Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2020-21

Les meilleurs quarts-arrières de la NFL 2020 (et les pires aussi…)

La valse de quarts-arrières anticipée pour la saison morte est partie en grande. On a souvent tendance à dire « c’est un top 10 QB »… jusqu’à ce qu’on fasse la liste et qu’on en trouve 14 meilleurs. Ou vice-versa. Oui, j’ai déjà mis Jimmy Garoppolo dans le top 10, ça a fait mal, mais je ne trouvais personne d’autre. C’est la 9e année que je fais l’exercice, dans certains cas, je vous montrerai l’évolution au fil des ans pour ce joueur.

Je parle de 2020 seulement ici. C’est clair que Ben Roethlisberger est plus proche du Hall of Fame que Derek Carr, et que si je partais une concession aujourd’hui, j’aurais la jeunesse de Justin Herbert devant celle de Tom Brady disons. Mais en 2020, uniquement 2020, je prends Carr vs Ben et je prends Brady vs Herbert.

Enfin, je sépare en 4 groupes. L’écart entre le #7 (meilleur du 2e groupe) et le #6 (dernier du 1er groupe) est plus grand qu’entre #7 et #10 (dernier du 2e groupe).

Je vous donne pour chacun aussi son classement selon PFF, selon le QBR de ESPN, et son rang dans mon classement de l’an dernier. Je n’ai classé que les gars qui ont joué un minimum de 400 « snaps ».

1er groupe : L’ÉLITE

Le genre de QB qui rend tout le monde meilleur autour de lui, et avec qui vous avez toujours une chance.

PFF ESPN 2019
1 Aaron Rodgers GB 1 1 5
Il avait chuté dans mon 2e groupe depuis 2 ans, mais est revenu en force, on n’a pas vraiment eu peur de voir Jordan Love lui ravir son poste cette saison! Il a été sensationnel cette saison, lui qui avait pris de mauvaises habitudes et tentait de tout créer hors du système. Voilà qu’il a recommencé à prendre ce que la défense lui donnait… mais il fait encore 3-4 jeux incroyables chaque match, le tout sans jamais lancer d’interceptions. Et il a encore mené la ligue, par une forte marge, pour les verges « perdues » sur des passes échappées :

 

2 Patrick Mahomes KC 5 2 3
Il a certainement deux « play makers » de premier plan, un coach qui maximise son talent (et qui a bien fait paraître Alex Smith) et la chance de lancer quelques passes de touché sur des « latérales » avant, ce qui booste ses stats. Mais du début de la saison à la fin, il a été excellent. Son Super Bowl est à oublier, mais notre souvenir en serait peut-être différent si le facemask de Darrel Williams avait attrapé ce qui aurait possiblement été le touché le plus spectaculaire de l’histoire du Super Bowl.

 

3 Deshaun Watson Hou 3 12 4
Les Texans ont travaillé très fort pour contredire ma définition qu’un QB élite « avec lui, vous avez toujours une chance ». Il a été incroyable malgré un playbook désuet, l’absence complète d’une attaque au sol et une défensive qui faisait en sorte qu’il n’avait aucune marge de manœuvre. On constate aussi que sa lecture et sa prise de décision se sont améliorés sans la présence de sa « doudou », DeAndre Hopkins.
4 Josh Allen Buf 4 3 19
Quelle progression! L’an dernier, ses longues passes étaient trop longues et ses courtes passes trop courtes, et il souffrait de crampes au cerveau au pire moment. Et voilà que non seulement son % de complétion (c’est une stat qui se manipule par le choix de jeux, entres autres), mais sa précision à tous les niveaux qui a fait un bond gigantesque. En ajoutant l’impact qu’il a avec sa mobilité, le fait que son nom circulait dans la conversation de MVP est justifié.

 

5 Tom Brady TB 2 9 12
On le croyait au bout du rouleau, mais il nous aura (encore) fait mentir. Je suis particulièrement impressionné par le fait qu’il ait été aussi productif sur les longues passes, ce qui était sorti de son arsenal avec les Pats – on peut maintenant conclure que c’était plus à cause du groupe de receveurs qu’en raison de son bras. J’évalue la saison complète, et Brady a pris (avec raison) du temps à s’adapter (et vice-versa, à Bruce Arians à comprendre qu’il ne pouvait pas juste demander à Brady d’exécuter son système).

 

6 Russell Wilson Sea 7 8 1
Ici aussi, mais à l’envers de Brady, une histoire de deux saisons, il était #1 après 4 semaines, mais a connu des ennuis en fin de saison quand les défensives adverses se sont ajustées pour éliminer la bombe et le forcer à lancer dans les zones intermédiaires. Il incite trop la pression (voir ce graphique : plus c’est haut, plus il est souvent sous pression, et plus c’est à droite plus il prend son temps avant de lancer le ballon).

Reste un leader, habile passeur, qui sort le jeu payant au moment crucial, et il a encore livré la marchandise d’un QB élite cette saison malgré tout.

2e groupe : Les BONS

Ces gars-là peuvent gagner ou produire à haut niveau s’ils ont un minimum de soutien et vont garder votre équipe compétitive sauf si tout s’écroule autour d’eux.

7 Lamar Jackson Balt 15 7 2
Il a pris une petite baisse cette année et surtout un changement de catégorie. Subtilement, les défenses s’adaptent et il va falloir qu’il devienne capable de lancer le ballon le long des lignes, tu ne peux pas opérer une attaque aérienne dans la NFL entre les numéros, c’est beaucoup trop condensé. Sa saison 2020 peut se résumer par sa « performance » contre les Browns quand il est revenu sauver les meubles en fin de match!

 

8 Ryan Tannehill Ten 6 4 11
L’an dernier, ça avait l’air d’un feu de paille. Cette saison, on a plutôt compris qu’il réalisait son potentiel qui avait été gaspillé sous Adam Gase. Le voici donc dans le top 10. S’il l’est encore bon l’an prochain sans Arthur Smith, faudra peut-être admettre qu’il est dans le 1er groupe. Il a été solide cette année, mais pas aussi transcendant que le top 6, ses stats sont aidées par l’extraordinaire habileté après l’attrapé de A.J. Brown et le focus que les défenses adverses accordent à Derrick Henry. Mais enlevez-vous l’idée du Tannehill médiocre de Miami, il a beaucoup progressé, gagné en précision et en présence dans la pochette.

 

9 Justin Herbert LAC 16 13 N/A
Je ne pense pas que le QBR tienne compte de la pression qu’il devait encaisser. Il a été selon PFF le meilleur QB de la ligue sous pression, c’est difficile à reproduire et tributaire d’un petit échantillonnage. Mais combien de « grosses passes », avec un gars dans la face, dans les mains d’un receveur quand même couvert? Combien de bonnes décisions pendant qu’il manoeuvrait dans une pochette occupée? Combien de fins de matchs où il a fait le travail pour voir ses coachs ou son botteur tout bousiller? Je crois aussi que les Chargers pourraient exploiter sa mobilité encore plus, si ça ne fait pas assez peur comme ça. Je vois mal comment il pourra récidiver sans un pas de recul l’an prochain, mais pour cette saison, je ne peux qu’être impressionné. Le seul QB recrue que j’ai jamais classé aussi haut est Andrew Luck.
10 Kyler Murray Arz 13 14 20
Top 10. On parle de vrai football ici, pas de « fantasy ». C’est un acte de foi de ma part, car autant je suis impressionné par certains de ses talents et son habileté à « juker » dans leurs bobettes les meilleurs athlètes de la NFL, autant je vois d’importantes lacunes dans son jeu. Il dépasse le préjugé du QB qui court mais qui ne peut pas lancer, mais lui aussi se limite – il n’utilise pas le milieu du terrain (il ne voit peut-être pas) et est bien meilleur à sa gauche qu’à sa droite.

3e groupe : Les PARTANTS

Cette liste contient des quarts qui peuvent faire le travail, dignes d’un rôle de partant, mais à qui il manque quelque chose. Des gars qui auraient besoin que tout soit excellent autour d’eux pour tout gagner (le genre qu’on aimerait remplacer mais qu’on a peur de perdre), des jeunes qui aspirent à la catégorie supérieure et des vétérans qui ne sont pas assez constants ou en perte de vitesse. 

11 Matthew Stafford Det 14 15 8
L’an dernier il avait été excellent dans une saison écourtée. Cette saison il a régressé un peu. Il est capable de faire des jeux incroyables, surtout en fin de match, mais parfois tombe dans une inexplicable léthargie qui dure la moitié du match. Malgré son expérience, il fait encore à l’occasion des erreurs de recrues. Plus avançait sa carrière, plus elle ressemblait à celle du prochain Jay Cutler ou Carson Palmer… mais l’occasion de jouer sous Sean McVay sera peut-être ce qu’il avait besoin pour monter parmi l’élite, comme Palmer sous Arians.
12 Kirk Cousins Min 11 18 10
La mort, les impôts, et Kirk Cousins qui est dans la 1re moitié de mon 3e groupe. C’est la 6e saison de suite qu’il se classe entre 16e et 10e et une seule fois a obtenu (le dernier rang menant à) une place dans le 2e groupe. La définition de ce groupe lui fait comme un gant.
13 Baker Mayfield Cle 10 10 21
Avait fait mon top 10 à sa saison recrue où il avait été un vrai « gamer ». L’an dernier il a montré ses faiblesses et cette saison, dans un meilleur système avec un coach qui maximise ses chances, les lacunes ont été masquées et ses forces mises en valeur. Jusqu’à preuve du contraire sera un « game manager » de luxe pour les Browns.
14 Derek Carr LV 9 11 17
Un autre abonné de ce groupe. Son meilleur rang depuis 2016 venant de moi. Il a connu une meilleure saison et on dirait que Gruden commence à mieux comprendre quoi faire avec et qu’il se guérit tranquillement de sa prudence légendaire, et ose ouvrir le jeu plus, ce qui lui va bien. Seulement 5 QBs (qui sont dans mon top 6) ont réussi plus de « Big time throws » selon PFF cette saison, et son % de longues passes précises est excellent… il n’en a juste pas assez.

 

15 Matt Ryan Atl 12 16 14
À chaque année, je parle de sa balle rapide qui perd quelques milles à l’heure et du fait qu’elle est rendue en bas du seuil fonctionnel pour la NFL. C’est devenu un véritable problème, qu’il compense par sa lecture du jeu, son excellente mécanique et une confiance aveugle en ses receveurs. C’est amplifié quand son équipe tire de l’arrière et que personne ne respecte la course, ce qui ne l’a pas aidé cette saison… mais personne ne respecte sa longue balle ou sa capacité de lacer un dard dans une petite fenêtre non plus. Faites le lien avec Mayfield et Carr, et les deux font mieux dans le même style que Ryan, avec plus de mobilité par surcroit.
16 Drew Brees NO 21 6 6
Le QBR qui le place 6e est basé sur des statistiques. Le genre de stats qui lui donne autant de mérite quand il lance une passe parfaite de 25 verges dans une petite fenêtre que quand Alvin Kamara gagne 25 verges sur une passe voilée après avoir brisé 3 plaqués. Je suis, avec grand désarroi, plutôt d’accord avec PFF et son 21e rang. Saison laborieuse pour oncle Drew, en fait ça dure depuis son retour au jeu en fin de saison l’an dernier. Voyez son rang dans mes classements précédents :

Brees, Drew 3 3 4 6 6 2 2 6 16
Ça vous rappelle quelqu’un?
Manning, Peyton 4 1 7 26

17 Joe Burrow Cin 19 24 N/A
Il en a mangé des claques, c’est presque criminel ce que Zac Taylor lui a fait subir. Un match des Bengals, c’était une séquence de passes décochées en moins de 2 secondes avec 5 receveurs sortis et la ligne (pas très bonne en partant) laissée à elle seule. Mais j’ai vu de très belles choses, et si AJ Green était capable d’attraper quelques ballons 50/50, ses stats auraient été bien meilleures. Le mettre si proche de Brees, c’est presque une hérésie, mais (sans considérer le numéro et le fait que c’est son idole) la comparaison se tient et Burrow pourrait réussir en étant ce même style de QB. Le pire, c’est que la stabilité sur la OL est apparue… en fin de saison, quand Burrow n’y était plus.

 

18 Ryan Fitzpatrick Mia 19 5 25
C’est une autre hérésie de le mettre devant les gars qui suivent, le jeune « prodige » et deux vétérans qui seront considérés pour le Temple. Mais il livrait la marchandise, on lui a enlevé son poste, mais on a dû revenir à lui pour sauver quelques matchs et les approcher des séries. Sa meilleure saison en carrière en terme d’efficacité.
19 Ben Roethlisberger Pit 25 22 N/A
20 Philip Rivers IND 17 19 18
Décidemment ces deux-là resteront liés pour toujours, du repêchage à aujourd’hui et pourquoi pas pour leur entrée à Canton? Ce que j’ai dit pour Matt Ryan s’applique à Rivers aussi, alors qu’il reste du bras à Big Ben. D’un côté Rivers pouvait compter sur une OL et une attaque au sol, alors que Big Ben était laissé à lui seul et personne ne respectait autre chose que la courte passe. De l’autre, Ben avait un excellent et diversifié groupe de receveurs. La performance de Ben contre les Colts, tirant de l’arrière 24-7 à la semaine 16 et garantissant à son club un match à domicile, est pour moi la différence, le genre de performance que Rivers n’était plus capable d’offrir. Reste qu’il en a perdu pas mal, même en précision sur les courtes passes :

 

21 Jared Goff LAR 23 23 16
J’ai parlé de Derek Carr parmi les meneurs pour le % de « big time throws » de PFF. Et bien Goff est bon dernier dans toute la ligue dans cette catégorie. Quelle saison drabe de sa part… on dirait qu’il a perdu la confiance pour tenter de mettre le ballon dans de petites fenêtres. On comprends que les Rams ont donné leur futur pour le remplacer par Stafford, ce qui aurait pu en soit me convaincre de ne pas les mettre dans le même groupe. Presque.
22 Daniel Jones NYG 18 21 24
Dans mon premier jet, je l’avais comme le premier dans le groupe suivant mais j’ai changé d’idée après réflexion. Non, les Giants ne cherchent pas à le remplacer, du moins pas tout de suite. Ensuite, il a lui aussi opéré dans des circonstances imparfaites, sans Saquon, sans receveur #1 (ni même #2, avouons-le) derrière une OL morbide. Et il a joué au moins un sinon deux matchs en fin de saison où il était incapable de se déplacer, affecté par une blessure. Et on a quand même vu de belles choses et une progression dans sa capacité à lire le jeu. Je choisi donc de ne pas me contenter de laisser ce jeu définir sa saison, même si c’est tentant :

 

4e groupe : Les INDIGNES

Ceux dont le niveau ne justifie pas un poste de partant. Pour certains jeunes, le passage dans cette catégorie est un passage obligé, bien que Herbert et Burrow l’aient évité cette saison. En guise de comparaison, Kyler Murray y était l’an dernier, Josh Allen et Lamar Jackson la saison précédente, donc c’est possible de graduer. Mais pour des vétérans, deux saisons ici et c’est terminé.

23 Teddy Bridgewater CAR 31 17 N/A
N’ai jamais été un grand fan de Teddy Two Gloves (ses deux autres saisons comme partant = 18e et 21e). Cette saison, il a empêché son club d’être dans la course à lui seul.

 

24 Alex Smith WAS 31 N/A N/A
L’histoire est fascinante, et je lui lève mon chapeau avec énormément de respect. Mais a même équipe avait l’air meilleure avec Tyler Heineken. Il a toujours été conservateur, encore plus cette saison, sa longueur moyenne de passe tentée (ADot) est par plus de 1 verge inférieure à n’importe qui d’autre. Pathétique.

 

25 Cam Newton NE 22 30 N/A
C’était pénible par moment, en fait c’était pénible pas mal tout le temps sauf quelques moments qui ont fait sourire. Le nombre de passes qui aboutit dans les mains du receveur après avoir fait un bon 4 verges devant… mais il jouait avec ce même groupe de receveurs qui nous a laissé croire l’an dernier que Brady était fini. Et, s’ils ont adapté leur attaque au sol pour lui, ils n’ont pas beaucoup adapté leur jeu aérien pour ses forces. Je vous laisse cette info pour vous faire reconsidérer le génie de Josh McDaniels.

 

26 Mitch Trubisky Chi 35 20 28
27 Carson Wentz Phi 28 34 13
Regardez-moi cette comparaison :

 

Et oui, c’est Trubisky en haut et Wentz en bas.

Mitch m’a presque fait ravaler mes mots en fin de saison en gagnant ces matchs qui ont propulsé les Bears en séries. Un autre spécialiste des passes avec un bond, il est quand même capable de nous surprendre de temps en temps. Quand à Wentz, comme la débarque est prononcée et fait mal. 4e dans mon classement en 2017, deux saisons dans le milieu de peloton (15e, 13e), je lui ai toujours donné le bénéfice du doute. Ceci dit je crois beaucoup plus aux chances de Wentz de donner une ou des saisons de top-15 QB parce que je l’ai déjà vu le faire. Mais cette saison, c’est triste mais Trubisky a été meilleur.

28 Andy Dalton Dal 24 25 27
Il a quand même bien fait, avec un excellent groupe de WR mais une OL qi était très très amochée. A part son excellente saison 2015 (8e), il aura passé sa carrière autour du 20e rang, qui est aujourd’hui son plafond je croirais.
29 Sam Darnold NYJ 37 33 22
C’est un hasard qui je classe les trois QB roux les trois l’un derrière l’autre. Darnold est décevant dans l’ensemble de l’œuvre. Mais on dirait qu’à chaque match il fait un jeu où on fait « wow » et on s’imagine qu’il peut tout faire.

Le problème c’est que ces jeux exceptionnels sont trop peu fréquents et compensés par plusieurs jeux faciles manqués.

Je lui donne le bénéfice du doute sur une chose : il a 3 ans de NFL derrière la cravate mais il est encore plus jeune que Dwayne Haskins, Drew Lock, Gardner Minshew, Joe Burrow, et même 2 ans plus jeune que Baker Mayfield.

 

30 Tua Tagovailoa Mia 33 26 N/A
J’ai été très déçu. Il a gagné des matchs malgré lui, mais, comme passeur, avait l’air d’un gars repêché en 5e ronde qui fait juste fonctionner la machine. Difficile d’oublier son pedigree, mais si on en fait abstraction, il a l’air d’un « bust ». Ceci dit, sans camp, se remettant d’une grosse blessure, derrière une mauvaise OL et avec un groupe de receveur inconstant et qui a été affecté par les blessures, il a beaucoup d’excuses. Mais je comprends et partage la nervosité des fans des Dolphins.
31 Drew Lock Den 35 29 N/A
Un vrai pur sang. Mais d’avoir si peu produit avec toutes ces armes, c’est décevant. Il a un bras canon mais peut aussi être dans la discussion avec Trubisky et Newton pour la meilleure « sinker » dans la NFL. Sa prise de décision aussi laisse perplexe.

 

32 Gardner Minshew II Jax 26 27 26
L’an dernier il était à son meilleur sur la longue passe. Semble avoir perdu son mojo à cet effet en 2020, c’était peut-être un peu de chance sur un petit échantillon. Mais les Jaguars nous ont clairement démontré ce qu’ils en pensaient quand ils ont préféré le garder sur le banc à la faveur de Mike Glennon pour être certains de perdre et d’avoir le 1er choix. Sera au pire un des bons backups de la ligue pour longtemps et je ne serais pas surpris de le voir se faire accorder une autre chance comme #1 un jour.
33 Taysom Hill NO 27 N/A N/A
C’est ici que commence le groupe de gars qui n’ont vraiment pas d’affaires à la tête d’une attaque de la NFL. Je commence avec Hill parmi ce groupe puisqu’il a au moins ses jambes pour l’aider. Mais son style est incompatible avec une attaque fonctionnelle pendant 19 semaines.
34 Nick Foles CHI 30 32 N/A
Quand tu perds ta job à Trubisky et qu’il paraît beaucoup mieux que toi, C’est fini la magie, Big D*** Nick.
35 Nick Mullens SF 38 31 N/A
Tu sais, quand même Kyle Shanahan te fait mal paraître.
36 Dwayne Haskins Was 40 29 N/A
Leader d’une équipe qui aspire aux séries aux danseuses, en 2020 avec toutes les restrictions sanitaires imposées aux joueurs. Sa prise de décision dans la vie est aussi mauvaise que sur un terrain de football, et c’est pas facile de sombrer aussi bas.

Parmi les QBs qui n’ont pas joué leurs 400 snaps, Dak Prescott (probablement top 10), Jimmy G (probablement 15-22) et Jalen Hurts (difficile à dire mais dans le 4e groupe pour l’instant).

Classement des QBs pour 2019

Écrit Par

Blogueur et analyste Québécois sur la NFL en francais, French Canadian NFL blogger and amateur analyst!

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 587 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Dans l’épisode #16 sur Twitch.tv/LeBlitzNFL, @BWwallette et @TGuzSports discutent de l’échange de Carson Wentz aux Colts ainsi que le Top 3 Espoirs QB au...

Actualité 2020-21

Hey ! Long time no see ! Depuis le CFP, Dion se remettait de sa dépression, alors on a pris un petit break, mais...

Actualité 2020-21

Samedi le 30 janvier à 14h30 avait lieu le Senior Bowl à Mobile en Alabama. Dans ce texte, il convient de faire un retour...

Actualité 2020-21

Samedi le 30 janvier à 14h30 HE aura lieu le « Senior Bowl » à Mobile en Alabama. Cet événement réunit quelques-uns des meilleurs...

Actualité 2020-21

La NFL a informé lundi les 32 équipes qu’elle changeait le format du combine 2021.

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2021-22

La période pendant laquelle les équipes de la NFL peuvent attribuer les étiquettes de franchise et de transition a débuté hier, le 23 février...

Actualité 2020-21

Dans l’épisode #16 sur Twitch.tv/LeBlitzNFL, @BWwallette et @TGuzSports discutent de l’échange de Carson Wentz aux Colts ainsi que le Top 3 Espoirs QB au...

Actualité 2020-21

Les Eagles de Philadelphie ont finalement appuyé sur la gâchette jeudi en échangeant leur quart-arrière de franchise Carson Wentz, l’envoyant aux Colts d’Indianapolis pour...

Actualité 2021-22

La saison de la NFL vient de se terminer avec la victoire des Bucs au Super Bowl, mais cela ne signifie pas que c’est...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x