur 40 verges, mais surtout un saut vertical de 45 pouces (le meilleur de tous les joueurs présents au « combine » et un saut horizontal de 11’7’’. Compte tenu de son physique, c’est effectivement intéressant. Conley n’a pas connu une carrière impressionnante au niveau statistique, mais il faut relativiser car il a quand même dominé son équipe au niveau des verges par la passe au cours des deux dernières années (l’université Georgia n’étant plus ce qu’elle était au niveau de l’attaque aérienne).

Mon classement : A cause de ses qualités athlétiques, Conley, même s’il est peu connu et même si on en parle peu actuellement, devrait partir en 2e ronde. Effectivement, le potentiel athlétique de Conley pourrait lui permettre de se développer en un « split-end » viable.   Son manque de production s’explique en partie par les problèmes au poste de quart et Conley a connu une meilleure carrière qu’on pourrait le croire. Un « projet ».

À lire également: Classement de la ligne défensive et des secondeurs

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

1 commentaire
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] en connaître plus sur Amari Cooper, je vous invite à lire mon palmarès des meilleurs receveurs de passes en vu du repêchage 2015 , même si, je dois l’admettre, je suis un peu gêné. C’est que, voyez-vous, je me suis […]

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 336 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Actualité 2020-21

Mine de rien, le mois d’octobre approche à sa fin et on a déjà une belle idée des forces dans la NCAA cette saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

En l’absence de Wallette, je discute de la vedette de 15 ans et neveu de Payton et Eli Manning ainsi que les matchs à...

Actualité 2020-21

Une autre semaine de NCAA, une autre panoplie de matchs plus enlevants les uns que les autres! Cette saison, adaptée, ne cesse de nous...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Un duel d’équipes 5-0 au Tennessee est l’événement principal de la semaine. Mais gardez un œil sur une éventuelle surprise en Arizona, où Kyler...

Actualité 2020-21

Plus la saison avance, plus il devient possible de constater certaines choses. Il se passe beaucoup de choses hors du terrain, mais je me...

Actualité 2020-21

La septième semaine de la saison NFL 2020 est arrivée. Chase Claypool et les Steelers vont devoir affronter leur plus grand test à ce...

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 6 dans la NFL pour les parties jouées les 18 et 19 octobre 2020.

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

1
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x