Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2014-15

En route vers la saison 2014: Division Nord NFC

Après de longs mois dattente, les camps dentraînement ont débuté et la saison de la nfl est finalement à nos portes.

Dans cette série de texte, je vous présente une analyse détaillée de chacune des équipes en prévision de la prochaine saison, incluant les principaux changements survenus durant la saison morte.

Mon objectif est de vous donner mon opinion sur les changements survenus durant la saison morte (joueurs, entraîneur, etc), ainsi que sur létat des forces en présence.

Je continue la série avec la division nord de la conférence nationale. Cette division intéresse particulièrement les amateurs de football offensif avec trois des attaques les plus explosives de la nfl (Packers, Bears et Lions). Les Vikings sont en reconstruction, mais ont trouvé un duo intéressant en Mike Zimmer (entraîneur chef) et Teddy Bridgewater (quart-arrière) pour le futur.

À LIRE : Division Sud NFC

1. PACKERS DE GREEN-BAY (8-7-1 EN 2013)

Green Bay Packers

Packers

Directeur gérant: Ted Thompson (depuis 2005)

Entraîneur chef; Mike McCarthy (depuis 2006)

Coordonnateur offensif: Tom Clements (depuis 2012)

Coordonnateur défensif: Dom Capers (depuis 2009)

Acquisitions significatives: Julius Pepper (ailier défensif), Haha Clinton-Dix (demi de sûreté-choix de 1ère ronde), Carl Bradford (secondeur, choix de 4e ronde), Richard Rodgers (ailier rapproché-choix de 3e ronde), Davante Adams (receveur de passe-choix de 3e ronde), Jarred Abbrederis (receveur de passe, choix de 5e ronde).

Départs significatifs: James Jones (receveur de passe), Marshall Newhouse (bloqueur offensif), Evan Dietrich-Smith (centre), M. D. Jennings (demi de sûreté),

En quelques mots: Avant qu’Aaron Rodgers ne se blesse, les Packers étaient en route pour une solide saison 2013 avec une fiche de 5-2 après 7 matchs. Puis ce fut la catastrophe. Le reste de la saison 2013 a servi à illustrer quelque chose qu’on savait déjà: sans Aaron Rodgers, les Packers ne forment pas une très bonne équipe.

Les succès des Packers en 2014 dépendront en grande partie de la capacité à Aaron Rodgers à rester en santé, ce qui passera par une meilleure protection de sa ligne à l’attaque.

Personnel de direction Depuis que Mike McCarthy est devenu leur entraîneur chef (2006), les Packers présentent une fiche de 82 victoires et 45 défaites (.645) en saison régulière, ayant participé aux séries 6 fois en 8 ans ( 4 championnat de division).

En 2008, McCarthy a prit une décision controversée en chassant Brett Favre de Green-Bay au profit du jeune Aaron Rodgers. McCarthy aura toujours droit à mon respect pour avoir eu l’audace de prendre cette décision qui était impopulaire, mais qui s’imposait pour le bien de l’organisation.

Offensive:

Verges par match: 400.3 (3e dans la nfl)

Points par match: 26.1 (8e dans la nfl)

Il y a deux clés offensivement pour les Packers en 2014: L’équilibre et la ligne à l’attaque.

D’abord l’équilibre. En 2013, l’absence d’Aaron Rodgers a forcé les Packers à s’en remettre d’avantage à leur jeu au sol. A ce sujet, ils ont terminé 6e au niveau de la passe (266.8 verges par match) et 7e au niveau de la course (133.5 verges par match). C’est un équilibre entre la course et la passe qu’on n’est pas habitué de voir à Green-Bay. A mon sens, les Packers auraient avantage a garder cet équilibre même si Rodgers est de retour. Non seulement ça rendrait l‘attaque plus imprévisible, mais ça faciliterait le travail de la ligne à l’attaque, mais ça diminuerait les risques de blessures chez Aaron Rodgers

Ensuite la ligne à l‘attaque. Celle-ci comptera deux gros points d’interrogations en 2014 D’abord le joueur de 2e année David Bakhtiari (celui qu’on surnommait le “gym rat” à l’université), deviendra le bloqueur à gauche. Bakhtiari est loin d’être une valeur sûr à cette position. Au centre, le départ d’Evan Dietrich-Smith laisse un trou béant. Le joueur de 2e année JC Tretter est le favori pour obtenir le poste. La ligne, qui a accordé 45 sacks du quart en 2013 (24e dans la NFL), devra mieux performer malgré tout.

Au niveau des armes offensives, l’attaques des Packers n’a pas de problèmes.

Eddy Lacy (1435 verges et 11 touchés au total) s’est révélé comme un des bons porteurs de ballon de la nfl en 2e moitié de saison 2013.

Au niveau du personnel de receveurs de passe seul James Jones ne sera pas de retour. Jordy Nelson et Randall Cobb représentent les deux premières options d’Aaron Rodgers. Jarrett Boykin ainsi que les recrues Devante Adams et Jaredd Abbrederis (je vous invite à lire mon classement sur les receveurs de passe en vu du repêchage) devraient batailler pour le poste de 3e receveur de passe.

D’une façon ou d’une autre, tant qu’elle sera menée par Aaron Rodgers, l’offensive des Packers ferra partie de l’élite de la ligue.

Défensive

Verges par match: 372.3 (25e dans la nfl)

Points accordés par match: 26.8 (24e dans la nfl).

Malgré tous les hauts choix au repêchage investis dans leur défensive au cours des dernières années, celle-ci continue d’être une des pire dans la nfl.

En 2014, la défensive comptera sur deux nouveaux partants soit l’ailier défensif Julius Pepper et le demi de sûreté Haha Clinton-Dix (choix de 1ère ronde cette année). Julius Pepper a 34 ans et il a ralentit. En 2010, il aurait été un ajout majeur, mais pas en 2014. Clinton-Dix est une recrue qui commettra probablement sa part d’erreur (comme toutes les recrues).

Le front défensif est solide pour mettre de la pression sur les quarts adverses (8e dans la nfl avec 44 sacks), mais il est faible contre le jeu au sol (25e dans la nfl). Nick Perry (choix de 1ère ronde en 2012) et Datone Jones (choix de 1ère ronde en 2013), représentent deux déceptions. Clay Matthews a connut une saison décevante selon ses standards (7.5 sacks), mais il a été ennuyé par des blessures toute l’année.

La tertiaire est vulnérable (24e au niveau des verges accordées et 28e au niveau des interceptions avec seulement 11 en 2013) malgré le talent dont elle dispose (Tramon Williams, Sam Shields et Casey Heyward sont tous des partants valables).

En résumé, sur papier, les Packers possèdent une meilleur défensive qu’elle démontre sur le terrain. Le coordonateur défensif Dom Capers, qui a connu sont lot d’insuccès au cours de sa carrière dans la nfl, devra un jour répondre des résultats insuffisants de sa défensive. Parce que si ce n’est pas le talent le problème, alors il faudra bien regarder du côté de celui qui établit les plans de match.

PackersÀ quoi s‘attendre en 2014: A mon avis, les Packers devraient remporter le titre de la division nord (ce qui serait leur 4e titre consécutif), non pas parce qu’ils ont la meilleure équipe, mais parce qu’ils ont Aaron Rodgers.

Depuis que Rodgers est leur quart partant, les Packers ont participé aux séries à toutes les années sauf en 2008 (la 1ère saison de Rodgers comme partant). Avoir Rodgers représente un gros avantage.

Par contre, les problèmes défensifs de l’équipe et les points d’interrogation sur leur ligne offensive nous empêche de placer les Packers parmi les favoris pour le prochain Super Bowl.

Joueurs à surveiller: Eddie Lacy a connu une excellente saison en 2013. Ses succès en 2014 dépendront de la volonté des Packers d’établir une attaque au sol en dépit du retour d’Aaron Rodgers (alors pour les amateurs de “fantasy football”: prudence dans le cas de Lacy. Il a obtenu la majorité des ses statistiques en l‘absence de Rodgers l‘an dernier).

Au niveau des receveurs de passe, on peut s’attendre à une autre excellente saison pour Jordy Nelson. Gardez un oeil sur les recrues Davante Adams et Jarred Abbredaris. Personnellement, j’aime beaucoup Abbredaris, qui me rappel Julian Edelman (voir mon classement sur les receveurs de passe). Une blessure à Nelson ou Cobb et un de ces deux jeunes pourrait obtenir sa chance plus tôt que prévu.

2. BEARS DE CHICAGO (8-8 EN 2013)

Chicago Bears

Bears

Directeur Gérant: Phil Emery (depuis 2012)

Entraîneur chef: Marc Trestman (depuis 2013)

Coordonateur offensif: Aaron Kromer (depuis 2013)

Coordonateur défensif: Mel Tucker (depuis 2013)

Acquisition significatives: Jarred Allen (ailier défensif), Brian De La Puente (centre offensif), Lamarr Houston (ailier défensif), Willie Young (ailier défensif), Ryan Mundi (demi de sûreté), Danny McCray (demi de sûreté), Kyle Fuller (demi de coin-1ère ronde), Ego Ferguson (plaqueur défensif-2e ronde), Will Sutton (plaqueur défensif-3e ronde), Brock Vereen (demi de sûreté-4e ronde).

Départ significatifs: Julius Pepper (ailier défensif), Henry Melton (plaqueur défensif), James Anderson (secondeur extérieur), Major Wright (demi de sûreté), Devin Hester (unités spéciales), Zackary Bowman (demi de coin).

En quelques mots: Marc Trestman a hérité d’une situation plu difficile que certains “experts” le prédisaient lorsqu’il a accepté le poste d’entraîneur chef des Bears en 2013. Les Bears venaient de connaître une saison de 10-6, mais leur défensive vieillissait à vue d‘oeil. De plus, il a hérité d’un quart talentueux, mais inconstant en Jay Cutler.

Trestman aura deux mandats principaux pour les prochaines années: reconstruire la défensive des Bears une des pires de la nfl en 2013 et relancer la carrière de Jay Cutler (la raison principale pour laquelle on l’a emmené à Chicago).

Dans un cas comme dans l’autre, la tâche s’annonce difficile pour l’ancien entraîneur des Alouettes.

Personnel de direction: Phil Emery en est à son 1er mandat comme directeur gérant dans la nfl. Il a hérité d’une situation difficile avec un club vieillissant, mais jusqu’à maintenant il s’en tire bien.

Marc Trestman, qui est connu depuis longtemps dans les cercles du football comme un “gourou” de l’attaque, à fait de l’excellent travail avec les Alouettes. Il a fait un travail à ce point remarquable pour relancer la carrière d’Anthony Calvillo que les Bears l’on engagé dans l’espoir qu’il puisse faire la même chose avec Jay Cutler. On souhaite la meilleur des chance à M. Trestman parce que Cutler ne semble pas avoir la même attitude que Calvillo.

Offensive:

Verges par match: 381.8 (8e dans la nfl)

Points par matchs: 27.8 (2e dans la nfl)

En 2013, le quart partant Jay Cutler a manqué 5 matchs en raison de blessures. A tous ceux qui pensent que l’absence de Cutler a coûté cher aux Bears en 2014 je dirai pas du tout. En fait, les Bears ont présentez une meilleur équipe sans Jay Cutler qu‘avec Jay Cutler (5 victoires et 6 défaites avec Cutler comme partant, 3 victoires et 2 défaites avec McCown comme partant).

Depuis le début de sa carrière, Jay Cutler n’a participé aux séries qu’une seule fois en 8 saisons. Malgré tout le talent qu’il possède et malgré qu‘il a joué pour de bonnes équipes. Il y a une raison pour ça.

Le principal problème de Jay Cutler se sont les revirements. Depuis le début de sa carrière, il lance en moyenne plus d’une interception par match (112 interceptions en 104 matchs pour être plus précis), ce qui est beaucoup trop. En 2013, cette tendance s’est maintenu (12 interceptions en 11 matchs). En 2013, Cutler a aussi été victime de 5 échappés (ce qui est également un tendance lourde dans sa carrière).

On ne gagne pas des matchs de football lorsqu’on donne le ballon à l’adversaire. Cette règle était vraie dans les années 60 quand les Packers de Green-Bay dominaient la nfl avec le “power sweep”, elle était vraie dans les années 80 lorsque les Niners dominaient avec la “west coast offense” et elle est encore vraie aujourd’hui.

En fait, comme je le mentionnais, les Bears ont mieux performé lorsque Josh McCown a été leur quart partant en 2013. C‘est très questionnant car McCown, 35 ans, n‘avait jamais été partant nul part où il était passé auparavant. Il ne possède pas la moitié du talent de Cutler, mais il a pris soin du ballon (1 interception pour 13 passes de touché).

En fait, si le retour au jeu de Cutler pour les deux derniers matchs de la saison (deux défaites contre Philadelphie et Green-Bay), n‘a pas anéanti les chances des Bears de participé aux séries. Sévère, mais vrai.

Selon les médias de Chicago, Cutler (qui a maintenant 31 ans), aurait finalement compris le message. Voir Josh McCown performer mieux que lui avec la même équipe, l’aurais secoué. On souhaite aux Bears que se soit vrai.

Outre la position de quart arrière, Les Bears possèdent une des offensives les plus talentueuses de la nfl.

Matt Forte (1933 verges totales et 12 touchés en 2013) est un des meilleurs porteurs de ballon de la ligue lorsqu’il est en santé. Alshton Jeffrey (89 attrapés pour 1421 verges) et Brandon Marshall (100 attrapés pour 1295 verges) composent un des meilleurs sinon le meilleur duo de receveurs de passes de la ligue. Marquess Wilson, recrue non repêchée en 2013, mais qui a connut une excellente carrière collégiale à Washington State représente une 3e option de qualité comme receveur de passe.

La ligne offensive a connu une solide saison en 2013, notamment en n’accordant que 30 sacks du quart (4e rang dans la nfl) et en conservant une moyenne de 4.5 verges par course (7e rang). On voit l’influence de Marc Trestman qui demande à ses quart-arrière de prendre des décisions rapides avec le ballon.

Défensive:

Verges par match: 394.6 (30e dans la nfl)

Points par match: 29.9 (30e dans la nfl)

La défensive des Bears, qui a été une des pires de la ligue en 2013, est vieillissante. On vous disait que Marc Trestman n’avait pas hérité d’une situation facile.

En 2014, 6 des 11 partants, et pas les moindres, auront plus de 30 ans soit Charles Tillman (33 ans), Lance Briggs (33 ans), Jared Allen (32 ans), Jay Ratliff (32 ans), D.J. Williams (32 ans) etTim Jennings (30 ans). Ryan Mundy aura 30 ans en février. La cure de rajeunissement amorcée en 2013 devra se poursuivre et ça fait beaucoup de joueurs à remplacer en peu de temps.

Le front défensif des Bears, qui n’est plus ce qu’il était, a été un des pires de la ligue en 2013 autant contre la passe (31 sacks du quart -31e rang dans la nfl) que contre la course (161.4 verges alloués par match-32e rang dans la nfl). L’état de santé de Lance Briggs, leader de la défensive des Bears n’a pas aidé (il a manqué 7 matchs). Les Bears espèrent que l’acquisition de Jared Allen (11.5 sacks du quart en 2013 et 128.5 sacks en carrière) et le retour en forme de Lance Briggs solidifieront le front défensif (à court terme du moins).

La tertiaire, qui s’est située au 15e rang de la ligue pour les verges accordées par la passe (233.1 par match) malgré le manque de pression exercé sur les quart adverse, est adéquate, mais vieillissante.

Les Bears ont utilisé plusieurs hauts choix au repêchage au cours des dernières années, dont 4 de leurs 5 premiers choix 2014, sur leur défensive. Shea Mclellin (secondeur-1ère ronde en 2012), Jon Bostick (secondeur-2e ronde en 2013), Khaseem Green (secondeur-4e ronde en 2013), Kyle Fuller (demi de coin-1ère ronde en 2014), Ego Ferguson (plaqueur défensif-2e ronde 2014), Will Sutton (plaqueur défensif-3e ronde 2014), Brock Vereen (4e ronde 2014). Certains de ces jeunes devront contribués le plus rapidement possible pour que cette défensive se replace. A mon (humble) opinion, Will Sutton et Brock Vereen sont les deux meilleurs candidats.

L’administration actuelle fait du mieux qu’elle peut pout tenter de réparer les erreurs de l’administration précédente qui n’a pas été en mesure de prévenir le vieillissement de la défensive de l’équipe, mais la tâche est lourde.

Le quart Jay Cutler et le coach en chef Marc Trestman

Le quart Jay Cutler et le coach en chef Marc Trestman

À quoi s’attendre en 2014: Les Bears ont le potentiel pour remporter la division nord, mais une grande partie de leur succès reposera sur la capacité de Jay Cutler d’éviter de donner le ballon à l’adversaire.

Du côté défensif, la grande faiblesse des Bears en 2013, si Lance Briggs revient en forme et si Jaredd Allen continu à défier son âge et à dominer, la défensive des Bears pourrait être adéquate.

A mon sens, les Bears devraient être compétitifs en 2014. Je ne pense pas qu‘ils puissent devancer les Packers, mais, sauf incident, ils devraient être dans la lutte pour une place en série. A l’exclusion du poste de quart arrière, ils possèdent une des meilleures offensives de la nfl (peut-être même la meilleure), mais Jay Cutler n’est pas Aaron Rodgers.

Joueurs à surveiller: Brandon Marshall ou Alshton Jeffery? C’est la question que la plupart des amateurs de “fantasy football” (petit clin d’oeil à Simon Bussières) et des coordonateurs défensifs de la nfl se posent. Rappelez-vous que la plupart des grosses performances de Jeffery sont survenus quand McCown était au poste de quart arrière. Avec Cutler au poste de quart, Marshall semble être sa 1ère cible.

Matt Forte est le prototype de porteur de ballon que toutes les équipes recherchent en 2014 parce qu’il est polyvalent (excellent autant au sol que par la passe) tout en possédant un excellent physique (6 pieds 2 et 218 livres). Par contre, Forte aura 29 ans en décembre et j’aime les chances de la recrue Kadeem Carey, de prendre certaines de ses responsabilité. Carey, qui sort de deux saisons consécutives de plus de 2000 verges avec l‘université d‘Arizona, est polyvalent et peut aussi bien courir entre les bloqueurs qu’attraper le ballon. Il devrait être utilisé principalement dans les situations de passe pour commencer, mais garder un oeil sur lui.

3. LIONS DE DÉTROIT (6-10 EN 2103)

Detroit Lions

Lions

Directeur gérant: Martin Mayew (depuis 2008)

Entraîneur chef: Jim Caldwell (depuis 2014)

Coordonnateur offensif: Joe Lombardi (depuis 2014)

Coordonnateur défensif: Teryl Austin (depuis 2014).

Acquisitions significatives: Golden Tate (receveur de passe), Eric Ebron (ailier rapproché-choix de 1ère ronde), James Ihedigbo (demi de sûreté), Kyle Van Noy (ailier défensif-choix de 2e ronde), Travis Swanson (centre offensif-choix de 3e ronde).

Départs significatifs: Nate Burleson (receveur de passe), Willie Young (ailier défensif), Chris Houston (demi de coin), Louis Delmas (demi de sûreté).

En quelques mots: Tout comme les Bears (voir section précédente) les Lions ont deux problèmes principaux à résoudre, les revirements accordés par leur quart-arrière et leur défensive (principalement leur tertiaire).

Au cours des 5 dernières année, sous l’entraîneur Jim Schwartz, les Lions n’ont participé aux séries qu’une seule fois (en 2011). Trop souvent dans le passé, les Lions ont été minés par des problèmes d’indiscipline.

Personnel de direction: Contrairement à Jim Schwartz qui est un spécialiste de la défense, Jim Calwell, le nouvel entraîneur chef est un spécialiste de l’attaque. Son mandat principal sera de relancer la carrière de Stafford. Pour l’aider dans sa tâche, Caldwell s’est adjoint les services d’un spécialiste des quarts-arrières (Joe Lombardi, le petit fils du légendaire Vince Lombardi).

Jim Caldwell s’est surtout fait connaître comme successeur à Tony Dungy à Indianapolis en 2009. Tout le monde se souvient de l’affreuse saison 2011 (la blessure de Manning), mais tout le monde semble oublié que Caldwell avait mené les Colts à une participation au super bowl en 2010.

A mon sens, Caldwell a pris une partie du blâme qui ne lui appartenait pas pour la débâcle des Colts en 2011 et je suis plus que content de le voir obtenir une nouvelle opportunité. On connaîtra sa vraie valeur.

Offensive:

Verges par match: 392.1 (6e dans la nfl)

Points par match: 24.7 (13e dans la nfl)

Plusieurs des commentaires que j’ai fait sur Jay Cutler (voir la section sur les Bears de Chicago) s’appliqueraient aussi à Matthew Stafford.

En 2014, Stafford en sera à sa 6e saison comme quart des Lions. Tout comme Cutler, Stafford possède un excellent bras et beaucoup de talent (3 saisons consécutives de plus de 4500 verges par la passe), mais lui aussi lance trop d‘interceptions. En 61 départ, Stafford a lancé 73 interceptions. Comme résultat, en 5 année comme quart arrière des Lions, Stafford n’a participé aux séries qu’une seule fois (2011), malgré ses belles statistiques individuelles.

En 2014, les Lions ont embauché deux entraîneurs pour travailler sur la mécanique de Stafford: Jim Caldwell (l’entraîneur chef), et Joe Lombardi (coordonateur offensif). Lombardi a travaillé de 2007 à 2012 comme entraîneur des quarts-arrières avec Drew Brees. Les Lions espèrent ainsi revoir le Matthew Stafford de 2011. En 2011, Stafford avait vraiment été bon (5000 verges par la passe, 41 passes de touché et une participation en série-une rareté à Détroit!!). Il s’est inexplicablement écroulé depuis ce temps.

En plus du changement d’entraîneur, les Lions ont emmené deux nouvelles armes offensives pour Stafford: Eric Ebron (ailier rapproché, choix de 1ère ronde) et Golden Tate (anciennement des Seahawks). Pour en connaître plus sur Ebron, je vous invite à lire mon classement sur les ailiers rapprochés. Avec Calvin Johnson, Tate, Ebron ainsi que les porteur de ballon Reggie Bush et Joique Bell, Stafford sera bien entouré.

Fait important, la ligne à l’attaque revient intacte en 2014. Cette ligne à l’attaque n’a accordé que 23 sacks du quart en 2013 (2e dans la nfl).

Avec un tel personnel de soutient, Stafford n’aura plus aucune excuse en 2014. S’il ne parvient pas à élever son niveau de jeu, il donnera raison à tous ceux (et ils sont nombreux), qui prétendent que sans Calvin Johnson, il ne serait rien.

Défensive:

Verges par match: 346.6 (16e)

Points par match: 23.5 (15e)

La défensive des Lions a deux personnalités. Contre la course, elle est solide (6e dans la nfl avec 99.8 verges par matchs), alors que contre la passe elle est nulle (23e rang-246.9 verges par match).

Le front défensif compte sur des joueurs solides (Suh, Fairley, Ansah, Jones), mais éprouve de la difficulté à mettre de la pression sur les quarts adverses (seulement 33 sacks en 2013 pour le 28e rang dans la nfl). Ansah (ailier défensif) a connut une bonne saison recrue en 2013 (8 sacks du quart), mais Fairley et Suh, (plaqueurs défensifs) déçoivent par leur manque de constance.

Au niveau des secondeurs, les Lions sont moins faibles que certains experts le prétendent. Deandre Levy a connut une saison intéressante en 2013 avec 119 plaqués et surtout 6 interceptions. Stephen Tulloch est un partant fiable (135 plaqués et 3.5 sacks). La recrue Kyle Van Noy devrait compléter le trio (les Lions utilisent une défensive de base 4-3).

La tertiaire des Lions, qui comptera au moins deux nouveaux partants en 2014, est le point faible de l’équipe et une des pires de la ligue. James Ihedigbo (un vétéran de 8 saisons qui évoluait pour les Ravens) complètera un duo de demi de sûreté avec glover Quinn. Le duo de demi de coins formé par le joueur de 2e année Darius Slay et Rashean Mathis n’a rien pour inspirer confiance.

Les partisans des Lions ont montré une certaine impatience lorsqu’ils ont constaté que les Lions ne repêchaient aucun demi de coin dans les 2 premières rondes du repêchage. On les comprends.

Calvin Johnson des Lions

À quoi s’attendre en 2014: Encore une fois, les Lions ont tout misé sur l’attaque en vu de la saison 2014, autant au niveau de l’équipe d’entraîneur que des joueurs qu’ils ont acquis.

Malheureusement, la tertiaire des Lions est trop vulnérable, à mon avis, pour permettre à cette équipe de compétition er avec l’élite de la ligue et ce même si l’offensive arrive à mettre beaucoup de points sur le tableau.

A mon sens, le scénario le plus probable pour les Lions est le 3e rang de leur division et une (autre) exclusion des séries.

Mais les Lions devraient se méfier. Si Bridgewater réussit son entrée, ils pourraient avoir une mauvaise surprise et se retrouver au 4e rang en moins de temps qu’il n’en faut pour dire “Teddy”.

Joueurs à surveiller: 2014 est une année de vérité pour Matthew Stafford et avec toutes les ressources qui ont été mises à sa disposition, on peut s’attendre à le voir connaître une bonne saison.

Eric Ebron, l’ailier rapproché recrue possède la vitesse d’un receveur de passes avec le physique d’un ailier rapproché (je vous réfère à mon classement des ailiers rapprochés). Sur le terrain, ses attributs font penser à une version améliorée de l’ancien ailier rapproché no: 85 des Patriots (celui qui est en prison et que je ne veux pas nommer) et il devrait contribuer dès sa saison recrue.

Golden Tate offre une soupape de sûreté supplémentaire à Stafford. Tate est le genre de joueur qui peut transformer une courte passe en long gain à n’importe quel moment.

Vous ais-je mentionné Calvin Johnson? Pas nécessaire. Il demeure le meilleur de la ligue à son poste.

4. VIKINGS DU MINNESOTA (5-10-1 en 2013)

Vikings

Vikings

Directeur gérant: Rich Spielman (depuis 2012)

Entraîneur chef: Mike Zimmer (depuis 2014)

Coordonnateur offensif: Norv Turner (depuis 2014)

Coordonnateur défensif: Georges Edwards (depuis 2014)

Acquisitions significatives: Teddy Bridgewater (quart-arrière, choix de 1ère ronde), Anthony Barr (secondeur-choix de 2e ronde), Captain Munnerlyn (demi de coin), Lindval Joseph (plaqueur défensif), Japer Brinkley (secondeur).

Départ significatifs: Kevin Williams (plaqueur défensif), Jared Allen (ailier défensif), Erin Henderson (secondeur intérieur), Toby Gerhart (porteur de ballon), John Carlson (ailier rapproché).

En quelques mots: L’expérience Christian Ponder semble bel et bien terminée au Minnesota.

En 2013, Ponder n’a pas été en mesure de remporter une seule victoire pour les Vikings. Josh Freeman non plus d’ailleurs.

Le seul quart-arrière qui a remporté des victoires en 2013 pour les Vikings est Matt Cassel. Il a remporté 3 victoires (en 6 matchs) comme partant. Lors des 2 autres victoires des Vikings, il est venu en relève effectuer des remontées en fin de match. Voilà qui en indique long sur la situation des quarts-arrières des Vikings l‘année dernière. Si les Vikings ont été en mesure de maintenir une fiche de .500 avec un réserviste comme Cassel, ça prouve qu’ils auraient été compétitifs avec un bon quart arrière.

Justement, pour pallier à ce problème, les Vikings ont repêchés le prometteur Teddy Bridgewater avec le dernier choix de la 1ère ronde. Certains ont des doutes sur Bridgewater, mais ce n’est pas mon cas (je vous invite à lire mon classement des quarts-arrières). A mon avis, Bridgewater était le meilleur joueur offensif disponible cette année et le quart le plus prometteur depuis Andrew Luck. Les Vikings semblent vouloir jouer la carte de la prudence et le rôle que jouera Bridgewater en 2014 reste à déterminer. Mais à mon (humble) avis, ça promet pour le futur.

Personnel de direction: Après le désastre de 2013, les Vikings ont congédié l’ensemble de leur personnel d’entraîneur et c’était prévisible.

Mike Zimmer est le nouvel entraîneur chef de l’équipe. Entre 2000 et 2014, il s’est établit comme un des coordonateurs défensifs les plus crédibles de la ligue. A Cincinnati, il a aidé à bâtir une des meilleurs défensives de la nfl au cours des dernières années. Mike Zimmer représente le type d’individu qui effectue un boulot colossale en coulisse sans recevoir le crédit qu’il mérite. Un excellent choix comme entraîneur chef qui démontre que les Vikings savent où ils s’en vont.

Norv Turner aura la charge de l’offensive des Vikings. Zimmer et Turner, ça fait beaucoup d’expérience pour une jeune équipe comme les Vikings ce qui est une excellente chose.

Offensive:

Verges par match: 344.3 (13e dans la nfl)

Points par match: 24.4 (14e dans la nfl).

Comme je le mentionnais en introduction, l’expérience Christian Ponder est terminée au Minnesota. Dirigée par Norv Turner, l’offensive présentera un nouveau visage en 2014.

Matt Cassel est pressentit pour être le quart partant. Les Vikings sont prudents et ne veulent pas commettre à nouveau l’erreur d’envoyer un quart inexpérimenté dans le feu de l’action trop rapidement (comme ils l’on fait avec Ponder). Mais Brigewater n’est pas Ponder et à mon (humble) avis, il ferra la démonstration qu’il est prêt a assumer le rôle de partant avant la fin du camps d’entraînement. Sinon, se sera pour plus tard cette saison. Mais à un moment ou un autre, il devrait assumer la fonction de partant en 2014.

Encore une fois, l’offensive des Vikings reposera principalement sur Adrian Peterson. Peterson a connu une autre excellente saison en 2013, mais il est maintenant âgé de 29 ans et quelqu’un devra bien assumer une partie de sa charge de travail un jour ou l’autre. Actuellement, les Vikings ont peu de profondeur au poste de porteur de ballon. Advenant une blessure, le prochain en ligne serait Jerick McKinnon, une recrue avec un certain potentiel (je vous invite à lire mon classement des porteur de ballon), mais qui n’a aucune expérience (il était quart-arrière à l’université).

Au niveau des receveurs de passes. Statistiquement parlant, personne ne s’est démarqué en 2013, ce qui est compréhensible compte tenu de la situation des quarts-arrières. Si Bridgewater devait supplanter Cassel et s’affirmer comme un quart partant viable, Codarrelle Patterson et Kyle Rudolph (ailier rapproché) deviendraient automatiquement des joueurs à surveiller.

La ligne à l’attaque a produit une saison potable en 2013. Elle a terminée 20e au niveau des sacks du quart (44), mais une partie de ceux-ci doivent être attribués aux quarts-arrières. Au sol, les Vikings ont maintenu une excellente moyenne de 4.9 verges par course (2e dans la nfl). Peterson est excellent, mais il a besoin du support de sa ligne pour faire son travail. La ligne des Vikings n’a pas subit de modifications importante. Elle devrait revenir à son niveau de 2012.

Défensive

Verges par match 397.6 (31e)

Points par match 30.0 (32e)

On parle beaucoup de la situation des quarts arrières au Minnesota, mais on oublie souvent que leur défensive s’est écroulée de façon inexcusable en 2013.

Ce n’est pas le talent le problème au Minnesota. C’est pour cette raison que les Vikings n’ont pas procédé à de grands changements pendant la saison morte. Ils espèrent que Mike Zimmer, qui a effectué un boulot colossale à Cincinnati, sera ne mesure de fixer le problème.

Sur la ligne défensive, les Vikings ont perdu deux de leurs piliers défensifs au cours des dernières années: Jared Allen et Kevin Williams. Allen et Williams sont tous deux dans la trentaine et les Vikings avaient besoin de se rajeunir..

Au centre de leur ligne défensive (les vikings préconisent une défensive de base 4-3) ils présenteront un solide duo de jeunes plaqueurs défensif avec Lindval Joseph et Sharif Floyd (choix de 1ère ronde en 2013). Aux poste d’ailiers défensifs, ça se complique un peu. Brian Robison (9 sacks en 2013) et Evreson Griffen devraient être les partants, mais la recrue Scott Crichton, un joueur que j’aime beaucoup, pourrait venir brouiller les cartes avant longtemps.

Anthony Barr, choix de 1ère ronde en 2014, devrait faire parti d’un groupe de secondeur sous la moyenne, mais quand même adéquat. Dans les situations de passe, il ne serait pas surprenant de voir Barr être utilisé comme ailier défensif pour mettre de la pression sur les quarts adverses.

La tertiaire a été le gros point faible de l’équipe l’année dernière. Les Vikings espèrent que le retour en santé du demi de sûreté Harrison Smith (il a manqué 8 machs en 2013) aidera. L’acquisition du demi de coin Captain Munnerlyn devrait ajouté de la profondeur à cette position. Munnerlyn formera un duo de demi de coins avec le joueur de 2e année Xavier Rhodes (Josh Robinson devrait être le 3e demi de coin).

Sous la direction de Mike Zimmer, l’unité défensive des Vikings ne devrait pas avoir de problème à améliorer ses résultats de 2013. A mon sens, cette défensive pourrait rapidement se situer au dessus de la moyenne de la ligue.

Adrian-Peterson-Vikings-2013-BearsÀ quoi s’attendre en 2014: Tout dépendra de la situation au poste de quart arrière.

Il ne faut pas s’attendre à de grandes choses de la part des Vikings en 2014 parce que même si Teddy Bridgewater parvient à gagner le poste de partant, il n’est qu’un joueur recru. Et même si je le considère comme excellent, Bridgewater n’est pas Andrew Luck non plus.

Par contre, avec Mike Zimmer et Teddy Bridgewater, les fondations de ce qui pourrait devenir une équipe dominante au cours des prochaines années sont en place.

Pour 2014, je pense honnêtement qu’une saison de 8-8 serait envisageable pour les Vikings. Une participation aux séries serait surprenante, mais pas impossible. Comme je mentionnais, ça dépendra en grande partie du jeu au poste de quart-arrière. A mon sens, les Vikings représentent de bons candidats pour causer des surprises en 2014.

Joueurs à surveiller: La lutte entre Matt Cassel et Teddy Bridgewater sera intéressante. A mon avis, le plan de match est des Vikings est de débuter la saison avec Cassel afin de laisser Bridgewater se développer. Mais je suis de ceux qui pensent que Bridgewater brouillera les cartes et gagnera le poste de partant avant le début de la saison. Il est juste meilleur et plus talentueux que Cassel. D’une façon ou d’une autre, compter sur Mike Zimmer, un entraîneur crédible, pour prendre la bonne décision.

Adrian Peterson demeure le coeur de l’attaque des Vikings, mais puisqu’il à 29 ans, quelqu’un devra un jour assumer une partie de sa charge de travaille. Gardez un oeil sur Jarrick McKinnon (je vous invite à lire mon classement des porteurs de ballon en vu du repêchage). McKinnon, qui était un quart arrière au niveau universitaire (il jouait dans un système de “triple option”) a été le meilleur athlète au nfl combine. En fait, je dois dire que je n’avais jamais vu une performance comme la sienne. Un bon joueur qui a produit au niveau universitaire, mais qui doit apprendre une nouvelle position.

Codarrell Paterson et Kyle Rudolphe si Bridgewater devient un partant viable. Gardez aussi un oeil sur le petit Jarius Wright. Wright, que le jeu inconstant des quart-arrières des Vikings a empêché de produire, possède un style comparable à Deion Branch, mais en plus rapide. Il a connut une belle carrière universitaire à Arkansas.

Défensivement, le potentiel de Sharrif Floyd est grand. Il pourrait devenir une force pour plusieurs années au centre de la ligne défensive des Vikings. Ses progrès seront intéressants à surveiller.

 

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

2 Commentaires
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Joël

Regardez les stats de Josh Gordon l’an passé avec Norv Turner comme OC, imaginez les stats de Cordarelle dans 2 ans …

Malheureusement pour toi Hughes, Abbrederis est fini pour l’année (genou).

[…] À lire: Division Nord NFC […]

NCAA Football

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Je discute de l’entrée en scène de la SEC ce week-end, les rivalités dans la NCAA ainsi qu’à surveiller à la semaine 4.

Actualité 2020-21

Retour sur les matchs de la semaine passée, réponse des auditeurs à notre question de la semaine : Vos rivalités préférées et tour d’horizon...

Actualité 2020-21

La semaine 4 dans la NCAA est synonyme avec le retour de la SEC. Beaucoup d’action sur nos téléviseurs, incluant 6 matchs annoncés sur TSN,...

Actualité 2020-21

La conférence Mountain West a annoncé jeudi que sa saison de football universitaire commencera le 24 octobre.

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici la liste des joueurs inactifs pour la semaine 3, revenez sur cette page qui sera mise à jour jusqu’au match du dimanche soir....

Actualité 2020-21

Ci-dessous de 10h00 (HE) à 12h00 (HE), vous trouverez notre couverture en direct de la semaine 3 dans la NFL, sur toutes nos plateformes...

Actualité 2020-21

Au menu cette semaine, un sous-marin pâte à pizza de viandes de Bison… Bon appétit et Bon dimanche!!!

Actualité 2020-21

Voici votre guide pour tout ce qu’il faut savoir pour la semaine 3 dans la NFL. N’hésitez pas à revenir sur leblitznfl.com à partir...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

2
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x