Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2014-15

En route vers la saison 2014: Division Sud NFC

Après de longs mois d’attente, les camps d’entraînement ont débuté et la saison de la nfl est finalement à nos portes.

Dans cette série de texte, je vous présente une analyse détaillée de chacune des équipes en prévision de la prochaine saison, incluant les principaux changements survenus durant la saison morte.

Vous y trouverez, je l’espère, toute l’information dont vous avez besoin pour vous faire une idée en vue de la prochaine saison de la nfl. Mon objectif est de vous donner mon opinion sur les changements survenus durant la saison morte (joueurs, entraîneur, etc) afin que vous puissiez faire vos propres prédictions.

Dans ce texte, je traiterai de la division sud de la conférence nationale, une division qui de l‘avis de la plupart des experts sera améliorée en 2014 (c‘est aussi mon avis). La division mettra au prise une valeur sûre (les Saints de la Nouvelle-Orléans), une équipe qui tentera de rester au sommet malgré de lourdes pertes (les Panthers de la Caroline), une équipe qui tentera de prouver que sa saison 2013 n’était qu’un incident de parcours (les Falcons d’Atlanta) et une équipe en reconstruction, mais qui a installée les bases d’un futur prometteur (les Buccaneers de Tampa Bay).

Dans tous les cas, une division qui promet d’offrir une lutte intéressante et serrée jusqu’à la fin.

1. PANTHERS DE LA CAROLINE (12-4 EN 2013)

Carolina Panthers

Panthers

Directeur gérant: Dave Gettleman (depuis 2013)

Entraîneur-chef; Ron Rivera (depuis 2011)

Coordonnateur offensif: Mike Shula (depuis 2011)

Coordonnateur défensif: Sean Mc Dermott (depuis 2011)

Acquisitions significatives: Jericho Cotchery (receveur de passes), Jason Avant (receveur de passes), Ed Dickson (ailier rapproché), Antoine Cason (demi de coin), Roman Harper (demi de sûreté), Thomas Decoud (demi de sûreté), Kelvin Benjamin (receveur de passe-choix de 1ère ronde), Kony Ealy (ailier défensif-choix de 2e ronde)

Départs significatifs: Steve Smith (receveur de passe), Brandon Lafell (receveur de passes), Ted Ginn (receveur de passes, unités spéciales), Captain Munnerlyn (demi de coin), Qunintin Mikell (demi de sûreté), Jordan Gross (bloqueur à gauche-retraite)

En quelques mots: Les Panthers ont surpris le monde du football en remportant le championnat de la division sud l’année dernière. Après tout, ils avaient montré une fiche combinée de 13 victoires et 19 défaites depuis l’arrivée du duo Ron Rivera et Cam Newton en 2011. Peu de gens avaient vu venir un tel revirement de situation (question de nous rappeler de toujours rester humble lorsqu’on se livre au jeu des prédictions!!).

L’enthousiasme des partisans des Panthers, qui voyaient enfin leur équipe montrer des signes de vie après plusieurs saison difficiles, a cependant été freiné par le départ de plusieurs joueurs importants cet hiver. David Gettleman (le nouveau directeur gérant) a hérité d’une situation difficile parce que l’ancienne administration avait mal géré le plafond salarial. La situation financière précaire de l’équipe est ce qui explique le départ de certains joueurs vedettes (Steve Smith entre autre). Gettleman sera sûrement critiqué, mais il n’avait pas d’autre choix.

Le défi des Panthers en 2014, sera de répéter les exploits de 2013 malgré les pertes qu’ils ont subis, un défi qui s’annonce de taille.

Personnel de direction: Ron Rivera, un adjoint de longue date dans la nfl, ne possédait aucune expérience comme entraîneur en chef à quelque niveau que se soit avant son embauche en 2011. Le risque a été payant et plus personne ne doute des capacités de Rivera.

David Gettleman, un administrateur de longue date dans la nfl (depuis 1986) qui en est à son premier mandat comme directeur gérant.

Offensive:

Verges par match: 316.8 (26e dans la nfl)

Points par match: 22.9 (18e dans la nfl)

A première vue, l’offensive des Panthers peut sembler moyenne (18e au niveau des points marqués). Cependant, il y a trois choses à aimer de cette offensive.

Premièrement, Les Panthers ont contrôler le temps de possession et la position sur le terrain. A ce sujet, ils se classent au 11e rang de la nfl au niveau de la moyenne de point marqués par série offensive.

Deuxièmement, en 2013, l’offensive des Panthers n’a alloué au total que 16 revirements à l’adversaire (3e rang dans la nfl). Cam Newton, excellent en 2013, a limité les erreurs et n’a lancé que 13 interceptions (également 3e dans la nfl).

Troisièmement, en 2013, l’offensive (et Cam Newton) a produit plusieurs gros jeux au moment opportuns.

C’est comme ça qu’on gagner des matchs de football, particulièrement lorsqu’on a une défensive aussi dominante que celle des Panthers.

Il sera cependant difficile pour l’offensive de faire aussi bien cette année parce qu’elle a subit des pertes importantes. Trois des quatre meilleurs receveurs de passe ont quitté soit Steve Smith, Brandon Lafell, et Tedd Ginn. Kelvin Benjamin (choix de 1ère ronde cette année, je vous invite à lire mon classement sur les receveurs de passes en vue du repêchage pour en savoir plus à son sujet), sera lancé dans un rôle qu’il n’est probablement pas prêt à assumer. Jericho Cotchery et Jason Avant sont des receveurs de passes sous la moyenne et ne combleront pas les départ de Smith et Lafell. Greg Olsen (73 attrapés pour 816 verges et la cible favorite de Newton en 2013) demeure avec l’équipe, mais se sera probablement insuffisant.

Mais encore plus que la perte de certains receveurs de passes vedettes, c‘est la ligne à l‘attaque qui inquiète. Cette ligne à l’attaque a bien joué en 2013, mais elle va perdre un joueur important suite à la retraite du bloqueur à gauche Jordan Gross. Il est possible que Ryan Kalil (centre), soit le seul partant de 2013 à revenir à sa position. Les succès des Panthers reposeront en grande partie sur leur capacité à construire une ligne à l’attaque viable en vu de la saison 2014. Une situation à suivre avec intérêt.

Cam Newton a beaucoup progressé l’année dernière, mais il aura fort à faire pour garder l’offensive des Panthers sur les rails. Une tâche qui s’annonce difficile.

Défensive

Verges par match: 301.3 (2e dans la nfl)

Points accordés par match: 15.1 (2e dans la nfl).

Les Panthers utilisent une défensive de base 4-3. La défensive des Panthers a été dominante l’année dernière et se sera probablement encore le cas cette année parce qu‘elle repose sur des bases solides.

Luke Kuechly (156 plaqué, 4 interception en 2013), reçoit beaucoup de crédit pour le rendement de la défensive des Panthers, mais à mon (humble) avis, c’est la ligne défensive la principale force de l’équipe.

En 2013, Le front défensif des Panthers a accordé une moyenne de 86.9 verges de course par match (2e dans la nfl), tout en réalisant 60 sacs du quart (1er dans la nfl). La ligne défensive devrait encore constituer la force de l’équipe cette année. A l’intérieur de la ligne, les joueurs de 2e année Star Lotulelei et Kawann Short, devraient être les partants. Greg Hardy (15 sacs en 2013) et Charles Johnson (11 sacs en 2013) seront les ailiers défensifs partants.

Le groupe de secondeur, mené par Luke Kuechly, est également solide. Le vétéran Thomas Davis (123 plaqués, 4 sacs du quart, 2 interception) a connut une bonne saison en 2013, même s’il reçoit peu de publicité. La bataille est ouverte pour le 3e poste de secondeur.

Au niveau de la tertiaire, les Panthers auront de nouveaux partant aux deux postes de demi de sûreté (Roman Harper et Thomas DeCoud). Antoine Cason (demi de coin) se joint également à l‘unité. La tertiaire des Panthers constitue le point faible de leur défensive, et les succès des Panthers dépendront en grande partie de la capacité du front défensif à mettre de la pression sur les quarts adverses.

Cam Newton, Corey LiugetÀ quoi s‘attendre en 2014: Bien que bâtie sur des bases solides avec un personnel de direction de qualité, un bon entraîneur chef (Ron Rivera) et un quart arrière crédible (Cam Newton), il ne serait pas surprenant de voir les Panthers faire un pas en arrière en 2014. Dave Gentlemen a hérité d’une situation financière difficile et il a du faire des choix déchirants. Il était claire dès le départ que la version 2014 des Panthers serait moins talentueuse que la version 2013.

Je n‘en fait pas une prédiction formelle, mais je vois mal comment les Panthers pourraient remporter la division sud en 2014. Les pertes subies sont trop importantes. Par contre je ne prévoit pas une catastrophe non plus. Quelque chose semble avoir changé pour le mieux dans l’attitude des Panthers (et de Cam Newton) en 2013. Ils ont joué avec robustesse et ils ont appris à gagner les matchs serrés. S’ils présentent la même attitude en 2014, ils gagneront plus de matchs qu’ils en perdront.

A long terme, les Panthers s‘en vont dans la bonne direction à mon avis, particulièrement quand ils auront réglés leurs problèmes avec le plafond salarial.

À surveiller: La progression de Cam Newton. Il est en train de s’établir comme un des bons jeunes quart arrière de la ligue.

Greg Olsen devrait connaître une excellente saison car il est le seul joueur avec qui Newton a un lien de confiance établit. Les amateurs de “fantasy football” (petit clin d’oeil à mon collège Simon Bussières) ferraient bien de l’avoir à l’oeil.

Il y a plein de choses à détester de Kelvin Benjamin. Sa concentration laisse à désirer, ses routes sont imprécises, mais a 6 pieds 5 et 240 livres, on est prêt à lui pardonner bien des choses. Le football étant un sport d’opportunité autant que de talent, Benjamin pourrait produire d’excellentes statistiques cette année parce qu’il se retrouve dans une situation idéale en Caroline. Il devrait recevoir un nombre élevé d’opportunités dans la zone payante car c’est pour cette raison qu’il a été repêché.

2. LES SAINTS DE LA NOUVELLE-ORLÉANS (11-5 EN 2013)

New Orleans Saints

Saints

Directeur Gérant: Mickey Loomis (depuis 2006)

Entraîneur-chef: Sean Payton (depuis 2006)

Coordonnateur offensif: Pete Carmichael Jr (avec les Saints depuis 2006, mais coordonateur depuis 2009)

Coordonnateur défensif: Rob Ryan (depuis 2013)

Acquisitions significatives: Jarius Byrd (demi de sûreté, ), Brandin Cooks (receveur de passe, choix de 1ère ronde), Jonathan Godwin (centre offensif), Champ Bailey (demi de coin), Stanley Jean-Baptiste (demi de coin, choix de 2e ronde)

Départs significatifs: Darren Sproles (porteur de ballon), Lance Moore (receveur de passes), Brian De La Puente (centre offensif), Will Smith (ailier défensif), Jabari Greer (demi de coin), Roman Harper (demi de sûreté), Malcom Jenkins (demi de sûreté), Tom Johnson (plaqueur défensif), Charles Brown (bloqueur offensif).

En quelques mots: Contrairement à la croyance populaire, les Saints n‘ont pas connu une mauvaise saison en 2013. Après avoir conservé une fiche de 11-5, les Saints se sont inclinés 23-15 contre les Seahawks de Seattle (éventuel champions du super-bowl) en demi finale d’association. Leur offensive et leur défensive ont toutes deux terminées au 4e rang de la ligue.

Avoir Drew Brees au poste de quart arrière représente un avantage marqué qui vous assure (presque) d‘être compétitifs. Si la défensive peut connaître le même genre de saison qu‘en 2013, les Saints seront probablement en mesure de reprendre le titre de la division, titre qui leur a échappé au cours des deux dernières années. .

Personnel de direction: Depuis l’arrivé de Sean Payton et Mickey Loomis (en 2006), les saints possèdent une fiche de 73 victoire et 39 défaites, avec 5 participations aux séries et un super bowl. Avec l’apport de Drew Brees, Payton et Loomis ont complètement métamorphosé une des pires organisations de la nfl.

Rob Ryan, quoiqu’on puisse en penser, s‘est avéré une addition importante et a métamorphosé la défensive des Saints.

Offensive:

Verges par match: 399.4 (4e dans la nfl)

Points par matchs: 25.9 (10e dans la nfl)

Comme je le mentionnais, avoir Drew Brees représente un avantage considérable.. Sous sa tutelle, l’offensive des Saints à toujours fait partie de l’élite. En ce sens, l’attaque aérienne des Saints s’est classée au 2e rang de la nfl avec une moyenne de 307.4 verges par matchs en 2013. Brees a complété 68% de ses passes pour 5162 verges. C‘était la 3e saison consécutive de plus de 5000 verges pour Brees (4e ne carrière) ce qui constitue, évidemment, un record de la nfl.

En 2014, les Saints devront composer sans l’apport de Darren Sproles. Sproles (71 passes captées pour 604 verges en 2013) était surtout utilisé comme receveur de passes et représentait la soupape de sûreté de Brees. Son rôle dans l’offensive était important et on aurait tort de sous-estimé l’importance de son départ.

Par contre, les Saints accueilleront un nouveau joueur soit Brandon Cooks, choix de 1ère ronde (je vous invite à lire mon classement des receveurs de passe pour en savoir plus). J’ai beaucoup aimé Cooks à l’université et j’ai hâte de voir comment Sean Payton et Drew Brees utiliseront son talent. Puisqu’il est une recrue, il faut modérer nos attentes. Mais un joueur explosif comme lui devrait contribuer dès cette année.

Au niveau du jeu au sol, par contre, ça se gâte. Avec une moyenne de 92.1 verges par match (25e rang dans la nfl) l‘attaque au sol des Saints est une des pires de la ligue. En fait, la moyenne de verge par course a été de 3.8 verges, ce qui est inférieur au seuil de respectabilité dans la nfl (qu’on peut situer à 4.0 verges par course). N’ayant fait aucune acquisition significative, la situation ne risque pas de s‘améliorer en 2014.

La ligne à l’attaque, considérée comme une des meilleures de la ligue depuis des années, se retrouve avec deux points d’interrogation. Premièrement, les Saints compteront sur un nouveau bloqueur à gauche en 2014 soit le joueur de 2e année Terron Armstead (le phénomène du “nfl combine” 2013 pour ceux qui se souviennent de lui). Également, le départ de Brian De la Puente créer un vide au poste de centre offensif (les Saints ont acquis Jonathan Goodwin sur le marché des joueurs autonomes). Mené par les deux gardes étoiles Ben Grubbs et Jahri Evans, la ligne demeurera solide si Armstead fait un travail adéquat (ce qui représente quand même un gros “si”)

Au global, la présence de Brees assure l’offensive des Saints d’être une des meilleures de la ligue encore une fois.

Défensive:

Verges par match: 305.7 (4e dans la nfl).

Points par match: 19.0 (4e dans la nfl)

Il est surprenant de voir que la défensive des Saints, en 2013, a fait aussi bien que l‘attaque. En effet, elle s’est classée au 4e rang de la nfl autant au niveau des verges que des points accordés. Surprenant, mais les faits sont là.

Quoiqu’on puisse penser de Rob Ryan (coordonnateur défensif), il a fait un boulot impressionnant. Embauché en 2013, Ryan a métamorphosé la défensive de l’équipe dès sa première saison. Ryan a imposé sa défensive 3-4, (qu’on appel “attacking 3-4” en langage de football en raison de son style agressif) et les résultats ont été instantanés.

la défensive des Saints a fait une acquisition particulièrement intéressante cet hiver en signant le demi de sûreté étoile Jarius Byrd (anciennement des Bills). Byrd, qui représente une amélioration notable par rapport à Malcom Jenkins, complétera un duo de demis de sûretés avec le joueur de deuxième année Kenny Vaccaro (qui a connut des hauts et des bas en 2013 ce qui est normal pour une recrue).

Champ Bailey, une autre acquisition sur le marché des joueurs autonome, complétera un duo de demi de coin avec le solide Keenan Lewis (4 interceptions en 2013). Bailey qui est âgé de 36 ans et qui a beaucoup ralentit, n‘est qu‘une solution temporaire. Les Saints espèrent que le choix de 2e ronde Stanley Jean-Baptiste, un demi de coin format géant (6 pieds 3, 218 livres) qui a connut une belle carrière à Nebraska soit en mesure de prendre la relève le plus rapidement possible.

En 2014, le front défensif devrait être mené, encore une fois, par l’ailier défensif Cameron Jordan (12.5 sacs du quart en 2013) et le secondeur extérieur Junior Galette (12.0 sacs du quart en 2013). Ce front défensif a été solide en 2013 produisant notamment 49 sacs du quart (4e dans la nfl).

Les secondeurs intérieurs David Hawtorn et Curtis Lofton sont moyens et la défensive des Saints a éprouvé des ennuis contre le jeu au sol (accordant une moyenne de 4.6 verges par course pour le 28e dans la nfl).

La défensive des Saints, qui n’est pas aussi bonne que ses statistiques ne l’indique, compte des points d’interrogation, notamment au poste de demi de coin et de secondeur intérieur . Plus important, en 2013, elle s’est écroulée lors de certains matchs (pensons à cette défaite contre les Patriots).

La meilleure façon de décrire cette défensive serait de dire qu’elle est assez bonne pour permettre au Saints de gagner leur division, mais probablement pas assez pour leur permettre de remporter un super bowl.

Drew Brees des Saints motive sa troupe

Drew Brees des Saints motive sa troupe

À quoi s’attendre en 2014: tant que Drew Brees et Sean Payton feront équipe, les Saints seront dangereux.

Je n’en fait pas une prédiction formelle, mais même si j’aime ce que les Panthers ont accompli l’année dernière, je crois que les Saints doivent être considérés comme les grands favoris pour remporter la division sud.

Leur défensive nous empêche, pour l’instant, de les classer parmi les favoris pour remporter le prochain super bowl, mais lorsque votre quart-arrière est Drew Brees, tout est possible.

Joueurs à surveiller: Brandin Cooks sera évidemment à surveiller cette saison. A mon avis Sean Payton l’intégrera tranquillement dans l’offensive (baisser un peu vos attentes, amateurs de “fantasy football”), mais le talent de Cook est indéniable et il devrait contribuer dès cette année.

Drew Brees sera-t-il en mesure de compléter une 4e saison consécutive avec plus de 5000 verges? Quel sera l’impact du départ de Darren Sproles?

Quels sera l’impact de Jaruis Byrd sur la défensive? Byrd est un habitué du pro-bowl, mais j’ai hâte de voir ce qu’il sera en mesure de faire dans une organisation gagnante.

3. LES BUCCANEERS DE TAMPA-BAY (4-12 EN 2013)

Buccaneers

Buccaneers

Directeur gérant: Jason Licht (depuis 2014)

Entraîneur-chef: Lovie Smith (depuis 2014)

Coordonnateur offensif: Jeff Tedford (depuis 2014)

Coordonnateur défensif: Leslie Frazier (depuis 2014).

Acquisitions significatives: Josh McCown (quart-arrière), Anthony Collins (bloqueur offensif), Evan Dietrich-Smith (centre offensif), Michael Johnson (ailier défensif), Alterraun Verner (demi de coin), Major Wright (demi de sûreté), Mike Evans (receveur de passes), Austin Sefarian-Jenkins (ailier rapproché), Charles Sims (porteur de ballon).

Départs significatifs: Darrel Revis (demi de coin), Donald Penn (plaqueur offensif), Davin Joseph (garde offensif), Gabe Carimi (garde offensif), Jeremy Zuttah (centre offensif),

Résumé: Aucune organisation n’a fait plus que les Buccaneers de Tampa Bay pour s’améliorer en 2014. Nouveau directeur gérant (Jason Licht), nouvelle équipe d‘entraîneur (menée par Lovie Smith), plusieurs nouveaux joueurs, etc.

La plupart de ces choix sont judicieux, mais les résultats se feront probablement attendre au delà de 2014. La situation des Bucs au poste de quart-arrière demeure une des pires de la ligue et on ne gagne pas dans la nfl sans un bon quart-arrière.

Mais les fondations de ce qui deviendra probablement une bonne organisation sont en place.

Personnel de direction: Suite à la désastreuse saison 2013 (les Bucs ont débuté la saison avec une fiche de 0-8, avant de terminer à 4-12), le personnel de direction a été congédié et les Bucs repartent dans une nouvelle direction en 2014.

Jason Light en est à son premier mandat comme directeur gérant, mais il possède l’expérience de la nfl depuis 1996 et il a occupé différents postes dans différentes organisations. Lovie Smith en est à sa 9e saison comme entraîneur chef (fiche en carrière de 81 victoire et 63 défaites) et a fait ses preuves.

Jeff Tedford, inconnu des fans de la nfl, mais bien connu des passionnés de la ncaa, est un choix solide comme coordonnateur offensif. Entraîneur en chef de l’université Cal entre 2002 et 2012, Tedford a prit un programme qui était en difficulté et lui a donné de la respectabilité (fiche de 82 victoires et 57 défaites entre 2002 et 2012). Tedford est un entraîneur qui préconise un style équilibré entre le jeu au sol et le jeu aérien et qui a formé plusieurs joueurs pour la nfl notamment Aaron Rodgers, Marshawn Lynch, Justin Forsett, Jahvid Best et Shane Vereen, etc. Pour un programme universitaire comme Cal c’est une bonne feuille de route. Le choix de Tedford, en soit, démontre que les Bucs savent où ils s’en vont.

Offensive:

Verges par match: 277.0 (32e dans la nfl)

Points par match: 18.0 (30e dans la nfl)

En 2013, les Buccaneers ont présentés une des pires offensives de la nfl (30e au niveau des points marqués). Durant la saison-morte, ils ont fait un excellent travail pour aller chercher du talent. Par contre, il ne faut pas s‘attendre à de grands résultats en 2014 car la situation au poste de quart demeure un problème.

Lovie Smith a déjà confirmé que Josh Mcown (acquis sur le marché des joueurs autonomes) sera le quart partant de l’équipe. Un vétéran de 9 saisons âgé de 35 ans, McCown n’a jamais été considéré comme un partant nul part où il est allé et il y a une raison pour ça. Le fait qu’il ait connu une saison 2013 respectable (en relève a Jay Cutler à Chicago) illustre surtout le talent des Bears en attaque.

Mike Glennon (choix de 4e ronde en 2013), représente l’alternative au poste de quart. Glennon, un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, a joué sont football universitaire à North Carolina State (c’est lui qui a précipité le départ de Russell Wilson vers l‘université du Wisconsin et 2012). Dans le cas de Glennon, le talent a toujours été là (notamment la puissance de son bras), mais il manque de régularité. Sa principale lacune est son jeu de pieds déficient. Mais si Glennon met de la régularité dans son jeu, il pourrait devenir un quart viable dans la nfl (c’est un gros “si”).

Au niveau des acquisitions, les Bucs ont frappé fort au repêchage en repêchant deux joueurs formats géants pour aider leur attaque aérienne soit Mike Evans (choix de 1ère ronde) un receveur de passes de 6 pieds 5 (231 livres) ainsi que Austin Sefarian-Jenkins (6e choix de la 2e ronde) un ailier rapproché de 6 pieds 5 et 262 livre (je vous invite à lire mon classement des receveurs de passes ainsi que des ailiers rapprochés pour en savoir plus). Les deux recrues seront jumelé à Vincent Jackson, qui mesure également 6 pieds 5 (230 livres). Ces trois joueurs représenteront des casse-tête pour les défensives adverses et Le jour où ils auront un quart-arrière pour leur lancer le ballon, l’attaque des Bucs pourrait faire des ravages.

La ligne à l’attaque, qui a connu une saison difficile en 2013, pourrait ne voir qu’un seul de ses partant revenir soit Demar Dotson (bloqueur à droite). Les nouveaux visages seront Evan Dietrich Smith (centre offensif-anciennement des Packers de Green-Bay), ainsi qu’Antony Collin (bloqueur à gauche, anciennement des Bengals de Cincinnati). Suite au départ douloureux de Carl Nicks, la lutte sera ouverte pour les deux postes de garde. Malgré la perte de Nicks (qui n’avait joué que 9 matchs en 2 ans), la ligne à l’attaque version 2014 devrait être meilleure que le désastre de l’année dernière.

L’attaque au sol des Buccaneers a éprouvé des difficultés en 2013 (22e rang dans la nfl), mais l’amélioration de la ligne à l’attaque devrait aider, ce qui est une bonne nouvelle pour Doug Martin entre autre.

Défensive:

Verges par match: 348.0 (17e)

Points par match: 24.3 (21e)

Avec l’arrivée de Lovie Smith (et de son système “cover 2”) la défensive des Bucs présentera un visage complètement différent en 2014. Le premier geste significatif de la direction a été de libérer Darrelle Revis surtout efficace en couverture homme à homme. Celui-ci ne cadrait plus dans les plans de l’équipe, pas au prix où on le payait en tout cas.

La ligne défensive, qui accueillera un nouveau membre soit Michael Johnson (anciennement des Bengals), est moyenne tout au plus. En 2013, elle s‘est située au 23e au niveau des sacks du quart (35) et au 15e rang au niveau des verges allouées au sol (110.1 verges par match). L’excellent Gerald McCoy, plaqueur défensif (9.5 sacks du quart en 2013) est le seul joueur vedette du groupe. Akeem Spence (plaqueur défensif) et Adrian Claiborne (un choix de 1ère ronde en 2011 qui déçoit), représentent des partants moyens tout au plus. Si Michael Jonhson connaît le même genre de saison qu’en 2012 (11.5 sacks du quart), la ligne défensive représentera une unité améliorée.

Au poste de secondeur de secondeur extérieur, les Bucs comptent sur l’excellent Lavonte David, un des meilleurs jeunes joueurs de la nfl (145 plaqués, 7.0 sacks du quart, 5 interceptions et deux échappés forcés en 2013). Les autres secondeurs partants (Mason Foster et Jonathan Castillas) sont moyens tout au plus.

La tertiaire a représenté le point fort de l’équipe en 2013. Elle a accordé une moyenne de 237.9 verges par matchs (en partie à cause du manque de pression exercée par le front défensif), mais elle a réalisée 21 interceptions (3e rang dans la nfl). Alterraun Verner (anciennement des Titans et qui a connut la saison de sa vie en 2013) remplacera Darrelle Revis au poste de demi de coin. Puisque les Bucs joueront presque exclusivement de la défensive de zone, cette perte sera moins significative

La défensive des Bucs est jeune, mais elle a du potentiel. La présence de Lovie Smith devrait permettre à cette unité de progresser au cours des prochaines années.

Lovie Smith

Lovie Smith

À quoi s’attendre en 2014. Si on exclu la position de quart-arrière, les Bucs possèdent autant de talent que n’importe quelle équipe de la division. En fait, on pourrait même débattre à l’effet qu’ils possèdent peut-être l’équipe avec le meilleur potentiel.

Malheureusement pour les Bucs, la nfl est une ligue de quart-arrière. On ne voit pas comment les Bucs pourraient gagner une division où les autres équipes sont menées par Drew Brees, Cam Newton et Matt Ryan. Pas avec Josh McCown comme quart-arrière.

En 2014, les Buccaneers seront probablement, encore une fois, excluent des séries à cause de leur situation au poste de quart-arrière. Mais le futur est encourageant à Tampa-Bay. La structure est en place et le jour où les Bucs auront trouvé leur quart-arrière, ils seront dangereux.

Joueurs à surveiller: J’aime le trio composer de Mike Evans, Vincent Jackson et Austin Sefarian-Jenkins. Evans et Sefarian-Jenkins auront probablement une contribution limitée cette année (comme toutes les recrues), mais le talent est là.

Avec une ligne à l’attaque plus solide, Doug Martin pourrait relancer sa carrière. Il ne connaîtra probablement pas les mêmes succès qu’en 2012 (son année recrue) mais se sera probablement beaucoup mieux que l’année dernière. Pour Martin, la vérité se situe probablement quelque part entre 2012 et 2013.

Une clé pour les Bucs est le développement de Mike Glennon. Est-il le prospect 5 étoiles qu’on avait vu en lui à sa sortie de l’école secondaire et qui a chassé Russel Wilson de North Carolina State, ou est-il le quart irrégulier qu’on a vu depuis? Les Bucs devront avoir la réponse cette année pour prendre les décisions qui s’imposent.

4. LES FALCONS D’ATLANTA (4-12 EN 2013)

Falcons

Falcons

Directeur gérant: Thomas Demitroff (depuis 2008)

Entraîneur-chef: Mike Smith (depuis 2008)

Coordonnateur offensif: Dirk Koetter (depuis 2012)

Coordonnateur défensif: Mike Nolan (depuis 2012)

Acquisitions significatives: Jake Matthews (bloqueur offensif-choix de 1ère ronde), Jon Asamoha (garde offensif), Gabe Carimi (garde offensif), Tyson Jackson (ailier défensif), Paul Solilai (plaqueur défensif), Devin Hester (unités spéciales),

Départs significatifs: Tony Gonzalez (ailier rapproché), Garrett Reynolds (garde), Asante Samuel (demi de coin), Thomas Decoud (demi de sûreté).

En quelques mots: Les Falcons ont connu beaucoup de succès en saison régulière depuis que le duo Mike Smith-Matt Ryan a été réunis. Ils ont participé aux séries 4 fois en 6 ans et ont maintenu une fiche de 60 victoire-36 défaites. La saison 2013 représentait la 1ère fois depuis 2009 où les Falcons étaient exclus des séries. Un dur coup pour une des organisations les plus constantes de la ligue.

Simple accident de parcourt provoqué par les blessures à certains joueurs clés ou déclin prévisible d’une équipe qui a privilégiée le court terme au détriment du long terme au cour des dernières années?

Probablement un peu des deux. La saison 2014 devrait nous fournir des réponses.

Personnel de direction: Mike Smith est un entraîneur d’expérience qui possède une fiche gagnante depuis son arrivée dans la nfl. Ses critiques lui reproche de n’avoir qu’une seule victoire en 4 participations aux séries.

Les deux coordonnateur des Falcons sont avec l‘équipe depuis 2012. Dirk Koetter, coordonnateur offensif, était avec les Jaguars entre 2007 et 2011. Il a notamment été le 1er coordonnateur offensif de Blaine Gabbert dans la nfl avec les résultats qu’on connaît!!! Mike Nolan, qui travail dans la nfl depuis plusieurs années et qui a même été entraîneur chef a connu son lot d’insuccès au cours des années.

Offensive:

Verges par match: 265.2 (7e dans la nfl)

Points par match: 22.1 (20e dans la nfl).

Matt Ryan est un des meilleurs jeunes quart de la nfl. En 2013, mal protégé par sa ligne à l’attaque (il a subit 44 sacs du quart), mal appuyé avec la pire attaque au sol de la ligue (77.9 verges par match) et ayant à composer avec des blessures à ses deux meilleurs receveurs de passe (Julio Jones et Roddy White), Ryan a connut une saison en dessous de ses standards mais quand même respectable dans les circonstances avec 4515 verges, 26 touchés et 17 interceptions pour un ratio de 89.6.

En 2014, le retour en forme de Julio Jones et Roddy White ainsi qu’une ligne à l’attaque améliorée devrait ramener les choses à la normal pour les Falcons.

La ligne à l‘attaque accueillera deux nouveaux joueurs importants. Ils ont d’abord repêché Jake Matthews (1ère ronde), le meilleur joueur de ligne offensive disponible cette année selon moi (avec respect pour Greg Robinson repêché avant lui). Matthews devrait commencer sa carrière comme bloqueur à droite avant de transférer à gauche l’année prochaine. L’autre ajout est le garde Jon Asamoha (anciennement des Chiefs). Asamoha, choix de 3e ronde en 2010, compte 32 départ en carrière et est considéré comme un partant viable.

Les Falcons ont repêché un porteur de ballon en 4e ronde soit Davonte Freeman de Florida State. Freeman qui est un bon receveur de passes, devrait surtout être utilisé comme spécialiste des situations de passes devant le décevant Jacquizz Rodgers. Mais Steven Jackson ne rajeunit pas (31 ans), et quelqu‘un devra bien prendre une partie de sa charge de travail.

L’offensive des Falcons, version 2014 devrait ressembler d’avantage à celle de 2012 qui était une des meilleures de la ligue qu’à celle de 2013. Par contre, les Falcons devront marquer beaucoup de points pour gagner des matchs.

Défensive:

Verges par match: 379.4 (27e dans la nfl)

Points par match: 27.7 (27e dans la nfl)

Les Falcons ont présenté une des pires défensive de la ligue en 2013 et ça risque de ne pas de s’améliorer en 2014.

Les Falcons présenteront une défensive de base 3-4 et ont apportés deux changements importants sur leur ligne défensive soit le plaqueur défensif Paul Soliai (anciennement avec les Dolphins) et l’ailier défensif  Tyson Jackson (anciennement des Chiefs). Les deux joueurs représentent des partants moyens à mon opinion.

Le groupe de secondeur est sous la moyenne. Osi Umenyiora (32 ans) est le meilleur joueur du groupe (7.5 sacks du quart en 2013), mais il n’est plus le joueur qu’il a déjà été. Sean Weatherspoon, s’est blessé et ne jouera pas en 2014. Pas que Weatherspoon soit un grand joueur, mais cette perte n’aidera pas un groupe déjà faible. Le vétéran Pat Angerer vient d’être signé par l’équipe et je ne serais pas surpris de le voir partant à un moment ou un autre de la saison tellement les Falcons sont à court de ressources.

Mais c’est la tertiaire qui est la grande faiblesse de l’équipe, ce qui n’est pas une bonne idée dans une ligue qui repose sur l’attaque par la passe. Asante Samuel et Thomas Decoud sont partis. Bon débarras diront certains (surtout pour Samuel qui n’était plus l’ombre de lui même). Sauf que les Falcons n’ont personne pour les remplacer. Desmond Truffant (choix de 1ère ronde en 2013) est bon, mais il manque d’expérience. Robert Alford (choix de 2e ronde en 2013), est pressentit pour être l’autre partant. Alford a surtout les attributs d’un 3e demi de coin, ce qu’on appel en langage de football un “slot corner”, notamment parce qu’il est petit physiquement et c’est pour remplir ce rôle qu’il avait été repêché. La tertiaire des Falcons sera probablement une des pires de la nfl en 2014.

falcons-ryan-2012-power rankings-week 9À quoi s’attendre en 2014: Difficile de prévoir quel type de saison les Falcons connaîtront. Avec le retour des blessés et les améliorations apportés sur la ligne à l’attaque, l’offensive devrait marquer beaucoup de points.

Le problème, par contre, c’est que les Falcons accorderont également beaucoup de points.

Le retour en force de l’attaque devrait assurer les Falcons de ne pas revivre le cauchemar de 2013. Par contre, la défensive a vieillit et la direction de l’équipe n’a pas réagit assez vite. La défensive déficiente rendra difficile pour les Falcons de participer aux séries en 2014.

Joueurs à surveiller: Mieux protéger par une meilleur ligne à l’attaque, Matt Ryan devrait retrouver son niveau de de jeu de habituel.

Depuis qu’il a été repêché en 2011 (1ère ronde), Julio Jones n’a joué qu’une seule saison complète (en 2012). Il a le talent d’une super vedette, mais arrivera-t-il a rester en santé? Si oui, il n’y a pas de limites à son talent.

Comment les Falcons combleront-ils le départ de Tony Gonzalez? Tous ceux qui ont vu jouer Levine Toilolo à Stanford savent qu’il ne représente pas une option à Gonzalez.

Finalement, gardez un oeil sur Davonta Freeman (choix de 4e ronde cette année). Freeman a conservé une moyenne de près de 6 verges par course à Florida State. Je ne suis pas le plus grand fan de Freeman, mais Steven Jackson a 31 ans (ce qui est âgé pour un porteur de ballon) et quelqu’un devra bien porter le ballon pour les Falcons. Le football est un sport d’opportunité autant que de talent et Freeman est dans une situation rêvée.

 

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

1 commentaire
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Joël

Bon travail mon ami, je crois également que les Saints gagneront cette division. Je pense qu’un des 2 joueurs suivants va nous surprendre, Ingram ou Khiry Robinson va connaître une bonne saison. Il me semble qu’en fin de saison et en séries les Saints semblaient vouloir plus courir avec le ballon. McCown ne m’inspire pas confiance plus qu’il ne faut mais il dispose de joueurs (Jackson, Evans et Seferian) qui ont les mêmes gabarits que ceux (Marshall, Jeffery et Bennett) qui l’ont bien fait paraître l’an dernier. Outre Cam Newton, les Panthers ne sont pas équipés pour veiller tard en attaque, en plus leurs porteurs (Stewart et Williams) vieillissent et sont toujours amochés. Tout ce que les Falcons ont de bons, c’est leur jeu aérien, ce club va rester médiocre et le coach pourrait bien en payer le prix. Je crois que l’on voit le résultat à long terme de l’échange qui a amené Julio Jones en Georgie, on a hypothequé le futur en donnant tous ces choix.

Suivez-nous par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site.

Rejoignez les 4 396 autres abonnés

NCAA Football

Actualité 2020-21

La première édition du Top 25 des éliminatoires de football universitaire de cette saison a été dévoilée mardi soir – et son top quatre...

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

Actualité 2020-21

On sort enfin un Top 10 qu’on pourra comparer à celui du comité qui se rencontre actuellement pour leur premier essaie de la saison....

Actualité 2020-21

Notre version du « College Gameday » avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à profiter de votre journée de la NCAA football.

Actualité 2020-21

Une semaine un peu plus tranquille du coté des « surprises », mais quand même quelques points intéressants. On parle de Jim, des Heisman...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Voici les joueurs de la semaine 10 dans la NFL pour les parties jouées les 19, 22-23 novembre 2020.

Actualité 2020-21

La première édition du Top 25 des éliminatoires de football universitaire de cette saison a été dévoilée mardi soir – et son top quatre...

Actualité 2020-21

Avec Dany Veilleux de DanRadioSport.com, je résume et analyse la dernière semaine dans la NFL et la NCAA. À noter que cette capsule a...

Actualité 2020-21

On approche la fin de semaine du Thanksgiving Américain, c’est souvent signe la fin de la saison, mais cette saison, il reste encore 1...

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

1
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x