Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2014-15

NFL Scouting Combine 2015: Espoirs offensifs à surveiller

Du 17 au 23 février, à Indianapolis, la nfl tiendra son “scouting combine” annuel (la partie publique se tiendra du 20 au 23 février).

Comme à chaque année, le “combine” lance officieusement la saison du repêchage. En effet, le “combine” représente la 1ère étape d’un long processus d’évaluation  qui mènera éventuellement au repêchage de la nfl qui se tiendra le 30 avril prochain à Chicago.

Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas familiers avec cet événement annuel, je vous réfère à un texte que j’ai publié l’année dernière ou vous trouverez toutes les informations nécessaires pour comprendre. Le “combine” n’est qu’une étape du processus d’évaluation menant au repêchage. Il y a aussi les “pro-day” ainsi que les entraînements privés ou “private workouts” . Néanmoins, il est clair que le “combine” est l’événement le plus médiatisé du processus d’évaluation, d’où l’importance qu’on lui accorde.

Dans ce premier texte, je vous présente un portrait des principaux joueurs offensifs qui pourraient influencer leur position au repêchage lors du processus d’évaluation menant au repêchage  Il ne s’agit pas d’un classement, ni d’une analyse détaillée de ces espoirs.  Il est trop tôt pour ça, mais plus d’une liste d’espoirs qu’il sera intéressant de suivre pendant la fin de semaine du « combine ».

Personnellement, j’aimerais spécifier que j’accorde peu d’importance au “nfl combine” dans les listes de classement que je fais chaque année. Pour moi, ce qui compte, c’est la performance sur le terrain pendant les matchs. Mais sachez que le “combine” aura une grande influence sur les classements de la plupart des “experts” alors il vaut mieux s’y intéresser.

Comme d’habitude, les commentaires sur cette pages sont personnels et basés sur mes propres observations.

1. LES QUART-ARRIÈRES

Jameis Winston et Marcus Mariota

Jameis Winston et Marcus Mariota

Sauf incident, on peut s’attendre à ce que Marcus Mariota et Jameis Winston soient les deux premiers quarts-arrières choisis lors du prochain repêchage. Mariota et Winston ne participeront probablement pas au “combine” ou le feront de façon limité car ils n’ont rien à gagner.

Puisque les Bucs de Tampa-Bay semblent vouloir repêcher un quart-arrière au tout premier rang du repêchage, alors l’avenir de Mariota et Winston se jouera probablement en coulisse, lors des entrevues et des entraînements privés qu’ils auront avec les Bucs.

Par contre, après Winston et Mariota personne ne semble avoir le potentiel nécessaire pour occuper un jour un poste de partant dans la nfl. Mais il faudra bien, tout de même, que quelqu’un finisse par prendre le troisième rang. Voici une liste de certains quart qui pourraient profiter du processus d’évaluation pour se démarquer.

Brett Hundley (UCLA): A mon sens, il doit être considéré comme le favori, à ce stade-ci, pour être le troisième quart sélectionné. Il possède le physique de l’emploi (6 pieds 3 et 226 livres), d’excellentes qualités athlétiques et un bras de la nfl. Il a été productif lors de sa carrière universitaire complétant notamment 69% de ses passes pour 3155 verges lors de la saison 2014. A sa sortie de l’école secondaire, il était considéré comme le deuxième meilleur “dual threat quater back” par Rivals.com.

Il est évident qu’Hundley représente le prototype du quart-arrière qui a connu une bonne carrière collégial, mais qui sera incapable de reproduire ses succès au niveau professionnel. Par contre, il est aussi le genre de quart qui performera à un haut niveau lors “combine” et à son “pro-day”.  Hundley sera sûrement impressionnant lors des épreuves du « combine » et il intéressera sûrement plusieurs équipes qui penseront être en mesure de le former adéquatement au style de la nfl.

Bryce Petty (Baylor): En voilà un qui a connu une carrière productive, mais qui est nettement en dessous du radar actuellement parce qu’il ne possède pas les attributs qu’on retrouve habituellement chez un quart dominant. La perception général est que Petty est d’abord et avant tout le produit d’un système, soit celui de Baylor. Petty joue gros car s’il arrive à changer cette perception, il pourrait considérablement augmenter sa valeur.

Petty est un bon athlète. On dit qu’il est capable de courir le 40 verges en moins de 4.7, ce qui serait excellent pour un quart-arrière (comparable à Andrew Luck, par exemple). Des doutes persistent au niveau de son bras. Petty est un quart plus intelligent et un passeur plus précis que sa réputation ne l‘indique. En deux ans comme partant, Petty n’a lancé que 10 interceptions pour 61 passes de touchés ce qui est excellent.

Il est clair que Petty n’est pas prêt à assumer un rôle de partant dans la nfl. Mais dans une bonne structure, il pourrait peut-être y arriver.  Il est injuste qu’un quart qui a connu une aussi belle carrière collégiale soit aussi peu considéré, système ou non.  On lui souhaite bonne chance.

Sean Mannion (Oregon State): Il a connu une saison 2013 intéressante…avant de s’écrouler en 2014 (comme toute l’équipe des Beavers d’Oregon State d’ailleurs).

Mannion possède le physique d’un quart de la nfl (6 pieds 5 et 227 livres), mais il a la réputation de ne pas avoir un bras très puissant. Mannion devra changer cette perception s’il veut augmenter sa valeur. Mannion est un quart qui aime évoluer dans la pochette protectrice et ses qualités athlétiques n’impressionneront personne pendant la fin de semaine du “combine”. C’est à l’aide de son bras que Mannion devra tenter d’impressionner les dépisteurs.

Mannion est le genre de quart que les dépisteurs de la nfl cherchent à aimer. A cause de son physique, parce qu’il est un quart au style classique et aussi parce qu’il détenait plusieurs responsabilités dans l’offensive des Beavers. Avec une bonne performance lors du processus d’évaluation (incluant le “combine”), Mannion pourrait faire oublier son horrible saison senior.

Shane Carden (East Carolina) et Garett Grayson (Colorado State): deux prospects provenant de petites universités qui vont tenter d’augmenter leur valeur lors du “combine”. Honnêtement, ni Carden ni Grayson ne m’ont particulièrement impressionné lors de leur carrière universitaire, malgré des statistiques impressionnantes. Mais la porte est ouverte cette année à cause du manque de compétition. A eux d’en profiter.

Un grand oublié: Rakeem Cato (Marshall). Cato est, de loin, le meilleur quart-arrière a avoir évolué dans un petit programme universitaire, mais il n’a pas reçu d’invitation pour le “combine”. Il faut dire qu’à 6 pieds 1 et 176 livres, Cato ne possède pas le physique (ni le bras) d’un quart-arrière de la nfl. Par contre, son intelligence du jeu est très élevé, il est extrêmement productif et il est un gagnant. Cato ne jouera jamais dans la nfl, mais il aurait au moins mérité d’être invité au « combine ».

Message à Jim Popp: Cato paraîtrait très bien dans un uniforme des Alouettes. Premièrement, il est bien plus talentueux que ce que les “Moineaux” ont dans leur alignement présentement (incluant l’horrible John Skelton) et deuxièmement, il y a de la place dans la ligue canadienne pour un quart brillant comme Cato.

2. LES PORTEURS DE BALLON

Il s’agit d’une excellente année pour les porteurs de ballon (contrairement à l’année dernière).

Melvin Gordon et Todd Gurley

Melvin Gordon et Todd Gurley

Les deux premiers porteurs de ballon sélectionnés devraient être Melvin Gordon (Wisconsin) et Todd Gurley (Georgia). Selon toutes vraisemblances, Gurley ne participera pas au combine car il est toujours en réhabilitation, ce qui laisse la porte ouverte à Gordon.

Gordon est un excellent athlète qui a obtenu du succès en athlétisme à l’école secondaire. Il est plus explosif que ses prédécesseurs à Wisconsin soit Montee Ball et James White. Ce qui est une bonne chose car Gordon devra prouver que ses succès en carrière ne reposent pas uniquement sur l’excellente ligne à l’attaque des Badgers.

Todd Gurley devra éventuellement prouver qu’il est remit de la blessure au genou qui a mis fin à sa saison. En santé, Gurley est un athlète hors norme. Juste vous mentionner qu’il était un coureur de 110 mètre haies de calibre international à l’école secondaire. Pour un gars de 226 livres, Gurley est rapide et agile et il est dommage qu’on n’ait pas la possibilité de le voir au combine.

Voici une liste des autres porteurs de ballon que vous devriez avoir à l’oeil lors du “combine”.

Tevin Coleman (Indiana): Coleman a terminé deuxième dans toute la ncaa en 2014 pour les verges gagnées au sol (2036 verges), tout en étant un choix unanime sur la 1ère équipe d’étoile “all-american”, ce qui n’est pas un mince exploit lorsqu’on évolue pour l’université d’Indiana.

Coleman est un excellent athlète. En 2011, il a couru le 100 mètre en 10.5 secondes. Sur le terrain, il est effectivement explosif et rapide. A 6 pieds 1 et 210 livres, Coleman n’est pas le plus costaud et il aura besoin de démontrer sa vitesse pour maintenir son statut. Après la saison qu’il a connu, il n’est pas exclu que Coleman puisse se hisser dans le top 3 des porteurs disponibles, mais il aurait besoin d’une grande performance pour y arriver dont un temps dans les 4.4 au 40 verges.

Jay Ajayi Boise-State: Un de mes préférés je dois l’admettre. Une carrière extrêmement productive (3796 verges au sol en carrière, 771 verges par la passe, 55 touchés). Sur le terrain, malgré son manque d’expérience (il est un ancien joueur de soccer converti au football), il fait tout bien. Il est puissant, possède un excellent équilibre, très bon receveur de passe. Extrêmement difficile à plaquer. La perception à son sujet est qu’il n’est pas le plus rapide ou explosif. Son futur rang au repêchage dépendra de sa capacité à changer cette perception. Sa performance sur 40 verges et au saut vertical entre autre seront très importantes.

Ameer Abdullah (Nebraska): Rapide, productif (3 saisons consécutives de plus de 1000 verges au sol) et avec une excellente vision du jeu. Par contre à 5 pieds 9 et 195 livres, il n’a pas la physique idéal pour un porteur de ballon dans la nfl.

L’attitude d’Abdullah est hors norme. En 2013, il a été élu sur l’équipe “all-academic”. En 2014, il a été élu “lifter of the year” à l’université de Nebraska en tant que joueur qui s’entraîne avec le plus d’ardeur dans la salle de musculation. Abdullah possède toutes les qualités mentales pour connaître du succès dans la nfl. Il devra prouver qu’il possède aussi les qualités physiques.

Le 40 verges, le saut vertical seront importants pour Abdullah, mais également il devra prouver qu’il peut attraper le ballon parce qu’un porteur de ballon avec un petit physique doit être en mesure de contribuer lors des situations de passes.

Duke Johnson (Miami): Considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, Johnson a connu une carrière productive, mais en dessous des attentes à l’université de Miami. Joueur de petite stature (5 pieds 9 et 206 livres) il est extrêmement rapide et a souvent été comparé à Chris Johnson. Une excellente performance sur 40 verges (on parle d’un temps de 4.4 ou moins), pourrait le ramener dans le top 5 des porteurs de ballon.

David Cobb (Minnesota): Il possède un excellent physique pour un porteur de ballon (5 pieds 11 et 220 livres). Il est un porteur de ballon productif qui vient de connaître deux saison de plus de 1000 verges au sol. Il possède un style nord-sud compatible avec la nfl (il court en puissance). Il doit prouver sa rapidité ainsi que sa capacité à contribuer par la passe.

Michael Dyer (Louiville): Probablement le porteur de ballon qui a le plus à gagner. Ancien prospect 5 étoiles, il avait connu un début de carrière prometteur avec Auburn. Certains fans se rappelleront de lui comme étant le joueur par excellence du championnat national de 2011 (l’année où les Tigers d’Auburn ont remporté le championnat national avec Cam Newton comme quart-arrière). Puis toutes sortes de problèmes hors terrains, dont je vous épargne les détails, ont gâché sa carrière et ont emmené son transfert vers Louisville. Lle processus d’évaluation représente une excellente opportunité de réhabilitation pour lui. Personnellement je n’y crois pas trop, mais certaines équipes pourraient mordre à l’ameçon.

3. LES RECEVEURS DE PASSE

Contrairement à l’année dernière, la cuvée 2014 est mince au niveau des receveurs de passe. Mais il y a tout de même certains prospects intéressants.

Kevin White - WVU

Kevin White – WVU

Amari Cooper (Alabama) et Kevin White (West Virginia) devraient se disputer le 1er rang jusqu’à la toute fin. Cooper est celui qui a connu la carrière la plus productive remportant, notamment, le trophé Biletnickov (remis au meilleur receveur de passe de la ncaa) tout en étant un choix unanime au sein de la 1ère équipe d’étoile “all-american”. Plusieurs experts considéraientt Cooper comme le meilleur joueur de la ncaa toutes positions confondues. Mais une belle carrière collégial ne garantit pas le succès dans la nfl comme on l’a déjà vu dans le passé.

Kevin White n’a connu qu’une seule saison productive soit en 2014 gagnant 1447 verges. Il possède un excellent physique (6 pieds 3 et 210 livres) et a réussit à se démarquer sans vraiment avoir de quart-arrière compétent pour lui lancer le ballon. Actuellement, la pôle appartient à Cooper et c’est White qui devra prouver que ses qualités athlétiques sont supérieurs s’il veut devancer Cooper.

Voici un liste des autres prospects à surveiller.

Dorial Green-Beckam (Mizzou): De tous les joueurs présents au combine, il est celui qui aura le plus à prouver, mais aussi celui qui a le plus à gagner.

Ancien prospect 5 étoiles, il était considéré comme le meilleur prospect issue des écoles secondaires toutes position confondues. A 6 pieds 6 et 225 livres, il a souvent été comparé à Randy Moss. Par contre, ses performances moyennes à l’université n’ont pas confirmé son talent. De plus, il a été expulsé du programme de Mizzou pour raisons disciplinaires.

Malgré ses problèmes hors terrains, il est évident que tous les dépisteurs veulent aimer Green-Beckam. Les joueurs avec ses caractéristiques sont rares. Green-Beckam possède les attributs pour dominer à la position de “split-end” (ou receveur évoluant à la position “x”). Les joueurs comme lui sont rares.

Green-Beckam aura la lourde tâche de prouver que son talent compense pour le risque qu’il représente.

Davante Parker (Louiville): Il est considéré comme un des receveurs les plus talentueux de ce repêchage, mais ses statistiques ne confirment pas cette opinion. Il a connu une bonne saison 2014 avec 855 verges en seulement 7 matchs, mais le reste de sa carrière est assez ordinaire. Il possède toutes les qualités que les dépisteurs recherchent chez un receveur de passe, mais il devra performer lors du “combine” s’il veut conserver ce statut.

Rashad Green (Florida State): Il a connu une excellente carrière universitaire (270 attrapés pour 3830 verges en carrière et 29 touchés). Il court des tracés précis et est habituellement fiable. Considéré comme un prospect 4 étoiles, il a remplit ses promesses.

Green était un bon coureur de 400 mètres à l’école secondaire et il devra prouver qu’il peut être autre chose qu’un “slot receiver” au prochain niveau s’il veut améliorer son rang au repêchage.  Il est dommage qu’un joueur qui a connu une aussi belle carrière attire aussi peu l’attention, mais la plupart des équipes recherchent avant tout des phénomènes athlétiques ce que Green n’est pas.

Sammie Coates (Auburn): Coates possède un bon physique (6 pieds 2 et 201 verges), mais a connu une production assez moyenne au niveau universitaire n’ayant jamais gagné 1000 verges en une saison.

Par contre, il possède des qualités athlétiques hors normes et il pourrait être un de ceux qui bénéficieront le plus du “nfl combine” pour se faire remarquer.

Stefon Diggs (Maryland): Prospect 5 étoiles selon Rivals.com à sa sortie de l’école secondaire (2e meilleur receveur de passe au pays), Diggs n’a pas connu la carrière universitaire anticipée avec l’université du Maryland. Pour cette raison, bien peu de gens se souviennent de lui actuellement. Par contre, il y a toujours une équipe prête à prendre une chance sur un ancien espoir de haut niveau comme Diggs. Celui-ci pourrait aider grandement sa cause en connaissant un bon “combine”.

Un grand oublié: Tommy Shuler (Marshall): Shuler n’a pas le physique idéal pour jouer dans la nfl (5 pieds 7 et 190 livres), mais de tous les receveurs de passes de petites tailles, il est le meilleur. Supérieur à Jamison Crowder ou Tyler Lockett. Shuler vient de connaître trois saisons consécutives de plus de 1000 verges et il est beaucoup plus qu’un “slot receiver”. Il est une réplique de Ty Hilton au même âge (ce qui ne garantit pas qu’il connaîtra le même succès dans la nfl bien entendu).  Vraiment dommage qu’il n’ait pas été invité au « combine ».  Honnêtement, il y a quelqu’un quelque part qui dormait au gaz!!!

4. LES AILIERS RAPPROCHÉS

Maxx Williams - Minnesota

Maxx Williams – Minnesota

Il y a trois ailiers rapprochés vraiment dignes d’intérêt cette année soit Maxx Williams (Minnesota), Clive Walford (Miami) et Nick O’Leary.

Sur le terrain, Maxx Williams est celui qui présente le plus beau potentiel. Il est le meilleur du groupe à mon avis. Il possède d’excellentes mains, est un bon bloqueur. Il devra faire la preuve qu’il est suffisamment rapide et explosif pour mériter d’être repêché en 1ère ronde.

Clive Walford est une ancienne vedette d’athlétisme à l’école secondaire et est probablement le plus athlétique du groupe. Il pourrait voler la vedette lors du “combine” et devancer Williams au 1er rang.

Nick O’Leary est le gagnant du trophé John Mackey remis au meilleur ailier rapproché de la ncaa en 2014. Du groupe, il est celui qui a connu la plus belle carrière collégial. Par contre, ses qualités physiques sont moindres et il est possiblement le moins athlétique des trois. Il pourrait perdre du terrain au “combine.

A mon avis, il y a deux autres joueurs qui méritent une certaine attention en vu du “combine”.

Devin Funchess (Michigan): A 6 pieds 5 et 230 livres, il est un joueur hybride. Est-il un petit ailier rapproché ou un gros receveur de passe? Il a joué aux deux positions lors de sa carrière collégial (principalement comme receveur de passes en 2014). Une performance convaincante au “combine” pourrait le faire monter aussi haut qu’en 1ère ronde.

Ben Koyack (Notre-Dame): Celui qui pourrait le plus améliorer sa situation avec un bon “combine”. Ancien prospect 5 étoiles (1er ailier rapproché), il n’a pas connu la carrière espérée. Mais il y a toujours un marché pour les anciens prospects de 1er plan comme Koyack.

5. LES JOUEURS DE LIGNE OFFENSIVE

Le repêchage de cette année représente une excellente cuvée autant au niveau de la ligne offensive que de la ligne défensive. Il y aura plusieurs joueurs de ligne offensives repêchés en 1ère ronde. L’ordre reste évidemment à déterminer et sera influencé par le “combine”.

TJ Clemmings - Pittsburgh

TJ Clemmings – Pittsburgh

TJ Clemmings bloqueur (Pitt Panthers): Ancien prospect 4 étoiles, il a débuté sa carrière universitaire sur la ligne défensive. Il a transféré sur la ligne offensive en 2013 où il est devenu instantanément partant.

Andrus Peat bloqueur (Stanford): Ancien prospect 5 étoiles, il a été élu sur l’équipe “all-american” des écoles secondaires en 2011. Il était également une vedette d’athlétisme notamment au lancer du disque. Il possède un physique idéal pour jouer comme bloqueur (6 pieds 7 et 316 livres). Il était dominant sur une des meilleures ligne à l’attaque de la ncaa. Il pourrait s’établir comme un top 5 au repêchage avec un bon “combine”.

La’el Collins bloqueur (LSU): Un autre ancien prospect 5 étoiles et un autre ancien “all-american” au niveau secondaire (2010). Il a lui aussi connu une carrière universitaire à la hauteur des attentes.

Dj Humphries bloqueur (Florida): Également prospect 5 étoiles à la sortie de l’école secondaire (on vous dit qu’il y a de la qualité cette année sur la ligne offensive) et ancienne vedette du lancer du disque. Également élu sur l’équipe “all-american” des écoles secondaires (2011). Il est un peu moins connu que Peat ou Collins parce qu‘il a été ralenti par les blessures et il devra prouver qu’il est rétablit.

Ty Sambrailo bloqueur (Colorado State): Un de mes préférés. Je l’ai remarqué contre Utah. Il a dominé l’excellent ailier défensif Nate Orchard à un point tel, qu’Orchard a été déplacé vers le côté droit en 2e demi pour éviter la confrontation avec Sambrailo. J’ai de la difficulté à croire que Sambrailo restera aussi anonyme qu’il ne l’ait présentement et j’espère qu’il se démarquera au “combine” car il est vraiment bon.

Brandon Scheff garde (Iowa): Il a connu une grande carrière universitaire en étant élu à deux reprises sur l’équipe “all-american”. Il devrait être le premier garde sélectionné lors du repêchage.

Évidemment, comme à chaque année, le “combine” nous amènera son lot de surprises.

De plus, il est probable que certains joueurs dont j’ai traité dans ce texte ne participent pas au “combine” en raison de blessure notamment. Par contre, ces joueurs pourront se reprendre lors des “pro-days” organisés par leurs universités ou lors des entraînements privés avec les équipes qui les inviteront. Le “nfl scouting combine” n’est qu’une étape du processus d’évaluation.

Comme d’habitude, tous les commentaires sont les bienvenus sur cette page.

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

1 commentaire
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] lire également : Les billets de Hugues Foucher sur les meilleurs espoirs offensifs et […]

NCAA Football

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Nous voici déjà à notre 200ième podcast depuis les tout début de Sports Lucides! Merci à vous d’être présent chaque semaine !

Actualité 2020-21

Troisième semaine d’activité dans la NCAA qui s’annonce intéressante avec notre premier match de la saison contre deux équipes du Top 25. C’est aussi...

Actualité 2020-21

La saison de football de la conférence Big Ten est de retour pour le moment. La ligue a annoncé mercredi matin qu’avec la mise...

Actualité 2020-21

La première vraie semaine d’activité est maintenant derrière nous dans la NCAA. Après une semaine “0” sans trop d’émotions et duels chaudement disputés, mon...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici la liste des joueurs inactifs pour la semaine 2, revenez sur cette page qui sera mise à jour jusqu’au match du dimanche soir....

Actualité 2020-21

Ci-dessous de 10h00 (HE) à 12h00 (HE), vous trouverez notre couverture en direct de la semaine 2 dans la NFL, sur toutes nos plateformes...

Actualité 2020-21

Cette semaine au menu, une poutine au boeuf braisé et un biscuit brisure de chocolat géant à la poêle…  Bon appétit et Bon dimanche...

Actualité 2020-21

Voici votre guide pour tout ce qu’il faut savoir pour la semaine 2 dans la NFL. N’hésitez pas à revenir sur leblitznfl.com à partir...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

1
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x