Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2014-15

En route vers le Repêchage 2014: Les plus sous-estimés

Repêchage NFL 2014: du 8 au 10 mai

À moins de 24 heures, le temps s’écoule vite et je vous présente un dernier texte avant le repêchage. Il s’agit d’un palmarès de certains des joueurs les plus sous-estimés en vu du prochain repêchage.

Attention, il ne s’agit pas des meilleurs joueurs à leur position, mais bien des joueurs les plus sous-estimés. Des joueurs qui, pour une raison ou une autre, ont échappé au système et sont classés trop bas compte tenu de leur talent. Un peu comme des actions à la bourse qui seraient “dévaluées” si vous me permettez l’analogie.

Donc pour conclure cette série de textes en prévision du repêchage, je vous présente un palmarès d’une vingtaine de joueurs que je considère parmi les plus sous-évalués position par position.

QUARTS-ARRIÈRES

Je vous réfère à mon texte sur le classement des quarts-arrières pour de plus amples analyses (je ne veux pas répéter les mêmes informations ici). Même si la position de quart arrière est la plus scrutée, il y a deux choix évidents qui viennent en tête.

Zach Mettenberger

Zach Mettenberger

1. Zach Mettenberger, LSU: Je vous en ai déjà parlé. Projeté comme un choix de fin de 3e ronde par draftscouts (40e dans le top 100 de Mike Mayock) Mettenberger demeure le quart-arrière qui possède le plus d’outils dans ce repêchage et celui qui a (de loin) le meilleur bras. Mettenberger est très clairement meilleur que son classement l’indique. Il a le talent d’un choix de fin de 1ère ronde, début de 2e ronde. Je l’ai déjà dit, je trouve qu’il cadrerait bien dans le système de Bill O’Brian à Houston.

2. Tajh Boyd, Clemson: Première équipe d‘étoile “all-american“ en 2012. Détient le record pour le plus grand nombre de passes de touchés (107) et le plus grand nombre de verges par la passe (11904) dans l‘histoire de la conférence ACC. Ses statistique ont diminué en 2013, mais c‘est parce qu‘il a joué malgré un “torn acl“ durant toute la saison. Tout ça, et il ne fait même pas parti du top 100 de Mike Mayock. “Draftscouts” le classe comme un agent libre prioritaire. Boyd possède clairement le talent d’un choix de début de 2e ronde. Une des meilleures “valeurs” du repêchage toutes positions confondues.

Mention honorable

David Fales, San-José State: Un autre exclu du top 100 de Mayock. Choix de 6e ronde selon « Draftscouts ». Je ne vous avais pas parlé de Fales dans mon texte sur les quarts-arrières et je m’en suis un peu voulu. Plusieurs experts n’aiment pas Fales et je me suis laissé un peu influencer, je l’admet. Je profite de ce texte pour vous glisser un mot sur lui. Il ne possède pas de caractéristiques spectaculaire, mais son intelligence du jeu et sa vitesse d’exécution sont déjà au niveau d’un quart professionnel. Pas sûr que son bras soit assez puissant pour la nfl, mais il mériterait d’être un choix de 3e ou 4e ronde. Il me rappel Nick Foles au même âge (qui n’était pas aimé des experts non plus en passant).  Dans les dernières rondes du repêchage, il sera une aubaine.

PORTEURS DE BALLON

Je vous réfère également à mon classement sur les porteurs de ballon pour des analyses plus détaillées. En fait, c’est la position de porteur de ballon au complet qui est dévaluée. Mais il y a quand même deux noms qui ressortent.

 

Jeremey Hill

Jeremey Hill

1. Jeremy Hill, LSU: Le 1er sur ma liste et le meilleur selon moi. Il est classé comme un choix de 3e ronde selon “draftscouts” et il est 49e sur la liste de Mike Mayock (3e chez les porteurs de ballon). Il y a quelques années, un joueur ayant ses qualités aurait été un haut choix de 1ère ronde.  Il a tous les éléments pour devenir un joueur vedette dans la nfl.

2. Tyler Gaffney, Stanford: 5e sur ma liste (à égalité), il est classé comme un choix de 6e ronde par “draftscouts” et se trouve, évidemment, exclu du top 100 de Mike Mayock. Comme je vous le mentionnais, le gros point d’interrogation de Gaffney est son manque de qualités athlétiques, mais il a couru un surprenant 4.49 au nfl combine. Ancien centre arrière, excellent bloqueur, très intelligent, excellente vision du jeu. Il a le potentiel d’un choix de 2e ou 3e ronde.

Mention Honorable

Brendan Oliver, Buffalo: J’ai remarqué Oliver en regardant jouer Khalil Mack (un de mes préférés). Oliver a connu deux saisons de plus de 1000 verges en 3 ans. En 2011, il a gagné 1395 verges, il a été blessé et a manqué la fin de saison 2012 (il s’en allait vers une autre saison de 1000 verges) et a gagné 1535 verges en 2013. Pourtant, malgré toute cette production, il n’a même pas été invité au nfl combine. On lui a préféré des joueurs de 2e division. Sur le terrain le talent d‘Oliver saute aux yeux. Malgré sa petite taille, il possède un style en puissance (il a réalisé 26 répétitions sur le “bench press” à son pro-day), mais sa rapidité demeure un point d’interrogation. Oliver est projeté comme un agent libre prioritaire. Une équipe qui ne veut pas nécessairement utiliser un choix pour un porteur de ballon aurait avantage à regarder dans cette direction. Oliver a certainement le talent d’un choix de 3e ou 4e ronde.

RECEVEURS DE PASSE

Encore une fois, je vous réfère à mon classement sur les receveurs de passes pour des analyses plus détaillées. Dans une année où il y a autant de talent à cette position, il est normal que certains joueurs passent sous le radar, mais les deux joueurs qui suivent sont nettement sous-évalués.

 

Jordan Matthews

Jordan Matthews

1. Jordan Matthews, Vanderbilt: Je vous ai déjà parlé de Matthews de long en large. Je voudrais cependant ajouter ceci: en 2013, Matthews a gagné 1477 verges ce qui représente 50% de l’attaque aérienne totale de Vanderbilt (2958 verges). Dans la conférence la plus forte de la ncaa (sec) faut-il le rappeler . Classé 70e dans le top 100 de Mayock, et projeté comme un choix de fin de 2e ronde. Matthews, 6 pieds 2 et 210 livres (4.46 sur 40 verges) possède clairement le talent d’un choix de 1ère ronde.

2. Allen Robinson, Penn State: Depuis mon classement, Robinson a réussit une impressionnante performance à son pro-day (4.47 sur 40 verges et un excellent saut vertical de 42 pouces) qui a rachetée sa performance médiocre du combine. Robinson, un gros receveur de passes productif et possédant une éthique de travail irréprochable n’apparaît pourtant qu’au 77e rang du top 100 de Mayock et est classé en 3e ronde par plusieurs. Beaucoup trop bas pour un joueur de ce calibre. Soyez heureux si votre équipe favorite sélectionne ce joueur car il sera un favori du public pour longtemps. Peut-être que son pro-day le ramènera dans les discussions de 1ère ronde.

AILIERS RAPPROCHÉS

Deux noms apparaissent évidents à cette position, mais les deux pourraient être repêchés bien avant leur rang projeté. Je vous réfère à mon classement sur les ailiers rapprochés pour une analyse plus détaillée

1. Austin Sefarian-Jenkins, Washington: Blessé, il n’a pas participé au processus d’après saison, ce qui l‘a fait descendre dans les classements. Cependant, il vient de réaliser un temps de 4.56 sur 40 verges (dans un essai privé avec les Jets). Voilà qui est rapide pour un joueur de 6 pieds 6 et 271 livres. Présentement, il est classé en 2e ronde par “draftscouts” (51e sur la liste de Mike Mayock. Il est un phénomène athlétique, un joueur complet. La vitesse d‘un receveur de passes avec le physique d‘un bloqueur offensif. Il a le talent d’un choix de 1ère ronde et le potentiel d’un joueur vedette.

2. CJ Fiedorowicz, Iowa: Ses qualités de receveur de passes ont été sous utilisés dans le système très ordinaire d’Iowa. Mais il est capable de remplir ce rôle. Il a tout ce qu’on recherche chez un ailier rapproché de type “y”. Il est classé en 3e ronde par la plupart des experts (75e dans le top 100 de Mayock), mais il ne se rendra pas jusque là. Il a le talent d’un choix de 2e ronde et sera un partant instantané dans la nfl.

SECONDEURS DANS UNE DÉFENSE 4-3

Qu’il s’agisse de secondeurs intérieurs ou extérieurs, je fais référence à des secondeurs qui évoluent au 2e niveau, c’est-à-dire en retrait de la ligne de mêlée.

 

Ryan Shazier

Ryan Shazier

1. Ryan Shazier, Ohio State: Difficile de prétendre qu‘un joueur projeté en 1ère ronde est sous évalué, mais c‘est pourtant le cas.. En effet, la fin de la 1ère ronde, c’est trop loin pour un joueur de ce calibre. En 2013, de sa position de secondeur intérieur, il a réussit 144 plaqués dont 23.5 pour des pertes (3e dans tout la ncaa) ce qui est ridiculement élevé pour un joueur qui évolue en retrait de la ligne de mêlée. A son pro-day, Shazier, qui n’avait pas couru au Combine, a réalisé un ridicule 4.36 sur 40 verges. Vous avez bien lu. Ce temps, qui serait très rapide même pour un demi de coin, est surréaliste pour un secondeur de 235 livres!!! Sur le terrain, Shazier vole littéralement (on comprend maintenant pourquoi). Le meilleur secondeur dans un défense 4-3 de ce repêchage c’est Ryan Shazier et non CJ Mosley (je partage l‘opinion du maraudeur nfl sur le fait que les joueurs d‘Alabama sont souvent surévalués et je vous invite à lire son excellent texte “5 questions clés sur le repêchage 2014“). Je penses encore qu’une équipe aura la bonne idée de repêcher Shazier à l’endroit prévu pour Mosley (soit le milieu de la 1ère ronde), mais si Shazier devait glisser jusqu’à la toute fin de la 1ère ronde, il représentera toute une “valeur” pour l’équipe qui le repêchera.

2. Shane Skov, Stanford: Un de mes joueurs préférés dans ce repêchage. Un secondeur de la “vieille école”. A la fois très intelligent et très robuste, voir intimidant. Pas le plus rapide, mais un sens de l’anticipation peu commun. Le coeur et l’âme d’une des meilleur défense de la ncaa. Choix de fin de 3e ronde selon “draftscouts” il n’apparaît même pas dans le top 100 de Mike Mayock. Si j’étais Directeur gérant, Skov est clairement le secondeur que je viserais après la 1ère ronde.

3. Yawin Smallwood, UConn: Un autre joueur que j’adore. Une machine à plaquer (plus de 300 plaqués au cours des 3 dernières années) qui possède un style similaire à Jeroy Mayo des Patriots. Classé en 6e ronde par “draftscouts” et ne faisant pas parti du top 100 de Mike Mayock, Smallwood est (presque) aussi bon que n’importe quel secondeur disponible dans ce repêchage qui ne s’appel pas Ryan Shazier. Il possède le talent d’un choix de 2e ronde.

SECONDEUR EXTÉRIEUR DANS UNE DÉFENSE 3-4

Je fais ici référence au secondeur qui est aligné sur la ligne défensive. Habituellement, ces joueurs, qui sont spécialisés dans l’art de mettre de la pression sur les quarts adverses, peuvent aussi évoluer à la position d’ailier défensif dans un système 4-3.

 

Jeremiah Attaochu

Jeremiah Attaochu

1. Jeremiah Attaochu, Giorgia Tech: Quel joueur de football!! Il a tout pour lui. 6 pieds 3 250 livres. Au cours des 3 dernières années il a réalisé 28.5 sacks du quart et 40 plaqués pour des pertes. En 2013 il a terminé 6e dans la ncaa avec 12.5 sacks du quart ce qui lui a valut d’être élu sur la 3e équipe d’étoile “all-american”. Il court le 40 verges en 4.47 et a réalisé un saut vertical de 37.5 pouces (à son pro-day). Il est classé au 80e rang dans le top 100 de Mike Mayock et est projeté en fin de 2e ronde (“draftscouts”). Attaochu possède toutes les qualités d’un choix de 1ère ronde et, à part Khalil Mack, je ne vois aucun secondeur extérieur qui lui soit supérieur. Un vol.

Trent Murphy, Stanford: Le meneur de la ncaa au niveau des sacks du quart (15) et 3e dans la ncaa pour les plaqués avec des pertes (23.5). Choix unanime sur la 1ère équipe d’étoile “all-american” en 2013. Un joueur intelligent et productif qui possède un physique impressionnant à 6 pieds 5 et 250 livres. Pas très rapide, mais il compense avec un sens de l’anticipation et une technique supérieurs (2 qualités que je valorise beaucoup). Il est présentement classé en 3e ronde par “draftscouts” (61e dans le top 100 de Mike Mayock). Pourquoi il est classé si loin? Incompréhensible. Il possède le talent d’un joueur de fin de 1ère ronde, début de 2e ronde.

LIGNE DÉFENSIVE

 

Daquan Jones

Daquan Jones

1. Daquan Jones, Penn State, plaqueur défensif: Les joueurs de ligne format géant comme Jones (6 pieds 4 322 livres) sont difficiles à trouver. En 2013, Jones a réalisé 11.5 plaqués pour des pertes (meneur de son équipe). Il possède les qualités physiques pour être un joueur dominant dans les tranchés. Jones est classé 97e sur la liste des meilleurs prospects de Mike Mayock, mais il est aussi bon que n’importe quel prospect classé devant lui à sa position à part Aaron Donald.

2. Will Sutton, Arizona State, plaqueur défensif: Un joueur dominant qui a été élu sur la 1ère équipe d’étoile “all-american” en 2012 et 2013. Sa meilleure saison a été en 2012 alors qu’il a réalisé 23.5 plaqués pour des pertes et 12.5 sacks du quart. Actuellement, Sutton est en train de descendre dans tous les classements pour les mauvaises raisons (mauvais nfl combine, mauvais pro-day, etc) et il est maintenant projeté comme un prospect de 4e ronde au mieux. Pourtant, sur le terrain, Will Sutton est un talent de 1ère ronde. Le dernier joueur d’Arizona State qui s’est fait rejeté à cause de son comportement s’appelait Vontaze Burfict. Les évaluateurs sont en train de commettre la même erreur avec Will Sutton.

3. Ben Gardner, Stanford, ailier Défensif: Un oubli inexcusable au nfl combine. Gardner a réalisé un impressionnant saut de 39.5 pouces à son pro day (4.83 sur 40 verges). Il a connu sa meilleure saison en 2012 avec 7.5 sacks du quart et 14.5 plaqués pour des pertes (il a manqué une partie de la saison 2013 à cause de blessure). Il est projeté comme un agent libre prioritaire, mais possède le talent d’un choix de 3e ou 4e ronde.

DEMIS DÉFENSIFS

 

Ross Cockrell

Ross Cockrell

1. Ross Cockrell, Duke, demi de coin: Le meilleur joueur d’une des équipes les plus surprenantes de la ncaa en 2013. Lors des deux derniers matchs de la saison, il a clairement eu le meilleur sur Kevin Benjamin et Mike Evans, deux receveurs de passes projetés en 1ère ronde. Cockrell est un joueur intelligent (élu sur l’équipe d’étoile “all-academic”) et un des meilleur technicien qui comprend bien les angles et est toujours bien positionné. A son pro-day, Cockrell a réussit un excellent 4.46 sur 40 verges et un saut vertical de 39 pouces (dire que certains pensaient qu’il était lent). Son défaut? Il n’est a aucun. Pourtant, il est projeté en 5e ronde. Un autre joueur oublié par le système. Il a facilement le talent d’un choix de 2e ronde. Il me rappel Logan Ryan, mais en version améliorée.

2. Deone Bucannon, Washington State, demi de sûreté: 384 plaqués et 15 interceptions en 4 saisons comme partant à l’université. Le joueur le plus productif à sa position et de loin. 1ère équipe “all-american” en 2013. A couru son 40 verges en 4.49 secondes au nfl combine et faisait parti des meneurs dans toutes les catégories. Le meilleur prospect à la position de demi de sûreté n’est pas Clinton-Dix ni Pryor, mais bien Buccanon. Classé 41e dans le top 100 de Mike Mayock, Bucannon a clairement le talent d’un choix de 1ère ronde.

3. Ed Reynolds, Stanford, demi de sûreté: Le gagnant du trophé “Jack Tatum” remit au meilleur demi défensif de la ncaa en 2012 (Darqueze Dennard l’a remporté en 2013), Reynolds a réussit 7 interceptions au cours des 2 dernières années avec 134 plaqués. A son pro-day, il a couru le 40 verges en 4.42. Un joueur complet avec un excellent physique (6 pieds 2, 205 livres). Pourquoi est-il classé en 5e ronde? Un autre oublié du système. Il possède le talent d’un choix de 2e ronde et n’a rien à envier à aucun autre demi de sûreté disponible cette année à part Deone Buccanon.

Mention honorable

Tre Boston, North Carolina: 250 plaqués et 12 interceptions au cours des 3 dernières années. A part Bucannon, personne n’a produit plus que lui durant cette période. 6 pieds et 205 livres, il a couru son 40 verges en 4.58 (ce qui est un temps comparable à HaHa Clinton-Dix et Calvin Pryor). Pourtant, Boston est considéré comme un choix de 5e ronde par “draftscouts” et est exclu du top 100 de Mike Mayock. Son talent est très comparable à certains des meilleurs prospects à sa position et il a le potentiel d’un choix de fin de fin de 2e début de 3e ronde.

 

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

1 commentaire
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus ancien
Récent Le plus de vote
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] les commentaires du collègue Hughes Foucher ici et ma théorie sur Mettenberger […]

NCAA Football

Actualité 2020-21

Retour sur les matchs de la semaine passée, réponse des auditeurs à notre question de la semaine : Vos rivalités préférées et tour d’horizon...

Actualité 2020-21

La semaine 4 dans la NCAA est synonyme avec le retour de la SEC. Beaucoup d’action sur nos téléviseurs, incluant 6 matchs annoncés sur TSN,...

Actualité 2020-21

La conférence Mountain West a annoncé jeudi que sa saison de football universitaire commencera le 24 octobre.

Actualité 2020-21

Le Pac-12 rejoindra la Big Ten pour tenter de jouer au football cet automne, a annoncé jeudi la ligue, annulant une décision prise en...

Actualité 2020-21

La 3e semaine d’action est maintenant derrière nous dans la NCAA et on est maintenant à quelques jours du retour de la SEC. Avant...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

Je dis souvent que la fin de semaine des finales de division en janvier, quand les 4 meilleures équipes sont à la maison contre...

Actualité 2020-21

Retour sur les matchs de la semaine passée, réponse des auditeurs à notre question de la semaine : Vos rivalités préférées et tour d’horizon...

Actualité 2020-21

La semaine 4 dans la NCAA est synonyme avec le retour de la SEC. Beaucoup d’action sur nos téléviseurs, incluant 6 matchs annoncés sur TSN,...

Actualité 2020-21

La conférence Mountain West a annoncé jeudi que sa saison de football universitaire commencera le 24 octobre.

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

1
0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x