Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2017-18

État des forces NFL semaine 15 : Quand le livre de règlements vole la vedette

La NFL n’en est pas à ses premières controverses ou histoires négatives en 2017. Blessures, hymnes nationaux, piètres matchs du jeudi, encore des blessures, coups salauds. Et je vous ai parlé des blessures? Dimanche, c’était le tour du livre de règlements, qui a demandé à ces histoires de tenir sa bière.

Pas que les règles ont été mal interprétées. Simplement qu’elles sont mauvaises. Je parle bien entendu des règlements sur les attrapés lorsque le ballon bouge lors du contact avec le sol et du ballon échappé dans la zone des buts qui donne un touchback.

C’est Jesse James et les Steelers qui ont été victimes du premier. James a capté la passe de Big Ben et étiré les bras dans la zone des buts pour marquer le touché gagnant. Excepté que le ballon a bougé lors du contact au sol et la règle dit que le joueur doit survivre au contact au sol, et donc : passe incomplète.

Ce qui me chicote, c’est que James a clairement attrapé le ballon, mais le ballon a bougé sur le contact au sol parce qu’il a étiré les bras pour atteindre la zone des buts. Un peu comme Dez Bryant dans le match de séries en 2014. Dans les deux cas, l’attrapé avait été fait, mais pas assez. Vous me suivez?

Puis, on a conclu notre dimanche de football avec la règle du touchback. Derek Carr a plongé vers la zone des buts, mais a échappé le ballon lorsque le maraudeur des Cowboys lui a poussé le bras. Résultat : touchback, les Cowboys reprennent possession du ballon, gagnent le match et les Raiders sont éliminés (ou presque).

C’est arrivé plusieurs fois cette saison (ASJ, la reprise de John Fox qui se retourne contre lui) et chaque fois on se demande : mais pourquoi l’équipe offensive perd la possession? Dans le même match, deux fois le coéquipier de Carr Cordarelle Patterson a échappé le ballon vers les lignes de côté. Les Raiders ont repris possession à chaque occasion sans histoire. Alors pourquoi est-ce différent dans la zone des buts? On pourrait simplement redonner le ballon à l’offensive à la ligne de 5, 10 ou 20. Imaginez si un Super Bowl devait se décider ainsi!

Enfin, je ne pourrai conclure ma montée de lait sur les règlements sans parler du bout de papier de l’arbitre Gene Steratore. Voulant confirmer qu’il y avait bel et bien un premier essai, il a utilisé un bout de papier pour vérifier si la pointe du ballon avait dépassé la chaîne du premier essai. C’était certes ingénieux, mais dans une industrie qui engrange des milliards de profits, ne pourrait-on pas adopter une technologie comme au tennis ou au soccer, où l’on saurait le positionnement du ballon en tout temps?

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente.

1 (5). Rams (10-4)
Le roi de l’Ouest de la NFC est mort, vive le roi! Les Rams ont fait la loi à Seattle et le rouleau compresseur Todd Gurley a aplati la défensive des Seahawks avec quatre touchés et 180 verges nettes, soit 31 de plus que l’offensive de Russell Wilson au complet.

2 (2). Patriots (11-3)
De retour de suspension, Rob Gronkowski a été phénoménal contre les Steelers, amassant 69 de ses 168 verges de réception sur la séquence menant au touché gagnant. En six matchs en carrière contre Pittsburgh, il a récolté 668 verges et huit touchés!

3 (1). Steelers (11-3)
Si la défaite contre les Pats laisse un goût amer chez les Steelers, il n’y a toutefois aucun doute qu’ils ont ce qu’il faut pour vaincre leur bête noire. Cependant Antonio Brown s’est blessé et son statut est incertain pour les éliminatoires. Dans ce cas, juste se rendre au championnat de conférence pourrait s’avérer compliqué.

4 (3). Vikings (11-3)
Les Vikings ne demandaient pas mieux que d’affronter une équipe sans âme pour consolider leur position dans la NFC. Case Keenum a complété 20 de ses 23 tentatives de passe pour un pourcentage de passes complétées de 86,96%, le plus haut de la NFL cette saison pour un minimum de 5 passes tentées.

5 (4). Eagles (12-2)
En l’absence de Carson Wentz, c’est plutôt la défensive qui a fait défaut aux Eagles, laissant Eli Manning accumuler 434 verges par la passe. Malgré la victoire, elle a accordé 29,3 points par match lors des 3 dernières rencontres, comparé à 17,3 lors des 11 premières.

6 (6). Saints (10-4)
Le receveur Brandon Coleman n’avait jamais échappé le ballon en trois ans de carrière avant ce dimanche. Mais en l’espace de 4 minutes contre les Jets, il a échappé deux fois le ballon, deux fois dans la zone payante! Les Saints ont ultimement prévalu et Coleman a payé le souper.

7 (7). Panthers (10-4)
Cam Newton trouve son rythme au meilleur moment. À ses cinq derniers matchs, il a accumulé 11 passes de touché contre une seule interception, en plus de 302 verges au sol. Et cela, toujours avec sa personnalité flamboyante :

8 (8). Jaguars (10-4)
Les Jaguars ont confirmé leur présence en séries dimanche, une première en 10 ans. Ils doivent une partie de cette qualification à la profondeur au poste de receveur de passes. Contre les Texans, les méconnus Keelan Cole et Jayden Mickens se sont éclatés, amassant ensemble 247 verges de réception et 3 touchés.

9 (9). Falcons (9-5)
L’offensive des Falcons n’est plus l’armada qu’elle était l’année dernière, mais s’en tire grâce à son efficacité dans les situations serrées. Elle a converti ses 13 derniers troisièmes ou quatrièmes essais et une verge à franchir, et contre les Bucs, elle a converti 9 de ses 15 troisièmes essais.

10 (16). Chiefs (8-6)
Suspendu la semaine dernière par son équipe, Marcus Peters s’est assuré qu’on le pardonne. Il a joué un grand match contre les Chargers, provoquant trois revirements (deux interceptions, une échappée), tous en deuxième demie, menant les Chiefs vers un probable titre de division.

11 (12). Ravens (8-6)
En récupérant un ballon échappé par DeShone Kizer dans la zone des buts, Brandon Williams a marqué le cinquième touché défensif des Ravens cette saison. Pour Williams, il s’agissait d’un premier touché depuis l’école secondaire… où il avait retourné une interception de Blaine Gabbert!

12 (14). Lions (8-6)
Cela fait quelques années que l’on parle de Darius Slay comme l’un des bons demis de coin de la NFL et il a maintenant les statistiques pour le prouver. Avec ses deux interceptions samedi, il porte son total à sept, un sommet dans la NFL en 2017. Il mène également la ligue avec 20 passes rabattues.

13 (15). Cowboys (8-6)
Dak Prescott avec Ezekiel Eliott : 16 passes de touché, 6 interceptions, 227 verges par match
Dak Prescott sans Ezekiel Elliott : 5 passes de touché, 7 interceptions, 191 verges par match

Vivement le retour d’Ezekiel Elliott

14 (17). Bills (8-6)
À l’aube du match revanche contre les Patriots, les Bills sont en bonne position pour la dernière place en séries dans l’AFC. Ils ont subtilement remporté trois de leurs quatre dernières parties depuis la débâcle à Los Angeles, n’accordant que 26 points durant cette séquence.

15 (10). Seahawks (8-6)
Pour la première fois depuis la première année de l’ère Pete Carroll, les Seahawks accordent 40 points et plus dans un match. Cette gifle devrait symboliser un changement important dans la philosophie de l’équipe, qui ne peut continuer de sacrifier Russell Wilson derrière la pire ligne offensive de la NFL.

16 (11). Chargers (7-7)
Merci aux Chargers de nous rappeler de ne jamais leur faire confiance. Enfin on croit en eux, puis ils passent la soirée à gaffer dans un match crucial : converti d’après-touché raté, incapables de recouvrir une échappée pour un touché assuré, punition en troisième essai, quatre revirements. Leur destin n’est plus entre leurs mains.

17 (13). Titans (8-6)
Les Titans, c’est l’équipe que tout le monde espère affronter en séries. Ils pourraient toutefois ne pas se rendre en éliminatoire, alors qu’ils affrontent tour à tour les Rams et les Jaguars pour finir le calendrier régulier.

18 (18). Packers (7-7)
Le retour d’Aaron Rodgers n’aura pas suffi aux Packers. Rodgers semblait manquer de force dans son bras, ce qui semble normal alors qu’il se remet d’une fracture de la clavicule. La logique voudrait qu’on le repose pour les deux derniers matchs.

19 (20). Raiders (6-8)
J’ai beaucoup aimé la combativité des Raiders dimanche soir, mais les Dieux du football étaient contre eux. Pénalités fantômes, ballons échappés, mauvais placement du ballon et un touchback pour terminer le match. Ils doivent maintenant se concentrer sur la prochaine saison.

20 (19). Cardinals (6-8)
Les Cardinals ont un petit problème de finition. Ils n’ont pas marqué de touché depuis le deuxième quart de la semaine 13, se limitant à 10 bottés de placement consécutif. C’est l’une des raisons pourquoi Bruce Arians se tourne vers Drew Stanton pour le prochain match.

21 (21). Dolphins (6-8)
Les Dolphins sont incapables d’un effort constant. Ils jouent un grand match contre les Patriots, puis tombent à plat contre les Bills. Ils avaient malgré tout une chance d’égaler le match à la fin du quatrième quart, mais Jay Cutler a lancé sa troisième interception, chaque fois trop haute pour son receveur.

22 (24). Redskins (6-8)
La fin de saison d’une équipe déjà éliminée est longue, mais permet parfois à certains joueurs d’éclore. Par exemple, l’ailier défensif Anthony Lanier II. Le joueur non repêché de deuxième année a accumulé deux sacs, une échappée provoquée et trois passes rabattues dimanche.

23 (23). Jets (5-9)
Autrefois un solide joueur pour les Jets, Mo Wilkerson s’avère une énorme déception depuis deux ans, soit depuis le moment où il a signé un lucratif contrat de cinq ans. Wilkerson était suspendu par l’équipe dimanche pour de nombreux retards et son futur avec les Jets sera bref.

24 (27). 49ers (4-10)
Si les débuts de Jimmy Garoppolo avec les Niners sont fracassants, il devra s’améliorer autour de la zone des buts. Sur les 18 occasions où les 49ers ont marqué des points depuis trois semaines, ils se sont contentés d’un placement à 15 reprises!

25 (22). Bengals (5-9)
La défaite contre les Steelers il y a deux semaines a enlevé tout désir de compétition chez les Bengals. Depuis, ils ont perdu leurs deux matchs par un score combiné de 67 à 14 et l’entraîneur-chef Marvin Lewis voudrait démissionner après la saison.

26 (26). Buccaneers (4-10)
C’est le bon Jameis Winston qui s’est présenté lundi soir, accumulant 299 verges et trois touchés, et surtout, aucun revirement. On a peu vu la bonne version de lui cette saison, c’est pourquoi malgré la défaite, on peut retirer beaucoup de positif.

27 (29). Broncos (5-9)
L’utilisation de la SkyCam pour les matchs du jeudi soir ne fait pas l’unanimité, mais elle nous offre parfois un point de vue révélateur. Par exemple, bien avant que Brock Osweiler mène les Broncos vers la victoire avec une remarquable prestation ce jeudi, Trevor Siemian était le partant et la SkyCam ne l’a pas montré sur son plus beau jour :

https://twitter.com/FirstDownFR/status/941482221545893889

28 (25) Texans (4-10)
Les Texans voudront oublier leurs deux rencontres contre les Jaguars en 2017. Ils ont perdu ces deux duels par la marque de 74 à 14. Tom Savage et T.J. Yates étaient les partants pour ces deux matchs, et contre la meilleure défensive de la NFL, le résultat était prévisible.

29 (28). Bears (4-10)
Quand les Bears sont incapables d’imposer leur jeu au sol, leur offensive à les pieds dans le ciment. Mitch Trubisky a obtenu un sommet en carrière avec 314 verges par la passe, mais cela s’est seulement transposé dans 10 points.

30 (31). Giants (2-12)
Contrairement à bien des quarts-arrière cette année, Eli Manning aurait aimé jouer tous ses matchs contre les Eagles. En deux parties, il a obtenu 366 et 434 verges par la passe, de loin des sommets personnels en 2017.

31 (30). Colts (3-11)
Frank Gore est un modèle de durabilité à l’une des positions les plus vulnérables au football. Le porteur de ballon en était à son 106e départ consécutif jeudi et n’a jamais joué moins de 11 matchs dans une année en 13 ans de carrière.

32 (32). Browns (0-14)
DeShone Kizer espérait sûrement mieux de sa première saison chez les pros. Avec deux autres interceptions dimanche, il a maintenant 10 interceptions de plus que de passes de touché. Ce n’est pas arrivé pendant une saison complète depuis Jake Delhomme en 2009.

Écrit Par

Collaborateur à leblitznfl.com - présente l'état des forces dans la NFL

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 341 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Actualité 2020-21

C’est notre dernier classement avant le retour de la Big Ten et on doit s’attendre à une montée des équipes de la conférence dans...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

La septième semaine de jeu vient de se conclure. Les Patriots sont au 23e rang de l’État des forces. En 5 ans à produire cet exhaustif...

Actualité 2020-21

Alors que les Steelers ont survécu à la septième semaine en tant que seule équipe invaincue de la NFL, les Patriots atteignent de nouveaux...

Actualité 2020-21

Enfin le retour de la Big Ten dans la NCAA. Avec autant de matchs sur nos diffuseurs, j’ai enfin l’impression qu’on était de retour...

Actualité 2020-21

Voici la liste des joueurs inactifs pour la semaine 7, revenez sur cette page qui sera mise à jour jusqu’au match du dimanche soir....

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x