Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2016-17

Sous un autre angle – Semaine 9 NFL

Les Raiders sont maintenant au sommet de l'AFC Ouest avec une victoire face aux Broncos

Nous en sommes déjà rendu à la neuvième semaine d’activité dans la NFL et toutes les équipes ont maintenant atteint la mi saison.

Il est encore tôt pour tirer des conclusions, car la vraie course aux séries, je vous le rappelle, débute à l’action de grâce américaine (donc à la fin novembre), mais nous commençons néanmoins à voir se dégager un portrait beaucoup plus clair de la situation.

Sans plus attendre, voici certaines de nos observations suite à la neuvième semaine d’activité dans la nfl.

Les gagnants de la semaine

Il y a un choix qui s’impose de lui-même cette semaine : Les Raiders d’Oakland. Le temps où les Raiders étaient la risée de la nfl est bel et bien terminé.  Avant le match de dimanche, les Raiders détenaient une fiche de 6-2.  Cependant, ils n’avaient affronté que 2 équipes présentant une fiche supérieure à .500 (les Chiefs de Kansas-City et les Falcons d’Atlanta) et ils ont perdu les deux matchs.  C’est pour cette raison que je demeurais prudent malgré leur fiche. Par contre, la victoire d’hier au compte de 30-20 contre les Broncos de Denver change tout.  D’abord, battre les champions en titre du super bowl au « sunday night football » c’est un exploit en soi.  Ensuite, la façon dont les Raiders ont gagné est impressionnante.  Non seulement ils ont très bien joué, mais ils ont clairement gagné la bataille de la robustesse ce qui représente une énorme surprise. Lundi matin, les Raiders sont au sommet de l’afc ouest. En plus, ils possèdent la 2e meilleure fiche de toute la conférence américaine.  Pas sûr qu’ils conserveront ce rythme jusqu’à la fin (même si je le souhaite à leurs partisans), mais au moins, plus personne ne se moquera des Raiders.

Le match le plus excitante la semaine

Les Lions de Détroit ont battu les Vikings du Minnesota par un pointage de 22-16 dans un match qui s’est décidé en prolongation.  Le match comme tel était de qualité moyenne, mais la fin de match était incroyablement excitante. Avec à peine 23 secondes à jouer, l’issue du match semblait décidée parce que les Vikings menaient par 3 points et les Lions étaient à leur propre ligne de 25 avec aucun temps d’arrêt.  Pourtant, les Vikings ont permis aux Lions de remonter le terrain et sur le dernier jeu du 4e quart, Matt Prater a égalé le pointage (16-16) avec un incroyable placement de 58 verges.  Sur la 1ère possession de la prolongation, les Lions ont ensuite traversé le terrain pour concrétiser leur victoire (touché de Golden Tate). Les Vikings ont beaucoup de blessés actuellement et ils traversent une période difficile.  Cependant, une équipe du calibre des Vikings doit trouver des moyens de remporter ce type de match.  Perçus par la plupart des « experts » comme les favoris de la conférence nationale pour se rendre au Super Bowl, les Vikings luttent présentement pour leur survie (surtout qu’ils viennent de perdre trois matchs d’affilés).  Personnellement, je suis un fan de Mike Zimmer (l’entraîneur des Vikings) et j’aurais envie de vous dire qu’il va trouver des solutions, mais le club que j’ai vu sur le terrain dimanche à commis beaucoup trop d’erreurs et je suis très inquiet actuellement.

Le match le plus décevant de la semaine

Les Steelers de Pittsburgh, avaient rendez-vous avec les Ravens de Baltimore dans ce qui constitue une des plus grandes rivalités dans la nfl. Avouons que nous avons tous hâte à ces affrontements qui constituent souvent des classiques. Pas cette fois par contre. Les Steelers se sont inclinés 21-14 dans un match qui n’était pas au niveau espéré.  En tout et partout, les arbitres ont généreusement distribué 23 pénalités dont 13 aux Steelers, ce qui en dit long sur le manque de discipline des 2 équipes.  Le pointage de 21-14 n’indique pas vraiment l’allure du match car les Steelers n’ont jamais été vraiment dans le coup. Ce matin, les Ravens et les Steelers se retrouvent en tête de l’afc nord (les Ravens détiennent temporairement le bris d’égalité) avec une fiche de 4-4, ce qui n’est pas très glorieux particulièrement pour les Steelers que plusieurs (et vous pouvez m’inclure dans le lot) voyaient comme les favoris pour représenter la conférence américaine au prochain super bowl.  Il va certainement falloir revoir nos attentes à la baisse jusqu’à nouvel ordre dans le cas des Steelers.

Le jeu le plus bizarre de la semaine

Vous l’avez tous vu, au moins en reprise, il s’agit du botté court raté de Chris Boswell des Steelers de Pittsburgh.  Un jeu aux limites de l’absurde dans la catégorie du « butt fumble » si vous voyez ce que je veux dire.  Ce que nous ne savions pas par contre, c’est que Boswell avait déjà réalisé un botté semblable et avec succès à l’université Rice (voir l’extrait ci-joint).  Il avait alors passé pour un génie.  Cette fois-ci…pas tellement.  Disons que ça devait faire longtemps que M. Boswell n’avait pas pratiqué ce botté.

https://www.youtube.com/watch?v=K1zMk6R1uMk

L’étoile de la semaine 

Matt Ryan des Falcons d’Atlanta. Si la saison se terminait aujourd’hui Ryan gagnerait probablement le titre de joueur par excellence de la nfl.  Tout un contraste avec la saison 2015 qui avait été difficile pour lui.  Dans une victoire de 43-28 contre les Bucs de Tampa Bay, Ryan a encore une fois été solide avec une performance de 344 verges et 4 passes de touchés (ce qui porte son total à près de 3000 verges pour la saison avec 23 passes de touchés pour seulement 4 interceptions).  Ryan a toujours été un bon quart-arrière, mais il n’avait jamais joué à un niveau aussi élevé. Mine de rien, les Falcons, qui ont raté les séries l’année dernière, dominent actuellement la nfl sud avec une fiche de 6-3.  En 2015, les Falcons avaient également connu un excellent début de saison avant de s’écraser et de rater les séries.  Certains craignent que cette situation ne se reproduise cette année, mais tant que Ryan continuera de jouer aussi bien, ça a très peu de chance de se reproduire.

D’autres performances dignes de mention

Les Chiefs de Kansas-City (qui ont battu les pauvres Jaguars de Jacksonville 19-14) ont maintenant une fiche de 6-2 (au 2 rang de l’afc ouest derrière les surprenant Raiders) et représentent probablement la meilleure équipe de la nfl dont personne ne parle jamais.  Les Chiefs ont eu un calendrier facile (une seule de leur victoire a été acquise contre une équipe qui présente une fiche supérieure à .500), mais ça n’enlève pas qu’ils jouent de façon convaincante actuellement.  Le manque relatif d’intérêt pour les Chiefs me surprend toujours, mais il serait temps qu’on commence à prendre cette excellente équipe au sérieux.  On vous promet qu’on gardera un œil sur Laurent Duvernay-Tardif et ses coéquipiers en 2e moitié de saison.

Derek Carr a obtenu une ligne statistique modeste contre les Broncos, mais il a néanmoins mené son équipe à la victoire contre une des meilleures défensives de la nfl.  Carr est en train de s’imposer comme un des meilleurs sinon le meilleur jeune quart-arrière de la nfl.  Je suis d’autant plus impressionné que je n’étais pas le plus grand défenseur de Carr à son arrivée dans la nfl.  La 1ère fois que j’ai vu jouer Carr, c’était lors de son année « sophomore » (en 2011) contre Boise State et il avait connu un mauvais match ce qui m’a peut-être influencé négativement à son sujet (la 1ère impression, c’est toujours important). Carr a beaucoup progressé par la suite et a connu une année senior décorée. Aujourd’hui, je suis obligé d’admettre que j’ai eu tort d’entretenir des doutes à son sujet. Il reste encore beaucoup de football à jouer, mais si la saison se terminait aujourd’hui, Carr serait considéré parmi les candidats au titre de joueur par excellence.  Bravo au jeune homme.

Matthew Stafford connaît sa meilleure saison depuis longtemps.  Après la victoire contre les Vikings (ou il a fort bien joué d’ailleurs), il se retrouve avec plus de 2350 verges par la passe, 18 passes de touchés et 4 interceptions.  Il a le bénéfice de réaliser tout ça sans la présence de Calvin Johnson, maintenant à la retraite, ce qui rends sa performance encore plus remarquable.  L’absence d’une cible de premier plan comme Johnson semble avoir forcer Stafford à mieux distribuer le ballon ce qui, en fin de compte, lui a permit de s’améliorer comme quart-arrière.

Jason Witten est maintenant âgé de 34 ans et on a tendance à oublier qu’il est encore capable de jouer au football.  Dimanche, il a capté 8 passes pour 134 verges et un touché.  Witten passe souvent inaperçu dans les succès des Cowboys, mais son apport est inestimable.

Lors de l’affrontement Broncos-Raiders, on attendait tous Von Miller, mais c’est Kalhil Mack qui s’est présenté (Miller n’a pas été mauvais non plus).  Dimanche soir, Mack a réalisé 2 sacs du quart en plus de recouvrer un échappé.  Kalhil Mack a joué son football universitaire pour l’université de Buffalo dans « mid-american conference » (une petite conférence).  À l’époque, Mack dominait toutes les catégories défensives de son équipe et pouvait jouer aussi bien comme secondeur que comme ailier défensif.  Un homme parmi les enfants.  Durant les matchs, il dominait outrageusement, mais il était difficile de l’évaluer à cause de la faiblesse relative de la compétition.  Aujourd’hui, vous savez ce que les fans de Buffalo ressentaient en le regardant jouer car il domine autant dans la nfl qu’il dominait dans le « mid-american conference » ce qui n’est pas peu dire.

Dans le calepin de notes

  1. Il est surprenant de constater que la division nord de la conférence américaine, habituellement une force dans la nfl, est la seule qui ne compte aucune équipe présentant une fiche de plus de .500. Les Ravens et les Steelers dominent actuellement la division avec une fiche de 4-4. Les Bengals (3-4-1) est les Browns (0-9) ferment la marche. L’AFC nord est habituellement une force dans la nfl .  Depuis 2010, il n’est arrivé qu’à une seule reprise (2013) que l’AFC nord ne qualifie pas au moins 2 équipes en vue des séries, une situation qui, à moins d’une grande surprise, va se reproduire cette année.  Pour les Ravens, les Steelers et les Bengals il n’y a qu’un seul chemin pour atteindre les séries : gagner la division parce qu’il n’y aura pas de « meilleur deuxième » dans l’afc nord.
  2. Combien de temps les Jets de New-York ont-ils l’intention de persévérer avec Ryan Fitzpatrick? Ce dimanche, les Jets ont subi une autre défaite (27-23 face aux Dolphins de Miami), ce qui porte leur fiche à 3-6. Il est évident que les Jets ne seront pas des séries alors pourquoi persévérer avec un vétéran qui joue fort mal par ailleurs ?  À ce stade, les Jets auraient tout avantage à donner du temps de jeu au jeune Bryce Petty.  Petty, qui en est à sa 2e année dans la nfl, a connu une carrière universitaire décorée à Baylor, menant les Bears à leur premier championnat à vie de la conférence big 12 (c’était en 2013).  Le jeune Petty mérite certainement qu’on lui donne une chance (il pourrait difficilement faire pire que Fitzpatrick de toute façon).  Dimanche, les Jets ont fait une fausse joie à leurs partisans lorsque Petty est venu en relève de Fitzpatrick blessé.  Puis, dès la série suivante, Fitzpatrick est revenu au jeu.  Tout le monde a hâte de voir le jeune Petty à l’œuvre.
  3. C’est cliché de le dire, mais il faut vraiment que les Rams de St-Louis n’aient pas confiance en leur jeune quart-arrière et premier choix au repêchage Jarred Goff pour le garder sur le banc malgré les déboirs de Case Keenum. Keenum a encore connu un match difficile dimanche (défaite de 13-10 contre les Panthers de la Caroline).  Ça, ou bien ils font tout simplement preuve d’une prudence exagérée (personnellement j’opte pour la 2e option).  Il est parfois préférable d’être trop prudent que l’inverse, mais à ce stade-ci, et compte tenu des déboires de Keenum, il est temps de donner le ballon à Goff.
  4. Au début de l’année, plusieurs « experts » prédisaient une excellente saison aux Jaguars de Jacksonville, mais il semble que cette équipe, malgré qu’elle compte plusieurs joueurs de talents, tarde à progresser. Après leur défaite contre les Chiefs ce dimanche, les Jags se retrouvent à 2-6 et tout espoir de faire les séries s’est évaporé. Gus Bradley pourrait être congédié dès la fin de la saison.  Plus grave encore, Blake Bortles, qui avait montré des signes encourageant l’année dernière, en arrache à un point tel ou les Jaguars auraient peut-être avantage à envisager un « plan b » (comme repêcher un quart dans les rondes du milieu l’année prochaine) parce que si Bortles continu de jouer comme ça, ils ne pourront pas le garder sur le terrain indéfiniment.
  5. Il y a quelques semaines, j’avais placé les Cowboys de Dallas et leurs deux recrues (Prescott et Elliott) comme mes grands gagnants. Et bien sachez que je continu d’être impressionné, particulièrement par Dak Prescott. Encore une fois, les deux recrues des Cowboys ont offert une performance inspirée ce week-end, mais je ne vous en parle pas d’avantage car c’était contre les pauvres Browns de Cleveland.  Actuellement, la pire chose qui pourrait arriver aux Cowboys ce serrait une controverse de quart-arrière créer par le retour de Tony Romo.  Nous apprécions tous Romo, mais Prescott joue juste trop bien pour perdre son poste.
  6. Pour terminer, un mot sur les Packers de Green-Bay qui se sont inclinés face aux Colts d’Indianapolis ce dimanche. La mauvaise nouvelle, c’est que les Packers ne jouent pas à la hauteur des attentes (fiche de 4-4). La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont au plus fort de la lutte (à seulement un match de la tête) parce que les Vikings sont en déroute présentement.  Aaron Rodgers prends beaucoup de blâme pour les problèmes des Packers.  J’admet qu’il ne joue pas à la hauteur de ses standards habituels, mais bien des équipes seraient heureuses d’aligner un quart-arrière avec plus de 2000 verges et 20 passes de touchés à ce stade-ci.  A ce rythme, Rodgers lancera pour plus de 4000 verges et 40 passes de touchés.  Les Packers ne jouent pas bien présentement, mais, comme on le disait en introduction, c’est à partir de l’action de grâce américaine que les choses sérieuses commenceront et les Packers ont le temps de replacer les choses d’ici là.

Comme d’habitude, tous les commentaires sont le bienvenu sur cette page.

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 348 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

Finalement l’entrée en scène de la Big Ten. On va enfin avoir un consensus auprès de notre groupe. Pour cette raison, attendez-vous à un...

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Malheureusement, en raison de conflits d’horaire, Wallette ne pourra plus discuter de la NCAA sur DanRadioSport. Je discute de l’entrée en scène de la...

Actualité 2020-21

C’est là là, ce samedi, dans 2 petits jours, la B1G (Big 10) rentre en scène! ENFIN diras Dion, mais on se questionne, est-ce...

Actualité 2020-21

L’un des avantages majeurs du Covid et des ligues sportives qui ont modifié leurs saisons, est que la NCAA est maintenant roi et maitre...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 7 dans la NFL pour les parties jouées les 22, 25-26 octobre 2020.

Actualité 2020-21

Voici les waivers et les streamers de la semaine 8. Bonne écoute! Les starts and sits seront disponibles ce jeudi.

Actualité 2020-21

Finalement l’entrée en scène de la Big Ten. On va enfin avoir un consensus auprès de notre groupe. Pour cette raison, attendez-vous à un...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse la dernière semaine dans la NFL et la NCAA. À noter que cette capsule a...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x