Connecter avec nous

Salut, qu'est-ce que tu cherches ?

Actualité 2014-15

En Route vers le Repêchage 2014: Classement des ailiers rapprochés

CJ Fiedorowicz, TE Iowa

Dans ce texte, je vous présente un top 5 des meilleurs ailiers rapprochés en vu du prochain repêchage.

Dans un premier temps, je précise que le classement qui suit est fonction du rang de sélection projeté pour chaque joueur. Le rang ne représente pas nécessairement mon opinion personnelle sur le joueur en question. Vous trouverez le rang que jattribue personnellement à chaque joueur sous la rubrique mon classement.

Le poste d’ailier rapproché est probablement celui qui a le plus évolué au cours des dernières années. Traditionnellement utilisés comme bloqueurs, les ailiers rapprochés sont devenus de réelles menaces comme receveur de passes.

Pour des fins de compréhension, sachez qu’il y a principalement deux catégories d’ailier rapproché le “y” et le “f” (aussi appelé “move tight end”).

Dans ce texte, lorsque je fait référence à un ailier rapproché de type “y”, je réfère à un ailier rapproché qui occupe un rôle plus traditionnel. L’ailier rapproché “y” est celui qui est aligné sur la ligne de mêlée à côté du bloqueur offensif. Ce type d’ailier rapproché, souvent plus imposant et fort physiquement (pensez à Rob Gronkowski) est souvent utilisé comme bloqueur.

L’ailier rapproché de type “f” (ou “move tight end”), est généralement plus petit et plus rapide que le “y”. Le “f” peut être aligné un peu partout dans la formation offensive (a la position de receveur de passes, dans le champ arrière comme “h-back” ou encore sur la ligne de mêlée) et il représente généralement une menace par la passe.

Ces distinctions sont importantes car la valeur de chaque ailier rapproché sur cette liste pourra varier en fonction des besoins spécifiques des équipes.

 

Comme dhabitude, tous les commentaires que vous lirez sont personnels et exclusifs au www.leblitznfl.com

1. Eric Ebron, North Carolina

Eric Ebron, TE North Carolina

Eric Ebron, TE North Carolina

Classement des experts: 1er

Mon classement: 1er

En quelques mots: De façon consensuel, Eric Ebron est considéré comme le choix le plus sûr de ce repêchage au poste d‘ailier rapproché.

Analyse: Eric Ebron est le prototype de l’ailier rapproché de type “f” (ou “move tight end”). Il est avant tout un excellent receveur de passes, mais il est capable de bloquer. Un joueur complet.

Arrivé à l’université North Carolina comme le 21e meilleur prospect à la position d’ailier rapproché selon Rivals.com (prospect 3 étoiles), Ebron a largement dépassé les attentes placées en lui totalisant 112 attrapés pour plus de 1800 verges en 3 saisons. La meilleure saison d’Ebron est survenue en 2013 alors qu’il a réalisé 62 attrapés pour 973 verges, ce qui lui a valut une nomination sur la 2e équipe d’étoiles “all-american”.

Ebron possède des mains sûres et un bon physique pour la position (6 pieds 4 250 livres). Il court des routes précises et a de la facilité à créer de la séparation avec les joueurs défensifs. Comme bloqueur, Ebron doit améliorer sa technique, mais il est meilleur que certains experts le disent. Il possède la force physique ( 24 répétitions au bench press au nfl combine) pour devenir un bloqueur adéquat au prochain niveau.

Verdict final: Ebron sera sélectionné parmi les 15 premiers, peut-être même dans le top 10. Dans un bon système et avec un bon encadrement, Ebron a le potentiel pour devenir un joueur vedette dans la nfl. Il est une valeur sûre.

2. Jace Amaro, Texas Tech

Jace-AmaroClassement des experts: 2

Mon classement: 3

En quelques mots: De tous les ailiers rapprochés, Amaro possède de loin les statistiques les plus impressionnantes. Par contre le fait qu’il était utilisé presque exclusivement à la position de receveur de passes dans le système de Texas Tech soulève de nombreuses questions à son sujet.

Analyse: A son arrivé à l’université, Amaro était considéré comme le 3e meilleur prospect à la position d’ailier rapproché selon Rivals.com (à peine un rang derrière Austin Sefarian-Jenkins). Amaro ne manque pas de potentiel.

En 2013, Amaro a connu une saison exceptionnelle statistiquement parlant avec 106 attrapés pour 1352 verges (un record de la ncaa). Cette production a permis à Amaro d’être nommé au sein de la 1ère équipe d’étoile “all-american” de façon unanime.

Amaro, qui a été blessé en fin de saison, a connu un nfl combine décevant avec un temps de 4.74 sur 40 verges. Par contre, à mon avis, ce temps décevant pour Amaro est probablement imputable en partie à sa blessure car sur le terrain (ou ça compte vraiment), Amaro n’a aucun problème à créer de la séparation avec les joueurs défensifs. Ce temps sur 40 verges ferra probablement descendre Amaro de quelques rangs au repêchage et c’est tant mieux pour l’équipe qui le repêchera.

Amaro possède un physique idéal pour un ailier rapproché (6 pieds 5 pour 265 livres) et est très fort physiquement (28 répétitions sur le “bench press”, ce qui est une des meilleure performance à sa position). Ce qui impressionne le plus d’Amaro, se sont les verges après l’attrapée. Pour un joueur possédant son physique, l’agilité d’Amaro est surprenante et il est dangereux avec le ballon entre les mains.

Par contre, on en revient toujours à la même question: est-ce qu’Amaro peut bloquer? Il a certainement les attributs physiques pour le faire.

Verdict final: Amaro est 3e sur ma liste et j’adore ce joueur. Il est probable qu’Amaro soit repêché en début de 2e ronde à cause de la profondeur de ce repêchage, mais selon moi, il est un réel talent de 1ère ronde. Au début, il sera probablement limité à un rôle d’ailier rapproché de type “f” (“move tight end”), mais il possède le potentiel physique pour devenir un joueur complet s’il est bien dirigé.

3. Austin Sefarian-Jenkins, Washington

NCAA Football: Portland State at WashingtonClassement des experts: 3

Mon classement: 2

En quelques mots: Ayant connu une saison 2013 en dessous des attentes, Sefarian-Jenkins demeure l’ailier rapproché le plus talentueux de ce repêchage et un phénomène athlétique exceptionnel. Son potentiel n’a pas de limites.

Analyse: Austin Sefarian-Jenkins est l’ailier rapproché le plus complet de ce repêchage. Utilisé autant à la position “y” que comme ailier rapproché de type “f”, Sefarian-Jenkins est autant une menace pour la passe qu’un excellent bloqueur.

Considéré comme le 2e meilleur prospect à la position d’ailier rapproché à son arrivée à l’université (juste devant Jace Amaro), Sefarian-Jenkins possède un historique de joueur de basketball. A cet effet, à son année recrue à l‘université, il jouait également sur l’équipe de basketball.

A l’université, Sefarian-Jenkins a connu sa meilleure saison au niveau statistique en 2012 alors qu’il a réalisé 69 attrapés pour 852 verges. Par contre, c’est en 2013 qu’il a gagné le trophé John Mackey (meilleur ailier rapproché) et qu’il a été nommé sur la 2e équipe d’étoile “all-american” et ce, malgré une baisse importante au niveau statistique (36 attrapés pour 450 verges). Cette baisse peut-être en partie attribuable au fait qu’il a été ennuyé par des blessures et qu’il a été utilisé comme bloqueur plus régulièrement, une tâche dont il s’est acquitté avec succès (Bishop Sankey doit une partie de ses 1870 verges aux qualités de bloqueur de Sefarian-Jenkins).

Sefarian-Jenkins possède un physique exceptionnel (6 pieds 6 pour 265 livres). Comme receveur de passe, il est à son mieux quand il étire le terrain verticalement autant au centre (un peu à la façon de Rob Gronkowski) qu’à l’extérieur. Il est un bloqueur hors pairs. Ses mains sont exceptionnelles et son contrôle également. Il est un joueur complet et prêt pour la nfl.

Verdict final: Sefarian-Jenkins est projeté comme un choix de 2e ronde, mais à mon avis, ses chances d’être repêché en 1ère ronde sont excellentes car des phénomènes athlétiques comme lui son extrêmement rares. S’il tombe dans le bon système (Nouvelle-Angleterre??) il pourrait devenir un des meilleurs joueurs de ce repêchage.

4. Troy Niklas, Notre-Dame

Troy-NiklasClassement des experts: 4

Mon classement: a l’extérieur du top 5.

En quelques mots: Nicklas a bénéficié de jouer pour une université qui obtient beaucoup de visibilité au niveau national (Notre-Dame) et qui prône un système de jeu favorable aux ailiers rapprochés. Par contre, il possède peu d’expérience à la position d’ailier rapproché et aura besoin de temps pour se développer.

Analyse: A l’école secondaire, Troy Niklas jouait à la fois sur les lignes offensives et défensives. A son arrivée à l’université Notre-Dame, il était considéré comme le 24e meilleur prospect à la position de bloqueur offensif par Rivals.com (prospect 4 étoiles).

A son année recrue, Nicklas a joué à la position de secondeur.avant d’être transféré à la position d’ailier rapproché. En 2012, sa 1ère année comme ailier rapproché, Niklas n’a pas connu beaucoup de succès parce qu’il jouait derrière Tyler Eiffert, éventuel choix de 1ère ronde (Bengals de Cincinnati). En 2013, Niklas a capté 32 passes pour 498 verges, une production modeste.

Niklas possède le physique idéal pour un ailier rapproché de type “y” (6-6 pour 270 livres). Il est un bloqueur capable et il est efficace sur les courts tracés de passes. Malheureusement, il ne possède pas la vitesse nécessaire pour être une menace au niveau de l’attaque vertical.

Verdict final: Au niveau professionnel, Niklas sera un ailier rapproché évoluant à la position “y” et probablement surtout utilisé comme bloqueur. Il a peu d’expérience et son potentiel est limité. A mon avis, il est un peu surévalué. Un bon joueur quand même, mais peut-être plus dans un rôle de réserviste.

5- C.J. Fiedorowicz, Iowa

C.J.-FiedorowiczClassement des experts: 5

Mon classement: 4

En quelques mots: Peu spectaculaire et d‘abord et avant tout apprécié pour ses qualités de bloqueur, Fiedorowicz est un des joueurs les plus sous-estimé de ce repêchage et une des meilleure “valeur” au poste d’ailier rapproché.

Analyse: A son arrivé à l’université d’Iowa, Fiedorowicz était considéré comme un prospect 4 étoile par Rivals.com (le 5e meilleur prospect à la position d’ailier rapproché).

Un gros joueur au style physique, Fiedorowicz (6 pieds 5 pour 265 livres) représente le prototype de l’ailier rapproché évoluant à la position “y”. Il est avant tout un excellent bloqueur. Ses statistiques par la passe sont peu impressionnantes (30 passes captées pour 299 verges en 2013). Par contre, Fiedorowicz possède de bonnes mains et une vitesse surprenante (il a couru le 40 verges en 4.76, ce qui est très correcte pour un ailier rapproché de type “y”).

A mon avis,le manque de production de Fiedorowicz est imputable à une attaque par la passe médiocre à Iowa et non pas à un manque de potentiel. Dans la nfl, il pourrait devenir un joueur complet s’il est bien développé.

Verdict final: Un de mes préférés dans ce repêchage, Fiedorowicz est projeté comme un choix de 3-4e ronde par la plupart des experts, mais à mon opinion, il ne se rendra pas jusque là. Personnellement, je commencerais à le considérer dès la 2e ronde.

«BOLD LIST»

1. Arthur Lynch, Georgia

Arthur-LynchClassement des experts: 6e

Mon classement: 5e

En quelques mots: Considéré comme un prospect de 1er plan à sa sortie de l’école secondaire, Lynch n’a pas connu la carrière espérée à l‘université, mais son potentiel demeure grand.

Analyse: A son arrivée à l’université, Lynch était considéré comme le 2e meilleur prospect à sa position par Rivals.com.

Comme receveur de passes, il n’a pas atteint son potentiel (56 attrapés pour 907 verges et 8 touchés en carrière). Par contre, il est considéré comme un excellent bloqueur. En 2013, malgré une production modeste, il a quand-même été élu sur la 1ère équipe d’étoile du SEC (la conférence la plus forte de la NCAA).

A 6 pieds 5 et 245 livres, Lynch a réalisé un temps de 4.82 sur 40 verges. Au niveau professionnel, Lynch sera un ailier rapproché de type “y” limité à un rôle de bloqueur.

Verdict final: Lynch est un joueur compétent et solide techniquement dont le potentiel doit être considéré comme limité. Il pourrait cependant aider une équipe qui recherche avant tout un bon bloqueur.

2. Jacob Pedersen, Wisconsin

Classement des experts: autours du 10e rang et choix de 6-7e ronde.

Mon classement: 5e

En quelques mots: Ses qualités physiques médiocres en font un joueur boudé par les experts, mais au niveau de la technique, il est un des meilleurs ailiers rapprochés disponibles.

Analyse: Pedersen est un ailier rapproché de type “f” (“move tight end”) donc utilisé un peu partout dans la formation offensive. Pedersen possède un bon physique pour un ailier rapproché “f” (6 pieds 3 pour 240 livres), mais il n’est pas très rapide (il a couru un horrible 4.89 sur 40 verges au nfl combine) ce qui fait que comme receveur de passes, il est limité à des routes courtes et intermédiaires. Par contre, il est un bloqueur très solide techniquement et dominant physiquement (dans la tradition des joueurs de Wisconsin).

Il a connu sa saison la plus productive en 2013 avec 39 passes captées pour 551 verges, ce qui n’est pas si mal pour un joueur avant tout reconnu pour ses qualités de bloqueurs.

Personnellement, j‘aime l‘éthique de travail et la robustesse de Pedersen. A titre d’exemple, lors du “capital one bowl”, Pedersen a souvent eu la tâche de bloquer Jedeveon Clowney à 1 contre 1 (c’était le plan de match de Wisconsin: on surprenait Clowney en le bloquant avec l’ailier rapproché pendant qu’on envoyait le bloqueur offensif au 2e niveau). A ma grande surprise, Pedersen a dominé la grande majorité de ses bloques. Une performance comme celle-là ne donne pas de statistique à Pedersen sur la feuille de pointage…mais elle a aidé Wisconsin a gagné plus de 250 verges au sol durant ce match.

Analyse final: A cause, notamment, de son horrible temps sur 40 verges au nfl combine, Pedersen glissera probablement en fin de repêchage (rondes 6 ou 7). A ce stade, il représente une excellente aubaine pour une équipe à la recherche d’un joueur peu spectaculaire, mais robuste et prêt à tout pour gagner.

Comme d’habitude, vos commentaires sont les bienvenus sur cette page.

 

Écrit Par

Collaborateur NFL et NCAA ainsi que l'expert du repêchage et de la saison morte à leblitznfl.com

Cliquez pour commenter
0 0 vote
Votre Évaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

NCAA Football

Actualité 2020-21

Nous voici déjà à notre 200ième podcast depuis les tout début de Sports Lucides! Merci à vous d’être présent chaque semaine !

Actualité 2020-21

Troisième semaine d’activité dans la NCAA qui s’annonce intéressante avec notre premier match de la saison contre deux équipes du Top 25. C’est aussi...

Actualité 2020-21

La saison de football de la conférence Big Ten est de retour pour le moment. La ligue a annoncé mercredi matin qu’avec la mise...

Actualité 2020-21

La première vraie semaine d’activité est maintenant derrière nous dans la NCAA. Après une semaine “0” sans trop d’émotions et duels chaudement disputés, mon...

Actualité 2020-21

FOOTBALL IS HERE !!! – Oui, nous allons avoir, en septembre 2020, du football de la NCAA! Dans ce podcast survolté, venez découvrir nos prédictions,...

Catégories d’articles

À LIRE AUSSI...

Actualité 2020-21

La semaine 1 est souvent appelée la semaine des réactions trop fortes. C’est encore pire cette année puisque nous n’avons pas eu de présaison...

Actualité 2020-21

Nous voici déjà à notre 200ième podcast depuis les tout début de Sports Lucides! Merci à vous d’être présent chaque semaine !

Actualité 2020-21

Troisième semaine d’activité dans la NCAA qui s’annonce intéressante avec notre premier match de la saison contre deux équipes du Top 25. C’est aussi...

Actualité 2020-21

Voici mes options de streamer au poste de QB ainsi que mes starts and sits de la semaine #2.

© Le Blitz NFL - Tous droits réservés.

0
Nous aimerions connaître votre avis, veuillez commenterx
()
x