Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2018-19

État des forces Semaine 7 : Le classement d’un trentenaire

Au moment où cette septième mouture de l’État des forces 2018 sera publiée, j’aurai franchi la trentaine. Eh oui, le 23 octobre marque mon anniversaire de naissance, tout comme Doug Flutie, Mike Tomczak et Zach Brown. Et vous le savez, quand on change de décennie, on entend moult mauvaises blagues comme quoi l’on devient vieux. Ça arrive à la vingtaine (lol), la trentaine, la quarantaine, et encore et encore.

Ce que ces gens-là ignorent toutefois, c’est que moi, je suis un partisan de football, et que semaine après semaine, je regarde Drew Brees et Tom Brady dominer la ligue à 39 et 41 ans. Comment voulez-vous que je me sente vieux à 30 ans après ça? Les deux quarts ont atteint le plateau des 500 passes de touché en carrière dans les dernières semaines et ne l’ont pas fait en s’accrochant désespérément à la ligue comme Nicolas Cage s’accroche à son métier d’acteur, mais en la régnant.

Brees et Brady ont une fiche combinée de 10-3 cette saison et placent leur équipe au 2e et 4e rang du classement ci-bas. Ils ont plusieurs records à portée de main, ne montrent aucun signe de ralentissement, détiennent la couronne temporaire de leur division et une chance légitime à une participation au prochain Super Bowl. Si vous me posez la question, je vous dirais que mes meilleures années sont devant moi!

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente

1 (1). Rams (7-0)
Aaron Donald aura au moins déçu une personne avec sa performance dimanche. Sa fille lui avait demandé de réaliser 10 sacs contre C.J. Beathard, mais il s’est contenté de 4. C’est un exploit prodigieux, même contre les 49ers, alors qu’il est le premier plaqueur défensif à obtenir 4 sacs depuis Kevin Williams, le 12 octobre 2008.

2 (2). Patriots (5-2)
Les Patriots ont marqué 38 points pour un 4e match de suite pour remporter leur première victoire à l’étranger cette saison. Malgré tout, ce sont des craintes qui sont ressorties du match contre les Bears, craintes que la saison de Sony Michel soit terminée. Miracle, il n’y a pas de dommages ligamentaires! Ils sont solides, les Michel!

3 (3). Chiefs (6-1)
Je connais peu d’évènements au football qui sont plus agréables que lorsque Vontaze Burfict se fait humilier. Et Kareem Hunt a mis un sourire sur la planète football en entier dimanche en humiliant Burfict à plusieurs reprises, le poussant à rater de nombreux plaqués au cours d’un massacre des Bengals.

4 (4). Saints (5-1)
Il n’y avait qu’une seule équipe que Drew Brees n’avait jamais vaincue dans la NFL : les Ravens, qui l’attendaient chez eux à Baltimore avec la meilleure défensive du circuit. Mais Brees n’allait pas rater son rendez-vous avec l’histoire. Il a daubé un déficit de 10 points au 4e quart pour obtenir sa victoire désirée. Prochaine étape : venger le miracle de Minneapolis dimanche prochain.

5 (7). Vikings (4-2-1)
Je pourrais écrire sur Adam Thielen chaque semaine tellement il est phénoménal. Dans un match où le vent a fortement affecté les 2 offensives, c’était le jour de la marmotte pour Thielen qui obtient un autre match de 100 verges, un 7e consécutif pour amorcer la saison.

6 (6). Chargers (5-2)
Je m’attendais à un match difficile pour les Chargers vu les circonstances (match à 6h30, heure de Los Angeles), mais deux longs touchés pour amorcer chaque demie ont fait la différence. En enlevant ceux-ci, ils n’ont amassé que 214 verges d’attaque et n’étaient pas la meilleure équipe sur le terrain. Le retour imminent de Joey Bosa sera le bienvenu.

7 (8). Steelers (3-2-1)
Sans avoir joué, les Steelers sortent gagnants de cette semaine de football, reprenant le sommet de la division avec les 3 défaites de leurs rivaux directs. La saga Le’Veon semble également être à sa fin, avec plusieurs informations selon lesquelles il reviendrait bientôt. Bref, tout va bien à Pittsburgh.

8 (9). Ravens (4-3)
De tous les jeux qui pouvaient me surprendre dans la NFL, Justin Tucker ratant un converti d’après-touché devait se retrouver au même endroit qu’une victoire de Marvin Lewis en séries. Il était le seul botteur à n’avoir raté aucun converti d’après-touché depuis la nouvelle règle en 2015 et est maintenant la preuve qu’aucun être humain n’est parfait.

9 (12). Panthers (4-2)
Les Panthers sont énigmatiques. En 1re demie contre les Eagles, Cam Newton a complété 4 passes pour 24 verges et son équipe n’avait toujours pas marqué de points après 3 quarts. Puis, 15 minutes plus tard, ils avaient inscrit 21 points sans réplique vers une victoire improbable.

10 (10). Packers (3-2-1)
En congé cette semaine, les Packers se préparent pour deux duels pour hommes, à commencer par un voyage chez les Rams, où ils seront négligés (8,5 points) comme ile ne l’ont jamais été de l’ère Aaron Rodgers. Du moins jusqu’à la semaine d’après, en Nouvelle-Angleterre. Juste une victoire dans ces 2 matchs serait une grande réussite.

11 (17). Redskins (4-2)
Le travail dans les tranchées des Redskins était impressionnant dimanche. La ligne défensive a étouffé Ezekiel Elliott pour son 2e pire match en carrière et la ligne offensive s’est alliée avec Adrian Peterson pour bouger le front des Cowboys. Les Redskins ont maintenant un petit coussin dans la division.

12 (5). Eagles (3-4)
La pression sur les quarts adverses est moins présente chez les Eagles cette saison, ce qui expose une faiblesse évidente dans la tertiaire. Les demis de coin Jalen Mills et Ronald Darby se font battre constamment pour des jeux importants, comme dans la remontée des Panthers dimanche : touché de Funchess (Darby), 4e essai de Torrey Smith (Mills).

13 (11). Bengals (4-3)
On tombe souvent dans le piège avec les Bengals. Ils ont un talent honnête dans l’équipe, alors on les croit bons après quelques victoires ici et là. Puis, on les voit aux heures de grande écoute contre une vraie équipe de football. Et on se rappelle l’équipe moyenne qu’ils ont toujours été.

14 (13). Bears (3-3)
Très bon match du porteur de ballon Mitch Trubisky. Le quart-arrière Mitch Trubisky, lui, était mauvais. Derrière des chiffres passables, il couvre des passes manquées, certaines qui devraient être des interceptions, des prises de décisions inexplicables et un QI football peu élevé.

15 (15). Dolphins (4-3)
Les Dolphins sous Brock Osweiler n’ont pas été la catastrophe annoncée. Plutôt, ils ont été une réplique des Dolphins sous Ryan Tannehill, ce qui, dans les circonstances, n’est pas trop mal. Osweiler jouera toutefois un premier match à l’étranger jeudi, et ce, sans ses 2 principaux receveurs. L’alerte catastrophe est de nouveau en vigueur.

16 (16). Falcons (3-4)
Les Falcons ont mis les efforts pour arrêter Saquan Barkley lundi soir et la stratégie a été payante. Ils ont été la première équipe de l’année à maintenir Barkley sous les 100 verges nettes et retrouvent soudainement un peu de vie dans la NFC avec la victoire.

17 (18). Seahawks (3-3)
Le portrait est clair chez les Seahawks : les Rams sont seuls devant, les 49ers et Cards loin derrière, la 2e place de la division est donc assurée et la voie vers les séries passe par les Wild Card. Ainsi, leurs matchs clés pour le reste du calendrier : Lions, Packers, Panthers et Vikings. S’ils remportent 3 de ces matchs, ils auront une chance.

18 (21). Lions (3-3)
Je ne peux même pas m’imaginer l’extase des partisans des Lions qui retrouvent la joie d’avoir un vrai porteur de ballon en Kerryon Johnson. Mais encore, c’est Matthew Stafford qui est le plus joyeux luron, lui qui s’est battu toute sa carrière contre des défenses concentrées uniquement sur le jeu aérien des Lions.

19 (22) Texans (4-3)
Deshaun Watson n’est plus le même quart que l’an dernier, mais on peut le pardonner. Pour le match de dimanche, il était blessé au point où il n’a pu voyager avec l’équipe en avion, se déplaçant plutôt à Jacksonville sur un trajet de 12 heures d’autobus. Je n’ose même m’imaginer jouer un match de football avec une blessure au poumon!

20 (19). Cowboys (3-4)
En position pour égaler le match, les Cowboys se sont satisfaits d’essayer un long placement au lieu de tenter de s’avancer pour un plus facile. Évidemment, ils ont raté. Amari Cooper arrive en ville, et s’il va raffermir le groupe de receveurs, il ne va pas améliorer le choix de jeux. Et je me permets une montée de lait : la punition de hors-jeu à LP Ladouceur, en bon français, c’était de la bullshit.

21 (20). Titans (3-4)
Les Titans méritaient un meilleur sort à Londres, mais le choix de jeu lors du converti de 2 points décisif était discutable. Malgré une 3e défaite de suite et une fiche négative, ils sont toujours dans la course pour le titre de leur division, dont l’équipe la moins mauvaise devrait l’emporter.

22 (14). Jaguars (3-4)
Des informations obtenues avant le match de dimanche indiquaient que les Jaguars ne recherchent pas à améliorer le poste de quart-arrière pour le reste de la saison. C’était alors ironique de voir Blake Bortles obtenir un 3e match minable consécutif et se faire clouer au banc en 2e demie. Aucune position ne ralentit plus une équipe que celle de quart-arrière chez les Jaguars.

23 (24). Broncos (3-4)
Von Miller avait promis de botter le croupion des Cardinals et il a tenu parole. On parlait d’un possible renvoi de l’entraîneur Vance Joseph advenant une défaite, mais les 2 sacs et 5 contacts avec le quart adverse de Miller ont repoussé l’inévitable.

24 (23). Jets (3-4)
Avec 3 interceptions contre les Vikings, Sam Darnold mène maintenant la ligue avec 10 et n’a connu qu’une seule rencontre sans larcin. Tout cela n’est pas que négatif, alors que les tribulations de la recrue font partie de son apprentissage. Bien des observateurs considèrent qu’il est la recrue la plus impressionnante chez les quarts-arrière.

25 (26). Buccaneers (3-3)
Les Bucs étaient partis pour perdre un autre match comme seuls eux le savent, mais le Québécois Antony Auclair a sauvé la journée. En forçant un échappé en prolongation, il a offert un moment de rédemption à son botteur et permis à son équipe de gagner. Il a ajouté 3 réceptions pour 15 verges et a attrapé chacun des 5 ballons lancés vers lui cette année.

26 (25). Browns (2-4-1)
Les Browns se sont rendus dans une 4e prolongation dimanche, ce qui veut au moins dire que leurs matchs sont serrés. En fait, sur 7 parties, ils en ont joué 6 où il y avait un écart d’une seule possession, soit autant que dans toute la dernière saison.

27 (30). Colts (2-5)
Plus tôt cette saison, j’avais appelé le jeu au sol des Colts le pire de la NFL, mais le retour de Marlon Mack semble lui donner un peu de vigueur. Mack et ses comparses Nyheim Hines et Jordan Wilkins ont couru pour 219 verges et une moyenne de 7,3 verges par course contre les Bills et leur défensive sous-estimée.

28 (27). Bills (2-5)
Les Bills n’ont pas marqué plus de 13 points à leurs 4 derniers matchs et à ce rythme, ils sont en voie de marquer 185 points pour la saison, ce qui serait le plus bas total depuis les Rams de 2009. La bonne nouvelle, c’est qu’ils ont déjà une victoire de plus que les Rams de 2009. La mauvaise, c’est que leurs quarts actifs sont toujours Derek Anderson et Nathan Peterman.

29 (29). Giants (1-6)
Tout le blabla d’après-match sera à propos du converti de 2 points, mais en fin de compte, le choix s’est avéré insignifiant. La vérité, c’est que les Giants ont perdu le match bien avant en utilisant mal le cadran à la fin de la demie, et en gaspillant une occasion à la porte des buts en début de 3e quart.

30 (28). 49ers (1-6)
Pas besoin de chercher bien loin pour expliquer les problèmes des 49ers, outre la blessure à Jimmy Garoppolo. Ils ont provoqué le moins de revirements de la NFL, tout en en commettant le plus. Vous connaissez la dernière équipe avec ce ratio? Les Browns l’an dernier.

31 (32). Raiders (1-5)
Pendant au moins une semaine, les projecteurs auront été ailleurs qu’à Oakland, les Raiders étant en congé. Les nouvelles ne sont toutefois pas meilleures, alors que Marshawn Lynch s’ajoute à leur longue liste de blessés et Amari Cooper est échangé. La saison ne peut pas finir assez vite pour les Raiders.

32 (31). Cardinals (1-6)
Après 7 matchs où le coordonnateur offensif Mike McCoy utilisait David Johnson comme s’il était Bruno Heppell (voir graphique ci-dessous), les Cardinals ont finalement retrouvé leurs sens et l’ont renvoyé après une cuisante défaite jeudi soir. Il est congédié pour la 3e fois en 3 ans par une équipe de la NFL.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

2 Commentaires
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] État des forces Semaine 7 : Le classement d’un trentenaire […]

[…] (10). Seahawks (8-5) J’avais mentionné lors de la 7e semaine que si les Seahawks remportaient 3 matchs sur 4 contre les Lions, Packers, Panthers et Vikings, ils […]

NCAA Football

Actualité 2020-21

La 3e semaine d’action est maintenant derrière nous dans la NCAA et on est maintenant à quelques jours du retour de la SEC. Avant...

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Nous voici déjà à notre 200ième podcast depuis les tout début de Sports Lucides! Merci à vous d’être présent chaque semaine !

Actualité 2020-21

Troisième semaine d’activité dans la NCAA qui s’annonce intéressante avec notre premier match de la saison contre deux équipes du Top 25. C’est aussi...

Actualité 2020-21

La saison de football de la conférence Big Ten est de retour pour le moment. La ligue a annoncé mercredi matin qu’avec la mise...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Je n’ai jamais rien vu de comparable à la situation des blessures dans la NFL pendant la deuxième semaine, et je regarde la NFL...

Actualité 2020-21

Nous sommes en 2030, la deuxième semaine de jeu vient de se terminer et le quadruple champion du Super Bowl et nouveau président des...

Actualité 2020-21

Ce fut un dimanche brutal dans toute la NFL. Plusieurs vedettes de la NFL se sont blessés et on se demande si c’est la...

Actualité 2020-21

La 3e semaine d’action est maintenant derrière nous dans la NCAA et on est maintenant à quelques jours du retour de la SEC. Avant...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

2
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x